Afin d'améliorer la vision des pilotes de blindés, l'armée norvégienne a acquis un exemplaire du casque d'immersion Oculus Rift. Grâce à des petites caméras disposées tout autour du véhicule, le conducteur a ainsi une meilleure connaissance de son environnement immédiat.

Qui a dit que l'Oculus Rift n'intéressait que les civils ? Certainement pas l'armée norvégienne ! En effet, les forces militaires du pays scandinave ont acquis un exemplaire du célèbre casque d'immersion construit par l'entreprise américaine Oculus VR afin de le tester pour manœuvrer un véhicule blindé léger et faciliter la compréhension du pilote vis-à-vis de son environnement immédiat.

Évidemment, les marchands d'armes n'ont pas attendu Oculus VR pour se pencher sur le problème de la vision du conducteur, qu'il s'agisse d'un char ou de n'importe quel autre blindé. Certains véhicules comme le char Leclerc sont dotés de caméras (par exemple thermiques) et / ou d'une trappe permettant au pilote de sortie la tête et disposer d'une meilleure vue. Mais cela reste assez sommaire.

Mais en combat, pas question pour lui de s'exposer. Enfermé dans son véhicule avec toutes les ouvertes refermées, le pilote n'a pas toujours une bonne perception de ce qui se passe aux alentours. D'où l'intérêt d'utiliser le casque Oculus Rift avec quelques caméras disposées tout autour du véhicule pour permettre au conducteur de voir tout autour de lui, en tournant simplement la tête.

À en croire le reportage de TUjobs, Les premiers retours d'expérience ont été positifs, bien qu'il ait été noté que l'usage à long terme du casque peut être éprouvant pour le pilote. Son usage ponctuel est toutefois envisageable, par exemple lors d'un accrochage. Mais il faudra avant cela réfléchir à la protection des caméras disposées autour du véhicule, car placées à l'extérieur, elles sont exposées au feu ennemi.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos