En octobre dernier, Valve présentait les caractéristiques techniques de ses futures Steam Machines, destinées à accueillir son système d'exploitation SteamOS basé sur Linux, et surtout toute une série de jeux vidéo dématérialisés fournis à travers sa plateforme Steam. Il s'agit moins de consoles de jeux que d'ordinateurs destinés au jeu. L'objectif ambitieux de l'éditeur est en effet de contrer l'ultra-domination de Windows dans les jeux PC, pour faire obstacle à la montée des services de téléchargements d'applications et de jeux vidéo fournis par Microsoft sous WIndows 8.

Pour le moment, selon Engadget, une poignée d'assembleurs dans le monde auraient signé un accord avec Valve pour proposer de premières Steam Machines. De façon très inattendue, le site e-commerce français (basé près de Nantes) Materiel.net ferait partie des premiers candidats, avec Alienware, Falcon Northwest, iBuyPower, CyberPowerPC, Origin PC, Gigabyte, Webhallen, Alternate, Next, Zotac et Scan Computers.

Leurs machines devraient être dévoilées cette semaine lors du CES de Las Vegas.

Pour mémoire, Valve avait présenté comme exemple une Steam Machine aux caractéristiques suivantes :

  • Processeur graphique (GPU) : Nvidia Titan ou GTX780 ou GTX760 ou GTX660
  • Processeur (CPU) : Intel i7-4770 ou i5-4570 ou i3
  • Mémoire vive : 16 GB DDR3-1600 (CPU), 3 GB DDR5 (GPU)
  • Stockage : disque dur hybride SSHD 1 TB / 8 GB
  • Alimentation interne : 450w 80Plus Gold

Materiel.net propose déjà des ordinateurs "PC Gamer" composés par ses soins, à des prix qui vont de 540 euros pour les moins puissants à près de 4 500 euros pour le plus "hardcore". Celui qui semble se rapprocher le plus des caractéristiques de la Steam Machine affichées par Valve est le GFX Premium, vendu 1160 euros.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés