Google ajoutera-t-il la réalité augmentée sous forme d'hologrammes dans ses futures lunettes Google Glass ? L'entreprise américaine, qui a participé à des investissements dans ce secteur, a déposé un brevet qui envisage cette possibilité.

Elles avaient suscité la curiosité des technophiles, tant elles semblaient prometteuses. Il faut dire que Google n’avait pas lésiné sur les moyens pour promouvoir ses lunettes connectées (dont un saut en parachute !). Mais l’euphorie passée, il est rapidement apparu que le marché pour les Google Glass n’était pas si vaste que cela et que le produit lui-même était encore trop limité sur un plan technique.

Mais il serait faux de croire que les Google Glass sont mortes et enterrées. Même à supposer que le public n’adhère pas (tout de suite ?) aux lunettes connectées, il existe des pistes valables dans le secteur professionnel pour des tâches très spécifiques, comme l’identification des délinquants dans la rue, les opérations chirurgicales assistées ou la vérification de la validité des billets de train d’un coup d’œil.

On sait par exemple que Google planche sur une une nouvelle déclinaison des Google Glass, dans le cadre du projet Aura. Si on ne sait pas grand chose sur ses caractéristiques ou ses fonctionnalités, on connaît au moins une partie des réflexions en cours au sein de la firme de Mountain View. En effet, l’existence d’un brevet a été découvert début octobre par Techcrunch.

Celui-ci décrit une technologie d’affichage en réalité augmentée. Dans les images d’illustration accompagnant le brevet, un schéma d’une paire de lunettes Google Glass portée par un utilisateur est présent, ce qui montre que l’idée d’afficher des hologrammes avec ce dispositif est une piste considérée par l’entreprise américaine. Il ne s’agirait donc pas d’un casque comme le HoloLens.

Il convient de noter que le brevet a été déposé le 28 mars 2014 et qu’il n’a été publié que très récemment. Le Bureau américain des brevets et des marques de commerce ne l’a donc pas encore validé. Et à supposer qu’il le soit, il n’est pas dit que Google développe effectivement un tel appareil. Et s’il l’est, on peut aisément penser que son prix sera très élevé.

La réalité augmentée et l’affichage holographique sont des sujets qui intéressent Google. Lors d’un tour de table survenu l’an dernier, le groupe américain a investi 542 millions de dollars avec d’autres entreprises dans Magic Leap, une startup qui travaille justement sur des solutions d’affichage d’hologrammes.

( photo : CC BY  Kārlis Dambrāns )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés