Dropbox a de grandes ambitions en matière d'informatique en nuage. Non content de vouloir héberger les fichiers des internautes, le service américain compte visiblement leur proposer un service d'écoute de musique en ligne. En effet, Dropbox vient d'acquérir Audiogalaxy, un ancien système de partage de fichiers en P2P depuis reconverti en service de streaming.

Mise à jour – Le compte à rebours a commencé. Dans un peu plus d'un mois, Dropbox procédera le 31 janvier 2013 à la fermeture complète et définitive d'Audiogalaxy, acquis quelques semaines plus tôt.

Sujet du 13 décembre – Lancé en 2008, Dropbox est un service de stockage et de partage de fichiers similaire à Google Drive, HubiC ou Skydrive. Il propose gratuitement un espace de stockage sécurisé de 2 Go, qui peut ensuite être étendu grâce au système de parrainage (500 Mo supplémentaire par nouveau filleul, jusqu'à 18 Go) ou en s'abonnant à un forfait payant (jusqu'à 500 Go).

Jusqu'à présent, Dropbox ne s'occupait que d'héberger les copies de fichiers de ses clients. Mais l'acquisition d'Audiogalaxy, annoncée mercredi, marque sans doute une évolution dans la stratégie de l'entreprise. Dropbox devrait ainsi proposer dans les prochaines semaines ou les prochains mois une offre de musique hébergée dans les nuages, c'est-à-dire stockée sur des serveurs distants.

Né sous forme d'une plate-forme de partage de fichiers, Audiogalaxy a connu son heure de gloire au début des années 2000, suite à la fermeture de Napster en 2001. Mais très vite, l'industrie du disque s'est tournée vers le service pour le contraindre à signer un accord à l'amiable en juin 2002. Accord qui a en fait servi à étouffer le projet, en déployant des filtres chargées de bloquer la diffusion d'œuvres protégées par copyright.

En septembre 2002, Audiogalaxy a voulu signer son grand retour via un mécanisme d'écoute de musique payant baptisé Rhapsody, tandis que des clones comme Mediaseek, GLT Poliane et Evolution P2P ont tenté de prendre la relève du principe d'échange de pair à pair. Sans grand succès. Depuis, Audiogalaxy a poursuivi son bonhomme de chemin avec Rhapsody en misant sur la musique en streaming.

Avec le développement du cloud, de plus en plus de firmes élaborent des services à même de répondre à de nouvelles demandes. Si les géants du net comme Google, Apple, Microsoft ou Amazon disposent déjà de nombreuses solutions pour l'informatique en nuage, d'autres acteurs plus modestes peuvent également faire leur trou. C'est en tout cas l'ambition de Dropbox, qui a désormais Audiogalaxy dans sa poche.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés