L'achat de musique sur Spotify n'est plus possible. Le service suédois a mis un terme au service, préférant se concentrer sur ses activités de streaming. Selon la plateforme, les usagers n'étaient pas attirés par cette fonctionnalité.

L'achat de musique sur Spotify, c'est terminé. Le service d'écoute de musique en ligne est en train de recentrer ses activités autour du streaming. L'entreprise suédoise a donc décidé de fermer sans tambour ni trompette son service de téléchargement pour se limiter dorénavant à la lecture en continu. À cette occasion, la plateforme a écrit une foire aux questions pour répondre aux principales questions des usagers.

L'arrêt du service d’achat de téléchargements est d'ores et déjà effectif, puisque nous n'avons pas réussi à acheter un titre sur la plateforme. Juste après l'identification, un encart d'avertissement apparaît dans le logiciel pour nous indiquer "qu'il est impossible d'acheter des téléchargements sur Spotify pour l'instant". Seuls les utilisateurs disposant encore de crédits non utilisés peuvent récupérer des titres.

Interrogée par Rue89, la responsable française des relations presse explique qu'il s'agit d'un choix assumé par Spotify et non une consigne donnée par les maisons de disques. "On se recentre sur notre coeur de métier. On est d'abord une plateforme de streaming. Le téléchargement, c'était un plus qu'on proposait à nos utilisateurs. C'est un choix que nous avons fait volontairement".

La possibilité d'acheter de la musique via Spotify remonte à 2009. À l'époque, la société suédoise avait conclu un partenariat avec la boutique en ligne 7digital. Les fichiers proposés étaient généralement sous format MP3 (256 kbit/s ou 320 kbit/s). Les prix étaient variables, mais avec le jeu des achats groupés, il était possible de descendre jusqu'à 60 centimes d'euro.

Combien d'usagers utilisaient ce service ? Spotify ne le dit pas, évoquant simplement une "minorité" de clients. Les choses pourraient néanmoins évoluer à l'avenir, si une vraie demande apparaît. "Si les demandes sont nombreuses, on n’exclut pas de proposer à nouveau un service de téléchargement lors de prochaines mises à jour. Mais ce n’est pas à l’ordre du jour", conclut Spotify.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés