La taille des smartphones vendus en France est de plus en plus grande. En 2012, la diagonale moyenne était de 3,7 pouces. L'an dernier, celle-ci atteignait 4,4 pouces. Une évolution qui est avant tout provoquée par les constructeurs, avec l'arrivée de terminaux toujours plus grands.

Les smartphones, une passion française ? En 2014, pas moins de 18,2 millions de terminaux ont trouvé preneur dans l'Hexagone, selon l'institut d'études de marché et d'audit marketing GFK, dont les principales conclusions ont été reprises par ZDNet. Par rapport à l'année précédente, le nombre de smartphones vendus en France a progressé de 15 %, et cela malgré un contexte économique défavorable.

Dans son étude, GFK note par ailleurs que les smartphones nouvellement acquis sont de plus en plus grand. Ainsi, en 2012, la diagonale moyenne de l'écran était de 3,7 pouces. Un an plus tard, celle-ci est passée à 4 pouces, puis à 4,4 pouces en 2014. Cette année encore, la taille moyenne des smartphones vendus en France devrait encore progresser.

Cette évolution n'est pas tout à fait une surprise. En effet, celle-ci est provoquée d'abord par les fabricants de smartphones eux-mêmes, puisque les produits qu'ils commercialisent affichent des dimensions de plus en plus conséquentes. C'est par exemple le cas de la gamme Galaxy S de Samsung et de l'iPhone d'Apple. Le premier est passé de 4 à 5,1 pouces, tandis que le second est passé de 3;5 à 5,5 pouces.

Si la taille moyenne des smartphones vendus en France devrait encore progresser dans les années à venir, celle-ci se heurtera tôt ou tard à une limite : celle qui sépare le marché des phablettes (c'est-à-dire les smartphones dont la diagonale d'écran se situe environ entre 5 et 6,9 pouces) de celui des tablettes (qui commence à partir des appareils 7 pouces).

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés