Publié par Guillaume Champeau, le Vendredi 12 Juillet 2013

Médicaments : les pharmacies en ligne ouvrent leurs portes

Publié dimanche, l'arrêté ministériel sur les bonnes pratiques à suivre par les pharmacies en ligne privent ces dernières de toute marge de manoeuvre sur le contenu ou l'organisation du site. Les lignes de conduite sont très strictes, pour limiter au maximum le risque de transformer la pharmacie en activité purement commerciale.

Mise à jour : Conformément à l'arrêté du 20 juin 2013, c'est ce vendredi 12 juillet qu'ouvrent officiellement les pharmacies sur Internet, réservées aux seuls médicaments délivrables sans ordonnance.

Article du 25 juin 2013 -

Depuis dimanche, les pharmaciens peuvent désormais vendre en ligne des médicaments sans ordonnance envoyés aux malades par voie postale. Le ministère de la santé a en effet publié l'arrêté sur les bonnes pratiques de dispensation des médicaments par voie électronique, qui fait des sites internet de vente de médicaments l'activité e-commerce la plus strictement encadrée, au point que la marge de manoeuvre des pharmaciens sera extrêmement ténue et qu'ils auront du mal à se distinguer les uns des autres au delà de l'apparence graphique.

En effet, l'arrêté sur les bonnes pratiques, que le code de la santé publique fait obligation de respecter, impose tout un ensemble de règles sur le contenu du site, qui doit par exemple contenir un onglet "médicaments" pour les séparer du reste des produits proposés, ou avoir une rubrique "mon compte" où sont conservés tous les historiques de commandes et de conversations. Mais surtout, les règles fixées par le ministère de la santé interdisent "sur l'ensemble du site internet les liens hypertextes vers les sites des entreprises pharmaceutiques", et prennent un soin particulier — c'est heureux — à éviter la pression des laboratoires sur le contenu-même des fiches produits.

Ainsi, les pages de présentation des produits ne peuvent contenir que la dénomination du médicament, ses indications thérapeutiques telles qu'inscrites sur l'autorisation de mise sur le marché, la "forme galénique" (aspect physique du médicament : comprimé, sachet, gélule...) et le nombre d'unités de prise, le prix, une copie PDF de la notice, un lien vers le Résumé des Caractéristiques du Produit (RCP) sur sur le site de l'ASNM, et les photos du conditionnement "tel qu'il est proposé à la vente en officine". Rien de plus.

Une obligation de garantir l'identité du client

Il est explicitement interdit de mettre des photos plus grandes sur certains produits, ou d'utiliser des "fiches simplifiées". Du point de vue SEO, il sera impossible de se distinguer des autres pour mieux apparaître dans les moteurs de recherche, et l'arrêté ministériel interdit de toute façon "la recherche de référencement contre rémunération".

Enfin, "les médicaments sont classés par catégorie générale d'indication (douleurs, fièvre, nausées, toux...) puis de substances actives. A l'intérieur de ces catégories, le classement est établi par ordre alphabétique, sans artifice de mise en valeur, afin d'éviter toute forme de promotion ou d'incitation à une consommation abusive des médicaments". Ainsi tous les sites de médicaments en ligne seront organisés exactement de la même manière.

Sont aussi prévues toute une série de mesures censées assurer le bon conseil du pharmacien au patient. Par exemple, avant la première commande ce dernier doit remplir un formulaire dans lequel il livre notamment ses traitement en cours, et "si le questionnaire n'a pas été renseigné, aucun médicament ne peut être délivré". Le site internet doit faciliter les questions posées au pharmacien, qui a l'obligation d'y répondre de façon personnalisée ; et le pharmacien a obligation de s'assurer "que l'identification de la personne concernée par les données de santé à caractère personnel est garantie", au besoin avec "un premier référencement du patient auprès de l'officine, avec délivrance d'un code d'accès et attribution d'un certificat électronique".

Si cette mesure est réellement mise en oeuvre, elle devrait freiner une part importante des achats. Il est d'autant plus important pour les pharmaciens de s'assurer de l'identité du patient qu'il est interdit de traiter une commande si celui-ci a moins de 16 ans.

Par ailleurs, le site internet doit contenir "un dispositif prévu pour permettre le blocage de quantités supérieures" à un mois de traitement à posologie usuelle ou au traitement d'un épisode aigu.

Publié par Guillaume Champeau, le 12 Juillet 2013 à 09h40
 
33
Commentaires à propos de «Médicaments : les pharmacies en ligne ouvrent leurs portes»
Inscrit le 10/07/2008
3066 messages publiés
La maladie règlementaire dont la France crève.
Inscrit le 19/10/2009
6454 messages publiés
Allez, un ptit commentaire aussi stupide que le tient !

La dérèglementation fiscale et les défiscalisations pour les entreprises au détriment des Français dont la France crève !

Ah zut, j'ai beau essayer, je ne réussi pas à faire aussi stupide que toi...
Inscrit le 05/10/2011
2885 messages publiés
Mouais. Je ne vois pas trop en quoi déréglementer la vente des médicaments en ligne pourrait être particulièrement bénéfique. La personne qui a vraiment besoin d'un médicament peut se le procurer à l'heure actuelle.

Quel pourcentage de personnes bouffent des pilules alors qu'elles pourraient s'en passer ? Perso, je ne suis pas pour faciliter la vente de médicaments, ce ne sont pas des biens de consommation courants.
Inscrit le 04/06/2010
2628 messages publiés
ah oui laissons les gens d'auto-organiser... ils sont tellement raisonnables et savent tellement bien se tenir ...

tu vis dans le villages des schtroumphs ?
Inscrit le 24/03/2011
288 messages publiés
Le médicament c'est dangereux, donc le monopole de vente par les pharmaciens devraient être la règle partout dans le monde, ce n'est pas un bonbon . C'est un des rares domaines ou le monopole est nécessaire .
Inscrit le 19/10/2009
6454 messages publiés
L’alcool, c'est dangereux, donc on devrait mettre en, place un monopole de distribution ET une fiscalité dédiée à ces professionnels.

Ou encore, la cigarette, c'est dangereux, on devrait mettre en place un monopole de distribution ET une fiscalité dédiée à ces professionnels.

Les amalgames, c'est dangereux, surtout lorsque cela tente d'avaliser un monopole de production/distribution qui ABUSE gravement de la crédulité de ses clients.
Inscrit le 24/02/2006
5686 messages publiés
Pour le tabac, tu as un monopole de distribution chez les buralistes et une fiscalité propre à la substance qui pose deux problèmes pour son éradication. L'etat, ne peut se passer des rentrées fiscales de cette drogue et les buralistes ont de gros problèmes de reconversion sachant que la vente de tabac subventionne les services publiques à la campagne et une bonne partie des épiceries de proximité dans pas mal de petits villages.

Pour l'alcool, si tu n'as pas de monopole de distribution, les taxes sont comme pour l'essence propres au produit. De l'alcool bon gout pharmacetique coute pas très cher, une fois les taxes deduites. C'est pour cela que bon nombre de profs de chimie l'utilisaient pour fabriquer leur pastis maison lorsqu'il etait disponible dans les colléges et les lycèes.
Inscrit le 19/10/2009
6454 messages publiés
Oui Bourgpat,
je le sait bien,
c'était justement ce que je voulais mettre en évidence,
le fait que la distribution d'un produit potentiellement dangereux n'a pas besoin d'être distribué par un médecin...
La distribution monopolistique des médicaments ne fait qu'augmenter le prix des médicaments pour le consommateur final, rien d'autre.
( ne pas confondre avec la prescription, qui elle doit effectivement rester de la responsabilité du médecin, oui oui, la RESPONSABILITE... )
Inscrit le 01/06/2013
248 messages publiés
Toutes les activités humaine ont besoin d'un cadre législatif. En l'espèce, la démarche me semble intéressante et peut augurer un certain rétablissement de cet Internet aujourd'hui complètement à la dérive. C'est bien simple, on dirait de l'économie libérale ! Remarquons que dans les deux cas, le manque d'encadrement législatif est criant.
Inscrit le 10/07/2008
3066 messages publiés
C'est bien simple, on dirait de l'économie libérale !

Oh mon dieu, c'est affreux! Vite, des règles, des interdictions. Encore, encore! Au point que pour se procurer de l'alcool, ou de l'oxygène (c'est vachement dangereux l'oxygène) il faut douze formulaires signés et tamponnés. Je rappelle que ce sont des médicaments sans ordonnance et je maintiens qu'on crève de cette obésité règlementaire. C'est la maladie française, le pays qui dit "non" à tout. Comment voulez-vous que ça marche?
Inscrit le 05/10/2011
2885 messages publiés
"c'est vachement dangereux l'oxygène".
Bien sûr que c'est dangereux.

Et ce n'est pas parce que ce sont des médicaments vendus sans ordonnance qu'ils ne sont pas dangereux. Il n'y a qu'à voir l'aspirine ou le paracétamol (qui doit être le médicament le plus vendu en France).
La différence avec l'alcool, c'est que l'alcool n'est jamais vendu comme un remède...
Inscrit le 10/07/2008
3066 messages publiés
Bien sûr que c'est dangereux.

Bien sûr. C'est pourquoi l'oxygène de soudure est en vente libre.
Inscrit le 24/02/2006
5686 messages publiés
Tu as une date de peremption sur l'oxygene pour la soudure.

Après, il faut aussi se rapeller que l'oxygéne est un comburant et qu'aux pressions (Tu as 200 bar de pression) où il est founis pour un usage medical, les dépots de graisses qui peuvent se faire au niveau de la sortie principale peuvent prendre feu et faire exploser l'obus.

http://www.airliquid...teille39296.pdf
Inscrit le 04/06/2010
2628 messages publiés
je confirme, l'oxygène est très dangereux... regarde juste les normes de sécurité de ce produit dans les hopitaux ...

et regarge l'A380 qui vient de cramer au parking grace à l'oxygène des masques passager ...
Inscrit le 01/06/2013
248 messages publiés
Sixième puissance mondiale, et tu trouves que la France ne marche pas ? Bin purée, faudrait peut-être arrêter d'entretenir la représentation populaire selon laquelle "tout ce qui est français est merdique".

Pour info, la France reste l'une des lumières du monde. La plupart des pays du monde sont attentifs à notre modèle et à notre façon de faire. Même les américains copient notre modèle social !

Et tu trouves que ça marche pas ? C'est améliorable, m'enfin on est loin du désastre.
Inscrit le 10/07/2008
3066 messages publiés
Pour info, la France reste l'une des lumières du monde.


Une dette exponentielle, une industrie sinistrée, une éducation en faillite, un gouvernement de saltimbanques et une armée qui ne pourra bientôt plus tenir tête au Monténégro. On exporte nos cerveaux pendant qu'on importe des crétins, maintenir les normes de qualité devient mission impossible. Pas de doute, on se qualifie pour la lumière du tiers-monde.
[message édité par /dev/tty le 25/06/2013 à 21:16 ]
Inscrit le 04/06/2010
2628 messages publiés
lavage de cerveau médiatique ... pour ce coup là Yako Ngin a entièrement raison.

La France est un grand pays riche, leader dans des tas de domaines...

les cerveaux partent, oui... et ils reviennent ...

tu sors d'où ton image de l'armée ? nous somme le 3ème budget mondial de la defense, devant la Russie !

Airbus caracole en tête des ventes, Boeing se casse la gueule, la chine ne sait même pas construire un avion... et tu oses nous comparer au tiers-monde ??
Inscrit le 19/10/2009
6454 messages publiés
@ Yako Ngin :

Bisounours, sors de ce corps !
Inscrit le 05/06/2013
129 messages publiés
Encore une belle usine à gaz...
Inscrit le 10/10/2010
1837 messages publiés
Si on ne peut même pas cadrer la vente de médicaments, que cadrera-t-on ?.

Le principe de la pharmacie doit être gardé autant que possible si on veut éviter qu'internet ne soit utilisé comme outil capitaliste (vendre en nombre) plutôt qu'un moyen de fournir un service "similaire" à distance.

Accumuler des médicaments est dangereux. Cela ne peut être traité comme si nous achetions des I-pad. Le tout est de voir comment cela sera fait. Bien fait, ou à l'arrache. Sinon, autant ne pas le faire.
Inscrit le 29/08/2008
1133 messages publiés
Ainsi tous les sites de médicaments en ligne seront organisés exactement de la même manière..


Les sites d'e-commerce sont pas tous comme ça ? et pourtant rien ne les a contraint c'est la "tendance naturelle" qui a fait qu'on crée des catégories pour classer les articles à la vente...Que j'aille sur fnac.com cdiscount 3suisses ou autre j'aurai toujours telle ou telle catégorie.

Si cette mesure est réellement mise en oeuvre, elle devrait freiner une part importante des achats. Il est d'autant plus important pour les pharmaciens de s'assurer de l'identité du patient qu'il est interdit de traiter une commande si celui-ci a moins de 16 ans.


Elle freinera tous les achats pas qu'une part importante.
C'est à se demander s'ils réfléchissent:
Quelqu'un se décide à acheter des médicaments en ligne
Il va donc sur son site fais sa commande et quand il faut payer il voit qu'il faut aller à l'officine "s'identifier"
Toute personne de bon sens en profitera pour acheter les dits-médicaments à l'officine quand il va "s'identifer"...
Bon ok ça servira pour les autres fois.

Par contre je reste perplexe quand même de savoir si les mêmes contraintes sont respectées dans les officines (je connais déjà la réponse).

Ca pourrait marcher si une sorte de "pénurie organisée" était mise en place pour que les gens se détournent vers le web.

Pour finir, les conditions techniques c'est joli, les conditions financières c'est encore mieux. Quid du prix de vente de ces médocs (écart avec la vente physique) ? C'est sur ça que ça va se jouer.
Qui chapeaute tout ça ? La santé ou les douanes ?

PS: notez que ça peut être créateur d'emplois pour de grosses pharmacies car elles ont tout intérêt à embaucher qqun pour livrer plutot que de faire confiance à La Poste (surtout que généralement on vient pas de 50km pour aller à sa pharmacie) afin de s'assurer une certaine qualité de service et de moindres couts (vu le prix de certains médocs mme un contrat pro de transport revient cher).
Inscrit le 05/10/2011
2885 messages publiés
Je vois pas comment ça pourrait créer de l'emploi, à part si les ventes de médicaments augmentaient fortement.

Dans l'hypothèse où les ventes restent constantes, ou augmentent légèrement, et qu'on a une forte utilisation d'Internet, les emplois créés pour la livraison seront supprimés des officines. Ou alors on créera des emplois précaires. Je ne vois pas les pharmaciens baisser fortement leurs marges juste pour pouvoir embaucher un livreur.
Et dans l'hypothèse où les ventes augmentent fortement, on va créer de l'emploi, c'est sûr. On va en créer chez les labos pharmaceutiques, pour faire face à la demande. On va en créer dans les pharmacies. On va aussi en créer dans le monde médical, parce qu'à force de gober des médocs, il y aura des effets secondaires. Donc est-ce que c'est une bonne nouvelle ?
Il n'y a à priori aucune raison que les ventes augmentent, on consomme déjà bien trop de médicaments en France. Donc si elles augmentent, c'est mauvais signe...
Inscrit le 10/08/2010
1437 messages publiés
Vendre plus est l'un des objectifs (avec aussi le fait de ne plus les prendre en charge par la sécu). En gros, le but, c'est de transformer le secteur médical en milieu commercial comme un autre.

Pour ça, le principe, c'est de "pousser" l'automédication à la charge du patient.

On supprime le remboursement de certaines médocs, on en enlève l’obligation d'ordonnance sur ces produits, et on les vends comme des produits de consommation, on fait de la "pubs" (genre vitamine, maux de tète, toux, fièvre .....) et miracle, ce n'est plus des médicaments / traitement prise en charge par la sécu, mais un produit de confort que la patient doit prendre entièrement à sa charge.

Alors que peu importe le problème de santé, le reflex, c'est pas d'aller acheter des médocs, mais d'aller voir un médecin, qui décidera de la suite à donner.
Inscrit le 15/04/2010
869 messages publiés
Voici l'adresse des Pharmacies Populaires (Belgique). Il s'agit de la version internet de la plus grande chaîne des pharmacies de Wallonie. Ils livrent en France.

http://www.pharmaexpress.be/

Allez-y sans appréhension !
Inscrit le 07/03/2006
2098 messages publiés
ils paient des impots en France ?
Inscrit le 04/06/2010
2628 messages publiés
la boite de strepcil 1euro50 plus chère que la pharmacie en face de chez moi, c'est quoi l'interet ?
Inscrit le 28/06/2013
1 messages publiés
Les enjeux de la vente de médicaments sur Internet ne sont pas simples. Une enquêtes fait le point à partir d'entretiens des 4 leaders de la pharmacie en ligne : http://www.mutuelle-...-ligne-enquete/

Les contraintes imposées par cet arrêté ne vont pas faciliter l'essor de ce marché.
Inscrit le 10/06/2005
6355 messages publiés
ze_katt (Modérateur(rice)) le 15/07/2013 à 22:01
L’essor de quoi? quelqu'un qui a besoin d'un paracetamol va se mettre à en prendre 2 parce qu'il l'a eu sur internet?


Tout ce qu'on va gagner c’est la fermeture des pharmacies les plus fragiles, au hasard, dans les villages ou il n'y a deja plus de médecins.
Inscrit le 24/03/2011
288 messages publiés
Pour moi le médicament doit être vendue dans une vraie pharmacie donc dans un lieu ayant pignon rue rue pas sur internet .
Inscrit le 18/03/2008
774 messages publiés
Et on fera comme d'hab, on ira sur les sites étrangers qui n'en ont rien a pisser de la législation française.
Inscrit le 15/04/2010
869 messages publiés
ABSOLUMENT SUPER !!!!!!!!

Vous remplissez votre panier puis vous passez commande.
Vous remplissez le formulaire.

Question 1 : Homme ou Femme (réponse Homme)

Question 3 Vous êtes enceinte ? Vous allaitez ? (pourquoi répondre puisqu'on est un homme ? La réponse me semble inutile ... non ?)

Vous envoyez votre commande et BOUM ! Répondez à la question 3 SVP !
Inscrit le 10/11/2012
75 messages publiés
Tu es réellement un homme Viviane ?
Inscrit le 10/08/2010
1437 messages publiés
Sur le fond, un médicament sans ordonnance ne devrait même pas exister:

Soit c'est un médicament, et ça doit être prescrit par un professionnel de santé, pris en charge par la sécu et distribué uniquement par des professionnels de santé.

Soit ce n'est pas un médicament, et dans ce cas la vente est libre, par n'importe qui, y compris sur internet, grande surface,....


Accessoirement, pour les médicaments / traitements soumis avec ordonnance, ça fait longtemps que la livraison à domicile / service à distance existe directement via les labos ou des partenaires agréés.
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Juillet 2013
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11