Vous devriez bientôt trouver en France des clés USB 3.0 à l'effigie de Wikileaks. Elles n'auront rien de particulier, si ce n'est le logo du site de révélation d'informations, qui recevra une part des bénéfices.

Wikileaks est-il une marque comme les autres ? Apparemment oui. Dans un communiqué reçu ce mercredi, la société Global Distribution France annonce qu'elle distribue la première gamme de clés USB à l'effigie de Wikileaks, avec différentes capacités de stockage (jusqu'à 256 Go), au standard USB 3.0. "Le petit clin d’œil à la marque gravée sur son châssis en acier noir ravira les amateurs de nouvelles technologies", assure le directeur marketing de la société, à qui nous avons demandé — pour l'instant sans retour — des visuels et des informations sur les lieux de vente.

Mais surtout, Julian Assange prête son nom à l'opération. "Je suis très heureux de voir ces produits arriver sur le marché du détail", dit-il dans le communiqué. "Aujourd'hui, les gens sont épris de liberté, de transparence et simplement de vérité. Une part de la vente des clés USB permettra de soutenir l’organisation WikiLeaks et ce qu’elle représente". Mais en terme de sécurité, les clés USB de Wikileaks n'auront rien de spécial, et rien ne garantie par exemple qu'elles ne soient pas sujettes à la faille BadUSB que la NSA est suspectée d'exploiter.

La démarche nous a surprise et pourtant Wikileaks nous l'a confirmée, en précisant toutefois ne pas être tout à fait certain :

Selon nos recherches, il y a bien une clé USB vendue depuis l'an dernier par la marque allemande i-Onik, qui étaient distribuées exclusivement en Allemagne, au Moyen-Orient et en Scandinavie. Sont-ce les mêmes ? On ne sait pas.

Les clés USB Wikileaks distribuées en France seront vendues entre 9,99 € pour la version 8 Go, à 134,90 € pour la version 256 Go.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés