Il est encore trop tôt pour parler d'échec, mais les signes s'accumulent. Selon Reuters, les Google Glass ne seraient plus la priorité de la firme de Mountain View, qui a du mal à convaincre de l'intérêt des lunettes connectées. 

En juin 2012 lors de leur première présentation publique, Google avait déployé des moyens inédits (dont un saut en parachute) pour susciter l'engouement autour des Google Glass. Alors que tous les concurrents semblaient encore focalisés sur les montres, les lunettes connectées devaient devenir LE projet phare de la société en matière d'objets connectés, avec des possibilités uniques en matière d'interactivité et de réalité augmentée.

Au tout départ, la rumeur voulait que les Google Glass soient lancées dès 2013. Puis finalement, Eric Schmidt avait annoncé qu'elles seraient commercialisées avant la mi-2014. Et désormais, plus aucune date n'est annoncée pour une sortie officielle (elles ont toutefois été vendues aux Etats-Unis pendant une période de test).

Or l'agence Reuters doute que les Google Glass soient encore une priorité pour la firme de Mountain View. Au delà de l'anecdote sur le fait que Sergey Brin a fait pour la première fois depuis deux ans une apparition publique sans porter de lunettes (qu'il aurait officiellement oubliées dans sa voiture), l'agence américaine remarque que l'ensemble de l'écosystème qui s'était mis en place pour appuyer le lancement des Google Glass commence à s'effriter. En particulier à l'égard du grand public.

En interne tout d'abord, plusieurs cadres de Google qui étaient impliqués de près dans le développement des lunettes ont décidé de quitter l'entreprise, dont le développeur en chef Baba Parviz, l'ingénieur électrique en chef Adrian Wong, et le directeur des relations avec les développeurs, Ossama Alami.

Un marché surtout professionnel

L'agence de presse américaine raconte avoir sondé 16 développeurs d'applications pour Google Glass, dont 9 lui ont confirmé qu'ils avaient abandonné ou mis de côté leurs projets, faute de marché ou à cause de limitations techniques trop contraignantes sur les lunettes. C'est un sentiment visiblement partagé par la plupart des fonds d'investissement, au point que le même le fonds spécialisé Google Collective qui s'était mis en place autour de Google Ventures a décidé de fermer discrètement son site officiel, qui renvoie désormais vers le site de Google Glass. Selon les traces laissées sur Archive.org, le site a fermé ses portes après le mois de juillet dernier.

Officiellement, Google dit avoir toujours autant la volonté de sortir ses lunettes connectées sur le marché grand public, mais "ça prendra du temps et nous n'allons pas sortir ce produit avant qu'il soit absolument prêt", ménage-t-il.

Pour le moment, les Google Glass connaissent donc essentiellement un succès du côté de certaines applications professionnelles très spécifiques, qu'il s'agisse d'identifier les délinquants dans la rue, ou de réaliser des opérations chirurgicales assistées

Aujourd'hui encore, Numerama recevait un communiqué de presse de SQLI pour annonce le développement d'une application Google Glass pour la SNCF, pour permettre aux contrôleurs de vérifier la validité d'un billet en ne faisant que le regarder.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés