Orange compte céder 49 % du capital de Dailymotion à la holding chinoise PCCW. Des discussions exclusives sont prévues. En novembre, Stéphane Richard, le PDG du groupe de télécommunications, s'était déplacé à Hong Kong.

La piste chinoise pour Dailymotion se confirme. Orange, qui détient à l'heure actuelle la totalité du capital de la plateforme d'hébergement de vidéos, devrait en céder un peu moins de la moitié (49 %) à PCCW Ltd, une holding basée à Hong Kong. Des négociations exclusives vont être engagées très prochainement entre les deux groupes, selon les informations du Wall Street Journal.

En novembre, le PDG d'Orange s'était rendu à Hong Kong pour rencontrer plusieurs chefs d'entreprise. "Je suis ouvert à toute proposition, y compris une prise de participation majoritaire, à condition que cela corresponde à un projet industriel solide", déclarait-il alors. Parmi les patrons rencontrés figurait Richard Li, le président du conseil d'administration de PCCW.

VERS L'INTERNATIONAL

En cas d'accord, PCCW contribuera au développement international de Dailymotion, comme le souhaite Orange. Bien que le service s'avère être le site français le plus visité au monde (128 millions de visiteurs uniques par mois, selon les statistiques de ComScore), il est loin de rivaliser avec le champion du genre : YouTube. Une domination que la plateforme veut justement contester.

PCCW a des activités dans différentes régions du monde, en particulier dans la téléphonie mobile. Outre son intérêt pour la vidéo en ligne, la holding a aussi des positions dans la musique, la télévision payante et le mobile. Via Now TV, un opérateur de télévision payante, PCCW retransmet des programmes en français (TV5 Monde) mais aussi des matchs de la Ligue 1.

L'AFFAIRE DAILYMOTION

Pour Orange, une conclusion positive avec PCCW mettrait un point final à l'affaire Dailymotion. En discussion avec Yahoo pour revendre le site, Orange s'était heurté à Arnaud Montebourg, en charge du ministère du redressement productif. Celui-ci s'était opposé à la cession de la majorité du capital de Dailymotion au portail américain, estimant qu'il était nécessaire de conserver cette "pépite".

À la suite de cet échec, Orange a continué de soutenir Dailymotion tout en cherchant un autre partenaire. Plusieurs noms ont été évoqués au fil des mois, de Canal+ à RTL, en passant par Microsoft et TF1. Mais aucune des discussions tenues avec ces sociétés n'a abouti.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés