Connu pour avoir inventé la première souris au début des années 1960, l'inventeur Douglas Engelbart est mort mardi, à 88 ans. Il aura toutefois laissé dans l'histoire de la technologie une empreinte bien plus large que la seule souris.

L'inventeur Douglas Engelbart, qui avait mis au point la première souris au début des années 1960 avec un brevet déposé en 1967, est décédé le 2 juillet à l'âge de 88 ans, à son domicile d'Artheton, en Californie. Né dans l'Oregon en 1925, il avait terminé ses études à Berkeley avant de rejoindre l'institut de recherche de Stanford, où il crée un centre de recherche sur "l'augmentation de l'intelligence humaine", l'Augmentation Research Center (ARC).

C'est à cette occasion qu'il développe, avec le financement de l'ARPA, de nombreuses technologies encore utilisées aujourd'hui, telles que la souris, mais aussi le système hypertexte sans lequel le web n'existerait pas, et les premières interfaces graphiques.

C'est lui qui met au point au sein de l'ARC le système NLS (on-Line System), un véritable précurseur de Windows qui fait usage des liens hypertextes, propose un affichage fenêtré, l'édition de textes à l'écran, la téléconférence, l'aide contextuelle, l'hypermédia, etc.

Lorsqu'il créé la première souris, à une époque où il fallait encore tout saisir en lignes de commande au clavier, celle-ci n'est encore qu'une boîte carrée faite de bois, avec deux roues de métal destinées à capter les mouvements dans les deux dimensions X et Y. Depuis, la souris a pris une forme beaucoup plus ergonomique, et s'est surtout enrichie d'une boule, puis de capteurs lasers. 

Grâce à son financement par l'ARPA, Douglas Engelbart a par ailleurs été amené au développement d'ARPANET, le précurseur d'Internet.

Mais à la fin des années 1970, Engelbart sera progressivement écarté, lâché par ses chercheurs pour des différences de vues stratégiques. Il démissionnera en 1986, et finit sa carrière en animant des séminaires.

Il meurt en 2013, à une époque où la souris est désormais remplacée dans beaucoup d'usages par les interfaces tactiles, voire la reconnaissance vocale.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés