Conçu par des anciens ingénieurs de Nokia, Jolla est un smartphone équipé de Sailfish OS, un système d'exploitation mobile dérivé de MeeGo. Malgré une concurrence acharnée dans la téléphonie mobile, Jolla a fait ses premiers pas dans le commerce.

Suite au rapprochement entre Microsoft et Nokia, qui a conduit ce dernier à adopter Windows Phone sur ses terminaux, des anciens ingénieurs de la société finlandaise ont préféré quitter le navire et reprendre le flambeau de MeeGo, le système d'exploitation mobile qui aurait dû succéder à Symbian. Ils fondent alors Jolla, une entreprise qui va donner naissance à Sailfish OS, une plateforme dérivée de MeeGo.

Aujourd'hui, Jolla a franchi une étape importante en commercialisant son premier smartphone, baptisé du nom de la société et équipé de Sailfish OS. Vendu 399 euros, Jolla embarque un écran tactile de 4,5 pouces, d'un objectif de 8 mégapixels au verso et 2 mégapixels au recto, d'une connectivité GSM/3G/4G LTE, d'un processeur double-cœur  et un espace de stockage de 16 Go.

Le Jolla s'inscrit résolument dans la gamme des mobiles de milieu de gamme, avec des caractéristiques tout à fait honorables. Celles-ci ne sont peut-être pas aussi spectaculaires que les mobiles les plus récents, mais le Jolla compense ce point par un prix bien plus accessible. Selon l'entreprise, la demande est là : toutes les précommandes vont être expédiées et les premiers exemplaires ont été vendus.

Jolla arrivera-t-il à trouver sa place dans un marché qui compte déjà de nombreux acteurs, et dont certains ont une puissance de feu incommensurable ? C'est le pari de la société, qui a au moins l'avantage d'être capable d'exécuter des applications Android : ainsi, pas besoin de constituer un écosystème. Il permet à l'utilisateur d'avoir immédiatement accès à des centaines de milliers d'applications.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos