Alors que la liste autonome des pirates parisiens n'a réuni que 3,35 % des voix dans le 10ème arrondissement, le Parti Pirate peut se consoler avec son premier candidat élu à des responsabilités, dans une commune de Rhône-Alpes.

C'est anecdotique, mais ils y pourront y voir un encouragement pour les futurs candidats. Malheureux aux élections législatives, le Parti Pirate français a connu dimanche soir son tout premier premier élu, dans la région Rhône-Alpes. Présent en sixième position de la liste UDI conduite par Geneviève Girard, Freddy Vasseur a été élu conseiller municipal de la commune de Portes-Lès-Valence. La liste est arrivée en tête face au Parti Communiste, avec 50,93 % des voix.

"Si on me proposait de prendre part à une liste, je pourrais peut-être accepter mais c’est délicat", avait expliqué au Dauphiné Freddy Vasseur au moment de la création de sa section locale du Parti Pirate, en mai dernier. Il avait dit vouloir conduire sa propre liste mais n'a pas réussi à rassembler les 29 noms nécessaires à la création d'une liste autonome. 

Agé de 49 ans, agent du ministère de la Défense, Freddy Vasseur avait expliqué vouloir accentuer la démocratie participative dans la gestion de la commune. "C’est aux habitants de décider du budget municipal, par exemple. La légitimité que peut donner une élection ne suffit pas. Il est essentiel de se tourner sans cesse vers les habitants", avait-il déclaré.

"Posséder un rayonnement départemental"

"Les idées du parti pirate ne sont pas que pour les geeks", avait aussi assuré le nouveau conseiller municipal, voulant créer un "système d'échange de services" dans la ville.

Lors de l'annonce de son ralliement à la liste UDI, Freddy Vasseur avait écrit que "le Parti Pirate désire s’installer durablement dans un premier temps sur la commune de Portes lès Valence afin de devenir un maillon essentiel et indispensable dans la vie politique locale puis dans un second temps posséder un rayonnement départemental important".

"Madame Geneviève GIRARD a été la seule personnalité politique Portoise à s’intéresser au programme du parti pirate et plus particulièrement à mes idées et aux orientations que je désire apporter au Portes lès Valence de demain. Donc, tout naturellement, Geneviève GIRARD m’a proposé d’intégrer son équipe et de travailler ensemble à un programme municipal respectueux du bon sens, exempt de démagogie et raisonnable en matière de dépenses publiques"

Sur toute la France, le Parti Pirate n'avait apporté son soutien officiel qu'à 9 listes. A Paris, la liste autonome du Parti Pirate conduite par Antoine Bevort dans le 10ème arrondissement a réuni 3,35 % des voix.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés