Google et Motorola ont dévoilé le Moto X ce jeudi. Si les caractéristiques seront observées avec attention, le smartphone a toutefois un atout spécifique : la personnalisation. Mais les particularités de ce téléphone laissent à penser qu'il sera, dans un premier temps du moins, réservé à l'Amérique du Nord.

Comme prévu, Google et Motorola ont présenté le Motorola Moto X au cours d'un évènement organisé jeudi à New York. Le smartphone est la première collaboration entre les deux entreprises depuis que la première a pris le contrôle de la seconde. Et son principal atout dans la compétition des mobiles ne sera pas tant ses caractéristiques que sa personnalisation.

Du côté des spécifications, outre un écran AMOLED de 4,7 pouces (1280 par 720 pixels, 316 points par pouce), le Moto X profite d'un processeur double cœur cadencé à 1,7 GHz, d'une mémoire vive de 2 Go et d'un espace de stockage de 16 ou 32 Go selon la version. On trouve également un capteur photographique de 10 mégapixels à l'arrière. Celui à l'avant atteint une résolution de 2 mégapixels.

C'est Android 4.2.2 qui sera en charge d'animer le téléphone. Outre l'espace de stockage interne au mobile, Google met à disposition gratuitement pendant deux ans un espace de stockage de 50 Go sur Google Drive. Selon Motorola, l'autonomie du mobile en "usage mixte" (sans préciser ce que cela signifie) est de 24 heures, grâce à une batterie de 2200 mAh. Reste à confronter cette promesse à la réalité.

Ces caractéristiques, que l'on peut retrouver en détail sur le site officiel de Motorola, ne sont toutefois pas le principal point fort du Moto X. C'est la personnalisation importante du mobile, au moment d'une commande. Il est en effet possible de jouer sur plusieurs paramètres, en plus de l'espace de stockage (16 ou 32 Go). Un site dédié, Moto Maker, sera mis en ligne dans ce but

Ainsi est-il possible de choisir le look de la façade avant (blanc ou noir) et celui de la façade arrière (dix-huit couleurs disponibles). Les contours de certains éléments (boutons, capteurs) pourront également être stylisés. Il sera également possible de graver un bref message sur la coque arrière du mobile. Cependant, le processus industriel risque de limiter la disponibilité du Moto X à l'Amérique du Nord.

Motorola a en effet bien insisté sur le fait que le Moto X sera assemblé aux États-Unis. Outre une bonne occasion de jouer sur la fibre patriotique et s'attirer la sympathie de la population, Motorola a surtout besoin de se positionner aux USA pour tenir les délais promis. En effet, l'entreprise affirme que chaque terminal sera livré en quatre jours maximum, ce qui nécessite d'être près du client.

Si la distribution du mobile est prévue au Canada, son destin européen est incertain. Sauf à imaginer Motorola s'appuyer sur des usines d'assemblage locales, le groupe risque d'être confronté à certaines difficultés pour respecter à la fois les délais (4 jours) et prendre en compte les contraintes (personnalisation avancée, traversée de l'Atlantique).

Aux États-Unis, le Moto X sera disponible fin août / début septembre. Il faudra s'abonner à l'un des principaux opérateurs américains pour l'obtenir à un prix assez bas : 199 dollars avec deux ans d'abonnement et la version 16 Go. 249 dollars avec deux ans d'abonnement et la version 32 Go.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos