Le Musée de l'Histoire de l'Ordinateur a rendu public le code source du système de lecture et écriture des données des disquettes de l'Apple II, sorti en 1978.

Le Musée d'Histoire de l'Ordinateur continue de publier des petites pépites historiques pour tous les amateurs d'antiquités technologiques. Après avoir publié en début d'année le code source de Photoshop 1.0, l'établissement basé à Mountain View, en Californie, a rendu public cette semaine le code source du système d'exploitation de l'Apple II, qui a fait la fortune de la firme de Steve Jobs.

Le système Apple II DOS version 3.1, sorti en juin 1978, permettait de lire et écrire des données sur des disquettes. Alors que Steve Wozniak avait conçu de façon géniale le lecteur de disquettes au niveau matériel, avec une solution bien moins coûteuse et plus performante que la concurrence, la partie DOS (Disk Operating System) a été écrite par Paul Laughton, qui était alors employé par un petit sous-traitant, Shepardson Microsystems.  

Tenant sur une seule page, le contrat passé entre Steve Jobs et Robert Sherpadson prévoyait la livraison du DOS, d'utilitaires pour la gestion des données (sauvegarde, récupération de données, copie de fichiers), et une interface pour le langage de programmation BASIC, pour seulement 13 000 dollars, et n'accordait qu'un mois de délai pour fournir l'ensemble. 

"Le coût pour Apple était très faible par rapport à la valeur qu'Apple a reçu. Le calendrier était très court compte tenu de ce qui devait être fait. Les spécifications des produits, les livrables, les critères d'acceptation, les clauses bonus/malus et tout le blabla juridique auquel j'ai depuis été habitué étaient tous absents. C'était les bons jours", se souvient Paul Laughton.

26 ans plus tard, le code source a été rendu public avec l'autorisation d'Apple, à des fins non commerciales. 

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés