Si Wikipédia n'a pas de prix, son existence à un coût. Chaque année, la fondation Wikimédia doit le rappeler aux visiteurs qui parcourent les nombreuses pages de ses différents projets. Fort heureusement, les donateurs sont nombreux à être au rendez-vous. Lors de la dernière campagne, limitée à 5 pays anglophones, plus de 1,2 million d'internautes ont mis à la main à la poche, établissant au passage un record : en 9 jours, ils ont donné plus de 25 millions de dollars.

Plus vaste encyclopédie au monde, Wikipédia est un projet libre et collaboratif devenu en une dizaine d'années l'un des sites web les plus fréquentés du net. Chaque mois, plus de 475 millions d'internautes se connectent au portail pour accéder aux  23 millions d'articles publiés dans 285 langues différentes. Ces articles, écrits par des contributeurs bénévoles, sont également présentés sans aucune publicité.

L'encyclopédie Wikipédia est aujourd'hui l'un des exemples de collaboration entre individus les plus évidents. Mais pour que son grand dessein s'accomplisse, à savoir la compilation librement accessible de toutes les connaissances de l'humanité, il faut un soutien financier. Et puisqu'il n'y a pas de publicités sur le site, c'est aux internautes de mettre la main à la poche.

Dix ans après la naissance de Wikipédia, ces derniers sont une fois de plus au rendez-vous. La fondation Wikimédia, qui soutient en outre d'autres initiatives du même genre, vient d'annoncer sur son blog non sans satisfaction que le dernier appel aux dons a permis de récolter plus de 25 millions de dollars en un temps record, ce qui est d'autant plus spectaculaire que la campagne n'est même pas terminée.

Cet appel, qui s'est concentré sur cinq pays anglophones (États-Unis, Canada, Royaume-Uni, Australie, Nouvelle-Zélande), a donc été un franc succès. Il n'a fallu que neuf jours pour atteindre ce cap et la participation de 1,2 million de donateurs. En moyenne, chacun a donné environ 21 dollars. Pour les autres pays, la levée de fonds aura lieu en avril 2013.

L'argent récolté dans le cadre de ces campagnes sert principalement à deux choses : d'abord, il permet de verser le salaire du personnel de la fondation Wikimédia, qui est composée de 145 personnes. Ensuite, il se charge de financer l'informatique du projet, qui comprend l'achat de nouveaux serveurs, la maintenance du parc, le règlement de la bande passante et le paiement de l'hébergement.

Mais ces fonds permettent aussi de développer de nouvelles initiatives, comme le projet Afripédia dont le but est d'améliorer l'accès des internautes du Sud à l'encyclopédie ou le développement de logiciels spécifiques et la création de nouveaux outils pour satisfaire de nouveaux usages en lien avec Wikipédia ou les autres projets du même acabit (Wiktionnaire, Wikilivres, Wikimedia Commons…).

À mesure que les projets de Wikipédia vont prendre de l'ampleur, les campagnes de dons se feront sans nul doute plus régulières et plus pressantes. Ce n'est guère une surprise : la fondation a l'ambition (.pdf) de toucher un milliard de personnes en 2015. Cela représente encore plus de pages vues, de contributions à accueillir, de fichiers à héberger et, donc, une immense charge supplémentaire à supporter.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés