Avec sa carte Mastercard baptisée SFR PayCard, et sa solution de paiement sur facture intégrée par Google Play, SFR rapproche progressivement ses activités de celle des banques.

Discrètement, mais sûrement, les opérateurs téléphoniques rapprochent leurs activités de celles des banques, au point que l'on pourrait un jour ne plus avoir besoin de posséder un compte bancaire chez une banque traditionnelle. Il suffira de l'ouvrir, sans en avoir l'air, chez son opérateur téléphonique (c'est d'ailleurs pour contrer cette concurrence naissante que le CIC a fait beaucoup de publicité pour ses offres mobiles).

Car l'opérateur téléphonique a un avantage qu'ont peu d'acteurs. Le téléphone mobile, qui est en permanence avec le consommateur, peut servir de moyen de paiement. Il suffit d'ajouter le prix de la consommation à la facture payée par l'abonné, et le téléphone devient alors une forme de carte avec débit différé.

C'est exactement ce que vient de faire SFR avec Google. Désormais, les abonnés de SFR pourront payer leurs achats Google Play sans fournir leur numéro de carte bleue à Google. Au moment de valider le téléchargement du contenu sur tablette ou smartphone Android, Google proposera une option "paiement sur facture", et le montant sera ajouté à la facture SFR de l'accès à internet.

Mais in fine, les paiements restent débités sur le compte bancaire de l'internaute, déterminé par le RIB fourni à l'opérateur. Or cela pourrait un jour ne plus être le cas.

En effet, SFR a également annoncé lundi, à l'occasion de sa conférence de rentrée, le lancement de sa carte de paiement SFR PayCard, disponible courant octobre.  Basée sur le réseau MasterCard, elle fonctionnera dans la plupart des points de vente et des distributeurs de billets en France ou à l'étranger, et son montant sera rechargeable. Il suffira de l'acheter au prix de 14,90 euros par an, et de l'abonder ensuite librement, en espèce, par carte bancaire, ou par virement. Il sera aussi possible de virer des fonds d'une carte SFR PayCard à une autre. Chaque recharge donnera lieu à une commission d'1 euro.

Officiellement, la carte "ne nécessite pas d'ouverture de compte bancaire", et en apparence tout se fait sous la marque SFR. Mais en réalité la carte – qui est la première du genre à intégrer le paiement sans contact NFC – utilise les services de Wirecard, qui fait office de banque invisible. Or l'on peut imaginer qu'à terme, voire rapidement, les factures SFR puissent être prélevées directement sur la carte SFR PayCard. Ce serait en tout cas logique et cohérent.

Opérations de crédits mis à part, la carte donnera accès à tous les services de base de la banque. Une application mobile (sous Android et iOS) donnera ainsi accès en temps réel au solde de la carte, et aux dernières opérations. Un service également accessible par SMS.

Partager sur les réseaux sociaux