Publié par Julien L., le Jeudi 28 Mars 2013

Contre les mobiles dans les prisons, une firme propose de les géolocaliser

Aux États-Unis, une entreprise propose une autre approche pour lutter contre l'utilisation des mobiles dans les prisons. Plutôt que de brouiller les signaux, l'entreprise s'en sert pour localiser avec précision la position du détenu en train de passer un coup de fil ou d'envoyer un texto. Mais cela suppose d'agir a posteriori.

L'introduction des téléphones portables dans les prisons est un phénomène que l'administration pénitentiaire peine à stopper. L'actualité récente s'est chargée de le démontrer, puisque des détenus ont pu téléphoner et envoyer sur YouTube des vidéos. Si les fouilles permettent d'intercepter de nombreux objets interdits en prison, elles ne constituent malheureusement pas un filtre parfait.

Face à ce problème, un parlementaire de l'opposition a suggéré dans une question écrite de déployer des brouilleurs d'ondes au niveau des prisons. L'usage de cette technologie est certes réglementé, mais l'administration pénitentiaire dépend du ministère de la justice. Or, la loi autorise l'utilisation de brouilleurs pour les besoins du service public de la justice et de l'ordre public.

À défaut de bloquer les ondes, une autre solution peut être envisagée. Il s'agit de détecter la provenance des appels téléphoniques et des connexions à l'Internet mobile.  Un article de New Scientist, repéré par ZDNet, rapporte que l'entreprise Intelligent Automation a mis au point un système permettant de trianguler très précisément la position d'un détenu passant un coup de téléphone, en déployant des capteurs.

En les déployant dans chaque angle du bâtiment, ces antennes permettent de géolocaliser un téléphone en fonctionnement avec une précision de 50 centimètres, ce qui suffisant pour cibler la bonne cellule et procéder à la récupération du téléphone. Et selon l'entreprise, les antennes peuvent capter des appels téléphoniques, des messages écrits (SMS) ou du transfert de données (Internet mobile).

Si elle offre une alternative aux brouilleurs, cette technologie ne marche que si le détenu cherche à communiquer avec l'extérieur. La détection ne permet pas d'empêcher l'envoi d'un texto ou de bloquer un appel. Mais elle permet aux gardiens de cibler les cellules pour récupérer les mobiles et empêcher de nouvelles tentatives de communication. Jusqu'à l'introduction de nouveaux mobiles.

Publié par Julien L., le 28 Mars 2013 à 09h33
 
17
Commentaires à propos de « Contre les mobiles dans les prisons, une firme propose de les géolocaliser»
Inscrit le 26/02/2013
135 messages publiés
il existe des brouilleurs en plus c'est pas cher
Inscrit le 09/10/2008
3240 messages publiés
ben oui... mais faut bien dépenser... un brouilleur et c'est réglé, étonnant que ca n'y soit pas encore... a croire qu'il autorise au final...
Inscrit le 20/11/2004
2152 messages publiés
Ben, le défaut des brouilleurs, c'est que ça brouille aussi les portables du personnel, c'est un désagrément mineur, mais quand-même
Inscrit le 16/08/2010
94 messages publiés
Bonjour,

Les brouilleurs sont une mauvaise idée, ça émet tout le temps (pollution électromagnétique), il peut y avoir des effets de bord assez indésirable (en cas de mauvais réglage) etc ...

Ca c'est de la détection passive, et si à chaque saisi de portable, ils prennent une prolongation de peine, ça devrait être "efficace" parce que vite dissuasif.

Ca traite aussi la possibilité de capture du son des vidéos qui pourraient fuiter sur carte µSD, parce que même sans carte SIM un portable émet (appel d'urgence) et est donc détectable.

Jusqu'au jour où ils se procureront des portables modifiés ( émetteur neutralisé )
[message édité par matrix-bx le 28/03/2013 à 10:09 ]
Inscrit le 05/09/2002
2542 messages publiés
Ah ben oui, ça nécessite vachement des portables "neutralisés" spéciaux, pas du tout un toggle présent sur TOUS les smarpthones et une bonne partie des autres téléphones depuis des années à savoir le mode "Avion".....

(oui ça désactive l'émetteur, c'est le principe).

Ca fait longtemps que les prisons (et quelques autres endroits) devraient avoir des brouilleurs d'ondes.

Osef si ça perturbe un peu le personnel.

D'abord, comme pour tout le reste dans les autres corps de métier, ils ne sont pas sensés recevoir/passer des appels perso du taff.

Ensuite, c'est se mettre eux-même en danger que d'avoir un portable PERSONNEL avec tout ce que cela comporte d'infos PERSONNELLES dedans sur eux quand ils travaillent (c'est offrir aux détenus les plus dangeureux des moyens de pression presque sans effort....).

Enfin, ils sont à un endroit donné, fixe, à genre... 50m d'un téléphone maxi en permanence, avec un standard, ils peuvent, au choix, donner le numéro du standard de la prison en numéro d'urgence (seule raison de les appeler au taff hein qui soit pas une faute professionnelle....), soit faire un renvoi d'appel de leur portable vers un téléphone fixe (oui je sais, c'est dur à faire).

Et les "effets de bord indésirables" des brouilleurs sont plus que minimes si c'est bien fait... et plutôt plus faibles que ceux liés aux émissions des portables et antennes de portables, donc c'est un faux problème.

Sincèrement, je ne vois pas comment on peut vouloir s'opposer aux brouilleurs dans les prisons quand :
- c'est la solution la plus simple, rapide à mettre en place, moins onéreuse, plus efficace pour supprimer la communication (illégale) des détenus avec l'extérieur et tout ce que ça entraine
- au final ça limite violemment le travail du personnel (ils n'ont plus à faire la chasse et la guerre aux portables frauduleux et ce que ça implique)
- ça a somme toute ZERO incidence négative sur eux ou sur quicquonque ne violant pas la Loi/les conditions de leur incarcération


Faut vraiment le vouloir quand même.
[message édité par Ashareth le 28/03/2013 à 10:45 ]
Inscrit le 16/08/2010
94 messages publiés
Ah ben oui, ça nécessite vachement des portables "neutralisés" spéciaux, pas du tout un toggle présent sur TOUS les smarpthones et une bonne partie des autres téléphones depuis des années à savoir le mode "Avion".....

(oui ça désactive l'émetteur, c'est le principe).

Raaahhh, mais quel couillon suis-je !
Evidement, c'est la faute au café qui pas encore fait effet

Pas convaincu du tout par les autres arguments en faveur des brouilleurs qui reste par définition intrusifs et perturbateurs. Je préfère quand même et de très loin l'approche détecteur, ne serait-ce parce qu'elle permet de faire sortir les portables des cellules où ils n'ont pas a être, et qu'elle ne gène en rien les utilisateurs légitimes de portable autour (personnel, voisin, etc, etc).
Inscrit le 20/03/2009
1166 messages publiés
et il ne t'es pas venu une seconde a l'esprit qu'il y a aussi des portables pro? pas plus d'ailleurs que si brouiller un signal dans une voiture voir une maison est facile, à l'échelle d'un bâtiment comme une prison ça va inévitablement engendrer des perturbations pour d'autres appareils?

allez, laisse faire ceux qui savent et retourne dans ton bac a sable vas.
Inscrit le 06/02/2012
135 messages publiés
Les appels perso des employes de la priso, ok, mais les appels professionnels de ceux qui utilisent leur mobile pour travailler (direction, medecins, police, procureurs, avocats, etc) ?
La localisation, meme si ce n'est que reactif, est nettement moins contraignante que le brouillage (sans compter les effets sur les riverains en cas de mauvais reglage).
Inscrit le 11/02/2009
387 messages publiés
si on les fait posé par des pro, les reglages ne seront pas mauvais... et pour tout les autres, il y a des telephones fixe. Dans els hopitaux, normalement les portables sont deja interdit. et a priori c'est pas genant... je vois comment ça pourrait l'etre dans une prison. Qui plus la plus part des brouilleurs ont des portés assez courtes. il est donc possible d'amenager des pieces qui ne seront pas brouillé.

y'a AUCUNE raison valable de ne pas brouiller.

PS: en plus les brouilleus ne brouille pas TOUT, seulement certaines frequences, 2G, 3G, 4G GPS etc... donc les agents peuvent avoir un telephone a la ceinture relié au standart, sans fil, sans aucun probleme.
[message édité par Draak le 28/03/2013 à 11:12 ]
Inscrit le 20/03/2009
1166 messages publiés
sais-tu seulement comment fonctionne un brouilleur? il agit sur une bande de fréquence, pas sur une fréquence précise, et plus tu es proche plus la bande est large. a courte portée, potentiellement ça brouille TOUT, si. quand à aménager des zones blanches, euh comment dire, le personnel si il doit appeler c'est depuis l'endroit où il est, sinon ça n'a aucun intérêt.
si on te suit il faudrait des milliers de brouilleurs dans chaque établissement. tu vas les payer? et tu vas aussi payer les nouveaux téléphones du personnel, à condition qu'il ne soit pas brouillé?

allez, même remarque que l'autre: parle pas de ce que tu connais pas.
Inscrit le 11/02/2009
387 messages publiés
Bah tiens... Le brouillage consiste à saturer de bruit une bande de frequence. Et si tu t'y connais en onde un p'tit peu tu devrais savoir que les bandes de frequences des telephones portables dependent de leur generation. On peut brouiller du 3G sans brouiller du 2G par exemple. Donc par exemple un telephone sans fil standard avec une base fixe, n'utilise pas les meme bande de frequence qu'un GSM. Donc oui, on peut brouiller les portable sans brouiller d'autres signaux, de maniere directionnel et proportionner a l'espace.

Pour ce qui est d'appeller la ou il est a mon avis le personnel utilise plus des talkie walki que des gsm... et en sont donc deja equipé. Les zones blanches sont donc plus pour les avocats ou autre et encore, y'a 15 ans y'avait pas de portable, je vois pas trop pourquoi on serait obligé de leur authorisé partout.

Pour ce qui est du budget c'est un autre debat. Je ne gere pas le budget des prisons. Ici moi je parle technique, je ne peut dire si le cout est interessant par rapport a l'impacte sur la population carcerale et les problemes causé par l'usage des telephones portable par ces derniers.

Si y'avait que moi d'ailleurs je pousserais meme ça dans les classes d'ecoles
Inscrit le 08/02/2013
214 messages publiés
Les portables ne sont pas interdits dans tous les hopitaux visiblement ? (peut être juste dans certains services sensibles ? Service avec respirateur, machine cardiaque et autre ?).

J'ai fait un séjour en gastro enterologie y'a 1 an et demi, et on m'a permis de conserver mon portable sans problème (et j'ai vu d'autres patients dans d'autres chambres qui avaient aussi le lire).

Ou alors, je suis tombé sur le seul qui les tolère, mais ça m'étonnerait un peu (je crois que même les médecins en avait d'ailleurs).
Inscrit le 29/08/2008
1167 messages publiés
c'est la solution la plus simple, rapide à mettre en place, moins onéreuse, plus efficace pour supprimer la communication (illégale) des détenus avec l'extérieur et tout ce que ça entraine


Effectivement tu as raison. Mais un petit bémol quand même; si les brouilleurs sont adoptés pour les établissements pénitentiaires, les prix vont bouger.
La détention de portables est tout aussi illégale que la communication.
Récupérer les portables intéresseraient fortement la justice dans certains cas.

Sinon dans un autre ordre d'idée, on pourrait anticiper ce problème à la construction ? (mur ou revetement).
Inscrit le 11/03/2009
3541 messages publiés
En se basant sur le modele français (4 opérateurs) il faut minimum 12 antennes autours de la prison pour localiser precisement le prisonnier , bonjour l'investissement (ou des gros femtocell alors ????) et suffit de passer l'appel en bougeant et etteindre son téléphone une foix l'appel passé ??

peu fiable et compliqué j'ai l'impression.
Inscrit le 04/09/2002
2846 messages publiés
suffirait simplement de menacer les récalcitrants d'une peine doublée si jamais on trouve un téléphone: je suppose que ça en calmerait plus d'un...
Inscrit le 10/11/2012
76 messages publiés
La peine de mort ?
Inscrit le 27/10/2008
717 messages publiés
"Les fouilles permettent d'intercepter de nombreux objets interdits en prison, elles ne constituent malheureusement pas un filtre parfait".

Pourquoi malheureusement ? C'est un délit, de téléphoner ? Rappelons ce qu'avait dit Giscard, président de la République : que la prison était la privation de liberté, et rien de plus.
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Mars 2013
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
1 2 3 4 5 6 7