Ils appellent leur opération "The Snappening". Des hackers ont mis la main sur plus de 200 000 images envoyées avec Snapchat, piratées sur un service tiers qui permettait aux destinataires d'en conserver une copie. 

Vous avez déjà utilisé Snapchat pour envoyer une photo de de votre derrière à un ami(e), ou un document confidentiel qui n'était censé être vu qu'une fois ? Tremblez. Quelques semaines après le scandale des photos de célébrités nues piratées sur iCloud, ce sont des photos d'internautes lambdas qui se croyaient protégés par le mode de fonctionnement de Snapchat qui risquent de voir leurs clichés exposés au grand jour.

Le site norvégien Dagbladet révèle en effet qu'une archive de 13 Go contenant d'au moins 200 000 photos d'utilisateurs de Snapchat a été publiée sur un forum hébergé par le très particulier 4Chan, alors que la promesse de Snapchat est que les photos envoyées sont éphémères. En principe, elles ne peuvent être vues qu'une seule fois, avec quelques aménagements possibles.

Les serveurs de Snapchat n'ont pas été piratés. "Les Snapchatteurs ont été victimes de le leur utilisation d'application tiers pour envoyer et recevoir des Snaps, une pratique qui est explicitement interdite dans nos conditions d'utilisation, précisément parce que ça compromet la sécurité de nos utilisateurs", a réagi l'éditeur de la messagerie. Il semble toutefois curieux de reprocher à des utilisateurs d'envoyer des photos s'ils ne savent pas quelle application est utilisée pour les recevoir. "Nous surveillons avec vigilance l'App Store et Google Play pour y découvrir les applications tiers illégales et nous avons réussi à en faire supprimer beaucoup", ajoute Snapchat.

En l'espèce, le site nordique a accusé l'application Snapsave pour Android d'être à l'origine du hack, ou de s'être lui-même fait piraté. Retirée de Google Play, l'application peut toujours être installée à partir de son fichier APK pour Android. Elle permet de recevoir les photos et vidéos envoyées par Snapchat, sans date limite d'expiration, et de sauvegarder les images reçues dans des archives. 

De son côté, Business Insider indique que la fuite viendrait plutôt de Snapsaved.com, aujourd'hui fermé. Le site proposait un service en ligne pour se connecter à Snapchat à la place de l'utilisateur et conserver une copie de toutes les photos reçues. "Lorsque vous vous identifiez et regardez les snaps, personne ne peut voir que vous lez avez vues, pas même Snapchat !", promettait le service qui a fermé ses portes il y a plusieurs mois :

Le plus inquiétant est que Snapchat est utilisé par une population très jeune, dont beaucoup de mineurs qui l'utilisent pour s'envoyer des photos d'eux nu. Or ils l'ont fait en pensant que ces images ne seraient jamais vues par quelqu'un d'autre que leur destinataire, qui ne pourrait pas en conserver de copie. Ils ont utilisé Snapchat en pensant protéger leur vie privée. 

Or même si Snapchat lui-même n'est pas coupable, contrairement à la faille de sécurité découverte en 2013, sa promesse pose une question de responsabilité morale. 

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés