Toute naissante sur Internet, la vidéo à demande (VoD) prévoit déjà de débarquer sur les téléphones mobiles. La société WonderPhone attend l'autorisation du CSA pour débuter de premières expérimentations.

La télévision sur le mobile ne peut pas être la télévision des téléviseurs. « On ne peut pas considérer le mobile de la même manière que la télévision, un outil vieux de 50 ans« , indique à 01Net Philip Plaisance, fondateur de la start-up WonderPhone. « Les modèles d’audience de la télévision sont aujourd’hui inadaptés au mobile qui lui doit être vu comme une juxtaposition de niches. Cela n’a pas de sens de diffuser en début d’après-midi à des utilisateurs de 15-25 ans le dernier épisode d’une série comme Amour, gloire et beauté ».

Ainsi WonderPhone, une start-up créée en 2003 qui fournit déjà des contenus vidéos sur Orange World et chez SFR, veut miser non pas sur la télévision traditionnelle mobile, mais sur la vidéo à la demande. L’abonné indiquera les types de contenus qui l’intéressent, et ils seront automatiquement stockés sur le téléphone à mesure de leur arrivée. « Ainsi, pour des flash infos, celui de 18 heures écrasera celui de 17 heures« , résume Philippe Crouzillac sur 01Net.

Il ne sera toutefois pas question de commander le dernier long-métrage sortie dans les bacs des vidéoclubs, ni même d’épisodes de séries TV, mais plutôt dans un premier temps de vidéos très courtes, de l’ordre de quelques minutes maximum. WonderPhone possède un catalogue de 3 millions de ces vidéos, obtenues auprès de 1500 producteurs et distillées déjà sur 35 chaînes thématiques. La VOD nécessite néanmoins l’autorisation du CSA, et les premières expérimentations devraient démarrer au mois de mars.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés