Dans sa version américaine, Google affiche régulièrement moins de 10 résultats sur sa première page, et la diversité des sites proposés est en baisse.

Dans ses premières années, Google avait une préoccupation majeure : fournir aux utilisateurs le résultat le plus pertinent possible. Pour ce faire, le moteur de recherche n'hésitait pas à aller chercher des sites peu connus, peu visités, mais dont le contenu apparaissait comme le plus proche de la requête des utilisateurs. Louable et apprécié des internautes, l'objectif a rapidement été perverti par les éditeurs de sites internet qui ne se battaient plus pour avoir des pages de la meilleure qualité possible, mais pour avoir le plus de pages possibles susceptibles d'être vues comme "pertinentes" par les algorithmes de Google.

Devant l'agacement croissant des internautes, Google a décidé de partir à la chasse au spam, et d'améliorer très sensiblement ses algorithmes pour sanctionner les sites qui abusaient du système. Mais la firme de Mountain View ne s'est pas arrêtée à la chasse aux spams.

Désormais Google ne cherche plus à renvoyer le résultat le plus pertinent d'où qu'il provienne, mais le résultat le plus pertinent parmi les sites jugés fiables et de qualité. Il en résulte une énorme difficulté pour les petits sites à sortir dans les premiers résultats de recherche, et au contraire un effet de levier pour les gros sites à bonne réputation. Or le phénomène ne fait que s'accentuer, comme le démontre cette semaine SEOMoz dans une analyse des pages de résultats.

Le site spécialisé dans le référencement note d'abord que la diversité des sites proposés dans les pages de résultat est en train de rapidement chuter (les numéros indiquent les mises à jour majeures effectuées par Google ces derniers mois ; on voit que seule la dernière fait remonter légèrement le taux de diversité, alors que les deux précédentes avaient eu un effet négatif très visible) :

Par ailleurs, le nombre de résultats affichés sur la première page de Google (en tout cas sur la version US) a lui-même été sévèrement réduit, ce qui avantage plus encore les sites présents dans les tous premiers résultats. Désormais, selon SEOMoz, près de 20 % des requêtes (sur un échantillon test de 1000 mots clé) affichent une page où figurent seulement 7 adresses de pages différentes :

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés