Le Parti Pirate se met en ordre de bataille pour les élections législatives. Et ce ne sont pas 2 ou 3 candidats qui seront présentés, mais 102. Le mouvement espère en priorité se faire connaître et diffuser ses idées avant de réaliser un score honorable lors du scrutin.

Mise à jour – Ils seront donc 101 à partir à l’assaut des élections législatives. Le Parti Pirate a annoncé le nombre définitif de candidats qui porteront ses couleurs lors du scrutin. La liste peut être consultée sur le site du groupe. Elle y présente les candidats et leurs suppléants, les départements couverts et les circonscriptions concernées.

Sujet du 15 mai – Ils seront donc 102 à porter les couleurs du Parti Pirate lors des prochaines élections législatives françaises, qui se dérouleront les 10 et 17 juin 2012. Alors que la date limite pour déposer les candidatures approche, Maxime Rouquet a confirmé ce nombre à l’AFP. C’est la première fois que la jeune formation politique présente autant de candidats à un scrutin.

« Nous avons investi 102 candidats, qui ont signé notre charte et se sont engagés à adhérer à l’organisation anti-corruption Anticor s’ils sont élus« , a annoncé le responsable du mouvement. Le Parti Pirate tient manifestement à se montrer exemplaire, puisque Anticor est une association chargée de combattre la corruption présente dans l’action publique.

Conscient du manque de visibilité du Parti Pirate par rapport à des formations politiques plus classiques, Maxime Rouquet a précisé que l’objectif de cette participation aux législatives n’était pas tant de gagner que de faire connaître la formation au grand public. « L’objectif n’est pas d’être élus mais de faire entendre nos idées, qui peuvent trouver écho chez tous les citoyens et être reprises par d’autres partis« .

Le Parti Pirate souffre en effet d’un manque de notoriété auprès des Français. Un récent sondage a révélé que seuls 12 % des sondés d’un échantillon représentatif de 1090 individus déclarent connaître le groupe. Mais à sa décharge, le Parti Pirate, qui compte 438 adhérents, ne s’est véritablement organisé qu’en 2009. Le fait que 102 candidats vont tenter de percer aux législatives est un signe encourageant pour la suite.

Reste à savoir comment se passera la campagne pour le parti, puisque les militants vont devoir composer avec des moyens forcément limités. « Nous n’avons que très peu de moyens et dans la plupart des cas nos électeurs seront invités à télécharger, à imprimer et à découper eux-mêmes leur bulletin de vote« , ajoute-t-il. Un handicap de plus à surmonter.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés