Un groupe de pirates informatiques, jusqu'alors peu médiatisé, s'est illustré ces derniers jours en s'attaquant à des éditeurs de jeux vidéo. Plusieurs pages d'identification pour des jeux en ligne ont été rendues inaccessibles, vraisemblablement après des attaques DDOS. Electronic Arts en a récemment fait les frais.

2014 commence mal pour Electronic Arts. L'éditeur américain vient d'être confronté à un incident technique qui a empêché les joueurs de se connecter à ses services en ligne. Dans un message publié ce vendredi, l'entreprise a indiqué que plusieurs pages permettant de s'identifier via la combinaison identifiant / mot de passe ont été affectées. Une attaque DDOS serait à l'origine du problème.

Sur Twitter, le groupe DerpTrolling a en effet affirmé quelques heures auparavant avoir visé les serveurs d'identification d'Electronic Arts pour empêcher les joueurs d'accéder à Origin, la plateforme de distribution de l'éditeur américain. Comment ? En envoyant vraisemblablement des requêtes innombrables, par exemple via le logiciel LOIC. Celui-ci est réputé pour permettre de déclencher des attaques DDOS très simplement.

Kotaku rappelle que DerpTrolling s'était déjà illustré fin décembre en attaquant d'autres pages d'identification gérées par divers éditeurs de jeux vidéo, comme celle permettant aux joueurs de League of Legends (de l'éditeur Riot) d'être reconnus par le site. La page de World of Warcraft (Blizzard) a également été visée, selon le fil Twitter de DerpTrolling.

À ce stade, aucun élément ne permet d'affirmer que des données personnelles ont été compromises au cours de ces attaques. S'il semble assez évident que celles-ci ont été menées en ayant pour objectif de rendre plusieurs services indisponibles, les "dégâts" de DerpTrolling ont été très limités. Les pages en question ne sont pas restées inaccessibles bien longtemps.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés