L'Australie a revu en début d'année son système de classification des jeux vidéo. Jusqu'au 1er janvier, il n'existait pas de catégorie regroupant les titres pour adultes. C'est désormais le cas. Et il y a quelques jours, l'Australian Classification Board (ACB) a validé un premier titre pour les personnes de plus de dix-huit ans.

La mise à l'index des jeux vidéo violents en Australie, c'est terminé. Depuis le 1er janvier, les boutiques peuvent vendre des titres destinés à un public plus âgé sans courir le moindre risque légal. En effet, l'équivalent local du Pan European Game Information (PEGI), l'Australian Classification Board (ACB), dispose désormais d'une nouvelle catégorie chargée de regrouper les jeux réservés aux adultes.

Jusqu'au 1er janvier, il n'existait pas de classification "interdit aux moins de 18 ans" (R18+) en Australie. Auparavant, le palier le plus élevé était "personne de plus de 15 ans" (M) ou "Sous contrôle parental pour les moins de 15 ans" (MA15+). Autrement dit, si un jeu vidéo n'était pas capable de correspondre aux exigences de l'une ou l'autre catégorie, il ne pouvait pas être vendu légalement sur le sol australien.

La seule solution pour les éditeurs était donc de censurer significativement leurs produits pour avoir le feu vert de l'Australian Classification Board, afin que celui-ci puisse les considérer comme des titres pouvant aussi être vendus à des mineurs âgés de 15 à 18 ans. Le système de classification, équivalent au PEGI européen ou à l'ESRB américain, était donc très incomplet.

De nombreux jeux étaient ainsi interdits à la vente ou fortement censurés, car incompatibles avec la catégorie M ou MA15+ : Left 4 Dead 2, Mortal Kombat, Postal 1 & 2, Silent Hill : Homecoming, The Witcher 2, Aliens vs. Predator, Fallout 3, F.E.A.R. 2 : Project Origin, GTA ou encore The Punisher. Nombre de titres sont ainsi tombés dans la catégorie "classification refusée" (RC), obligeant les joueurs à se tourner vers le marché noir.

Mais les choses ont changé depuis le 1er janvier. Avec la réforme, l'organe de classification australien est désormais habilité à regrouper les jeux destinés aux adultes dans la catégorie R18+. Cela concerne des titres mettant en avant la violence, des contenus à caractère sexuel ou d'autres éléments pouvant heurter la sensibilité des plus jeunes (consommation de drogues, discrimination, grossièretés, peur…).

Le premier jeu à inaugurer cette nouvelle catégorie est Ninja Gaiden 3 : Razor’s Edge, sur Wii U. Classé PEGI 18 en Europe, il est depuis le 11 janvier classé R18+ (.pdf) en Australie. Une décision qui s'explique en raison de la place centrale qu'occupe la violence dans ce titre. En conséquence, seuls les adultes peuvent se procurer le jeu en boutique,

L'évolution du système des jeux vidéo en Australie est évidemment une bonne nouvelle pour les joueurs australiens. En effet, il était injuste pour les adultes, qui devaient composer avec un dispositif très limité. Avec ce changement, l'ACB a plus de latitude pour trier les produits arrivant sur le sol australien sans pour autant avoir affaibli le mécanisme.

Reste une question : quid des titres interdits avant l'arrivée de la catégorie R18+ et qui pourraient justement y figurer ? Ceux-là devront à nouveau se faire examiner par l'ACB. Selon Game On, le délai minimal étant de deux ans entre chaque vérification, qui est par ailleurs facturée, il n'est pas certain que les éditeurs seront tous disposés à retenter le coup.

L'univers du jeu vidéo évolue en effet rapidement. Un jeu sorti en 2012 devra attendre 2014 avant de postuler à nouveau. Or, où en sera le secteur à ce moment là ? Avec la Wii U et très probablement les nouvelles consoles de Sony et Microsoft, le secteur aura probablement tourné la page de la génération précédente. Idem du côté des ordinateurs, où les titres foisonnent.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés