La progression des formules sans engagement continue. En France métropolitaine, pratiquement un Français sur deux est abonné à un forfait de ce type.

Qu'il est loin le temps où les abonnements avec engagement régnaient en maître ! Ces deux dernières années, les formules sans engagement ont connu un incroyable engouement, à tel point que celles-ci font désormais jeu égal avec les forfaits classiques, c'est-à-dire ceux qui obligent les mobinautes à demeurer fidèles à leur opérateur pendant un an ou deux.

Selon l'observatoire de l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) pour le premier trimestre 2014, la part des forfaits libres d'engagement (ce qui inclut les abonnements dont la période d'engagement est terminée) atteint 45,5 %. Autrement dit, un Français vivant en métropole sur deux n'est plus liée à un opérateur de téléphonie mobile. Il peut partir quand il veut.

C'est un véritable basculement du marché français de la téléphonie mobile. Il y a encore trois ans, les formules sans engagement ne concernaient qu'une personne sur cinq. Le décollage a véritablement eu lieu début 2012, pile au moment où Free Mobile s'est lancé dans la compétition avec ses deux offres sans engagement… ce qui a obligé l'ensemble du secteur à suivre le mouvement.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés