La plateforme d'échange de Bitcoin MtGox s'est brutalement mise en retrait, après une longue période de difficulté empêchant ses clients de retirer leurs fonds. Le site aurait été victime d'un piratage ayant abouti à l'insolvabilité du service. Le cours du Bitcoin a chuté avant de se reprendre.

Les temps sont durs pour le Bitcoin. Après un effondrement brutal en décembre, la célèbre monnaie électronique a connu une nouvelle chute de son cours dans la journée du 24 février. Oscillant entre 400 et 500 euros depuis le début du mois, il est tombé à 320 euros sur Bitstamp. Sur d'autres places de marché, le constat est le même, à l'image des graphiques de Coinbase.

Cette fois, les grandes banques centrales et les autorités nationales ne sont pas directement en cause dans les déboires du Bitcoin même si des remarques récentes n'ont guère favorisé l'installation d'un climat de confiance. Après tout, celles-ci répètent à l'envi que le Bitcoin a une forte volatilité, n'est pas régulé, n'a pas de cadre juridique protecteur et peut servir à des fins illicites. Difficile de peindre un tableau plus sombre !

En fait, c'est la fermeture de MtGox, une plateforme d'échange de premier plan, qui est à l'origine des soubresauts que vient de connaître le Bitcoin. La société, basée au Japon, était l'une des principales places de marché du Bitcoin. Selon Wired, MtGox gérait 70 % des transactions en avril 2013 mais à peine deux mois plus tard, sa part de marché est tombée à 14 %. Aujourd'hui, le service paraît avoir rendu l'âme.

Que s'est-il passé ?

MtGox a connu une succession d'incidents à partir du printemps 2013.

Après avoir suspendu en avril les opérations de change pour "refroidir" le marché pendant une journée, MtGox a bloqué pendant deux semaines les retraits en dollars au cours l'été. Manifestement incapable de gérer le volume de retraits et la situation ne s'améliorant pas, MtGox a décidé le 7 février de geler provisoirement les avoirs en bitcoins.

Un bug qui a servi à un piratage ?

Selon MtGox, un bug a permis de trafiquer les transactions pour faire croire qu'elles n'aboutissaient pas. La firme avait alors publié un communiqué le 10 février pour expliquer le problème.

"Un bug dans le logiciel Bitcoin permet à une personne d'utiliser le réseau Bitcoin pour modifier les données de transaction pour donner l'impression qu'un envoi de bitcoins à un portefeuille n'a pas eu lieu, alors qu'en fait si. Dès lors que l'opération apparaît comme si elle ne s'est pas déroulée correctement, les bitcoins peuvent être renvoyés. MtGox travaille avec l'équipe de développement en charge du Bitcoin d'autres pour atténuer ce problème".

Or, ce bug aurait été le vecteur d'un vaste piratage informatique qui s'est achevé par le vol de 744 408 bitcoins. Il existe en effet des logiciels malveillants conçus justement pour détourner la crypto-monnaie. C'est peut-être un de ces trojans qui a progressivement plongé MtGox dans les ennuis, en ayant de plus en plus de mal à honorer les demandes de retraits des usagers jusqu'à être en situation d'insolvabilité.

Ces éléments sont évoqués dans un  document confidentiel (MtGox Situation : Crisis Strategy Draft), qui a été relayé par le blog The Two-Bit Idiot qui, selon ses sources, est authentique. Si c'est juste et en se basant sur le cours actuel, qui demeure très volatil, la perte serait d'environ 260 millions d'euros.

MtGox se met en retrait

En début de semaine, la situation est devenue plus confuse encore. Mark Karpeles, directeur de la plateforme MtGox, a quitté son poste au sein du conseil d'administration de la fondation Bitcoin tandis que le compte Twitter utilisé par Mt Gox a été vidé de l'intégralité de ses messages. De son côté, le site principal est désormais complètement vide, hormis un simple message sur la page d'accueil.

"Chers clients de MtGox. Au regard des récentes actualités et des répercussions potentielles sur les opérations de MtGox et sur le marché, la décision a été prise de fermer toutes les transactions pour le moment afin de protéger le site et nos utilisateurs. Nous suivrons de près la situation et réagirons en conséquence", explique la plateforme.

Les autres places d'échange se mobilisent

La situation étant grave, les six autres principales places d'échange, à savoir Bitstamp, Blockchain, BTC China, Circle, Coinbase et Kraken ont publié un communiqué commun pour évoquer le cas MtGox."Cette tragique violation de la confiance des utilisateurs de MtGox est le résultat des actions d'une entreprise et ne reflète pas la résilience ou la valeur du Bitcoin et de l'industrie des monnaies électroniques".

Soucieuses de réinstaurer la confiance et de limiter les dégâts, les six plateformes annoncent "vont coordonner leurs efforts dans les prochains jours afin de rassurer publiquement les clients et le public" sur la sûreté des dépôts. D'ailleurs, le cours du Bitcoin semble reprendre de la vigueur. Sur le graphique fourni par la place de marché Bitstamp, la valeur du Bitcoin est remontée à 400 euros.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés