Snapchat annonce qu'il signalera désormais aux utilisateurs lorsqu'il détecte qu'ils utilisent des applications non officielles, qui compromettent la confidentialité des snaps qu'ils reçoivent. Ils seront priés de ne plus les utiliser. Mais la mesure est loin d'être une garantie satisfaisante pour ceux qui envoient des photos ou des vidéos sans savoir par quel outil ils seront reçus.

Le mois dernier, des centaines de milliers de photos privées souvent compromettantes, que les utilisateurs de Snapchat croyaient disparues à jamais, ont refait surface publiquement par l'intermédiaire de hackers. Très vite, il est apparu que les images avaient été dérobées sur les serveurs d'un service tiers, SnapSaved.com, qui proposait aux utilisateurs de SnapChat de conserver une copie des photos qu'ils recevaient, alors qu'elles devaient être éphémères. Le service pouvait fonctionner parce que Snapchat n'était pas sécurisé pour empêcher la réception de messages par une application non officielle.

Mais n'assumant pas du tout sa part (immense) de responsabilité, le service de messagerie instantanée a eu le très curieux réflexe d'accuser ses propres clients. "Les Snapchatteurs ont été victimes de le leur utilisation d'application tiers pour envoyer et recevoir des Snaps, une pratique qui est explicitement interdite dans nos conditions d'utilisation, précisément parce que ça compromet la sécurité de nos utilisateurs", s'était agacé Snapchat. Or comme nous l'avions immédiatement noté, les utilisateurs qui envoient une photo à un contact n'ont absolument aucun moyen de savoir que ce contact n'utilise pas l'application officielle, et que la photo qu'ils envoient peut donc être sauvegardée contre leur gré.

Hélas, Snapchat ne semble pas encore avoir trouvé le moyen de bloquer les applications tiers, et annonce sur son blog une mesure à l'eau tiède dont l'efficacité restera à démontrer.

"A partir d'aujourd'hui, nous signalerons aux Snapchatteurs que nous avons détecté qu'ils utilisent peut-être des applications de tiers, et nous demanderons à ces Snapchatteurs de modifier leur mot de passe et d'arrêter d'utiliser des applications non autorisées", écrit le service.

Le fait de changer le mot de passe doit permettre d'éviter à des services comme Snapsaved de continuer à réceptionner les snaps à la place de l'utilisateur, ce qui prouve bien que Snapchat n'a aucun moyen de les bloquer autrement. Et surtout, seuls les utilisateurs qui font appel à des applications non officielles dans le but de contourner les règles de Snapchat seront notifiés ; pas ceux qui envoient de bonne foi des snaps à des contacts qui trichent. Or c'est bien eux qu'il faut protéger en priorité.

Snapchat ne précise pas s'il entend prendre des mesures d'exclusion contre les utilisateurs qui auraient reçu une notification et qui continueraient à utiliser malgré tout des services tiers.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés