Publié par Guillaume Champeau, le Vendredi 04 Mai 2012
BRÈVE

Vote électronique : 45 communes déjà portées à notre connaissance

Mise à jour : Vous avez été très nombreux à participer au recensement des bureaux de vote électronique. Notre application en dénombre actuellement 45 (recoupées par multiples déclarations) sur un total de 64. La liste provisoire des communes dans lesquelles figureraient au moins un bureau de vote électronique, mais qui n'est confirmée par aucune source officielle, est la suivante :

Antibes, Antony, Arcueil, Épernay, Bagnolet, Blain, Bois-Colombes, Boulogne-Billancourt, Bourges, Brest, Bry-sur-Marne, Castanet-Tolosan, Chazay-d'Azergues, Châtenay-Malabry, Couëron, Courbevoie, Issy-les-Moulineaux, Le Havre, Le Mans, Les Herbiers, Marignane, Massy, Meylan, Moissy-Cramayel, Mougins, Mulhouse, Nevers, Orange, Orvault, Ploërmel, Ploemeur, Pornichet, Rosny-sous-Bois, Saint-Chamond, Saint-Laurent-du-Var, Savigny-le-Temple, Sèvres, Stains, Strasbourg, Suresnes, Toulouse, Valbonne, Vauréal, Villeneuve-le-Roi, et Voiron.

--

Ce matin, Numerama publiait le résultat d'une enquête sur le vote électronique aux élections présidentielles, pour laquelle nous sommes allés de déconvenues en déconvenues. Nous avons en effet appris que près de 1,5 million d'électeurs étaient concernés par cette méthode de scrutin extrêmement opaque, sans que le ministère de l'intérieur accepte de révéler la liste des bureaux de vote concernés.

Devant ce qui nous paraît être une atteinte grave à la transparence démocratique, nous avons réalisé dans l'urgence une application sur le vote électronique qui permet aux électeurs de déclarer les communes dans lesquelles ils ont voté électroniquement. Si vous avez dû utiliser une machine à voter, vous pouvez utiliser notre outil pour signaler la commune concernée.

Publié par Guillaume Champeau, le 4 Mai 2012 à 10h50
 
82
Commentaires à propos de «Vote électronique : 45 communes déjà portées à notre connaissance»
Inscrit le 08/03/2012
10 messages publiés
Chez moi, le vote était électronique jusqu'il y a peu :
http://www.ouest-fra...21-aud_actu.Htm
Inscrit le 20/08/2010
971 messages publiés
Le jour ou on me demande de voter avec une machine, je renvoie ma carte d'électeur !
Inscrit le 20/12/2010
37 messages publiés
A priori à Brest, les bureaux de vote sont concernés.
http://chris-perrot....e_electronique/

Et sinon : http://blogs.mediapa...te-electronique
Inscrit le 20/08/2010
971 messages publiés
idem pour le vote par internet ! Retour de ma carte d'électeur !
Inscrit le 05/10/2009
28 messages publiés
Le vote électronique dépossède les électeurs du contrôle des votes.
Ce mode de scrutin devrait être interdit.
Il suffirait de corrompre une petite poignée de personnes (ex: celles qui gèrent la maintenance) pour réussir un vote à 99,9% ont voté pour moi.
Corrompre tous les bureaux de vote d'une ville est autrement plus difficile et visible.
Inscrit le 23/09/2010
163 messages publiés
à Brest on vote la dessus... et si il y a eut fraude c'est pas en faveur du nain
Inscrit le 12/09/2008
356 messages publiés
Le vote électronique poserait moins de problème si le dépouillement pouvait être vérifié par tous...

en utilisant des algorithmes "ouvert" de signature de son bulletin de vote, et en publiant le résultat du vote chacun pourrait au moins vérifier que son propre vote n'a pas été altéré !
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
Numerama, vous devriez proposer cette info&appli à un media main stream...

Un "grand" qui accepterait, ou au minimum quelque chose comme Rue89.
hypercrapule, le 02/05/2012 - 10:43
Le jour ou on me demande de voter avec une machine, je renvoie ma carte d'électeur !

Mieux vaut saboter la machine en question.
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
+ et informer http://www.ordinateurs-de-vote.org de cela, aussi.

Ainsi que Regards citoyens, etc
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
Devant ce qui nous paraît être une atteinte grave à la transparence démocratique,

Je propose une enquête sur la couleur des rideaux des isoloirs.

Et si vous ne montiez pas sur vos grands chevaux à la première contrariété ; d'autant plus que ce n'est pas le Ministère de l'Intérieur, mais les maires qui décident ou non de mettre ou pas des machines à voter.

A ce propos, une super chronique sur France Inter dimanche matin qui expliquait que la notion d'isoloir n'a pas été simple à mettre en place : le fait de savoir qui votait pour qui était un moyen de contrôle des maires sur leurs administrés (surtout dans une France rurale) et également le fait que le vote individuel n'était pas une notion naturelle : les gens raisonnaient davantage en terme de vote d'une commune.

Comme quoi ce qui nous semble évident aujourd'hui ne l'a pas toujours été.

Le jour ou on me demande de voter avec une machine, je renvoie ma carte d'électeur !

Donc, la démission au lieu du combat ?

Personnellement, je pense que le vote par machine électronique est une absurdité économique. En revanche, il n'y a probablement pas plus de possibilités de tricher qu'avec un vote "papier". Surtout si les machines sont réparties également entre les communes de droite et celles de gauche.
Je suis beaucoup plus inquiet du vote par Internet qui rompt le lien entre l'électeur et la République. Voter n'est pas un acte privé, fait entre la salle de bain et la tasse de café. C'est un acte citoyen, un accord entre la République et ses citoyens.
Rompre ce lien, cela va au-delà des débats sur "est-ce qu'on est sûr que c'est bien Madame et pas Monsieur qui vote ?", "est-ce qu'il n'y a pas influence ?". ca c'est de la pure technique et cela pourra toujours être résolu de manière plus ou moins satisfaisante.
Ce qui me gêne donc plus avec le vote par Internet, c'est la perte symbolique de l'acte citoyen, le lien solennel avec la République.
Inscrit le 01/04/2003
282 messages publiés
J'aime bien cette conférence s'étant déroulée à Ubuntu party de novembre 2011
http://ubuntu-paris....n_benoit-sibaud
Inscrit le 24/06/2009
18 messages publiés
Bonjour,
pas besoin de connexion à internet pour manipuler le résultat des machines, ça peut être prévu dès l'initialisation (quand on charge la liste des candidats).

en réalité je pense qu'il peut y avoir un intérêt à des "machines de vote" mais évidemment pas dans leur forme telle qu'elle est proposée :

Pour éviter le gâchis de papier, et aussi le manque de bulletins d'un candidat, la machine à voter devrait imprimer le bulletin choisi, qui serait ensuite mis sous enveloppe dans une urne classiquement.
On peut rajouter éventuellement la possibilité d'imprimer un second bulletin papier à conserver par l'électeur s'il le souhaite.

Le dépouillement se ferait de façon normale, et le résultat serait comparé au comptage interne de la machine, ce qui mettrait en évidence d'éventuelles tentatives de bourrages d'urnes. Le vrai dépouillement resterait détenteur de la vérité, mais en cas d'écarts important le scrutin serait à refaire.

La transmission des résultats de la machine pourrait être faite vers le ministère en attendant le vrai décompte afin de donner des "résultats temporaires" relativement fiables à 20h.
Inscrit le 22/09/2005
2045 messages publiés
zig, le 02/05/2012 - 11:17
Devant ce qui nous paraît être une atteinte grave à la transparence démocratique,

Je propose une enquête sur la couleur des rideaux des isoloirs.

Et si vous ne montiez pas sur vos grands chevaux à la première contrariété ; d'autant plus que ce n'est pas le Ministère de l'Intérieur, mais les maires qui décident ou non de mettre ou pas des machines à voter.

A ce propos, une super chronique sur France Inter dimanche matin qui expliquait que la notion d'isoloir n'a pas été simple à mettre en place : le fait de savoir qui votait pour qui était un moyen de contrôle des maires sur leurs administrés (surtout dans une France rurale) et également le fait que le vote individuel n'était pas une notion naturelle : les gens raisonnaient davantage en terme de vote d'une commune.

Comme quoi ce qui nous semble évident aujourd'hui ne l'a pas toujours été.

Le jour ou on me demande de voter avec une machine, je renvoie ma carte d'électeur !

Donc, la démission au lieu du combat ?

Personnellement, je pense que le vote par machine électronique est une absurdité économique. En revanche, il n'y a probablement pas plus de possibilités de tricher qu'avec un vote "papier". Surtout si les machines sont réparties également entre les communes de droite et celles de gauche.
Je suis beaucoup plus inquiet du vote par Internet qui rompt le lien entre l'électeur et la République. Voter n'est pas un acte privé, fait entre la salle de bain et la tasse de café. C'est un acte citoyen, un accord entre la République et ses citoyens.
Rompre ce lien, cela va au-delà des débats sur "est-ce qu'on est sûr que c'est bien Madame et pas Monsieur qui vote ?", "est-ce qu'il n'y a pas influence ?". ca c'est de la pure technique et cela pourra toujours être résolu de manière plus ou moins satisfaisante.
Ce qui me gêne donc plus avec le vote par Internet, c'est la perte symbolique de l'acte citoyen, le lien solennel avec la République.


C'est pas souvent, mais la... Je suis d'accord avec Zig et Puce....

Faudrait arrêter les conneries,la parano malsaine et les déclarations grandiloquentes les loulous... D'autant plus que j'ai (fais) tester les machines a voter électroniques il y a quelques années pour les Européennes (Grenoble à l'époque) et franchement pour tricher, il va falloir ce lever tôt.
Plus tôt encore qu'avec les urnes classiques.
Inscrit le 10/02/2012
78 messages publiés
hypercrapule, le 02/05/2012 - 10:43
Le jour ou on me demande de voter avec une machine, je renvoie ma carte d'électeur !


D'accord avec toi l'ami.
Inscrit le 21/03/2012
3 messages publiés
A Arcueil c'est de l'électronique, j'ai même eu droit à une "copie d'écran" de la machine en même temps que les fiches programmes des candidats pour le premier tour...
Inscrit le 04/09/2002
2846 messages publiés
je ne comprens pas trop l'intérêt du vote électronique s'ils faut se rendre sur place: autant utiliser un papier.
reste que ça permet de sortir les résultats plus rapidement. mais le fait que ce soit lent est également sympa: ça ajoute une dose d'inattendu.
Inscrit le 18/09/2009
637 messages publiés
J'ai eu des amis à Palavas qui l'avaient eu lors d'autres élections, mais je ne peux confirmer qu'ils l'ont encore.

@Charo : Le premier problème qui vient en tête après la première élection de Bush junior est le re-comptage manuel, qui par informatique n'est même pas possible...
Et le deuxième est que lorsque l'on bourre les urnes avec du papier il faut des grandes chaussettes alors qu'avec les machines on ne sait même pas qu'elle taille doit revêtir la tricherie, ni même si elle peut être intégré au système. C'est pourquoi, le citoyen qui peut légitimement demander à vérifier l'ensemble du processus pour pourvoir en reconnaître sa valeur, ne peut l'obtenir qu'avec le support papier, les urnes transparentes et un dépouillement et un comptage à la vues de tous.
Ainsi, même si ça semble archaïque ça présente le maximum d'avantages recherchés lors d'un scrutin ce qui n'est pas le cas du reste des autres processus à ce jour proposés.
Inscrit le 05/09/2002
2542 messages publiés
Charo, le 02/05/2012 - 11:45
zig, le 02/05/2012 - 11:17
Devant ce qui nous paraît être une atteinte grave à la transparence démocratique,

Je propose une enquête sur la couleur des rideaux des isoloirs.

Et si vous ne montiez pas sur vos grands chevaux à la première contrariété ; d'autant plus que ce n'est pas le Ministère de l'Intérieur, mais les maires qui décident ou non de mettre ou pas des machines à voter.

A ce propos, une super chronique sur France Inter dimanche matin qui expliquait que la notion d'isoloir n'a pas été simple à mettre en place : le fait de savoir qui votait pour qui était un moyen de contrôle des maires sur leurs administrés (surtout dans une France rurale) et également le fait que le vote individuel n'était pas une notion naturelle : les gens raisonnaient davantage en terme de vote d'une commune.

Comme quoi ce qui nous semble évident aujourd'hui ne l'a pas toujours été.

Le jour ou on me demande de voter avec une machine, je renvoie ma carte d'électeur !

Donc, la démission au lieu du combat ?

Personnellement, je pense que le vote par machine électronique est une absurdité économique. En revanche, il n'y a probablement pas plus de possibilités de tricher qu'avec un vote "papier". Surtout si les machines sont réparties également entre les communes de droite et celles de gauche.
Je suis beaucoup plus inquiet du vote par Internet qui rompt le lien entre l'électeur et la République. Voter n'est pas un acte privé, fait entre la salle de bain et la tasse de café. C'est un acte citoyen, un accord entre la République et ses citoyens.
Rompre ce lien, cela va au-delà des débats sur "est-ce qu'on est sûr que c'est bien Madame et pas Monsieur qui vote ?", "est-ce qu'il n'y a pas influence ?". ca c'est de la pure technique et cela pourra toujours être résolu de manière plus ou moins satisfaisante.
Ce qui me gêne donc plus avec le vote par Internet, c'est la perte symbolique de l'acte citoyen, le lien solennel avec la République.


C'est pas souvent, mais la... Je suis d'accord avec Zig et Puce....

Faudrait arrêter les conneries,la parano malsaine et les déclarations grandiloquentes les loulous... D'autant plus que j'ai (fais) tester les machines a voter électroniques il y a quelques années pour les Européennes (Grenoble à l'époque) et franchement pour tricher, il va falloir ce lever tôt.
Plus tôt encore qu'avec les urnes classiques.


Sauf que pour le moment :
- les algorithmes des machines choisies sont "secrets" donc il n'y a AUCUN moyen fiable de vérifier que la machine n'a pas été altérée, vu que le constructeur refuse de fournir le code source ou un quelconque moyen de vérifier qu'elles ne sont pas altérées
- dans la très grande majorité des communes elles ne sont pas révisées avant chacune élection (ça coûte BEAUCOUP trop cher), et stockées dans des endroits que n'importe qui de motivé peut "visiter" sans autorisation et sans se faire gauler
- il n'y a aucun processus permettant de vérifier les dites machines et ce qu'elles font par des tiers (quels qu'ils soient). ie : il n'y a pas moyen pour quiconque de forcer une vérif quelconque d'une (série de) machine(s).


C'est une violation flagrante de nos droits constitutionnels et un abus (et accessoirement, au vu du coût de la machine et surtout du coût d'entretien, quand on le fait, c'est pas rentable non plus...).
Inscrit le 01/02/2012
111 messages publiés
franchement pour tricher, il va falloir ce lever tôt.
Plus tôt encore qu'avec les urnes classiques.

Il faudra peut-être se lever tôt, mais il ne faudra le faire qu'une seule fois !

Pour qu'une fraude influence le vote papier, il faut multiplier les fraudes. Une fraude par bureau de votes.
Avec le vote électronique, il suffit de corrompre les ordinateurs de vote à la source (sur une mise à jour, chez le fabricant par exemple) pour corrompre toute l'élection.
Inscrit le 10/11/2008
4011 messages publiés
Ne pas confondre machine a voter (un appareil mécanique) et ordinateur de vote qui est un poste informatique.

La machine mécanique peut facilement être reproduite par n'importe qui avec du matériel du commerce mais pas le vote électronique.

Le vote électronique il existe par exemple a l'AN mais ici le système a un environnement de vote statique en plus d'être bien cadré pour les besoins de l'AN mais sorti du cadre carré comme pour des élections ce mode de scrutin et trop complexe et ouvert a tout les risques dont la fraude.

La modernité ne signifie pas toujours efficacité parfois c'est le contraire.
Inscrit le 17/11/2006
215 messages publiés
Pour aider à lister j'ai retrouver une liste des communes utilisant des machines a voter établis par ZDnet en 2007: http://www.zdnet.fr/...4/communes.html

cette liste référenc 82 communes
Inscrit le 22/09/2005
2045 messages publiés
Ashareth, le 02/05/2012 - 13:53

Charo, le 02/05/2012 - 11:45

zig, le 02/05/2012 - 11:17

Devant ce qui nous paraît être une atteinte grave à la transparence démocratique,

Je propose une enquête sur la couleur des rideaux des isoloirs.

Et si vous ne montiez pas sur vos grands chevaux à la première contrariété ; d'autant plus que ce n'est pas le Ministère de l'Intérieur, mais les maires qui décident ou non de mettre ou pas des machines à voter.

A ce propos, une super chronique sur France Inter dimanche matin qui expliquait que la notion d'isoloir n'a pas été simple à mettre en place : le fait de savoir qui votait pour qui était un moyen de contrôle des maires sur leurs administrés (surtout dans une France rurale) et également le fait que le vote individuel n'était pas une notion naturelle : les gens raisonnaient davantage en terme de vote d'une commune.

Comme quoi ce qui nous semble évident aujourd'hui ne l'a pas toujours été.

Le jour ou on me demande de voter avec une machine, je renvoie ma carte d'électeur !

Donc, la démission au lieu du combat ?

Personnellement, je pense que le vote par machine électronique est une absurdité économique. En revanche, il n'y a probablement pas plus de possibilités de tricher qu'avec un vote "papier". Surtout si les machines sont réparties également entre les communes de droite et celles de gauche.
Je suis beaucoup plus inquiet du vote par Internet qui rompt le lien entre l'électeur et la République. Voter n'est pas un acte privé, fait entre la salle de bain et la tasse de café. C'est un acte citoyen, un accord entre la République et ses citoyens.
Rompre ce lien, cela va au-delà des débats sur "est-ce qu'on est sûr que c'est bien Madame et pas Monsieur qui vote ?", "est-ce qu'il n'y a pas influence ?". ca c'est de la pure technique et cela pourra toujours être résolu de manière plus ou moins satisfaisante.
Ce qui me gêne donc plus avec le vote par Internet, c'est la perte symbolique de l'acte citoyen, le lien solennel avec la République.


C'est pas souvent, mais la... Je suis d'accord avec Zig et Puce....

Faudrait arrêter les conneries,la parano malsaine et les déclarations grandiloquentes les loulous... D'autant plus que j'ai (fais) tester les machines a voter électroniques il y a quelques années pour les Européennes (Grenoble à l'époque) et franchement pour tricher, il va falloir ce lever tôt.
Plus tôt encore qu'avec les urnes classiques.


Sauf que pour le moment :
- les algorithmes des machines choisies sont "secrets" donc il n'y a AUCUN moyen fiable de vérifier que la machine n'a pas été altérée, vu que le constructeur refuse de fournir le code source ou un quelconque moyen de vérifier qu'elles ne sont pas altérées
- dans la très grande majorité des communes elles ne sont pas révisées avant chacune élection (ça coûte BEAUCOUP trop cher), et stockées dans des endroits que n'importe qui de motivé peut "visiter" sans autorisation et sans se faire gauler
- il n'y a aucun processus permettant de vérifier les dites machines et ce qu'elles font par des tiers (quels qu'ils soient). ie : il n'y a pas moyen pour quiconque de forcer une vérif quelconque d'une (série de) machine(s).


C'est une violation flagrante de nos droits constitutionnels et un abus (et accessoirement, au vu du coût de la machine et surtout du coût d'entretien, quand on le fait, c'est pas rentable non plus...).


Normal, les entreprises qui les fabriquent pensent à leur réputation et porte feuille... Si l'une d'entre elle voit ses machines frauduleusement utilisées, bye bye la crédibilité et le marché...

Mais j'y pense, si c'était l'état qui les concevait !?

Ha bin non... Dans vos cerveaux totalement paranos ce serait la même chose... voir même pire.


Maintenant, qui te dit que les résultats d'un vote "classique" ne sont pas altérés dans une préfecture ou au ministère de l'intérieur ? Qui pourra verifier ?

Il n'y a aucun processus permettant de vérifier les PV une fois transmis aux préfectures ni ce qui en est fait par des tiers.Sachant que en plus.... Les bulletins sont conservés par ces même préfectures en cas de recomptage ! Qui sait ce qui peut se passer dans les caves des préfectures...

Cotés transparence et sécurité, quand tu vois comment sont transmis les résultats des fois...

Pour le stockage dans les mairie, c'est le coté parano qui ressort... Pas d'arguments à opposer à une maladie mentale.
[message édité par Charo le 02/05/2012 à 14:57 ]
Inscrit le 22/09/2005
2045 messages publiés
kypd, le 02/05/2012 - 11:00
Le vote électronique poserait moins de problème si le dépouillement pouvait être vérifié par tous...

en utilisant des algorithmes "ouvert" de signature de son bulletin de vote, et en publiant le résultat du vote chacun pourrait au moins vérifier que son propre vote n'a pas été altéré !


Oui, il l'est déjà... Faut juste rester après 19 ou 20 heures dans le bureau de vote...

Et oui c'est possible, mais ça remettrait le secret du vote en question. Non acceptable.
Inscrit le 03/06/2009
103 messages publiés
Charo, le 02/05/2012 - 11:45
Faudrait arrêter les conneries,la parano malsaine et les déclarations grandiloquentes les loulous... D'autant plus que j'ai (fais) tester les machines a voter électroniques il y a quelques années pour les Européennes (Grenoble à l'époque) et franchement pour tricher, il va falloir ce lever tôt.
Plus tôt encore qu'avec les urnes classiques.
Vous savez contrôler un vote par machine à voter, grand bien vous fasse !
Mais ce n'est et ne sera jamais le cas de tout le monde. même moi, qui ai de sérieuses notions d'informatique, je serait incapable de contrôler un scrutin électronique si j'y étais confronté en temps que simple citoyen.

Il arrive qu'il y ai des fraude lors d'élections mais cela ne ce limite qu'a quelques bureau de vote et chaque cas est particulier.

Avec des machine à voté cette fraude peu être national sans que personne ne s'en rende compte. Et ne venez pas me parler de sécurisation ou de répartition dans des commune de toute couleur politique car une backdoor ça peu être logiciel ET matériel.

Un maire de gauche peu très bien fournir à son insu une machine qui faussera pourtant le scrutin vers la droite et inversement !
Inscrit le 09/12/2011
31 messages publiés
Charo, le 02/05/2012 - 11:45
C'est pas souvent, mais la... Je suis d'accord avec Zig et Puce....

Faudrait arrêter les conneries,la parano malsaine et les déclarations grandiloquentes les loulous... D'autant plus que j'ai (fais) tester les machines a voter électroniques il y a quelques années pour les Européennes (Grenoble à l'époque) et franchement pour prouver que quelqu'un à tricher, il va falloir ce lever tôt.
Plus tôt encore qu'avec les urnes classiques.


Image IPB
[message édité par Crevek le 02/05/2012 à 15:22 ]
Inscrit le 18/09/2009
637 messages publiés
@Charo : Chaque mécanisme républicain est conçu parce-qu'il ne faut pas faire confiance en ceux qui exercent le pouvoir et c'est par l'expérience que la république s'est construite ainsi, ce n'est donc pas une lubie complotiste : les dirigeants veulent conserver la gouvernance et s'octroient le plus possible de pouvoir avec le temps.
D'ailleurs, toi-même le reconnait en le disant ci-dessus que le secret du vote est indispensable. Mais pourquoi? Si ce n'est pour pouvoir décider librement sans pression de l'état.
Si on pouvait faire confiance, on voterait même à main levée.
Il s'agît donc bien de prendre le système ayant le plus d'avantages.
[message édité par Hogx le 02/05/2012 à 15:26 ]
Inscrit le 12/09/2008
356 messages publiés
Charo, le 02/05/2012 - 14:55
kypd, le 02/05/2012 - 11:00
Le vote électronique poserait moins de problème si le dépouillement pouvait être vérifié par tous...

en utilisant des algorithmes "ouvert" de signature de son bulletin de vote, et en publiant le résultat du vote chacun pourrait au moins vérifier que son propre vote n'a pas été altéré !


Oui, il l'est déjà... Faut juste rester après 19 ou 20 heures dans le bureau de vote...

Et oui c'est possible, mais ça remettrait le secret du vote en question. Non acceptable.


Par ce que pendant le dépouillement papier tu peux identifier scrupuleusement ton bulletin parmi les autres ?

Je ne vois pas le rapport entre la signature et le secret du vote, si chaque citoyen génère sa propre clé pour signer son vote personne ne peux savoir à qui appartient la clé qui a signé.

On est loin des méthodes de la CNI électronique où c'est l'état qui fourni les moyens de cryptographie, mais ces notions sont très difficiles à appréhender donc loin de la simplicité du papier qui est compréhensible par tous...

Bizarrement il y a tout ce qu'il faut en technologie libre ou non, et en système de hash/signature/authentification pour garantir tout les besoins de la démocratie, mais on met de mauvaises méthodes en production qui divisent entre "les sceptiques" et "les croyants"

Une base de données de 45 Millions de votes, bien compressé ça devrait pas peser plus de 50Mo et tout le monde devrait pouvoir mettre la main dessus puisque les données sont anonymisées !
Inscrit le 22/09/2005
2045 messages publiés
Comment fais tu pour identifier ton vote sur une machine à voter ?

Justement le bulletin papier est anonyme, sinon il est nul.
Il doit en être de même sur une machine à voter. La seul fait de pouvoir identifier son vote en dehors du cahier d'emmargement n'est pas acceptable. Le lien il est la.


Vous compter les résultats, vous comparez au nombre de votes papier ou electronique et roule...

Et en allant au bout du raisonnement... Comment ce fait il qu'un scrutin soit validé alors qu'il y a (fréquemment) des différences entre le nombres d'inscrits ayant signés lors de leur vote et le nombre de bulletins ?

La, étrangement ça passe.

2, 3, 4, multipliés par autant de bureaux de votes et encore multipliés par autant de communes...

Marrant que cela ne gêne personne, il y a pourtant la une belle porte ouverte à la fraude.

Mais personne ne vient jamais remettre ce fonctionnement en cause. Ni celui du transfert des PV, encore moins celui du transfert des résultats.

Combien d'entre vous ont tenus un bureau de vote ?
Vous l'auriez fait (avec ou sans machine à voter) vous sauriez que les occasions sont multiples pour faire invalider un scrutins pour fraude ou anomalies.

Pourtant, la confiance règne. Marrant.

Un autre gros avantage de la machine, c'est le vote blanc. Il est obligatoirement comptabilisé.

Le bulletin nul est impossible.

Si on se déplace c'est pour voter (ce qui devrait être obligatoire... mais ceci est un autre débat) Voter blanc, voter pour une liste ou une personne.

Mais voter. Et peu importe le systeme.

le systeme actuel n'est pas plus sécurisé que celui de la machine à voter.
[message édité par Charo le 02/05/2012 à 16:01 ]
Inscrit le 22/09/2005
2045 messages publiés
ouaip2012, le 02/05/2012 - 13:54

franchement pour tricher, il va falloir ce lever tôt.
Plus tôt encore qu'avec les urnes classiques.


Il faudra peut-être se lever tôt, mais il ne faudra le faire qu'une seule fois !

Pour qu'une fraude influence le vote papier, il faut multiplier les fraudes. Une fraude par bureau de votes.
Avec le vote électronique, il suffit de corrompre les ordinateurs de vote à la source (sur une mise à jour, chez le fabricant par exemple) pour corrompre toute l'élection.

Et tu sera au ministere de l'interieur dimanche soir pour verifier si tous les resultats sont correctement repris et aditionnes dit moi ?

S'il n'y a pas un petit oubli, un petit arrondi ?
Qui te dira que le resultat de ta ville sera bien celui decidé par ses habitants.... Le vote est secret, et donc tu ne sais pas ce que vote les gens... Va verifier pour voir.
Inscrit le 22/09/2005
2045 messages publiés
Crevek, le 02/05/2012 - 15:21

Charo, le 02/05/2012 - 11:45
C'est pas souvent, mais la... Je suis d'accord avec Zig et Puce....

Faudrait arrêter les conneries,la parano malsaine et les déclarations grandiloquentes les loulous... D'autant plus que j'ai (fais) tester les machines a voter électroniques il y a quelques années pour les Européennes (Grenoble à l'époque) et franchement pour prouver que quelqu'un à tricher, il va falloir ce lever tôt.
Plus tôt encore qu'avec les urnes classiques.



Image IPB


Exact.
Bien vu, et cela vaut pour les deux systemes.
[message édité par Charo le 02/05/2012 à 16:05 ]
Inscrit le 09/12/2011
31 messages publiés
Charo, le 02/05/2012 - 16:04


Exact.
Bien vu, et cela vaut pour les deux systemes.

Je ne ferai pas l'affront de dire que la triche est impossible avec le papier, mais la facilité est inversement proportionnelle au nombre de personne y assistant, et à la diversité politique représentée, pour le vote papier.
Pour le vote électronique, une personne peut berner tout le système et seule quelques personnes peuvent arriver à lire le code & comprendre le code. Sans parler du temps que cela met.
Inscrit le 03/06/2009
103 messages publiés
Charo, le 02/05/2012 - 15:55
Et en allant au bout du raisonnement... Comment ce fait il qu'un scrutin soit validé alors qu'il y a (fréquemment) des différences entre le nombres d'inscrits ayant signés lors de leur vote et le nombre de bulletins ?

La, étrangement ça passe.

2, 3, 4, multipliés par autant de bureaux de votes et encore multipliés par autant de communes...

Marrant que cela ne gêne personne, il y a pourtant la une belle porte ouverte à la fraude.
Si, ça gène et c'est comptabilisé et noté au procé verbal.
En cas de résultat trop serré cela peu invalider le scrutin, c'est rare mais c'est déjà arrivé, généralement au élection municipal (forcément, là un bureau de vote prend plus d'importance que pour une élection national)

Charo, le 02/05/2012 - 15:55
Mais personne ne vient jamais remettre ce fonctionnement en cause. Ni celui du transfert des PV, encore moins celui du transfert des résultats.

FAUX !
En plus, généralement, ça fait du bruit !
Je me souviens encore de l'affaire des "chaussettes" à Perpignan...

Charo, le 02/05/2012 - 15:55
Combien d'entre vous ont tenus un bureau de vote ?
Vous l'auriez fait (avec ou sans machine à voter) vous sauriez que les occasions sont multiples pour faire invalider un scrutins pour fraude ou anomalies.

Pourtant, la confiance règne. Marrant.
J'ai été scrutateur, non, les occasion sont extrèmement rare. C'est comme tenté de tricher à un examen avec trois surveillant assis à coté de toi et trois autre qui te tournent autour !

Je ne dit pas qu'il n'y à jamais de problème, je dit juste que l'aspect manuel rends les fraudes forcément moins nombreuse.

"L'erreur est humaine, mais pour provoquer une vraie catastrophe, il faut un ordinateur !"
Inscrit le 21/11/2007
271 messages publiés
Si un jour, j'ai affaire à une machine, pour voter... je brûlerai ma carte d'électeur sous les yeux de tout le monde, dans le bureau de vote.
Inscrit le 17/11/2006
215 messages publiés
Si un jour, j'ai affaire à une machine, pour voter... je brûlerai ma carte d'électeur sous les yeux de tout le monde, dans le bureau de vote.


non tu bruleras ta carte electorale, depuis 1993, grace a une grande victoire de nos amies feministes cette horrible discrimination n'est plus de mise. Hop hop hop...
Inscrit le 21/11/2007
271 messages publiés
Oups. Isabelle Alonso va me foutre au cachot, DAMNED.
Inscrit le 17/11/2006
215 messages publiés
Senken, le 02/05/2012 - 21:02
Oups. Isabelle Alonso va me foutre au cachot, DAMNED.


nous t'apporterons des oranges.... tiens le coup brother
Inscrit le 13/04/2012
838 messages publiés
-(
`
.
´
)->Sarkozy c fé éclaté
Inscrit le 13/04/2012
838 messages publiés
sarkozy c fé éclaté
?(ಠçಠ?)

sincèrement, je pensais que François Hollande se ferait battre.

une raclée pareille... on avait pas vu ça depuis longtemps !
Inscrit le 04/05/2012
1 messages publiés
A Rosny-sous-Bois, c'est confirmé sur cette page : http://www.rosny93.f...php?article4135

Pour ma part, je déteste ce moyen de vote qui manque complètement de transparence. Et je ne vous raconte pas la queue dans les bureaux de vote équipés chacun d'une seule machine à voter (contre "un isoloir par 300 électeurs inscrits" - cf art. L62 du Code électoral) !
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
J'ai été scrutateur, non, les occasion sont extrèmement rare. C'est comme tenté de tricher à un examen avec trois surveillant assis à coté de toi et trois autre qui te tournent autour !

Je l'ai encore vérifié le week-end dernier et mon père m'a raconté exactement la même histoire dans un bureau de vote à 700 km : Les paquets d'enveloppes non dépouillées traînent sur une table non surveillée.

Justement le bulletin papier est anonyme, sinon il est nul.
Il doit en être de même sur une machine à voter. La seul fait de pouvoir identifier son vote en dehors du cahier d'emmargement n'est pas acceptable. Le lien il est la.

Pour une machine à voter, tu as un président qui autorise le vote quand un électeur est autorisé à entrer dans l'isoloir. Et la machine se bloque dès que le vote est enregistré.
A aucun moment, l'électeur n'est identifié par la machine.

Pour le vote électronique, une personne peut berner tout le système et seule quelques personnes peuvent arriver à lire le code & comprendre le code.

J'ai déjà expliqué un système qui permet de vérifier qu'il n'y a pas de triche : la remise d'un reçu à chaque électeur avec un numéro aléatoire et son vote. Puis la publication de ces listes aléatoires et le vote en face. Chacun peut donc vérifier que SON vote a bien été pris en compte. Si tout le monde vérifie et que tout le monde constate que son vote est pris en compte, alors il n'y a pas de triche.
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
Tiens, pour alimenter la réflexion sur ce nouveau danger
http://www.courrierd...lite-32879.html

Le recours à l'utilisation des machines à voter depuis cinq ans est à la baisse: 79 communes aux législatives de 2007, 72 aux municipales de 2008, 65 aux européennes de 2009.

et 64 le week-end dernier.
Inscrit le 25/02/2012
1372 messages publiés
le systeme actuel n'est pas plus sécurisé que celui de la machine à voter.

Oué c'est un peu ce qui est dit depuis 3 pages....
Le vote "papier" traditionnel n'est pas infaillible .... les machines à voter ne sont pas non plus irréprochable loin de là...
Trouvons un système qui rend la fraude quasi impossible et qui soit indiscutable plutôt qu'un système qui en tant que tel permettrait une fraude différente mais néanmoins plus "efficace".
Inscrit le 03/04/2009
696 messages publiés
peut être que le vote papier n'est pas plus sur que le vote électronique, mais l'informatique est aussi là pour ça : traiter des volumes important de donnée.
et appliquer à la fraude, ça ne peut qu'être pire.
zig, le 04/05/2012 - 11:15
Je l'ai encore vérifié le week-end dernier et mon père m'a raconté exactement la même histoire dans un bureau de vote à 700 km : Les paquets d'enveloppes non dépouillées traînent sur une table non surveillée.

Et évidemment, tu portes sous ton manteau un paquet comportant le même nombre d'enveloppes, que tu échanges le plus discrètement du monde...
Ca me fait un peu penser aux enfants qui vont dans un musée et qui disent "regarde papa, on pourrait facilement voler
ce tableau"... à ben oui, à condition d'avoir prévu largement le coup, d'avoir amené de l'équipement et un mode opératoire. Il reste qu'une fraude massive et discrète reste beaucoup plus compliquée en manuel qu'en informatique.
Inscrit le 03/06/2009
103 messages publiés
zig, le 04/05/2012 - 11:15

J'ai été scrutateur, non, les occasion sont extrèmement rare. C'est comme tenté de tricher à un examen avec trois surveillant assis à coté de toi et trois autre qui te tournent autour !

Je l'ai encore vérifié le week-end dernier et mon père m'a raconté exactement la même histoire dans un bureau de vote à 700 km : Les paquets d'enveloppes non dépouillées traînent sur une table non surveillée.


Nous somme bien d'accord, une faille de sécurité tel que vous la décrivez est bien plus évidente et repérable pour un citoyen lambda qu'une connexion wifi activé. Votre père, en citoyen civique, à donc pu immédiatement réagir, soit en alertant le responsable du bureau de vote soit en montant lui même la garde avec d'autre citoyens alerté par lui. Ce genre de réaction étant impossible avec une malfaçon informatique.

zig, le 04/05/2012 - 11:15

Pour le vote électronique, une personne peut berner tout le système et seule quelques personnes peuvent arriver à lire le code & comprendre le code.

J'ai déjà expliqué un système qui permet de vérifier qu'il n'y a pas de triche : la remise d'un reçu à chaque électeur avec un numéro aléatoire et son vote. Puis la publication de ces listes aléatoires et le vote en face. Chacun peut donc vérifier que SON vote a bien été pris en compte. Si tout le monde vérifie et que tout le monde constate que son vote est pris en compte, alors il n'y a pas de triche.


Système intéressant mais aisément contournable pour une machine :
il suffit que deux électeurs votant pour le même candidat reçoive le même numéro "aléatoire" pour être persuadé que leurs deux votes auraient été pris en compte alors que la machine n'afficherait qu'une seul fois leur numéro et afficherait un autre numéro factice pour le candidat opposé... qui saurait ?
[message édité par leiopar le 04/05/2012 à 12:33 ]
Inscrit le 01/02/2012
111 messages publiés
zig, le 04/05/2012 - 11:15

la remise d'un reçu à chaque électeur avec un numéro aléatoire et son vote. Puis la publication de ces listes aléatoires et le vote en face. Chacun peut donc vérifier que SON vote a bien été pris en compte. Si tout le monde vérifie et que tout le monde constate que son vote est pris en compte, alors il n'y a pas de
triche.

Ca permet de vérifier son vote. Cela permet aussi d'acheter des votes ou plus simplement de faire pression sur l'électeur pour qu'il vote d'une certaine façon.

Avec le vote électronique, soit l'électeur peut vérifier son vote et donc subir des pressions, soit il n'y a pas de mécanisme de vérification et donc le vote est obscure.
Dans les deux cas c'est un problème.

Je ne comprends pas acharnement de certains à vouloir remplacer un système manuel qui fonctionne bien par un système électronique qui ne présent pas d'avantage.

Le vote électronique est plus cher.
Non vérifiable par citoyen lambda.
Inscrit le 03/06/2009
103 messages publiés
ouaip2012, le 04/05/2012 - 12:26
zig, le 04/05/2012 - 11:15

la remise d'un reçu à chaque électeur avec un numéro aléatoire et son vote. Puis la publication de ces listes aléatoires et le vote en face. Chacun peut donc vérifier que SON vote a bien été pris en compte. Si tout le monde vérifie et que tout le monde constate que son vote est pris en compte, alors il n'y a pas de
triche.

Ca permet de vérifier son vote. Cela permet aussi d'acheter des votes ou plus simplement de faire pression sur l'électeur pour qu'il vote d'une certaine façon.

Avec le vote électronique, soit l'électeur peut vérifier son vote et donc subir des pressions, soit il n'y a pas de mécanisme de vérification et donc le vote est obscure.
Dans les deux cas c'est un problème.
C'est vrais aussi !
Inscrit le 24/06/2009
18 messages publiés
ouaip2012, le 04/05/2012 - 12:26
Dans les deux cas c'est un problème.

Je ne comprends pas acharnement de certains à vouloir remplacer un système manuel qui fonctionne bien par un système électronique qui ne présent pas d'avantage.

Le vote électronique est plus cher.
Non vérifiable par citoyen lambda.


la solution est de mêler les deux... y compris pour les économies :
http://www.numerama....33.html?1479579
Inscrit le 22/09/2005
2045 messages publiés
WickedFaith, le 04/05/2012 - 11:36

zig, le 04/05/2012 - 11:15
Je l'ai encore vérifié le week-end dernier et mon père m'a raconté exactement la même histoire dans un bureau de vote à 700 km : Les paquets d'enveloppes non dépouillées traînent sur une table non surveillée.


Et évidemment, tu portes sous ton manteau un paquet comportant le même nombre d'enveloppes, que tu échanges le plus discrètement du monde...
Ca me fait un peu penser aux enfants qui vont dans un musée et qui disent "regarde papa, on pourrait facilement voler
ce tableau"... à ben oui, à condition d'avoir prévu largement le coup, d'avoir amené de l'équipement et un mode opératoire. Il reste qu'une fraude massive et discrète reste beaucoup plus compliquée en manuel qu'en informatique.

Faux....

La russie en est un bel exemple.... Et je ne fais que citer un pays parmi une longue liste....
Inscrit le 03/06/2009
103 messages publiés
Charo, le 04/05/2012 - 13:28

WickedFaith, le 04/05/2012 - 11:36



Et évidemment, tu portes sous ton manteau un paquet comportant le même nombre d'enveloppes, que tu échanges le plus discrètement du monde...
Ca me fait un peu penser aux enfants qui vont dans un musée et qui disent "regarde papa, on pourrait facilement voler
ce tableau"... à ben oui, à condition d'avoir prévu largement le coup, d'avoir amené de l'équipement et un mode opératoire. Il reste qu'une fraude massive et discrète reste beaucoup plus compliquée en manuel qu'en informatique.


Faux....

La russie en est un bel exemple.... Et je ne fais que citer un pays parmi une longue liste....

La russie, ok... mais dans une démocratie ?
Charo, le 04/05/2012 - 13:28

Faux....

La russie en est un bel exemple.... Et je ne fais que citer un pays parmi une longue liste....

Et tu es au courant parce que ... ... ... ce n'était peut-être pas aussi discret que ça... ...
Inscrit le 11/03/2009
1713 messages publiés
zig, le 02/05/2012 - 11:17


En revanche, il n'y a probablement pas plus de possibilités de tricher qu'avec un vote "papier". Surtout si les machines sont réparties également entre les communes de droite et celles de gauche.

Certes mais les bugs c'est le lieu commun de l'informatique et les bugs ça n'est ni de gauche, ni de droite mais ça empêche clairement d'être sûr que l'élection est honnête.
Inscrit le 03/06/2009
103 messages publiés
Charo, le 04/05/2012 - 13:28

Faux....

La russie en est un bel exemple.... Et je ne fais que citer un pays parmi une longue liste....

Je ne vois pas en quoi les machines à vote pourrait résoudre les problème de démocratie russe !
Au contraire !!!
Avec elles, Peu être que Poutine aurait pu atteindre un score historique de 105% de suffrage en sa faveur ?
Inscrit le 03/04/2009
696 messages publiés
Melpheos, le 04/05/2012 - 13:53
zig, le 02/05/2012 - 11:17


En revanche, il n'y a probablement pas plus de possibilités de tricher qu'avec un vote "papier". Surtout si les machines sont réparties également entre les communes de droite et celles de gauche.

Certes mais les bugs c'est le lieu commun de l'informatique et les bugs ça n'est ni de gauche, ni de droite mais ça empêche clairement d'être sûr que l'élection est honnête.


+1 rajouter aux possibles ( volontaires ) erreurs humaines les possibles ( volontaires ) erreurs informatiques, ou est l'avantage ?
Inscrit le 15/03/2006
1921 messages publiés
fjanvier, le 02/05/2012 - 10:51
Le vote électronique dépossède les électeurs du contrôle des votes.
Ce mode de scrutin devrait être interdit.
Il suffirait de corrompre une petite poignée de personnes (ex: celles qui gèrent la maintenance) pour réussir un vote à 99,9% ont voté pour moi.
Corrompre tous les bureaux de vote d'une ville est autrement plus difficile et visible.

Je pense que le vote électronique est possible à plusieurs conditions qui remettent l'humain au coeur du dispositif.
Déjà il est ABERRANT que dans un processus qui se veut démocratique la notion même de produit privé apparaisse !
Pourquoi ne pas embaucher des accesseurs privés tant qu'on y est ?
Si logiciel il y a celui-ci DOIT ETRE PUBLIC, VERIFIE et VALIDER par un organisme d'état (COFACE, etc).
Il DOIT Y AVOIR les moyens simples de vérifier A TOUT MOMENT que ce qui est publié est bien ce qui se retrouve dans l'ordinateur gérant le vote.
Etc, etc. Ce n'est pas à moi d'écrire le processus de vote.
JAMAIS PERSONNE N'A ECRIT ne serait-ce que le commencement d'un bout de ce qu'un tel logiciel devrait satisfaire comme contraintes afin d'être démocratique.
C'est une HONTE, un SCANDALE démocratique.
Que font les élus dans ce domaine ? RIEN, QUE DALLE : ils pantouflent en savourant leurs honoraires publics tout en acceptant les cadeaux que leur font les sociétés PRIVEES vendant ce type de logiciel fermé !
C'est PROPREMENT SCANDALEUX.

La gestion automatisée d'un scrutin est possible tant qu'elle RESTE CITOYENNE et pour les CITOYENS.
A BAS les moyens opaques, fermés, obscurs dans ce domaine !
C'EST UN NON-SENS CITOYEN !
db
Inscrit le 15/03/2006
1921 messages publiés
Ashareth, le 02/05/2012 - 13:53


Sauf que pour le moment :
- les algorithmes des machines choisies sont "secrets" donc il n'y a AUCUN moyen fiable de vérifier que la machine n'a pas été altérée, vu que le constructeur refuse de fournir le code source ou un quelconque moyen de vérifier qu'elles ne sont pas altérées

Rien que cela EST UNE HONTE : un truc opaque dans un processus démocratique !

Une fois encore la faute est aux élus qui se laissent embobiner !!!!

db
Inscrit le 12/04/2012
28 messages publiés
Un moyen simple de vérifier si les votes d'une machine sont truqués, serait de :

Sauvegarder un couple d'information : id aléatoire unique par machine (ou bureau de vote) - choix du vote
Avec génération d'un ticket sur lequel serait marquer l'id aléatoire et qui serait remis au votant.

En fin de journée de vote, les résultats du vote serait afficher officiellement dans la commune ( tant de % pour flamby, tant pour de % talonnette ) avec l'impression exhaustive du couple de vote pour que chacun puisse avoir un regard sur le décompte de sa voix!

Bien sur tout ça, développé par une entreprise public, et pas privé! =D
[message édité par Arrindos le 04/05/2012 à 15:08 ]
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
WickedFaith, le 04/05/2012 - 11:36
zig, le 04/05/2012 - 11:15
Je l'ai encore vérifié le week-end dernier et mon père m'a raconté exactement la même histoire dans un bureau de vote à 700 km : Les paquets d'enveloppes non dépouillées traînent sur une table non surveillée.

Et évidemment, tu portes sous ton manteau un paquet comportant le même nombre d'enveloppes, que tu échanges le plus discrètement du monde...
Ca me fait un peu penser aux enfants qui vont dans un musée et qui disent "regarde papa, on pourrait facilement voler
ce tableau"... à ben oui, à condition d'avoir prévu largement le coup, d'avoir amené de l'équipement et un mode opératoire. Il reste qu'une fraude massive et discrète reste beaucoup plus compliquée en manuel qu'en informatique.


Non, tout simplement tu embarques un ou deux paquets d'enveloppes.
200 enveloppes manquantes dans un bureau : c'est l'ensemble des résultats du bureau qui est invalidé.

Il n'en reste pas moins qu'un fraude massive sera beaucoup plus facilement découverte.

il suffit que deux électeurs votant pour le même candidat reçoive le même numéro "aléatoire" pour être persuadé que leurs deux votes auraient été pris en compte alors que la machine n'afficherait qu'une seul fois leur numéro et afficherait un autre numéro factice pour le candidat opposé... qui saurait ?

Il y a de très nombreuses possibilités de ne pas répéter deux fois le même numéro. Ne serait-ce qu'en enregistrant les numéros déjà délivrés.

Ca permet de vérifier son vote. Cela permet aussi d'acheter des votes ou plus simplement de faire pression sur l'électeur pour qu'il vote d'une certaine façon.

Je vais t'expliquer comment acheter un vote aujourd'hui sans machine électronique. Je vais voir Mme Michu, ma voisine et je lui dis : je vous donne 100€ si vous me faites une procuration. Cela demande 5 minutes et il n'y a aucune vérification.

ils pantouflent en savourant leurs honoraires publics tout en acceptant les cadeaux que leur font les sociétés PRIVEES vendant ce type de logiciel fermé !

Tu as des preuves de tes affirmations ou c'est juste du baratin ?
zig, le 04/05/2012 - 15:29
Non, tout simplement tu embarques un ou deux paquets d'enveloppes.
200 enveloppes manquantes dans un bureau : c'est l'ensemble des résultats du bureau qui est invalidé.

On est loin d'une manipulation massive et discrète là.
Là on parle d'un truc très grossier qui passe une fois et ne sert à rien
Inscrit le 03/06/2009
103 messages publiés
zig, le 04/05/2012 - 15:29

il suffit que deux électeurs votant pour le même candidat reçoive le même numéro "aléatoire" pour être persuadé que leurs deux votes auraient été pris en compte alors que la machine n'afficherait qu'une seul fois leur numéro et afficherait un autre numéro factice pour le candidat opposé... qui saurait ?


Il y a de très nombreuses possibilités de ne pas répéter deux fois le même numéro. Ne serait-ce qu'en enregistrant les numéros déjà délivrés.

Enregistrer les numéro ? Brillante idée !
Mais... qui enregistre ?
Un humain avec un papier et un crayon ? Cela supprimerais, de fait, l'anonymat du vote.
La machine à voté ? A ben non, puisque c'est justement ELLE que l'on veux contrôler !
Vous avez le mérite d'argumenter vos idées, ça je le respecte et je vous en remercie car vous permettez le débat.
Cependant je crains que votre persévérance ne tourne à l'obstination...
Inscrit le 24/01/2011
24 messages publiés
ça me rappelle les élections volés par Bush a Algore aux USA, plusieurs informaticiens ont démontrés que c est " machine a voter " ne sont pas viable.
Inscrit le 26/11/2003
1840 messages publiés
Et la france n'a pas de budget pour faire des bulletin papier tous les 5 ans ?
ce pays est si pauvre que ça ? combien ça demande au budget cette election ?
et combien coute ces machines et leur entretient ?

En suisse ont est completement cingler , rendez-vous compte , on vote 2~3 fois par ans et on vote par correspondance , et le pire , on signe nos votes , c'est fou non ?
[message édité par golem le 04/05/2012 à 19:12 ]
Inscrit le 12/11/2009
138 messages publiés
Vous avez fais une grosse erreur dans votre estimation Numerama.

Il aurait fallu que des personnes puissent aussi certifier que son bureau N'UTILISAIT PAS de ces machines. Comment être sur que si 5 personnes certifient que leur bureau de vote utilisaient des machine, peut être 50 aurait certifie le contraire...
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
narakbord, le 04/05/2012 - 18:20
ça me rappelle les élections volés par Bush a Algore aux USA, plusieurs informaticiens ont démontrés que c est " machine a voter " ne sont pas viable.

Surtout que c'était les machines mécaniques qui font des petits trous dans les cartons qui posaient le plus de problèmes.
Enregistrer les numéro ? Brillante idée !
Mais... qui enregistre ?
Un humain avec un papier et un crayon ? Cela supprimerais, de fait, l'anonymat du vote.
La machine à voté ? A ben non, puisque c'est justement ELLE que l'on veux contrôler !

Bien évidemment, enregistrer le numéro : puisque le but du jeu, c'est de publier la liste des numéros avec les résultats des votes. L'anonymat, cela consiste à ne pas faire de rapport entre le vote et le votant.
Est-ce que tu connais le fonctionnement d'une machine à voter ?
http://www.bois-colo...odeemploiA3.pdf
On vérifie ton identité, on te donne une carte à puce (la même pour tout le monde) qui est une clé pour débloquer la machine, tu votes, tu rends la carte à puce et tu signes la liste d'émargement.
Le système que je propose est qu'en plus, on te délivre un reçu qui te permettra de vérifier au dépouillement que ton vote est bien pris en compte, ce qui enlèvera toute suspicions de fraude.
Mais à aucun moment, comme dans le système actuel, il n'y a un lien entre ton numéro d'électeur et ton vote.
et combien coute ces machines et leur entretient ?

Le seul argument que je retiens contre les machines à voter, c'est leur coût et le fait qu'elles n'accélèrent pas les opérations de vote, mais qu'au contraire elles ont tendance à les ralentir.
Mais de toute façon, le débat pro ou anti machine à voter est déjà obsolète car le débat est désormais sur le vote par Internet.
Ce qui est une toute autre histoire et beaucoup plus dangereuse pour les libertés civiques que les machines à voter françaises utilisées dans certains bureaux de 62 communes en France.
Inscrit le 24/01/2011
24 messages publiés
@ zig and puce je n invente rien, tapez sur google ou autres machines a voter USA, et vous obtiendrez des infos suplémentaires, pour ma part je trouve ce procédé peu fialble, si un jour on me démontre le contraire j y réfléchirai.

http://www.republica...ter-us-en-doute
Inscrit le 24/01/2011
24 messages publiés
Fraude

Un article publié en 2006 sur un site web néerlandais nommé " Wij vertrouwen stemcomputers niet "7 (traduction : Nous ne faisons pas confiance aux machines à voter ") détaille une série de failles que des chercheurs en e-voting déclarent avoir trouvées sur une machine, l'ES3B, utilisée aux Pays-Bas, en Allemagne, et en France. L'équipe de chercheurs, conduite par Rop Gonggrijp et Willem-Jan Hengeveld, a passé un mois à étudier le fonctionnement de la machine et a conclu : " N'importe qui, ayant un accès bref aux périphériques, à n'importe quel moment avant une élection, peut obtenir un contrôle complet et pratiquement indétectable des résultats de l'élection "8.

Cette machine, l'ES3B, développée par N.V. Nederlandsche Apparatenfabriek (Nedap) avec le développeur de logiciels Groenendaal, a été récemment utilisée dans environ 90 % des votes néerlandais. Nedap prévient que " tout peut être manipulé " mais que " c'est bien plus difficile qu'avec des bulletins papier ".

Boffin Edward W. Felten, de l'université de Princeton, dit dans son blog que les failles apparentes sont similaires à celles ayant affecté les machines à voter à écran tactile Diebold Inc.'s utilisées aux États-Unis. Les problèmes sont aussi simples : des faiblesses facilement évitables, telles que l'utilisation de clefs identiques largement disponibles et des mots de passe/identifiants personnels faibles.

D'après l'analyse des machines utilisées à Issy-les-Moulineaux aux quatre journées de vote de 2007, 29,8 % des bureaux de vote ont présenté des anomalies entre l'émargement et le nombre de votes contre seulement 5,3 % des bureaux avec un matériel classique.

Cette différence serait plus due au manque de pratique qu'à une fraude véritable, mais peut fausser le scrutin comme ce fut le cas lors des élections cantonales du 9 et 16 mars 2008 à Boulogne-Billancourt où Sébastien Scognamiglio, un candidat présenté par les Verts, n'a pu se maintenir au second tour pour moins d'une voix alors que des écarts significatifs figuraient entre le nombre d'émargements et le nombre de voix enregistré par les machines11.

Source wikipédia
Inscrit le 28/12/2011
8 messages publiés
Merci à Numerama de remettre ce sujet au goût du jour car il a été bien oublié par les Médias depuis pas mal de temps.
Je vote moi-même dans un bureau disposant d'une machine, je pense que je vais leur poser quelques questions avant mon vote pour savoir, entre autre, s'ils ont fait des tests pour savoir si leur 'machine fonctionne correctement', comment se fait le dépouillement des votes, etc ... A dimanche soir !
Inscrit le 05/05/2012
1 messages publiés
Sur le vote électronique à bagnolet, lire :
http://www.bagnolete...le-6117290.html
Pierre Mathon
zig, le 04/05/2012 - 19:43
Bien évidemment, enregistrer le numéro : puisque le but du jeu, c'est de publier la liste des numéros avec les résultats des votes. L'anonymat, cela consiste à ne pas faire de rapport entre le vote et le votant.
Est-ce que tu connais le fonctionnement d'une machine à voter ?

Le problème, c'est que tu supposes que la machine sera "sincère" (enfin, que le code qu'elle exécute soit issu d'une programmation sincère.
Mais ça, personne ne peut s'en assurer.
Inscrit le 05/05/2012
1 messages publiés
Je voulais juste décrire comment se passait les élections en Angleterre, qui tout en étant une monarchie, permet aux gens de voter. On est d'accord que ce n'est pas un état émergent qui teste la démocratie, ce n'est pas l'Afghanistan par exemple, ni la Russie est les fameuses fraudes dont tout le monde a du entendre parler.
J'imagine que ça ne viendrait à l'idée de personne de dire que les élections en Angleterre sont truquées.
Pourtant quand on va voter dans ce cher pays (au passage... alors qu'on est étranger et qu'on ne réside pas forcément depuis 5 ans au Royaume Uni...), on nous demande pas de carte d'électeur, seulement notre adresse et notre nom (très facile d'usurper une identité pour le coup) il n'y a pas d'isoloir, seulement des tablettes avec 2 parois en croix sur le dessus qui laissent donc 1/4 de table pour cocher sur une liste le candidat qu'on veut.
Petit détail, le stylo fourni peut être un crayon gris (sisi)
Et quand on mets la liste repliée en deux (pas d'enveloppe) dans l'urne, personne ne vous demande de signer à côté de votre nom, il est juste coché comme "ayant voté"

Ca doit faire bondir pas mal de gens cette anecdote.
Mais pour ma part je reste contre les machines électroniques et le vote par Internet.


(hors sujet : pourquoi utiliser le terme "application" pour une simple page web ? il est vraiment tant à la mode que ça ce mot ?)

(re hors sujet : je ne suis pas un troll qui vient s'inscrire pour relancer le débat, je lis Numérama depuis les débuts de Ratiatum mais je ne me suis jamais inscrit)
Inscrit le 23/08/2010
22 messages publiés
Je suis très étonné, tous les jours les médias nous parlent de bugs ou d'attaques de hackers envers des Etats, des banques, des grandes entreprises, et même des centrales iraniennes. Des fonds sont détournés électroniquement, des numéros de CB etc.. Et bizarrement alors que le secret du vote ne permet à aucun d'entre nous de savoir si le vote électronique restitue fidèlement le choix des électeurs, on apparait pour certains comme un parano si on ose émettre des réserves sur le vote électronique et si l'on souhaite le retour aux contrôle citoyen direct. Pour adopter le vote électronique, il faut avoir 100 % confiance dans l'électronique, et 100 % dans la classe politique. Selon le pourcentage de confiance que vous accordez à ces deux entités, vous accepterez plus ou moins de ne plus pouvoir contrôler par vous mêmes la démocratie...
Inscrit le 05/05/2012
1 messages publiés
J'ai lu que les Français de l'étranger aussi allaient voter sur des machines. A vérifier. D'autant que leur nombre "a récemment énorméméent progressé, ce qui montre leur intérêt pour le scrutin" (la presse) Il faut compter 1 million de plus d'électeurs électroniques.
Inscrit le 09/12/2011
31 messages publiés
zig, le 04/05/2012 - 11:15

J'ai déjà expliqué un système qui permet de vérifier qu'il n'y a pas de triche : la remise d'un reçu à chaque électeur avec un numéro aléatoire et son vote. Puis la publication de ces listes aléatoires et le vote en face. Chacun peut donc vérifier que SON vote a bien été pris en compte. Si tout le monde vérifie et que tout le monde constate que son vote est pris en compte, alors il n'y a pas de triche.

Et non. La machine publiera la liste avec ton vote, mais peut compter ton vote différemment.

Tu le dis toi même : "SI tout le monde vérifie". Pour le papier c'est pareil, SI assez de monde suit le vote, pas de triche possible.
Avec des SI ...
Inscrit le 23/08/2010
22 messages publiés
Batko, le 05/05/2012 - 23:39
J'ai lu que les Français de l'étranger aussi allaient voter sur des machines. A vérifier. D'autant que leur nombre "a récemment énorméméent progressé, ce qui montre leur intérêt pour le scrutin" (la presse) Il faut compter 1 million de plus d'électeurs électroniques.

Les français de l'étranger ne voteront pas sur des machines dédiés mais sur leurs ordinateurs, en effet le vote par internet pour des élections politiques sera utilisé, et les tests pratiqués sont loin d'être concluants. Sans compter la possibilité de pression ou d'achats de voix, car la disparition de l'isoloir permettra toutes les dérives.
Inscrit le 03/06/2009
103 messages publiés
zig, le 04/05/2012 - 19:43

Enregistrer les numéro ? Brillante idée !
Mais... qui enregistre ?
Un humain avec un papier et un crayon ? Cela supprimerais, de fait, l'anonymat du vote.
La machine à voté ? A ben non, puisque c'est justement ELLE que l'on veux contrôler !


Bien évidemment, enregistrer le numéro : puisque le but du jeu, c'est de publier la liste des numéros avec les résultats des votes. L'anonymat, cela consiste à ne pas faire de rapport entre le vote et le votant.
Est-ce que tu connais le fonctionnement d'une machine à voter ?
http://www.bois-colo...odeemploiA3.pdf
On vérifie ton identité, on te donne une carte à puce (la même pour tout le monde) qui est une clé pour débloquer la machine, tu votes, tu rends la carte à puce et tu signes la liste d'émargement.
Le système que je propose est qu'en plus, on te délivre un reçu qui te permettra de vérifier au dépouillement que ton vote est bien pris en compte, ce qui enlèvera toute suspicions de fraude.
Mais à aucun moment, comme dans le système actuel, il n'y a un lien entre ton numéro d'électeur et ton vote.

Vous ne répondez pas à la question, "on" c'est vague, QUI ou QUOI enregistre ?
Inscrit le 20/09/2009
6494 messages publiés
Guillaume, le 02/05/2012 - 10:12
Nous avons en effet appris que près de 1,5 million d'électeurs étaient concernés par cette méthode de scrutin extrêmement opaque, sans que le ministère de l'intérieur accepte de révéler la liste des bureaux de vote concernés.

C'est un véritable scandale !!!
Cela leur permet de faire gagner le candidat qu'il veulent, sans aucun contrôle démocratique possible. J'ai honte pour la France.
Inscrit le 06/05/2012
2 messages publiés
Vote éléctronique 94360
Inscrit le 06/05/2012
2 messages publiés
vote électronique 94360 !
Inscrit le 20/09/2009
6494 messages publiés
leiopar, le 06/05/2012 - 11:21

zig, le 04/05/2012 - 19:43



Bien évidemment, enregistrer le numéro : puisque le but du jeu, c'est de publier la liste des numéros avec les résultats des votes. L'anonymat, cela consiste à ne pas faire de rapport entre le vote et le votant.
Est-ce que tu connais le fonctionnement d'une machine à voter ?
http://www.bois-colo...odeemploiA3.pdf
On vérifie ton identité, on te donne une carte à puce (la même pour tout le monde) qui est une clé pour débloquer la machine, tu votes, tu rends la carte à puce et tu signes la liste d'émargement.
Le système que je propose est qu'en plus, on te délivre un reçu qui te permettra de vérifier au dépouillement que ton vote est bien pris en compte, ce qui enlèvera toute suspicions de fraude.
Mais à aucun moment, comme dans le système actuel, il n'y a un lien entre ton numéro d'électeur et ton vote.


Vous ne répondez pas à la question, "on" c'est vague, QUI ou QUOI enregistre ?

Vote bien pris en compte ? LOL ! Le vote de qui ? Comment vérifier lors du dépouillement ? Tous ces systèmes électroniques sont conçus pour qu'un contrôle démocratique devienne impossible.
Si ce n'est pas un bulletin de vote papier dans une enveloppe et dans une urne transparente dépouillée sous le contrôle des citoyens, alors ce n'est pas un vrai vote mais tout simplement le droit de vote de l'électeur confié à ceux qui ont le contrôle sur ces machines.
A lire absolument:
http://www.ilv-bibli...democratie.html
Inscrit le 16/03/2006
45 messages publiés
Au JT de canal+ de midi, il y a eu un petit reportage sur ce système de vote et ils ont dit qu'il y avait 69 communes équipés en France.
Inscrit le 20/09/2009
6494 messages publiés
Luds, le 06/05/2012 - 15:49
Au JT de canal+ de midi, il y a eu un petit reportage sur ce système de vote et ils ont dit qu'il y avait 69 communes équipés en France.

Wikipédia indique que cela concernait déjà 82 communes en 2007 , et à cela il faut ajouter certains consulats français pour les citoyens qui résident à l'étranger, etc...
Mais je ne suis pas étonné si le groupe Vivendi tente de minimiser les chiffres pour faire croire que ça n'a pas d'influence sur les résultats.
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Mai 2012
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
30 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10