L'avocat de Julian Assange a démenti les rumeurs qui prêtaient au fondateur de Wikileaks l'intention de se rendre ce lundi à la police, pour quitter l'ambassade d'Equateur où il est réfugié depuis deux ans.

Ce matin, Sky News avançait que Julian Assange organiserait ce lundi matin une conférence de presse pour annoncer sa décision de quitter l'ambassade d'Equateur de Londres et se rendre de fait à la police, pour des raisons de santé. Enfermé depuis deux ans dans les murs de l'ambassade équatorienne, le fondateur de Wikileaks pourrait avoir besoin de rejoindre un hôpital pour y obtenir les soins nécessaires, notamment pour des problèmes cardiaques et respiratoires.

Mais selon la chaîne russe RT, généralement très bien informée sur le cas Julian Assange, ce ne serait pas son intention première. Son avocat Christian Hrafnsson a démenti la rumeur auprès de RT, et expliqué que Julian Assange n'avait actuellement aucune intention de quitter l'ambassade d'Equateur, même s'il en exprime le souhait depuis le premier jour (il en est empêché par la police britannique qui se tient prête à l'arrêter dès qu'il franchira la porte).

Une conférence de presse est tout de même organisée ce lundi matin dans l'enceinte de l'ambassade :

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos