Universal Music Group (UMG) a signalé cette semaine son intention d’acquérir pour 1,63 milliards d’euros les actifs de la filiale d’édition de BMG Music, qui gère les droits sur les paroles et partitions des chansons de la major allemande. Mais les autorités de contrôle de la concurrence doivent valider l’opération. Or « un consortium de labels indépendants européens, menés par l’Impala, a lancé un appel formel contre [l’acqusition]« , rapporte Digital Music News. L’Impala est déjà à l’origine de l’annulation de l’autorisation de fusion entre Sony et BMG, intervenue en juillet dernier.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés