Samsung a obtenu cette semaine le feu vert de l'USPTO pour breveter quatre méthodes permettant d'imiter une marche naturelle et la respiration.

Le développement de la robotique soulève de nombreuses questions philosophiques, juridiques et éthiques. Nombre d’entre elles ont d’ailleurs été abordées à travers la science-fiction : utilisation de robots sur les champs de bataille, relations sexuelles avec une machine, responsabilité sur le plan du droit, imitation du comportement humain, similitude physique… les sujets ne manquent pas.

Ces questions ont leur importance. Il y a actuellement une compétition mondiale dans le secteur de la robotique, et la France y participe activement. En effet, la robotique destinée à intervenir dans le cadre de services à la personne se développe (robots ménagers, assistants médicaux, jouets humanoïdes). Tout comme les efforts pour que les robots imitent l’humain progressent.

Preuve en est avec ces quatre brevets obtenus jeudi dernier par Samsung auprès du bureau américain des brevets et des marques de commerce (USPTO). Signalés par Engadget, ces quatre titres de propriété intellectuelle décrivent des méthodes destinées à imiter la marche d’un humain et certains mouvements liés à la respiration, comme le soulèvement de la poitrine.

Samsung a quelques activités dans la robotique. L’entreprise propose ainsi une gamme d’aspirateurs robotisés. Plus généralement, la Corée du Sud s’intéresse via l’institut sud-coréen des sciences et de la technologie (KIST) à des prototypes de robots, Mahru et Ahra, capables d’imiter les mouvements humains, notamment faciaux : bouger les lèvres, les sourcils, les pupilles et même faire des grimaces.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos