La quasi totalité des actionnaires de France Télécom présents à son assemblée générale ont adopté mardi l'abandon du nom France Télécom, au profit d'Orange qui devient la nouvelle identité officielle de l'entreprise.

France Télécom n'est plus. L'opérateur qui appartenait autrefois en totalité à l'Etat français tenait ce mardi soir son Assemblée Générale 2013, au cours duquel les actionnaires ont approuvé à une écrasante majorité (99,64 %) l'abandon de la dénomination sociale France Télécom. L'entreprise tourne définitivement la page de son identité historique d'entreprise publique, pour adopter exclusivement la dénomination "Orange", plus adaptée à ses activités internationales. Orange était déjà devenue en 2012 la marque commerciale exclusive de l'entreprise.

Le projet de renommage avait été contesté par le syndicat CFE-CGC/UNSA, qui craignait d'y voir un couteau dans la plaie des salariés historiques du groupe, qui ont souvent mal vécu le changement de culture induit par la privatisation de l'entreprise. 

Le nom de France Télécom avait vu le jour en 1988, remplaçant alors celui de la Direction générale des télécommunications, deux ans après la privatisation intervenue en 1996. Celui d'Orange vient de l'acquisition de la société britannique éponyme en 2000, et servit d'abord à identifier les offres de téléphonie mobile de l'opérateur. Ce n'est qu'en 2006 qu'Orange a remplacé le nom Wanadoo y compris pour les offres Internet, avant de s'étendre à toutes les activités du groupe jusqu'à l'an dernier.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés