Le Parti Pirate suédois va-t-il quitter le parlement européen à l'issue des élections communautaires, qui auront lieu fin mai ? Un récent sondage publié dans la presse scandinave montre que très peu d'électeurs comptent soutenir le mouvement lors du prochain scrutin.

Les prochaines élections européennes, qui auront lieu du 22 au 25 mai 2014, vont-elles permettre au Parti Pirate suédois de se maintenir au Parlement européen ? Rien n'est moins sûr ! À en croire les conclusions d'un récent sondage mené en Suède, la formation politique emmenée par Rickard Falkvinge pourrait bien connaître un cuisant échec électoral.

Relayée dans la presse locale mais aussi par Euractiv, l'enquête d'opinion montre que le Parti Pirate suédois est crédité d'à peine 2,2 % des intentions de vote. Il en faudrait plus du double pour que le mouvement puisse rester au Parlement européen, puisque le seuil minimal pour l'attribution d'un siège est de 5 % des voix. À une vingtaine de jours du scrutin, c'est une situation périlleuse pour les pirates.

En 2009, le Parti Pirate suédois avait réussi l'exploit d'envoyer deux représentants (Christian Engström et Amelia Andersdotter) au parlement européen en attirant à lui 7,4 % des suffrages (environ 200 000 voix).

Le succès exceptionnel de la formation politique avait profité de la médiatisation importante du procès de The Pirate Bay dans le pays, l'affaire jetant un coup de projecteur sur l'univers du portail de liens BitTorrent et sur les idées du mouvement, qui avait alors fortement soutenu les administrateurs historiques du site web.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés