Google a-t-il oublié de renouveler son nom de domaine, ou s'agissait-il d'un bug sur son service d'enregistrement de domaines ? Un ancien employé a pu acquérir pendant une minute le nom de domaine Google.com et avoir accès à l'ensemble des droits attachés au nom de domaine, avant que la transaction soit annulée.

Même Google peut oublier de renouveler son nom de domaine ! Alors qu'il vaut certainement à lui seul des dizaines milliards de dollars, le nom de domaine Google.com a été laissé à l'abandon par la firme de Mountain View, qui a semble-t-il omis de prolonger le bail qui arrivait à expiration. Par un heureux hasard, un ancien employé de Google qui recherchait des noms de domaine liés à la société a découvert que Google.com n'avait plus de propriétaire attitré, et a pu racheter le domaine pour… 12 dollars.

"J'ai travaillé auparavant chez Google donc je continue à bricoler avec le produit. J'ai tapé Google.com [dans Google Domains] et à ma grande surprise, ça a affiché qu'il était disponible", raconte Sanmay Ved à Business Insider. "J'ai cru que c'était une erreur, mais j'ai pu en fait achever la réservation", et sa carte bleue a été débitée. Le domaine est apparu dans sa console Google Domains, confirmant qu'il en était bien le titulaire.

Une fois le domaine acheté, l'heureux propriétaire a reçu deux e-mails, l'un de sc-noreply@google.com et l'autre de wmt-noreply@google.com, contenant des informations confidentielles.

Le transfert n'aura toutefois duré qu'une minute. Puisqu'il est passé par le service Google Domains, la firme a pu réagir très rapidement et annuler la transaction, une minute après. S'il était passé par un autre registrar, Google aurait certainement dû attendre bien plus longtemps pour récupérer son dû, au prix d'une procédure d'arbitrage qui peut prendre des semaines voire des mois (même si l'on imagine mal que ce puisse être le cas s'agissant d'un domaine aussi important). Pire, le propriétaire aurait pu changer la configuration DNS du domaine pour rendre totalement inopérants les services attachés à Google.com.

Il est possible toutefois qu'il ne s'agissait pas d'une véritable expiration du domaine, mais plutôt d'un bug curieux avec Google Domains. Sur les données WHOIS, le domaine appartient bien Google, n'a été mis à jour que le 20 juillet 2011, et expirera le 14 septembre 2020. A vos calendriers.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés