L'entreprise allemande Nanoscribe a mis au point une imprimante 3D capable de reproduire des objets complexes à l'échelle nanoscopique en quelques secondes seulement.

Alors que l'on parle beaucoup de l'impression 3D dans ses applications grand public, qui pourraient révolutionner le rapport des individus à la production d'objets industriels, d'immenses progrès sont également réalisés dans la sphère professionnelle. Le MIT Technology Review a ainsi fait état d'une nouvelle imprimante 3D mise au point par la société allemande Nanoscribe GmbH, issue de l'Institut de Technologie de Karlsruhe, qui imprime à grande vitesse à l'échelle nanoscopique.

Comme le montre la vidéo ci-dessous, qui est en temps réel, l'imprimante est capable de reproduire un vaisseau spatial particulièrement détaillé en moins d'une minute, avec un résultat qui mesure 125µm x 81µm x 26.8µm. A titre de comparaison, un cheveu a une épaisseur comprise entre 50 et 100 µm. Pour admirer le vaisseau imprimé à partir d'un fichier CAD, il est obligatoire d'utiliser un microscope électronique. Le procédé utilisé est une polymérisation à deux photons, qui consiste à impressionner une surface sensible à la lumière avec un laser très fin, et à utiliser un jeu de miroirs pour diriger le laser en trois dimensions aux endroits qui doivent se solidifier.

Les imprimantes 3D nanoscopiques existaient déjà, mais elles étaient jusqu'à présent beaucoup plus lentes. Ce qui prenait une heure à imprimer prend désormais moins d'une minute. Concrètement, l'impression d'objets nanoscopiques a de multiples applications, en particulier dans la santé (pour l'étude des cellules, la conception d'aiguilles microscopiques, de stents,…), la mécanique des fluides (comme des systèmes de filtration), la création de nouveaux matériaux, etc.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos