Publié par Julien L., le Vendredi 08 Février 2013

Des députés veulent tenir les antennes-relais à l'écart de la population

La dangerosité des ondes électromagnétiques inquiète la population et les parlementaires sont depuis plusieurs années amenés à discuter d'une révision de la législation. Dernièrement, c'est la députée Valérie Boyer qui s'est engagée dans cette voie. Elle propose de fixer une distance minimale entre les antennes-relais et les zones à risque (habitations et établissements sensibles) et de réduire la valeur limite d'exposition.

Les effets des ondes sur la santé humaine sont encore mal connus, malgré la multiplication des études scientifiques sur le sujet. Ces recherches, souvent contradictoires dans leurs conclusions, alimentent naturellement les craintes de la population. En attendant qu'un consensus se dégage chez les chercheurs, certains préconisent d'appliquer le principe de précaution.

C'est cette logique qui a convaincu la députée UMP Valérie Boyer de déposer une proposition de loi à l'Assemblée nationale le 6 février. Signalé par Benoît Tabaka, le texte juge "nécessaire de prendre certaines mesures", en particulier en augmentant à 300 mètres la distance séparant les antennes-relais des bâtiments d'habitation et des établissements sensibles.

300 mètres des habitations

Ainsi, la parlementaire propose d'ajouter un article L.33-1-1 à la suite de l'article L.31-1 du Code des postes et des communications électroniques qui exposerait que "les équipements sont obligatoirement implantés à une distance d'au moins 300 mètres d'un bâtiment d'habitation ou d'un établissement dit sensible. Les bâtiments visés sont tous les lieux publics".

L'article, le seul de la proposition de loi, prévoit toutefois une exception. "Par dérogation et en zone urbaine, il est interdit d'installer des antennes-relais à moins de 100 mètres d'un établissement sensible". Est considéré comme un établissement sensible tout bâtiment abritant des personnes fragiles : crèches, écoles, hôpitaux, maisons de retraite...

Effets thermiques, effets athermiques

Justifiant cette mesure d'éloignement, l'élue rappelle que "les effets des ondes électromagnétiques de type micro-ondes émises en permanence par les antennes-relais sont de deux ordres : les effets thermiques, qui produisent une élévation de température de la matière vivante exposée, et les effets athermiques, qui se produisent à de très faibles intensités du champ électromagnétique".

"Ces sont ces expositions qui intéressent les populations concernées par les antennes-relais. Elles pourraient produire des effets sur la santé, comme, entre autres, l’affectation du système nerveux (troubles du sommeil, perte de mémoire…), du système immunitaire, ou une augmentation des risques de cancer", poursuit Valérie Boyer dans son exposé des motifs.

Des recommandations datant de 2001

La proposition de loi de Valérie Boyer rappelle le rapport Zmirou (.pdf) sur les téléphones mobiles, leurs stations de base et la santé. Dans celui-ci, il est écrit que les experts consultés à l'époque ont recommandé "que les bâtiments sensibles situés à moins de 100 mètres d'une station de base macrocellulaire ne soient pas atteints directement par le faisceau de l'antenne".

"Cette recommandation n'est pas incompatible avec l'installation d'une antenne de station de base sur le toit de tels bâtiments, car le faisceau incident n'affecte pas, ou de manière tout à fait marginale, l'aire située au-dessous (effet 'jet d'eau')". Selon les experts, le respect de ces mesures par les opérateurs "est de nature à atténuer les craintes du public".

Réduire la valeur limite d’exposition du public

Outre la distance, la proposition de loi de Valérie Boyer souhaite "réduire la valeur limite d’exposition du public aux champs électromagnétiques émis par les antennes-relais de radiotéléphonie mobile, utilisées dans les réseaux de télécommunication, à 0,6 volt par mètre". Ces éléments avaient été défendus dans le cadre d'un autre texte, défendu par les Écologistes.

Fin janvier, la proposition de loi des élus EELV visant à encadrer les ondes électromagnétiques a subi plusieurs coups durs. D'abord, le texte a été amputé de ses dispositions les plus ambitieuses lors des travaux préparatoires en commission. Ensuite, il a été complètement écarté lors de son examen en séance plénière. Un destin que pourrait bien connaître la loi avancée par Valérie Boyer.

Publié par Julien L., le 8 Février 2013 à 10h33
 
30
Commentaires à propos de «Des députés veulent tenir les antennes-relais à l'écart de la population»
Inscrit le 13/08/2010
7398 messages publiés
Ils vont avoir des crampes.

Mais c'est sympa de leur part.
Inscrit le 09/02/2009
1798 messages publiés
"Des députés veulent tenir les antennes-relais à l'écart de la population" . . . pour que les terminaux mobiles crachent encore plus d'ondes à un centimètre du cerveau ?

En même temps, ceux qui proposent une telle ineptie ne doivent pas craindre grand-chose de ce coté-là
[message édité par Obelixator le 08/02/2013 à 10:55 ]
Inscrit le 20/05/2008
8 messages publiés
Ceci dit, être exposé plusieurs heures lorsqu'on habite prêt d'une antenne relais, ou quelques minutes par jour de téléphone prêt du cerveau, la punition n'est pas la même.
D'autant plus que dans le second cas, probablement le tien, tu as le droit d'utiliser un kit mains libres. Difficile dans le premier cas.
Inscrit le 09/02/2009
1798 messages publiés
Je t'invites à lire cet excellent dossier de CanardPC , à partir de la page 68, et plus particulièrement les passages présents aux pages 78 (Le Cas Eiffel), la page 79 (Facteur 100 000), et le graphique page 80 . . .

Car le ration moyen de niveau d'exposition entre l'antenne d'une station de base et celle d'un téléphone est bien de 1 pour 100 000. Ce qui veut dire que, grosso-modo, tu te prends autant d'énergie dans la tronche en une seconde au téléphone que 24H à proximité d'une station de base

Et ce ratio est déjà de 1 pour 2500 si tu te places volontairement à 15 mètres pile en face d'une station de base . . . Et si tu est 2 mètres en-dessous (cas d'un appartement au dernier étage d'un immeuble équipé de stations de bases), il est encore plus élevé

Bref, le problème sanitaire potentiel est bien du coté du terminal, pas du coté des stations de bases, qu'il faudrait au contraire multiplier pour permettre ensuite de réduire à la fois leurs propres puissances d'émission et celles des terminaux
[message édité par Obelixator le 08/02/2013 à 14:10 ]
Inscrit le 01/01/2009
117 messages publiés
"ceux qui proposent une telle ineptie ne doivent pas craindre grand-chose de ce coté-là" (le cerveau) : tout à fait.

Le seul risque observé des ondes radio est l'effet thermique, lequel nécessite des champs considérablement plus élevés. Même un portable à l'oreille est de peu de risque à ce point de vue, alors un relais à 50m, n'en parlons même pas, il lui faudrait une puissance supérieur au mégawatt pour créer le même champ qu'un portable à l'oreille!
Quant à un possible effet d'accumulation sur la durée, c'est une fantaisie soutenue par aucun fait ni par aucune théorie scientifique, autant dire que c'est tout aussi imaginaire que de penser qu'on pourrait subir la nuit quand on dort les exactions de lutins malveillants.
Et les mêmes qui imaginent n'importe quoi n'hésitent pas à bronzer l'été au soleil, sous un rayonnement de 1KW/m², à des fréquences 100.000 fois plus proches des fréquences ionisantes donc cancérigènes, que les ondes radio ! Les idiots, il y en a toujours eu, la seule différence c'est qu'aujourd'hui avec Internet ils ont largement plus de moyens qu'autrefois de propager leur obscurantisme. Que des députés les suivent, rien d'étonnant, démagogie oblige, et puis la politique est quand même la voie de choix quand on est trop stupide pour comprendre les sciences.
Inscrit le 03/02/2010
46 messages publiés
Ce qui me perturbe, c'est que ce seront les mêmes qui râleront parce qu'ils ne captent pas bien chez eux...

Et puis, encore une fois, il faudrait au contraire multiplier les antennes, pour en faire des moins puissantes mais plus nombreuses. Comme ça, le téléphone n'aurait pas besoin de se mettre en émission maximum (parce que le soucis, si tant est qu'il y en ait) se situe plus du coté du téléphone que des antennes...
Inscrit le 13/08/2010
7398 messages publiés
Inscrit le 09/07/2009
1110 messages publiés
Il faudrait commencer par donner un vrai boulot à nos trop nombreux députés, car n'étant pas assez occupés, ils passent leur temps à imaginer des projets de loi plus débiles les uns que les autres.

D'ailleurs pourquoi avons nous "besoin" de tant de députés en France pour un résultat aussi minable?

Petite comparaison entre deux démocraties :
États-Unis :
300 millions d'habitants - 100 sénateurs - 435 représentants
France :
60 millions d'habitants - 350 sénateurs - 577 députés

Si les États - Unis faisaient comme nous , ils auraient :
2100 Sénateurs et 3462 députés !
Si en France , nous faisions comme les États - Unis, nous aurions que :
17
Sénateurs et seulement 73 députés !!!!

Source:
http://www.newsring....ats-unis-france

Et on ne parle pas de la surcouche des 80 députés européens Français qui viennent s'ajouter au gaspillage...
[message édité par aubasmots le 08/02/2013 à 11:40 ]
Inscrit le 23/12/2009
242 messages publiés
Je trouve cette comparaison un brin démago pour ne pas dire débile, les états unis sont, comme leur nom l'indique, des états.Tout une partie de la gouvernance se fait au niveau des états, et non au niveau national.
Les deux systèmes sont tellement différents que cette comparaison ne peut avoir de sens.
Et puis si on suit cette logique: En Corée du Nord ils ont pas de députés, ils ont un dictateur et quelques généraux, faisons pareil!

Après, on peut surement baisser le nombre de députés/sénateurs, mais pas à partir de cet argument.
Inscrit le 17/03/2008
2616 messages publiés
Du coup, à la limite, on pourrait encore limiter les frais:

Il suffirait comme dans certains pays d'avoir
- Un parti au pouvoir
- Un parti d'opposition,

Chacun avec un député et un sénateur. Total: 4 personnes.
Comme les ministres ne servent pas à grand chose (ils ne font qu'obéir au 1er sinistre), on les sort aussi, ainsi que leur équipe - Hop ! des frais en moins.

Au total , pour un pays de 60M de personnes, 6 personnes c'est pas mal.
En plus ils pourraient être bien mieux payés !

Tant qu'on reste dans une "République Démocratique de ch^W France".

Comme en egypte:
"Chef du parti au pouvoir" et "Chef du parti de l'opposition" sont dans un bateau.
"Chef du parti de l'opposition" prend une balle.
Qui reste-t-il sur le bateau ?
Inscrit le 30/10/2008
180 messages publiés
super il n'y en aura plus en ville !
Inscrit le 24/10/2012
775 messages publiés
Les gens veulent du réseau qui roxxe sur leurs mobiles mais ils veulent que les antennes-relais soient loin de chez eux. La connerie du français moyen dans toute sa splendeur.
Inscrit le 03/04/2009
689 messages publiés
ben, en tant que français moyen ( ce que je ne considère pas comme une tare ), je me dis que ça peut faire réfléchir...
est-ce, par exemple, utile d'avoir une antenne sur... une maternelle ?
peut être que le procédé peut également évoluer...
Inscrit le 04/03/2010
93 messages publiés
Il serait temps de comprendre qu'une antenne n’émet pas en dessous mais en face d'elle. La maternelle ne risque rien.
Inscrit le 03/04/2009
689 messages publiés
ben voyons !
on va pas attendre de se rendre compte que finalement si, de toute façon, ça n'a rien a y foutre !
Inscrit le 08/11/2012
221 messages publiés
aurelienr a raison, la diffusion des ondes des antennes épargne l'entourage proche (il y a un cone préservé, un angle mort). Après faut bien les mettre quelque part (même monument historique, ils en font des super discrètes)
Inscrit le 29/08/2008
1117 messages publiés
Tu as un exemple précis d'une maternelle avec une antenne sur le toit ? Sinon c'est une légende urbaine.

En bon français moyen je suis allé m'informer et regarde ce que j'ai trouvé:

Il est utile de mentionner que si l’on éloignait systématiquement les stations de base des utilisateurs pour diminuer les niveaux d’exposition aux champ induits par les antennes, cela aurait pour effet d’augmenter notablement la puissance moyenne d’émission des téléphones mobiles : en effet, ils seraient alors en moyenne localisés plus loin des antennes relais, ce qui conduirait le dispositif de contrôle de puissance à ajuster automatiquement la puissance des téléphones à un niveau plus important pour conserver une bonne qualité de la communication.


Ha ben tiens, ça vient d'un site gouvernemental:

http://www.radiofreq...p.php?article90

peut être que le procédé peut également évoluer...


Ca en parle aussi dans le lien ci-dessus légèrement.

Sinon plus ironiquement je propose aux 4 gros opérateurs de faire un mini black-out en éteignant une proportion non-négligebale de leurs antennes à commencer par celles qui sont en zone dense ("toutes" n'est pas possible par "contrainte de l'Etat"), on verra la réaction.
Inscrit le 03/04/2009
689 messages publiés
un exemple précis ? non
mais suffit d'appliquer ce qui est dit au dessus, il n'y aurait pas d'antenne a proximité d'école ?
j'y crois pas une seule seconde.
ch'uis comme tout le monde ( français moyen... ), j’apprécie mon mobile, mais ça veut pas dire qu'il faut se voiler la face : combien pour accepter une antenne sur la tronche ( ou a coté, c'est selon ) ?
en tant que papa, c'est p'tet con pour certain, mais ça me fait réagir.
le coté c'est pas dangereux parce je kiffe trop facebook sur mon iphone, très peu pour moi ( c'est pas français moyen ça ? ).
je ne suis pas expert, mais les grosses boites du secteur qui raquent pour montrer l'innocuité de la chose, ça me fait grave douter.

edit : c'est pas pour autant que j'ai confiance dans nos élus pour régler le pb.
[message édité par seth2040 le 08/02/2013 à 22:09 ]
Inscrit le 29/08/2008
1117 messages publiés
Mouais...

J'espère que tu n'emmènes pas ton enfant au supermarché où toutes les étiquettes sont électroniques avec en plus du réseau wifi, tout un réseau portable ?
Pas d'autoradio dans la voiture ?
Le micro ondes dans une pièce à part ?
Etc. la liste est longue puisque ce sont aussi des ondes et que jusqu'à preuve du contraire, rien n'a prouvé qu'elles étaient bénéfiques pour la santé.

Personne ne dit que si tu restes en face d'une base en émission max h24 pendant 1an que tu n'auras aucun effet...juste que la réalité technique est ce qu'elle est (et là c'est pas les gros du secteur qui le disent mais la physique tout court) et que les solutions choisies ne sont pas les bonnes.
[message édité par golgo2017 le 09/02/2013 à 21:46 ]
Inscrit le 03/04/2009
689 messages publiés
je crois pas avoir parler de l'absence de danger de tout ce que tu cites.
mais même un nul en math peut comprendre qu'aussi longue soit ta liste, c'est pas ça qui enlèvera quoique ce soit au mobile...
si maintenant, certains veulent réfléchir à la dangerosité des appareils en question, j'applaudis aussi fort que pour le sujet ci dessus.

ça me rappelle le Pb du Bisphénol A, qui était soit disant sans danger ( merci Mme Bachelot )... ça a bien changé.
Inscrit le 09/02/2009
1798 messages publiés
mais même un nul en math peut comprendre qu'aussi longue soit ta liste, c'est pas ça qui enlèvera quoique ce soit au mobile...


Un nul en math ne peut pas calculer de lui-même que ce qui est potentiellement plus dangereux (si danger il y a), ne sont pas les antennes des stations de base, mais celles des terminaux . . .
Voir mon post précédent , basé sur l'article CanardPC (P. 78, 79, 80)
Inscrit le 03/04/2009
689 messages publiés
alors pourquoi des pressions et études sponsorisées par les industriels du secteurs ?
Inscrit le 09/02/2009
1798 messages publiés
La potentielle dangerosité supérieure des terminaux est plus un constat scientifique issu, entre-autres, de la propagation des ondes électromagnétiques, que le résultat d'une étude . . .

Quand aux études et déclarations en général, celles des associations anti-ondes (Criirem, Priartem, Robin Des Toits, etc...) ne valent pas mieux que celles des Industriels (FFT, RTE, etc..) ou celles des organismes gouvernementaux (OMS, SCENIHR, ANSES, etc...) . . . voir pages 73 à 75 . . .
Inscrit le 15/04/2010
866 messages publiés
Pendant qu'ils s'amusent, à longueur de séance, à "twitter" grâce à l'antenne qui se trouve sur l'assemblée nationale ?

Bande d’hypocrites !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Inscrit le 09/04/2009
102 messages publiés
Elle jouait pas au scrabble,durant les séances
300m d'une habitation bein hummmmmmmm a ce tarif le je pensse que la telephonie mobile a paris est interdite lol ou trouver un lieu sans habitation est lieu sensible a moins de 300 metres...........
quand on compte les habitations , les ecoles , colleges , etc.......... ca fait un maillage mechament dense

meme chose pour toutes les grandes villes enfin si on aurra du edge et pas avec une qualitee terrible cool .

quand au danger il est peut etre ( aucune preuve reel , pas d'etudes serieuses mais bon l'irrationel ca se controle pas le mec tu lui dis que son gosse va chopper un cancer sur une vague etude il voudra enlever le truc mais a cote il va donner des salopries pleines de conservateurs de collorants et d'huiles degeulasses sans compter le reste a son gosse alors quil y a plein d'etudes qui prouvent que cest pas bon du tout voir franchement nuisible ). mais le danger de se faire chopper par une voiture est bien plus grand doit on rendre toutes zones d'habitation et sensible pietonnes . moi j'ai rien contre remarquez mais je suis pas sur que ce soit le cas de tout le monde .
au lieu de reduire le nombre de deputes ne serait il pas plus simple de leur imposser un seul et unique travail depute et rien d'autre avec une presence obligatoire a toutes les sceances sauf motif legitime publie chaque jour .
parsque moi ca me derange pas de payer des mecs mais quils travaillent ha oui une derniere chose que ce quils touche soit declare en salaire bordel pas en indemnitee non imposable et pour ceux qui n'habitent pas a paris des chambres de fonction prevues 9 metres carres point marre des frais de deplacement rembourses et des indemnitees de logement quand quelqu'un prend un taf sur paris meme pour 3 ans il demenage et paye son logement pourquoi pas eux ? vu ce quils touche ils peuvent largement se payer un pied a terre non rembourse.
Inscrit le 26/01/2012
628 messages publiés
cela vas bien faire marrer les ruraux quand ils verront les parigos se précipiter autour de l'unique antenne situé dans le prés à vache. (faudra qu'ils fassent attention à ne point tomber leurs smartphone dernier modèle dans l'auge ou dans la bouse toute fraiche).

je trouve cela marrant le parigo qui en général (l'inverse est rarissime), qui est dédaigneux envers le campagnard.

dommage que je ne pourrait pas voir ce spectacle .
Inscrit le 10/06/2005
6355 messages publiés
ze_katt (Modérateur(rice)) le 09/02/2013 à 12:56
Tu dois pas fréquenter beaucoup de campagnards.
Inscrit le 13/02/2013
1 messages publiés
ami journaliste ce serait bien de faire preuve d'un peu d'esprit critique.

Juste une question : si à Paris on applique cette loi, on les mets ou les antennes ? allez, une au Père lachaise et quelques autres au bois de boulogne et à vincennes.... des établissements sensibles, il y en a tous les 150 mètres à paris !

cette proposition de loi est tout simplement absurde car elle voufrait dire des antennes plus puissantes et donc des niveaux d'expositions plus élevés.Baisser le niveau d'exposition veut dire multiplier les antennes (X 4 a Paris!!!)
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Février 2013
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10