Selon le site GeekTime, la prochaine version de l'application mobile WhatsApp rachetée par Facebook permettra bientôt aux utilisateurs d'enregistrer une copie des conversations audio. Il deviendrait ainsi le premier des grands services de VoIP (Skype, Google Hangout, Viber, FaceTime…) à offrir la fonctionnalité en natif, alors qu'il fallait jusqu'à présent utiliser une application tiers, lorsque c'était possible.

Pour des raisons juridiques évidentes, l'enregistrement des conversations VoIP dans WhatsApp ne devrait pas pouvoir se faire sans le consentement de l'interlocuteur. En France, l'article 9 du code civil dispose que "chacun a droit au respect de sa vie privée", et l'article 226-1 du code pénal punit de 45 000 euros d'amende et un an de prison "le fait, au moyen d'un procédé quelconque, volontairement de porter atteinte à l'intimité de la vie privée d'autrui en (…) enregistrant (…) sans le consentement de leur auteur, des paroles prononcées à titre privé ou confidentiel". Il faudra cependant voir si l'enregistrement est réalisé par défaut, comme c'est très souvent le cas des messageries textes, ou s'il nécessite une autorisation expresse au cas par cas.

Techniquement, outre le fait de pouvoir réécouter les conversations, le fait d'enregistrer les appels devrait avoir pour intérêt de les rendre "cherchables" dans les archives, après retranscription automatisée. Pour Facebook, ces retranscriptions auront l'intérêt de savoir ce que les internautes se disent lors d'appels audio, et donc de mieux connaître encore les centres d'intérêts des internautes, et de leurs interlocuteurs.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés