Publié par Guillaume Champeau, le Lundi 08 Octobre 2012

La France parmi les mauvais élèves de la fibre optique

Selon une étude de l'OCDE, moins de 1 % des connexions à Internet en France sont réalisées par fibre optique. La moyenne des pays de l'Organisation se situe à 14 %.

Au moins de juillet dernier, l'Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE) avait publié un rapport qui montrait qu'en matière de haut-débit, la France était tout juste au pied du podium mondial, avec 35,9 % d'abonnés à internet en haut-débit, derrière la Suisse (39,9 %), les Pays-Bas (39,1 %), et le Danemark (37,1 %). Mais le haut-débit français est-il de qualité ?

Il est permis d'en douter au regard d'une nouvelle publication, beaucoup plus inquiétante pour l'avenir. Elle montre en effet que la France est largement en dessous de la moyenne des pays de l'OCDE, concernant le taux de pénétration de la fibre optique. Sur 30 pays audités en décembre 2011, la France n'apparaît qu'au 22ème rang des pays les mieux équipés en fibre, avec un taux de pénétration de 88 connexions pour 1 000 habitants (0,88 %), extrêmement loin derrière les  63 % du Japon ou les 58 % de la Corée du Sud.

En Europe, la Slovaquie et la Suède font office de meilleur élève avec 30 % d'accès à internet par FFTH ou FTTB, devant l'Estonie (27 %), la Norvège (18 %), ou encore la Slovénie (16 %). Seuls le Luxembourg, l'Allemagne (0,59 %), l'Irlande, l'Autriche, la Grèce et la Belgique font moins bien que la France au sein de l'Union Européenne. 

La moyenne des pays de l'OCDE se situe à 14 % de taux de pénétration du haut-débit par fibre optique, soit plus de 13 points au dessus de la France. Et ce n'est pas l'attitude des opérateurs français qui devrait inverser la donner. Quant au nouveau gouvernement, il a changé d'axe prioritaire en demandant que l'accent soit placé sur la délivrance du haut débit pour tous d'ici 2017, plutôt que sur la montée en débit dans les zones déjà desservies. Un objectif qui n'est pas incompatible, mais qui présente l'avantage à court terme d'être moins onéreux. 

Publié par Guillaume Champeau, le 8 Octobre 2012 à 14h42
 
25
Commentaires à propos de «La France parmi les mauvais élèves de la fibre optique»
Inscrit le 24/03/2009
918 messages publiés
Et sur tous les pays avant la France, d'où viennent les financements pour la propagation de la fibre ?
Car chez nous, c'est au privé d'investir pour un bien que beaucoup considèrent d'intérêt public. Cherchez l'erreur.
Inscrit le 08/08/2012
2008 messages publiés
Et sur tous les pays avant la France, d'où viennent les financements pour la propagation de la fibre ?
Car chez nous, c'est au privé d'investir pour un bien que beaucoup considèrent d'intérêt public. Cherchez l'erreur.

L'erreur ? La privatisation de France Télécom...
Inscrit le 21/11/2011
624 messages publiés
Il y a aussi la frilosité en France des sociétés privées à investir contrairement à certains pays.
Inscrit le 13/10/2011
412 messages publiés
Normal, tu investis et un prédateur vient te bouffer tes bénéfices grâce à l'Arcep qui est pleinement responsable de la déconfiture nationale.
Le pire régulateur du monde occidental
Inscrit le 24/03/2009
918 messages publiés
DoubleJ, le 08/10/2012 - 15:01
Il y a aussi la frilosité en France des sociétés privées à investir contrairement à certains pays.
C'est pas car le premier à développer un réseau fibre devra laisser le loisir aux autres de l'utiliser ? En vendant l'accès, évidemment, mais avec des tarifs qui seraient très probablement régulés par l'ARCEP.
En tout cas il me semble que ça avait été présenté comme ça il y a un moment.

Toujours est-il que oui, ça aurait été bien plus simple de le faire faire par une entité publique (donc FT). Mais ça fait pas bon dans les campagnes présidentielles de dire qu'il va falloir augmenter les impôts pour développer la fibre.
Inscrit le 08/10/2012
1 messages publiés
Il y a aussi que la France a été très en avance sur l'ADSL et le triple play, du coup la fibre, souvent plus chère, a moins d'intérêt.
Par ex, dans mon quartier, tout est cablé, mais personne ne voulant de numéricable, la plupart reste en ADSL. Dans mon immeuble cablé, 1 appartement sur 15 cablés utilise effectivement la fibre.
Inscrit le 08/09/2008
769 messages publiés
C'est surtout que c'est numéricable. Personnellement à choisir entre rester en ADSL et être en fibre chez numéricable, je reste en ADSL Par contre la fibre Free là je dis oui tout de suite.
Inscrit le 11/05/2011
254 messages publiés
L'architecture (dont dépendent l'évolution des support) devrait être aux mains de l'état histoire de pouvoir déployer à l'échelle du territoire et pas nécessairement dans le but de dégager un profit immédiat.
Les opérateurs actuels sont obligés de passer par FT pour accéder aux paires de cuivres louées à prix d'or.
Pourquoi changer ?
Qu'on ne s'étonne pas ensuite que l'évolution soit lente.
Si on rajoute le fait que notre opérateur historique se disperse au lieu de faire preuve d'innovation dans son métier de départ, on obtient une situation qui stagne.
Je ne crois pas qu'une décision politique puisse changer la donne chez des opérateurs privés qui préfèrent engranger des revenus au lieu de faire évoluer un réseau dont ils ne sont que locataires...
Inscrit le 02/04/2007
14 messages publiés
"88 connexions pour 1 000 habitants" ça fait 8,8% et non 0,88%, me trompe-je?
Inscrit le 11/05/2011
254 messages publiés
ExpressionHommages, le 08/10/2012 - 16:06
Il y a par ici au moins 2 posteurs qui en connaissent un rayon sur ce sujet.

Si ils passent par là, ou si un que je ne connais pas encore passe par là,

le chiffre de 15MMds euros pour fibrer l'hexagone de manière "correcte pour tous" est il valable ?

Merci...


On peut se battre à coups de chiffres si on veut, au final, ce qu'il faut c'est une volonté d'évoluer.
La question serait plus de savoir quel ROI attendre de cet investissement mais à l'heure où les opérateurs (pour certains) se transforment en fournisseurs de services tous azimuts histoire de ne pas rater une occasion de générer de nouveaux revenus, on se demande qui ça intéresse véritablement.

De plus, il ne me semble pas que nos amis opérateur se soient posés la question en facturant des services qu'ils promettent mais sont incapables de livrer.
Je suis bien certain qu'avec ces services facturés mais non livrés on pourrait déployer quelques milliers de km de fibre.
Inscrit le 20/03/2009
1165 messages publiés
en même temps on est quand même plutôt bien placés sur l'adsl que ce soit en terme de conditions (illimité etc) ou tarif, on ne peut pas tout avoir.
de plus la fibre n'est pas une fin en sois. la preuve, parmi les foyers éligibles très peu s'abonnent. perso si je devait choisir je préfèrerai continuer a me passer de fibre mais diminuer la csg ou le prix du carburant...
Inscrit le 09/07/2009
1118 messages publiés
Le Portugal 14 %, et la France 1 % ...
Inscrit le 11/05/2011
254 messages publiés
ExpressionHommages, le 08/10/2012 - 16:59
Oui Nacyl, mis quand même cette question de combien ça coute(rait) sur combien d'années de passer de état X à état Y, ce n'est pas un détail.
C'est un calcul galère, et niveau ROI il faut penser emplois générés pendant travaux, et plein d'autres trucs. C'est sûr que c'est pas l'autre carpette qui Bande mou en faisant de belles phrases alors qu'il censé s'occuper de Redressement qui va se lancer dans des trucs pareils.

Dans ce que tu dis quelque chose me turlupine.
C'est cette histoire d'opérateurs qui posent, ou d'opérateurs qui "fournissent" #oupas.
Ca s'opère un opérateur ? Faudrait...


Pour répondre à ta dernière remarque, il faudrait opérer surtout chez l'agrume ! ;-)

C'est le nerf de la guerre, ça fait des années qu'on nous promène avec le poids de l'investissement sauf qu'il ne faut pas oublier que tout ça se budgète, encore faut-il avoir une vision stratégique à moyen et long terme !

Le problème c'est qu'à l'heure actuelle les opérateurs se battent pour "fournir du contenu" en faisant, à mon avis, n'importe quoi comme investir (et là, curieusement, il y a de l'argent...) dans des sociétés de production.
Si on reprend le cas de l'agrume, plutôt que de me proposer des chaînes que je ne suis pas en mesure de regarder, je préférerai largement que mon abonnement serve à déployer de la fibre pour enfin me permettre d'accéder aux services dont j'ai besoin.

Pour l'opération, donc, là, c'est du lourd qu'il faut pour curer tout ce qui gangrène...
Inscrit le 22/02/2009
3904 messages publiés
Normal, en France, nos entreprises servent à engraisser des actionnaires parasitaires, stupides, kékés beaufs et inutile, jusqu'à ce qu'ils licencient tout le monde pour préserver leurs gains et ne se barrent juste avant que la boîte ne coule.

Les FAI ne font pas exception, au moins pour 3 d'entres eux : les bénéfices sont gaspillés plutôt que d'être réinjectés dans la croissance de l'entreprise.

Il est avant tout là le problème de base : ceux qui dirigent une entreprise n'ont à coeur que leurs bénéfices personnels, et pas la santé de l'entreprise en elle-même.

Tant qu'il n'y aura pas une réforme à ce niveau, la France continuera à couler et à devenir un mammouth mal géré avec des entreprises médiocres.

L'idée de libérer les PME des excès de charges pour les transférer sur les banquiers dont les bénéfices croissants ne sont que parasitage est une bonne idée. Espérons qu'ils la mettront en place, cela permettra aux PME de croître et de remplacer les dinosaures de notre économie, qui méritent amplement de mourir tant ils sont handicapés par d'inutiles actionnaires trop gourmands.
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
Warp, le 08/10/2012 - 14:52
Et sur tous les pays avant la France, d'où viennent les financements pour la propagation de la fibre ?
Car chez nous, c'est au privé d'investir pour un bien que beaucoup considèrent d'intérêt public. Cherchez l'erreur.


Et ailleurs, c'est comment ?

Sinon, étant donné que les réseaux sont exploités par des sociétés privées, tu trouverais que ce soit normal que ce soit nous qui payons et que ce soit Orange, SFR, Bouygues ou Free qui ramassent les revenus ?

Par ex, dans mon quartier, tout est cablé, mais personne ne voulant de numéricable, la plupart reste en ADSL. Dans mon immeuble cablé, 1 appartement sur 15 cablés utilise effectivement la fibre.

Idem chez moi : Numericable est au à peu près au même coût que les autres, mais avec du 100 Mb.

Normal, en France, nos entreprises servent à engraisser des actionnaires parasitaires, stupides, kékés beaufs et inutile, jusqu'à ce qu'ils licencient tout le monde pour préserver leurs gains et ne se barrent juste avant que la boîte ne coule.

Ah bon, parce qu'ailleurs dans le monde, les actionnaires sont des personnes responsables qui oeuvrent pour le bien du client.
Et si tu commençais à utiliser la masse grise que tu as entre tes deux oreilles. Les actionnaires des sociétés de Telecom sont exactement les mêmes que ce soit en France, aux USA ou en Inde.

Les FAI ne font pas exception, au moins pour 3 d'entres eux : les bénéfices sont gaspillés plutôt que d'être réinjectés dans la croissance de l'entreprise.

Allez, OK, t'a bien balancé ta merde : maintenant tu vas nous donner les chiffres sur les investissements des FAI versus les rémunérations des actionnaires.
Inscrit le 29/01/2004
272 messages publiés
faut reconnaître qu'avec FT aux pouvoir pendant des lustres, on ne risqué pas d être en avance sur la fibre,la fin
minitel c était hier .
Inscrit le 13/10/2011
412 messages publiés
Je pense qu'avec des imbéciles de ton acabit c'est la France est qui est déjà morte.

Tain ton commentaire est vraiment nase
[message édité par Fandefai le 08/10/2012 à 22:18 ]
Inscrit le 24/09/2012
51 messages publiés

Il y a aussi que la France a été très en avance sur l'ADSL et le triple play, du coup la fibre, souvent plus chère, a moins d'intérêt.
Par ex, dans mon quartier, tout est cablé, mais personne ne voulant de numéricable, la plupart reste en ADSL. Dans mon immeuble cablé, 1 appartement sur 15 cablés utilise effectivement la fibre.


C'est comme pour tout, ça dépend de la demande, et c'est pas en mettant la fibre par-ci par-là dans quelques quartiers qu'on peut ensuite dire "oh vous voyez ça marche pas"
Et ensuite, il faut aussi voir la qualité de l'adsl, parce que du 20Mega effectif, t'as pas besoin de la fibre, ça va bien assez vite pour un usage "classique". Quand tu traines du 2-3Mega, je peux t'assurer que pouvoir enfin profiter d'une vraie connexion ça en intéresse plus d'un.
Et ensuite il y a le prix, 44,90 chez Numéricable, c'est 15 euros de plus qu'un abonnement classique, un investissement que tu ne fais qu'en cas de besoin ( ie : aller sur facebook plus vite n'est pas un besoin)
Mettez la fibre dans des résidences universitaires, à proximité des pôles technologiques etc... Il y aura plus de clients. C'est sur que si on fibre que les maisons de retraites, on va pas voir beaucoup de différence.

Allez, OK, t'a bien balancé ta merde : maintenant tu vas nous donner les chiffres sur les investissements des FAI versus les rémunérations des actionnaires.


Malheureusement je n'ai plus le lien de l'article, assez ancien ( 1 an ou 2 déjà, mais Orange annonçait déjà à l'époque investir 30% de moins dans le
réseau
internet, et pourtant continuait à faire
de jolis bénéfices, qui ont été naturellement reversés quelque part, et si ce n'est pas pour investir, je vois que les poches des actionnaires
[message édité par DotDotDot le 09/10/2012 à 13:40 ]
Inscrit le 14/05/2009
490 messages publiés
Bravo le privé !
Si France Télécom était toujours public on aurait de la fibre optique comme on a été le premier pays à posséder tous les centraux téléphoniques numériques. Avec la privatisation ça ne serait plus possible !
Arrêtons de délirer à propos du libéralisme qui tue l'innovation qui pique notre fric pour engraisser les actionnaires et qui n'investit pas ou très peu.
Au passage, que fout l'ARCEP qui, au lieu de vouloir le fusionner avec le CSA, devrait être dissout, tout comme le CSA d'ailleurs qui est un ramassis de vieux croutons qui ne comprennent rien aux temps qui viennent.
Inscrit le 13/06/2009
115 messages publiés
N'importe quoi.
Si France Telecom avait conservé son monopole Internet serait hors de prix.
La libéralisation du marché des télécoms a été simplement salutaire pour la France en tant que pays développé.

Ce choix nous a permis de rattraper le retard
technologique énorme dans lequel les vieux dirigeants de FT séniles et ne comprenant rien au numérique nous maintenaient.

Avec FT uniquement aux commandes on aurait eu des preneurs de décisions qui en seraient encore au stade de comprendre pourquoi le Minitel n'a pas marché et qui continueraient de tenter d'imposer un business model du même genre (à travers une censure du net etc).

Autant dire qu'on aurait payé beaucoup beaucoup plus cher, et que cet excédent de prix n'aurait pas été utilisé pour moderniser le réseau mais pour financer une organisation inefficace et payer des salaires et avantages mirobolants à une caste dirigeante.

Pour s'en convaincre il suffit de voir l'état du marché des opérateurs mobiles avec non pas 1 mais 3 acteurs. Ou observer des situations similaires ailleurs dans le monde.

La concurrence n’empêche pas d'investir (contrairement à ce que Orange adore répéter) mais au contraire stimule l'innovation.
[message édité par wagaf-d le 09/10/2012 à 18:53 ]
Inscrit le 11/05/2011
254 messages publiés
Contrairement à ce que tu prétends, non, la concurrence ne stimule pas l'innovation (ce fut vrai quelques temps cependant) et il suffit pour s'en convaincre de regarder la dérive "patents trolls" où les brevets sont déposer non pas pour des questions de créativité pour le bien de tous mais bel et bien pour contrer la concurrence.

Encore une fois, il ne s'agit pas de confier l'exclusivité de la commercialisations des services à un opérateur mais d'avoir une organisation qui gère sérieusement le déploiement et l'évolution de l'infrastructure de notre pays.

Il y a une grosse différence !

Et pour ce qui est de la téléphonie mobile, tu oublies un peu vite il me semble les pratiques délictuelles d'ententes entre opérateurs...
Inscrit le 27/04/2011
54 messages publiés
Il y a une grosse différence par ce que tu mélanges tout et n'importe quoi.

"Contrairement à ce que tu prétends, non, la concurrence ne stimule pas l'innovation (ce fut vrai quelques temps cependant) et il suffit pour s'en convaincre de regarder la dérive "patents trolls" où les brevets sont déposer non pas pour des questions de créativité pour le bien de tous mais bel et bien pour contrer la concurrence."

Déjà, je vois pas où est ta démonstration dans la non innovation en parlant des "patent trolls", ça n'invalide rien du tout, ça montre juste que certains entreprises ne vivent que sur des failles juridiques, c'est tout; qui plus est, c'est aux Etats-Unis, pas chez nous donc ça a encore moins de rapport.

Les pratiques délictuelles sur les mobiles, ben justement, si on est au courant, c'est parce que c'est illégal et qu'elles ont mangé pour ça, et si celà recommence et est vérifié elle reprendront pour celà.
Et c'est justement la concurrence de Free qui a fait baisser les prix d'un coup.

Sinon, vous pouvez rêver à un france telecom comme y a 50 ans si vous voulez mais ce n'est de toute façon pas possible de par l'europe, donc bon.
Inscrit le 11/05/2011
254 messages publiés
C'est bien dommage que tu ne vois pas comment les patents trolls tuent l'innovation parce que c'est ce qui se passe quand des sociétés qui ne produisent rien (ou des états) achètent des brevets pour les revendre à prix d'or dans le meilleur des cas ou tout simplement pour empêcher la "concurrence" de s'en servir.
Et pour ce qui est de notre situation ici en France c'est oublier un peu vite la portée des brevets d'une part et l'initiative "France Brevets" d'autre part.
Par ailleurs, le fait que des entreprises aient été condamnées pour avoir été hors la loi pendant des années et qu'elles aient payé pour cela ne change pas le fait qu'elles se sont permises d'escroquer leurs clients pendant des années c'est à dire toi y compris.
Tu as été indemnisé pour ça ?
Je ne crois pas.
Maintenant, je constate que tu n'as pas compris ce que je propose.
Il ne s'agit pas de faire comme tu le prétends un "France Télécom comme y a 50 ans) mais bel et bien d'avoir une structure nationale qui prenne en charge la gestion et l'évolution de l'infrastructure de notre pays au lieu de les laisser à des entreprises privées qui ne la feront évoluer que là où la rentabilité est la plus forte.
Inscrit le 08/09/2008
769 messages publiés
Orilampya, le 11/10/2012 - 04:25
Les pratiques délictuelles sur les mobiles, ben justement, si on est au courant, c'est parce que c'est illégal et qu'elles ont mangé pour ça, et si celà recommence et est vérifié elle reprendront pour celà.
Et c'est justement la concurrence de Free qui a fait baisser les prix d'un coup.

Elles ont rien mangé pour ça en proportion de ce qu'elles ont gagné avec, et elles n'ont pas arrêté. Il a fallu que Free vienne foutre des coups dans la fourmilière pour qu'ils bougent un peu.
Pour ce qui est d'avoir l'infrastructure publique, ça ne veut pas dire pour autant revenir à un monopole d'état hein... Et c'est juste beaucoup plus rationnel et bien plus optimal sur tous les plans de mutualiser les infrastructures, sous le contrôle de l'état (et d'autant plus quand c'est lui qui fait les investissements).
C'est en particulier vrai pour le mobile, ou le réseau utilise une denrée limitée (les ondes), et ou la multiplication des réseaux conduit à la multiplication des ondes (mauvais pour la santé publique). Ou encore pour l'eau, ou la "libéralisation" du marché à conduit à des monopoles privés qui ont augmenté les coûts drastiquement. De façon générale, il n'y a bien à peu près que dans les réseaux que la privatisation et l'ouverture du marché a actuellement conduit à une amélioration de service et réduction du coût. Partout ailleurs c'est l'inverse : augmentation du coût pour le client, et réduction drastique de la qualité de service.
Inscrit le 27/04/2011
54 messages publiés
Si, je la comprends et la connais mais je ne peux que me répéter. C'est aux Etats-Unis, pas en france, oui France Brevets et autres vont dans le même sens que les Etats-Unis mais ça n'est pas fait pour autant, tu parles d'une situation comme acquise en france en te basant là dessus pour dire que la concurrence ne fonctionne pas alors que cette situation n'existe pas en france.
Dans quelques années, on verra, mais là ça n'a aucun rapport.

Et oui, tu remélanges encore parce que derrière tu parles des brevets sans rien définir; si il y a 0 brevets, alors il n'y a pas d'innovation tout court.

Qu'il y ait une dérive dans les brevets logiciels aux US, c'est un fait, à eux de nettoyer tout ça et à nous de ne pas devenir comme eux; mais parler d'entreprises françaises en parlant de fonctionnements qui n'existent qu'aux Etats-Unis, ça n'a aucun sens.

Mais les brevets matériels sont nécessaire à l'innovation, et à l'heure actuelle ça fonctionne plutôt bien.
Exemple tout simple: Dyson. Sans rentrer dans une polémique: "ses aspirateurs sont biens ou pas biens, il est super riche, etc". C'en est un bon exemple. Il a créé quelque chose de nouveau, et le brevet matériel lui a permis de l'exploiter et de s'en servir.
Sans brevet, le lendemain de la création de son invention, c'était fabriqué dans les usines concurrentes et il aurait pas touché un rond ni même pu créer son entreprise.
On peut discuter de la durée d'un brevet matériel et d'autres choses, mais sans brevet matériel alors l'innovation diminue beaucoup plus, les entreprises n'ayant plus qu'à attendre pour repomper le voisin plutôt que de développer leur propre recherches.

Pour les ententes sur la téléphone mobile, ben oui, c'est comme tout, y en a qui vont contre les lois où que ce soit, dans tous les métiers, tous types d'entreprises, ça n'invalide pas la concurrence en général, et tant que c'est puni par la loi, ça limitera les risques. Après si on définie l'économie uniquement par rapport aux fraudeurs ou à la malhonnêteté on a pas finit; y a des fraudeurs aussi pour la sécu; est-ce que c'est la preuve qu' il faut tout dérembourser et changer le tout; ben non, y a des fraudeurs, c'est comme ça; et tant pis pour eux quand ils se font prendre. Là, c'est pareil, ça n'invalide en rien le principe d'innovation créée par la concurrence, juste que certains trichent, et tant mieux si ils se font prendre.
Et pour l'indemnisation, techniquement oui, quand l'amende va dans les caisses de l'état, c'est ça en moins de dette publique ou d'impôts à prendre, même si ce n'est qu'une goutte d'eau. Donc même si en pratique je n'ai pas reçus de chèque; oui, on a été indemnisé, et même ceux qui n'avaient pas de mobile; tous les français l'ont été.

Pour le france télécom d'il y a 50 ans, ce n'était pas que pour toi mais en gros de par plusieurs posts qui parlait de ça ou de quelque chose approchant. Et pour ta proposition, même chose, impossible de par l'europe, tu ne dis pas nationalisation mais ça revient au même de fait, l'état qui dit quoi, où et comment, et les entreprises qui ne peuvent qu'appliquer. Ce n'est pas une nationalisation totale, verticale du haut en bas de la chaîne, l'état ne fait qu'être en haut dans les décisions mais ça ne change rien; c'est contraire aux lois acceptés par la france et définies par l'europe.
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Octobre 2012
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11