La fondation Mozilla et l'industriel BlackBerry ont annoncé un partenariat dans le domaine de la sécurité informatique. Une plateforme commune sera utilisée conjointement afin de tester la qualité des programmes en y injectant des données aléatoires.

En matière de sécurité informatique, tous les partenariats sont bons à prendre. C'est pour cette raison que Mozilla et BlackBerry ont accepté de collaborer afin d'améliorer la découverte et la résolution de vulnérabilités éventuelles. Concrètement, la fondation et l'industriel canadien vont travailler sur une plateforme commune dédiée à mettre en œuvre le "fuzzing".

De quoi s'agit-il ? C'est une technique qui injecte des données aléatoires dans un programme afin d'observer son comportement. De cette façon, il est aisé de repérer des défauts de conception si le logiciel ne s'exécute plus ou s'il génère des erreurs. Une fois les faiblesses repérées par le fuzzing, il ne reste plus qu'à reprendre la portion du code fautive et l'adapter.

En parallèle, la fondation Mozilla a annoncé l'arrivée d'une plateforme ouverte dédiée aux tests de sécurité. Baptisée Minion, elle doit permettre aux programmeurs d'agir rapidement. "Minion favorise la précision et la simplicité et est conçu pour tous les développeurs, quel que soit l'expertise en matière de sécurité, afin que ces derniers puissent utiliser cette plateforme pour accroître la sécurité de leurs applications".

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés