Ejecté de Canal Plus, Karl Zéro profite de sa notoriété pour retrouver une indépendance éditoriale en solo, sur sa propre télévision qu'il lance sur Internet le 11 septembre prochain. Le site veut "montrer ce qu'on ne voit nulle part dans les médias traditionnels, et pouvoir en débattre librement".

Karl Zéro va-t-il faire ami-ami avec François Bayrou ? Dans un discours remarqué, le président de l’UDF s’est attaqué lors de l’Université d’Eté du parti du centre au « lien d’intimité et d’intérêt entre ces puissances [médiatiques] et le pouvoir, actuel ou futur« . « Je pense qu’il est de la plus haute importance, pour la démocratie, pour la République, de mettre de la distance entre le pouvoir et les puissances d’argent, financières et médiatiques« , a déclaré celui qui a refusé de voter le projet de loi DADVSI.

Sur leweb2zero.tv (on appréciera le jeu de mots), l’ancien animateur de la chaîne de Vivendi veut lui aussi mettre un terme au contrôle de l’information par les médias et les puissances financières. « De plus en plus, l’info est centralisée, orientée et n’offre plus la multiplicité des points de vue qu’on serait en droit d’attendre de par la multiplicité des médias. A une exception prêt : internet« , indique Karl Zéro pour justifier l’ouverture de sa web TV. Pourquoi les médias, dont Karl Zéro fut une figure de proue pendant de longues années, « n’invitent-ils jamais blogueurs, associations, petits partis, voire même simples citoyens à s’exprimer ?« , demande-t-il. Pourquoi Claire Chazal ne parlerait-elle pas théories remettant en cause la version officielle du 11 septembre 2001, s’étonne-t-il également ? « On peut ne pas être d’accord avec, mais pourquoi les nier ?« .

« Faire cohabiter dans un même espace différentes tendances, opinions, idées, parfois pour apporter des solutions concrètes à des problèmes d’aujourd’hui, parfois pour rechercher ensemble des réponses, parfois simplement pour le plaisir d’échanger, de débattre, de montrer ce que l’on est capable de faire dans l’intérêt de tous« , c’est l’objectif affiché du site de Karl Zéro.

Il semble que l’animateur, inspiré sans doute par les succès des français Agoravox ou DailyMotion, donnera voix et images aux internautes. Mais contrairement aux deux sites précités, Leweb2zero.tv sera aussi alimenté par les reportages de l’équipe de Karl Zéro, qui ont fait sa réputation (et son départ) sur Canal Plus. Lui qui a dénoncé une censure croissante de la part de la chaîne cryptée devra toutefois montrer patte blanche. Dans ses Dossiers, le Canard Enchaîné écrivait cet été que « l’animateur sait demander d’y aller molo sur un sujet sur Sarko, d’éviter de le froisser avec la Sacem, ou encore d’oublier le foot et le cinéma, les deux mamelles de Canal« .

Au moins avec la web TV, Karl Zéro échappe aux foudres du CSA de Dominique Baudis, avec lequel il a quelques « légers » différents…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés