La Coupe du Monde de la FIFA 2006 marque peut-être un tournant dans l'histoire de la diffusion de la compétition sportive la plus populaire du monde. Yahoo et FIFA annoncent de records de fréquentation du site officiel du tournoi. Une mauvaise nouvelle pour TF1 et consorts.

TF1 et M6 ont dépensé ensemble plus de 100 millions d’euros pour obtenir en France les droits de retransmettre les matchs de la Coupe du Monde FIFA 2006. Mais combien de ces compétitions se regarderont encore à travers les ondes hertziennes des télévisions traditionnelles ? Au regard des chiffres publiés par Yahoo et FIFA, l’avenir des retransmissions pourrait se jouer rapidement sur Internet.

La première semaine de la compétition, Yahoo et FIFA, partenaires pour le site officiel FIFAworldcup.com, ont diffusé plus de 31 millions de vidéos. « Pour la première fois en 2006, les meilleurs moments des matchs de la FIFA sont consultables gratuitement sur Internet« , rappelle Yahoo, qui avait obtenu les droits internet pour les tournois de Corée et d’Allemagne. En une semaine, le site officiel a généré 1,2 milliard de pages vues, soit déjà plus de la moitié des 2 milliards de pages consultées en 2002. Yahoo, qui s’est donné comme objectif de dépasser les 4 milliards de pages vues cette année, devrait très largement remplir son contrat. « En moyenne, 5 millions d’internautes ont visité FIFAworldcup.com chaque jour depuis le match d’ouverture, avec un pic à 6,2 millions de visiteurs le lundi 12 juin« , racontent les partenaires, qui diffuseront des stastiques chaque semaine et un bilan général après la finale de Berlin.

En diffusant elle-même les rencontres, la FIFA peut prétendre dans un avenir plus si loin capter directement une grande partie des revenus publicitaires générés par la Coupe du Monde de Football. La Fédération n’a plus besoin des services de TF1, de M6 ou d’Eurosports pour assurer la retransmission des matchs, et elle peut se réserver l’exclusivité des retransmissions sur Internet. Son intérêt n’est probablement pas d’éliminer la diversité des diffuseurs, qui participent à la notoriété de l’évènement, mais cela promet d’âpres négociations dans les prochaines décennies…

Ca n’est pas non plus sans poser quelques questions sur l’intégrité éditoriale de la FIFA. Le résumé vidéo officiel de la rencontre entre la France et la Corée du Sud fait totalement l’impasse sur le but de Vieira non accordé dimanche soir en première mi-temps…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés