Alors que Netflix doit être lancé en France le 15 septembre prochain avec l'objectif de conquérir 10 % des Français d'ici 5 ans, son concurrent de fait Popcorn Time, gratuit mais illégal, rassemble déjà 350 000 utilisateurs en France. Et il ne compte pas s'arrêter là.

Présenté comme le "Netflix du piratage" ou comme le "pire cauchemar d'Hollywood", Popcorn Time a fait couler beaucoup d'encre depuis le printemps. L'outil est particulièrement bien pensé pour qui veut visionner des œuvres sans aucune autorisation, gratuitement. Véritable exemple à suivre pour l'industrie, PopCorn Time propose en effet une interface simplissime et très grand public pour télécharger des films et des séries TV en utilisant BitTorrent sans même s'en rendre compte.

Consciente du danger, l'industrie avait pour une fois réagi très vite, en mettant immédiatement la pression sur ses concepteurs sud-américains afin que le logiciel tombe dans l'oubli. Mais le code source a été rendu public et plusieurs clones de PopCorn Time se sont créés et continuent de prospérer, malgré les demandes de suppressions adressées à GitHub.

Succès croissant en France et dans le monde

Contactée par Numerama, l'équipe du principal clone de Popcorn Time, Time4PopCorn, nous révèle que l'application a déjà été installée en France sur 350 000 ordinateurs, téléphones ou tablettes. Il y aurait 25 000 utilisateurs actifs chaque jour, et le nombre d'installations quotidiennes a doublé en juillet, passant de 2 000 à 4 000 par jour. La tendance à la hausse ne faiblit pas. Ces deux dernières semaines, ce sont 5 000 installations en moyenne chaque jour qui ont été ajoutées au compteur — et ces chiffres ne concernent que l'une des versions de PopCorn Time en circulation, ce qui implique en réalité, sa popularité est plus grande encore.

A titre de comparaison, selon Torrentfreak le logiciel a été installé sur plus de 1,4 million d'appareils aux États-Unis (il y aurait en outre 100 000 utilisateurs actifs et 15 000 nouvelles installations par jour), où il est le plus populaire.

Une version iOS en "coup de maître", du VPN intégré…

Or le succès de Popcorn Time n'est peut-être qu'à ses débuts, tant les développeurs montrent de l'ambition. Les créateurs du fork se préparent à une sortie d'une version iOS de l'application, qui viendra compléter la version Android déjà proposée (pour Android 4.x ou supérieur).

Si aucun calendrier n'a été avancé, les concepteurs ne tarissent pas d'éloges à son sujet. "Celle-ci va être un vrai bouleversement. C'est notre vrai coup de maître", affirment les développeurs, qui risquent cependant de ne pouvoir proposer l'application qu'en dehors de l'App Store, pour les iPhone et iPad jailbreakés. 

Une sortie imminente d'une nouvelle version de PopCorn Time pour Mac OS X avec le support de Chromecast et de l'Apple TV doit aussi significativement améliorer l'anonymat des utilisateurs grâce à l'utilisation d'un réseau privé virtuel (VPN), Kebrum. Ce dernier apport concernera à terme l'ensemble des versions de Popcorn Time (Windows, Linux…).

La Hadopi veille, pour l'instant

Jusqu'à présent, l'utilisation de PopCorn Time reste une pratique à risque en France, où l'Hadopi veille et avertit les utilisateurs dont l'adresse IP a été traquée. En effet, le logiciel s'appuie BitTorrent pour fonctionner, et c'est précisément ce type d'échanges en P2P qui est surveillé par Trident Media Guard, la société nantaise chargée de collecter les adresses IP des internautes pirates.

Mais avec l'intégration d'un VPN, les échanges sur BitTorrent à travers Popcorn Time deviendront impossibles à sanctionner par la riposte graduée, faute de connaître la véritable adresse IP de l'utilisateur.

De quoi promettre un ravivement des batailles juridiques, et de nouvelles demandes de blocages…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés