Moins de deux mois après la grande panne nationale du réseau Orange, l'opérateur historique a été confronté cette semaine à un nouvel ennui technique. Pendant quatre heures, le service de messagerie vocale a été indisponible. Contrairement au premier incident, celui-ci ne devrait déboucher sur aucune compensation commerciale.

L'année 2012 ne laissera pas le meilleur des souvenirs à Orange. Déjà frappé par une panne de grande ampleur au début de l'été, l'opérateur historique a annoncé jeudi avoir fait face à un nouvel incident technique sur son réseau. Cette fois, c'est le service de messagerie vocale qui a fait des siennes : près de 800 000 clients ont été touchés avant-hier.

Contrairement à la forte interruption de service survenue en juillet, l'impact de cette nouvelle panne a été beaucoup plus limité : le nombre d'abonnés touchés, environ 800 000, est 45 fois moins important que celui estimé il y a deux mois (environ 36 millions de personnes, incluant les abonnés Orange et ceux en itinérance). Par ailleurs, cette seconde panne a duré 4 heures là où la première a mis plus de 8 heures à disparaître.

Interrogé sur ce nouvel incident, un porte-parole d'Orange a expliqué que seule la messagerie a été indisponible. Les autres services de l'opérateur, notamment les appels téléphoniques, n'ont pas été affectés. Il s'agit d'un "problème d'application" sur une plate-forme du groupe. "Environ 3 % des clients d'Orange ont pu être impactés", a-t-elle déclaré.

Cette nouvelle interruption de service ne devrait pas déboucher sur un geste commercial de la part de l'entreprise française, contrairement à celle survenue en juillet.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés