Clap de fin pour Hotfile. La plateforme a choisi de fermer ses portes, suite à l'accord conclu avec la MPAA. L'arrangement passé avec le lobby en charge des intérêts de l'industrie cinématographique aux USA n'impliquait pas une mesure aussi radicale.

En fin de compte, Hotfile n'aura pas besoin de placer le moindre filtre à contenus pour respecter l'accord que le service de stockage a passé avec la MPAA. En effet, la plateforme a finalement choisi de mettre fin à ses activités. Sur le site, un court message indique que "le site a été fermé de façon permanente". Ceux qui souhaiteraient accéder à du contenu sont invités à se rendre sur les sites d'offre légale.

L'accord passé avec la MPAA n'évoquait pas une telle mesure, mais il ne l'interdisait pas non plus. Les deux conditions que doit respecter le gérant de Hotfile ne souffrent pas factuellement de ce retrait : le montant fixé en guise de dédommagement (80 millions de dollars) est toujours d'actualité et les filtres évoqués pour filtrer en amont les téléversements n'ont plus de raison d'être, faute de site à contrôler.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés