UPS n'a pas manqué de réagir suite à l'annonce d'Amazon de développer un service de livraison par drones. L'entreprise postale assure elle aussi s'intéresser à cette technologie, qui pourrait avoir son intérêt dans les grands centres urbains, à condition de résoudre certains défis techniques.

La compétition dans le transport des marchandises se fera aussi au niveau des drones. Alors qu'Amazon a dévoilé dimanche un projet expérimental consistant à livrer des biens grâce à des aérodynes, mais dont l'intégration effective dans la chaîne logistique ne se fera pas avant quatre ou cinq ans, UPS a riposté ces jours-ci en expliquant avoir aussi des ambitions dans ce domaine.

Interrogé par The Verge, un porte-parole de l'entreprise postale a été contraint de donner le change pour montrer que son groupe est aussi dans le coup. Oui, UPS juge l'usage des drones "intéressant" pour la livraison de marchandises et oui, UPS est en train "de l'évaluer". Ce qui est sans doute le cas ; mais jusqu'à présent, le groupe n'avait guère communiqué sur le sujet.

Évidemment, dire cela n'engage à rien. En pratique, c'est une autre paire de manches. Outre la question de la réglementation en matière de sécurité aérienne (car les drones circuleront de facto dans l'espace aérien), se pose celle de la technique : il faut en effet développer des appareils dotés d'une grande autonomie et capables de soulever sans difficulté des charges de quelques kilos.

Si ces obstacles ne sont pas franchis, les ambitions des entreprises postales dans la livraison par drones ne dépasseront pas le stade de l'expérimentation et les livreurs traditionnels demeureront indispensables. En revanche, si des progrès sont réalisés, il peut être envisagé d'utiliser des drones dans des grands centres urbains, à condition que la superficie ne soit pas trop étendue.

( photo : CC BY Neubie )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés