Publié par Guillaume Champeau, le Mardi 27 Mars 2012
BRÈVE

Racisme : il tweete le samedi et se fait arrêter le dimanche (MàJ)

Mise à jour : Le Guardian nous apprend que l'homme a été condamné à 56 jours de prison. Lors de son procès, l'accusé a changé de défense. Alors qu'il avait d'abord tenté de se justifier par son état d'ébriété, ce qui n'excuse pas tout, il a ensuite assuré que son compte Twitter avait été hacké. Une excuse bien connue qui n'aura pas convaincu le tribunal.

Article du 20 mars 2012 - La justice britannique sait être d'une rapidité remarquable, qui semble à peine croyable vu de France. Electron Libre rapporte qu'un internaute britannique de 21 ans a publié samedi soir des messages racistes sur Twitter, après le malaise cardiaque dont a été victime le footballeur Fabrice Muamba, de l'équipe de Bolton. "LOL, F--- Muamba. Il est mort !", avait notamment twitté le jeune homme, qui invitait le joueur à "retourner dans (son) champ de coton".

Dès le lendemain dimanche, la police est intervenue pour arrêter l'internaute et le déférer devant un tribunal. "Il a plaidé coupable lundi devant le juge pour "insultes racistes publiques pouvant inciter à la violence", en prétextant toutefois avoir écrit ces messages alors qu'il était dans un bar sous l'emprise de l'alcool. Une défense qui n'a semble-t-il pas convaincu le juge qui l'a convoqué le 27 mars pour son jugement, qui pourrait l'envoyer en prison", rapportent nos confrères.

La vitesse de réaction de la justice britannique face aux réseaux sociaux s'était illustrée lors des émeutes de l'été 2011. Deux jeunes hommes avaient notamment été condamnés à quatre ans de prison ferme pour avoir lancé des appels au casse sur Facebook. La condamnation était tombée moins de 10 jours après les faits.

Publié par Guillaume Champeau, le 27 Mars 2012 à 16h40
 
166
Commentaires à propos de «Racisme : il tweete le samedi et se fait arrêter le dimanche (MàJ)»
Inscrit le 14/07/2004
7736 messages publiés
flob (Modérateur(rice)) le 20/03/2012 à 16:52
N'oublie pas qu'il y a eu 2 jeunes britaniques qui ont été arretés à la frontiere US car ils avaient twitté : "On va aux USA: On va tout faire peter" (c'est pas exactement cela mais dans le meme esprit)
Inscrit le 25/09/2009
473 messages publiés
Bigbrother in not watching you, Bitbrother is putting you in jail, that's all folk
Inscrit le 23/05/2011
75 messages publiés
Twitter peut entraîner une arrestation policière.
Inscrit le 19/11/2009
367 messages publiés
La liberté d'expression ne permet pas non plus de faire ou dire n'importe quoi, quand tu tiens des propos sur la place publique (et internet est une place publique) tu en es responsable, donc l'arrestation de ce pauvre type (pour rester correct) est tout à fait légitime. Il faut responsabiliser les gens, quand tu vois des gamines qui postent des photos d'elles à moitié à poil sur Facebook sans se rendre compte de ce qu'elles font, et que t'as beau leur expliquer que c'est comme si elles affichaient ces photos sur le panneau d'information de leur ville elles ne comprennent pas, y'a un vrai problème. Internet donne un faux sentiment d'impunité qui est dangereux, tout n'est pas sans conséquence.
Inscrit le 29/08/2008
1135 messages publiés
Leto42, le 20/03/2012 - 17:06
La liberté d'expression ne permet pas non plus de faire ou dire n'importe quoi, quand tu tiens des propos sur la place publique (et internet est une place publique) tu en es responsable, donc l'arrestation de ce pauvre type (pour rester correct) est tout à fait légitime. Il faut responsabiliser les gens, quand tu vois des gamines qui postent des photos d'elles à moitié à poil sur Facebook sans se rendre compte de ce qu'elles font, et que t'as beau leur expliquer que c'est comme si elles affichaient ces photos sur le panneau d'information de leur ville elles ne comprennent pas, y'a un vrai problème. Internet donne un faux sentiment d'impunité qui est dangereux, tout n'est pas sans conséquence.


On aimerait voir la même célérité pour les affaires de pédophilie et quand c'est un homme politique qui tient ce type de propos aussi tant qu'affaire.

La liberté d'expression comme vous dites est la même pour tout le monde (Guéant et son national socialisme par exemple), la prendre pour juge de ce qui n'est pas "moral" ou du moins qui VOUS semble répréhensible est tout simplement perpétuer le cycle du "ma liberté d'expression oui, celles des autres c'est à voir".
A force de procéder ainsi on crée des moutons (c'est aux personnes de faire la part des choses, pas à quelconque entité de dicter une certaine "morale").
Inscrit le 18/08/2009
242 messages publiés
Bon... évidemment, je ne cautionnne pas les propos déplorables de ce type. On est tous bien d'accord: le racisme c'est mal. OK...
... mais arrêter quelqu'un et le menacer d'emprisonnement pour avoir dit ça... on n'est quand même pas loin de la police de la pensée.
"Etrangerinaimer est penséecrime".
[message édité par untel le 20/03/2012 à 17:19 ]
Inscrit le 06/04/2011
3852 messages publiés
Leto42, le 20/03/2012 - 17:06
La liberté d'expression ne permet pas non plus de faire ou dire n'importe quoi, quand tu tiens des propos sur la place publique (et internet est une place publique) tu en es responsable, donc l'arrestation de ce pauvre type (pour rester correct) est tout à fait légitime. Il faut responsabiliser les gens, quand tu vois des gamines qui postent des photos d'elles à moitié à poil sur Facebook sans se rendre compte de ce qu'elles font, et que t'as beau leur expliquer que c'est comme si elles affichaient ces photos sur le panneau d'information de leur ville elles ne comprennent pas, y'a un vrai problème. Internet donne un faux sentiment d'impunité qui est dangereux, tout n'est pas sans conséquence.


la liberté d 'expression avec une chaîne ne s ' appelle plus la liberté d 'expression .
Inscrit le 08/12/2010
214 messages publiés
La vie en société impose des tabous, et parmi ces tabous figurent selon les lois en vigueur au Royaume-Uni et en France l'interdiction de présumer des capacités humaines de quelqu'un selon sa couleur de peau, ses origines ethniques et/ou géographiques.
N'en déplaise aux défenseurs de la liberté d'expression, les injures et les assertions arbitraires, encore moins si elles sont racistes ne tomberont jamais sous le coup de la liberté d'expression telle qu'elle a été interprétée par les Lumières, ardemment combattues d'abord et dont tout le monde ou presque se réclame aujourd'hui.
L'interprétation qu'en font les USA les concernent.
Inscrit le 15/09/2010
144 messages publiés
Solution simple : ne pas utiliser les réseaux sociaux.
Inscrit le 05/03/2008
922 messages publiés
untel, le 20/03/2012 - 17:18
Bon... évidemment, je ne cautionnne pas les propos déplorables de ce type. On est tous bien d'accord: le racisme c'est mal. OK...
... mais arrêter quelqu'un et le menacer d'emprisonnement pour avoir dit ça... on n'est quand même pas loin de la police de la pensée.
"Etrangerinaimer est penséecrime".


On oblige pas à aimer, on interdit d'appeller à la haine.
Inscrit le 06/04/2011
3852 messages publiés
JJ2458, le 20/03/2012 - 17:07
Hahaha. Voilà donc la nouvelle police, elle sert de police de la pensée et ne protège plus ses citoyens (niveau sécurité c'est pas top au RU, malgré les milliers de caméras installées partout). Le "racisme" est devenu un étendard justifiant tout et n'importe quoi. Et les abrutis de bobos vont encore acclâmer cette nouvelle, à n'en point douter.


Les caméras , ça ne sert à rien mais ça fait travailler et tout le monde paie .

j' ai vu le film " eyesborgs " et " équilibrium " , on y arrive .
Inscrit le 24/09/2003
984 messages publiés
Numérama, le 20/03/2012 - 17:21
La justice britannique sait être d'une rapidité remarquable, qui semble à peine croyable vu de France

La justice britanique est aussi rapide pour dénoncer les attaques racistes, que Numérama pour dénoncer et humilier sur la place publique la moindre personne qui osera dire que les jeux-videos sont une des causes des meurtres lors de fusillade.

L'un est plus utile que l'autre. Je vous laisse deviner.
[message édité par MattCoalman le 20/03/2012 à 17:33 ]
Inscrit le 25/01/2007
2899 messages publiés
pas de chance, si le mec eut été un élu ou le patron d'une fabrique de parfum, on lui aurait proposé une tribune...
Inscrit le 06/04/2011
3852 messages publiés
lildadou, le 20/03/2012 - 17:23
untel, le 20/03/2012 - 17:18
Bon... évidemment, je ne cautionnne pas les propos déplorables de ce type. On est tous bien d'accord: le racisme c'est mal. OK...
... mais arrêter quelqu'un et le menacer d'emprisonnement pour avoir dit ça... on n'est quand même pas loin de la police de la pensée.
"Etrangerinaimer est penséecrime".


On oblige pas à aimer, on interdit d'appeller à la haine.

je crois que le mec est plus dans le délit d 'opinion qu'un appel à la haine
si on me traite de sale blanc , j 'aurais pas la haine pour autant et je penserais que c 'est un sale con qui m ' insulte

La Haine c 'est autre chose , à mon avis
Inscrit le 18/08/2009
242 messages publiés
lildadou, le 20/03/2012 - 17:23
untel, le 20/03/2012 - 17:18
Bon... évidemment, je ne cautionnne pas les propos déplorables de ce type. On est tous bien d'accord: le racisme c'est mal. OK...
... mais arrêter quelqu'un et le menacer d'emprisonnement pour avoir dit ça... on n'est quand même pas loin de la police de la pensée.
"Etrangerinaimer est penséecrime".


On oblige pas à aimer, on interdit d'appeller à la haine.


Ouh là! Tu ouvres la porte à un grand débat philosophique dans lequel je ne compte pas me lançer sur ce site (en tout cas pas aujourd'hui... mal dormi).
Personnellement, je n'ai pas de réponse définitive à la question de savoir quelles doivent être les limites à la liberté d'expression. Je trouve qu'il y a du pour est du contre dans les deux interprétations (la continentale et celle des USA).
Je comprends que l'on veuille sanctionner les appels à la haine, mais jusqu'à présent on se contentait de coller une amende.
Mais avoue quand même que foutre quelqu'un en état d'arrestation de manière aussi expéditive pour de simple propos (fussent-ils aussi déplorables que ceux-ci), c'est quand même des pratiques qui ressemblent vachement à celles d'un état totalitaire...
Inscrit le 15/11/2005
517 messages publiés
Tant qu'il ne fait pas de mal à qui que ce soit , le mec à le droit de détester qui il veut : les noirs , les jaunes , les indiens ou les parisiens on s'en fout !
Il a tout à fait le droit d'être raciste tant qu'il ne fait pas de mal à personne , on peut pas non plus empêcher les gens d'être con !
Maintenant twitter ou facebook c'est pas un journal national destiné à tout le monde , et même dans ce cas une amande ou des travaux d'intérêt généraux me semblent plus appropriés que de la prison .
On marche un peu sur la tête là ... bientôt au moindre sms douteux on finira au trou lol , y ont pas plus urgent et plus important que ça à traiter les anglais ???
Inscrit le 02/10/2006
210 messages publiés
"LOL, x... Dupont. Il est mort !"[...] "retourner dans (son) champ de betterave"

C'est la même chose... et pourtant...

Soit c'est moi qui a rien compris, soit le monde tourne pas rond... des fois je me pose des questions.
Inscrit le 08/12/2010
214 messages publiés

Au nom de la bienpensance

Non, pas au nom de la "bien-pensance", ça c'est le dernier mot à la mode. Au nom de la vie en société, on ne pointe pas du doigt les handicapés, on ne fait pas ses besoins sur la voie publique, il est de bon aloi de saluer les gens avant d'entamer pour la première fois une conversation dans la journée, il est préférable de se vêtir décemment car la nudité indispose nombre de personnes, fût-ce par conditionnement sociologique, et il est aussi souhaitable de ne pas insulter des gens qu'on ne connaît pas, encore moins de les juger sur leur apparence physique, quoique quelques fois elles le cherchent le bien. Je n'appelle pas ça de la "bien-pensance", pour moi c'est de la bienséance.

Et si vous ne pensez pas du bien de quelqu'un, vous attendrez de le rencontrer en face à face ou du moins dans un moyen de communication équitable, comme on le fait (quoique je juge rarement les gens sur des posts) maintenant, pour lui exprimer tout le mépris que vous avez pour lui.

Il est puéril de chercher la libération de la parole raciste sous couvert de menace de liberté d'expression, et de sauvegarde du sarcasme et de l'ironie propre à l'art de la critique français, car le racisme parce qu'il présuppose l'inaccessibilité de raisonnements complexes à une catégorie d'êtres humains juge qu'il n'est pas nécessaire de leur accorder les même droits qu'aux autres êtres humains. A commencer par celui de la liberté d'expression et de conscience, car de toute manière il n'en n'ont pas affirme l'idéologie raciste, ou alors si peu que cela est négligeable et ne mène à rien.

Il est donc véritablement incongru de voir les défenseurs de la parole raciste crier à la liberté d'expression, ou inversement, des défenseurs de la liberté d'expression crier à la liberté de la parole raciste.

C'était de la responsabilité de cet homme que de ne pas s'enivrer. Et il n'est pas moins responsable de ses propos pour autant. Il aurait été inquiétant de voir que cela avait été déclaré cela dans un échange de mails privés ou sur une conversation privée Facebook. Mais en l'occurrence, il s'agit d'un réseau maintenu par une entité privée mais dont l'accès est public. En conséquence, le législateur considère que l'homme a agit sur la voie publique.
[message édité par Distant Thunder le 20/03/2012 à 17:57 ]
Inscrit le 29/08/2008
1135 messages publiés
Distant, le 20/03/2012 - 17:21
La vie en société impose des tabous, et parmi ces tabous figurent selon les lois en vigueur au Royaume-Uni et en France l'interdiction de présumer des capacités humaines de quelqu'un selon sa couleur de peau, ses origines ethniques et/ou géographiques.
N'en déplaise aux défenseurs de la liberté d'expression, les injures et les assertions arbitraires, encore moins si elles sont racistes ne tomberont jamais sous le coup de la liberté d'expression telle qu'elle a été interprétée par les Lumières, ardemment combattues d'abord et dont tout le monde ou presque se réclame aujourd'hui.
L'interprétation qu'en font les USA les concernent.


Le mot tabou n'existe pas dans les textes je pense (trop connoté et c'est évident).
Il est quand même incroyable de voir des personnes prêcher en public la haine en GB et qu'on se rabatte sur un mec qui a balancé un tweet tu trouves pas ?
Curieuse conception de la liberté d'expression. Quand aux Lumières, laisse les où elles sont; elles ont déjà été largement perverties par nos politiciens pour ne pas en remette une couche.
Inscrit le 17/02/2010
1205 messages publiés
Erreur de lecture, dsl.
[message édité par H4rlocK le 20/03/2012 à 18:02 ]
Inscrit le 25/07/2011
809 messages publiés
Nan je suis d'accord avec tous les nazis de la liberté d'expression.
Arretons de modérer les forums, de faire du politiquement correct.
Les humiliations publiques ? Ah ben c'est la liberté d'expression, aller hop.
Les dénigrements, les diffamations ? Pareil !

Et tant qu'on est, le négasionisme de la shoa, aller on le vire de la constitution et on le mets au meme titre que le génocide arménien, rwandais et autres.

Bon, voila. J'espère que les gens vont enlever leur oeillères, la liberté d'expression n'est ni total, ni absolue.

Alors maintenant, concernant ce cas. Inviter un mort, d'origine africaine, à "retourner dans un champ de coton".
Oui ce sont des insultes racistes (ou en tout cas, à fort stéréotype racial) et publiques (oui grace à la magie du retweet, n'importe qui peut voir ton message). Inciter à la violence ? Oui très certainement (la violence n'est pas que physique, mais aussi verbale)
Donc l'excuse du "je suis bourré je suis désolé" est un peu facile meme si c'est vrai !
Inscrit le 05/05/2010
579 messages publiés
flob, le 20/03/2012 - 16:52
N'oublie pas qu'il y a eu 2 jeunes britaniques qui ont été arretés à la frontiere US car ils avaient twitté : "On va aux USA: On va tout faire peter" (c'est pas exactement cela mais dans le meme esprit)

Oui, mais ce sont des étrangers aux US, donc des terroristes potentiels. La bas c'est comme ça, si t'es pas américains, tu l'as ferme et t'évites de dire ce genre de conneries. Par contre, si t'es américain, tu peux très bien dire que les branches d'arbres ça sert surtout à pendre des nègres. Personne ne viendra te le reprocher et je te rassure, je lui loin d'aller cautionner ce genre de propos.
Inscrit le 20/01/2012
196 messages publiés
ouais bien d'accord sur le raisonnement "si il fallait foutre en prisons tous les cons il resterait plus grand monde".
De deux choses l'une soit il est sérieux et sa bêtise est une punition bien suffisante,
soit c'était du mauvais esprit (du second degré, de l'humour, à voir dans le contexte...) et là la bêtise est bien du coté de la loi.
Sinon oui la liberté d'expression c'est bien d'avoir le droit de dire toutes les horreurs possibles et imaginables, y mettre une limite est forcement arbitraire.
Dernier exemple en date avec la loi stupide sur le génocide arménien.
Si tu peux pas le droit d'exprimer une opinion aussi fausse soit elle, personne sera là en face pour t'expliquer que tu déconnes, et tu continueras à le penser et à etre con comme un balai avec en plus la sensation d'etre une victime de la censure.
pas difficile à comprendre quand meme?
Evidemment dans le cas d'une attaque repetée contre une seule personne (harcelement moral, psychologique), et non une opinon abstraite et generale,
on peut considerer qu'il y a une vrai violence et la situation differente
[message édité par grrrz le 20/03/2012 à 18:11 ]
Inscrit le 18/08/2009
242 messages publiés
Distant, le 20/03/2012 - 17:52

Au nom de la bienpensance

Non, pas au nom de la "bien-pensance", ça c'est le dernier mot à la mode. Au nom de la vie en société, on ne pointe pas du doigt les handicapés, on ne fait pas ses besoins sur la voie publique, il est de bon aloi de saluer les gens avant d'entamer pour la première fois une conversation dans la journée, il est préférable de se vêtir décemment car la nudité indispose nombre de personnes, fût-ce par conditionnement sociologique, et il est aussi souhaitable de ne pas insulter des gens qu'on ne connaît pas, encore moins de les juger sur leur apparence physique, quoique quelques fois elles le cherchent le bien. Je n'appelle pas ça de la "bien-pensance", pour moi c'est de la bienséance.

Et si vous ne pensez pas du bien de quelqu'un, vous attendrez de le rencontrer en face à face ou du moins dans un moyen de communication équitable, comme on le fait (quoique je juge rarement les gens sur des posts) maintenant, pour lui exprimer tout le mépris que vous avez pour lui.

Il est puéril de chercher la libération de la parole raciste sous couvert de menace de liberté d'expression, et de sauvegarde du sarcasme et de l'ironie propre à l'art de la critique français, car le racisme parce qu'il présuppose l'inaccessibilité de raisonnements complexes à une catégorie d'êtres humains juge qu'il n'est pas nécessaire de leur accorder les même droits qu'aux autres êtres humains. A commencer par celui de la liberté d'expression et de conscience, car de toute manière il n'en n'ont pas affirme l'idéologie raciste, ou alors si peu que cela est négligeable et ne mène à rien.

Il est donc véritablement incongru de voir les défenseurs de la parole raciste crier à la liberté d'expression, ou inversement, des défenseurs de la liberté d'expression crier à la liberté de la parole raciste.

C'était de la responsabilité de cet homme que de ne pas s'enivrer. Et il n'est pas moins responsable de ses propos pour autant. Il aurait été inquiétant de voir que cela avait été déclaré cela dans un échange de mails privés ou sur une conversation privée Facebook. Mais en l'occurrence, il s'agit d'un réseau maintenu par une entité privée mais dont l'accès est public. En conséquence, le législateur considère que l'homme a agit sur la voie publique.

Et tu crois vraiment que la seule action possible était de le jeter sur le champ en prison? o_O
Tu te poses (avec beaucoup d'emphase) en porte-drapeaux des idéaux démocratiques, mais les conclusions auxquelles tu arrives me semblent quand même un peu contradistoires...
Inscrit le 25/07/2011
809 messages publiés
Distant, le 20/03/2012 - 17:52

Au nom de la bienpensance

Non, pas au nom de la "bien-pensance", ça c'est le dernier mot à la mode. Au nom de la vie en société, on ne pointe pas du doigt les handicapés, on ne fait pas ses besoins sur la voie publique, il est de bon aloi de saluer les gens avant d'entamer pour la première fois une conversation dans la journée, il est préférable de se vêtir décemment car la nudité indispose nombre de personnes, fût-ce par conditionnement sociologique, et il est aussi souhaitable de ne pas insulter des gens qu'on ne connaît pas, encore moins de les juger sur leur apparence physique, quoique quelques fois elles le cherchent le bien. Je n'appelle pas ça de la "bien-pensance", pour moi c'est de la bienséance.

Et si vous ne pensez pas du bien de quelqu'un, vous attendrez de le rencontrer en face à face ou du moins dans un moyen de communication équitable, comme on le fait (quoique je juge rarement les gens sur des posts) maintenant, pour lui exprimer tout le mépris que vous avez pour lui.

Il est puéril de chercher la libération de la parole raciste sous couvert de menace de liberté d'expression, et de sauvegarde du sarcasme et de l'ironie propre à l'art de la critique français, car le racisme parce qu'il présuppose l'inaccessibilité de raisonnements complexes à une catégorie d'êtres humains juge qu'il n'est pas nécessaire de leur accorder les même droits qu'aux autres êtres humains. A commencer par celui de la liberté d'expression et de conscience, car de toute manière il n'en n'ont pas affirme l'idéologie raciste, ou alors si peu que cela est négligeable et ne mène à rien.

Il est donc véritablement incongru de voir les défenseurs de la parole raciste crier à la liberté d'expression, ou inversement, des défenseurs de la liberté d'expression crier à la liberté de la parole raciste.

C'était de la responsabilité de cet homme que de ne pas s'enivrer. Et il n'est pas moins responsable de ses propos pour autant. Il aurait été inquiétant de voir que cela avait été déclaré cela dans un échange de mails privés ou sur une conversation privée Facebook. Mais en l'occurrence, il s'agit d'un réseau maintenu par une entité privée mais dont l'accès est public. En conséquence, le législateur considère que l'homme a agit sur la voie publique.


Ou comment exprimer superbement, mes idées (mon paté rédiger plus haut fait vraiment petite bite)
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
dannyel, le 20/03/2012 - 17:19
Leto42, le 20/03/2012 - 17:06
La liberté d'expression ne permet pas non plus de faire ou dire n'importe quoi, quand tu tiens des propos sur la place publique (et internet est une place publique) tu en es responsable, donc l'arrestation de ce pauvre type (pour rester correct) est tout à fait légitime. Il faut responsabiliser les gens, quand tu vois des gamines qui postent des photos d'elles à moitié à poil sur Facebook sans se rendre compte de ce qu'elles font, et que t'as beau leur expliquer que c'est comme si elles affichaient ces photos sur le panneau d'information de leur ville elles ne comprennent pas, y'a un vrai problème. Internet donne un faux sentiment d'impunité qui est dangereux, tout n'est pas sans conséquence.


la liberté d 'expression avec une chaîne ne s ' appelle plus la liberté d 'expression .


Tu en as d'autres des maximes à la con comme ça.

Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789:
Article 10 : Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi.
Article 11 : La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté, dans les cas déterminés par la Loi.

La liberté d'expression a toujours eu des limites. Et c'est très bien.
Inscrit le 08/12/2010
214 messages publiés
golgo2017, le 20/03/2012 - 17:55

Distant, le 20/03/2012 - 17:21
La vie en société impose des tabous, et parmi ces tabous figurent selon les lois en vigueur au Royaume-Uni et en France l'interdiction de présumer des capacités humaines de quelqu'un selon sa couleur de peau, ses origines ethniques et/ou géographiques.
N'en déplaise aux défenseurs de la liberté d'expression, les injures et les assertions arbitraires, encore moins si elles sont racistes ne tomberont jamais sous le coup de la liberté d'expression telle qu'elle a été interprétée par les Lumières, ardemment combattues d'abord et dont tout le monde ou presque se réclame aujourd'hui.
L'interprétation qu'en font les USA les concernent.



Le mot tabou n'existe pas dans les textes je pense (trop connoté et c'est évident).
Il est quand même incroyable de voir des personnes prêcher en public la haine en GB et qu'on se rabatte sur un mec qui a balancé un tweet tu trouves pas ?
Curieuse conception de la liberté d'expression. Quand aux Lumières, laisse les où elles sont; elles ont déjà été largement perverties par nos politiciens pour ne pas en remette une couche.

Je pourrais aussi te demander pourquoi n'accorde-t-on aucune place à l'attaque d'une mosquée en Belgique qui a fait 6 morts dont l'Imam ? Ai-je le droit de conclure que c'est parce que "l'opinion" trouve que "c'est bien fait" et que ce n'est qu'un juste retour des choses ?
Non. Je ne peux pas dire ça, parce que je connais pas du tout l'actualité belge, et ne connaissant pas l'actualité britannique ni le taux d'arrestation de prêcheurs haineux en GB, je peux pas bêtement tenter de comparer ça avec l'arrestation d'un pauvre ivrogne (en espérant qu'il ne soit que ça).
Tout à l'heure encore, on fulminait après Laure Manaudou parce qu'elle pointait les jeux vidéos violents comme une cause directe du comportement violent de certains individus, en soulignant son manque d'érudition sur le sujet et suggérant qu'ignorant tout de la chose elle aurait mieux fait de se taire.
Et là, tout d'un coup des gens dont je soupçonne qu'ils n'en savent pas vraiment plus que moi tentent de me faire comprendre que puisque des Imams haineux peuvent prêcher la destruction de l'occident -ce qui est une défaillance du système britannique (car c'est vrai, j'en ai eu des témoignages de proches y vivant)- , il faudrait aussi sous couvert de liberté d'expression laisser tous les racistes déblatérer tout le bien qu'ils pensent de tout ce qui n'est pas blanc de peau ? Tu te rends comptes de l'inversion de valeurs que tu proposes ?
Inscrit le 24/03/2009
916 messages publiés
grrrz, le 20/03/2012 - 18:08
Sinon oui la liberté d'expression c'est bien d'avoir le droit de dire toutes les horreurs possibles et imaginables, y mettre une limite est forcement arbitraire.

Non, c'est juste du bon sens.
Liberté ne veux pas dire "sans limites". Par "limites", j'entends règles et exceptions établies afin de maintenir une certaine stabilité sociale et égalitaire où, en gros, on ne traite pas son voisin comme un moins que rien car il n'a pas la même couleur de peau que soi.

Edit: J'ajouterai que faire fi de ces règles, c'est n'avoir rien à cirer de la société et de sa fragile stabilité. Inciter à la haine et rabaisser publiquement un individu en basant ses propos sur son origine ethnique dans le simple but d'être "méchant" (j'ai pas trouvé d'autre qualificatif. Mais il est clair que l'intention qui guide ces actions sont moralement mauvaises.) c'est donc ne pas respecter autrui, donc ne pas respecter la société.
A partir de là, il est normal que ceux qui dénigrent les autres de cette façon soient exclus de cette société qu'ils piétinent. D'où la prison.
[message édité par Warp le 20/03/2012 à 18:23 ]
Inscrit le 25/07/2011
809 messages publiés
grrrz, le 20/03/2012 - 18:08

Dernier exemple en date avec la loi stupide sur le génocide arménien.


Pour plusieurs raisons, je trouve cette loie juste. Mais ce n'est pas le sujet.

untel, le 20/03/2012 - 18:09

Et tu crois vraiment que la seule action possible était de le jeter sur le champ en prison? o_O
Tu te poses (avec beaucoup d'emphase) en porte-drapeaux des idéaux démocratiques, mais les conclusions auxquelles tu arrives me semblent quand même un peu contradistoires...


Il est en train de dire que son arrestation que le fait qu'il soit reconnu coupable de "insultes racistes publiques pouvant inciter à la violence" est légitime, c'est tout.

Les arguments des gens peuvent être retourn;e contre eux.
Tout le monde n'arrete pas de dire que ce genre de décision est l'ouverture à des états totalitaire avec censure etc...
L'inverse est également possible. Il y a des cas dans lesquels payer une amende ne gène aucunement le coupable.

Sa déclaration a été faite sur un média très grand publique. Sa sanction a du, selon moi, être exemplaire pour dissuader toute personne de faire la même chose
Inscrit le 08/12/2010
214 messages publiés
untel, le 20/03/2012 - 18:09

Distant, le 20/03/2012 - 17:52


Au nom de la bienpensance


Non, pas au nom de la "bien-pensance", ça c'est le dernier mot à la mode. Au nom de la vie en société, on ne pointe pas du doigt les handicapés, on ne fait pas ses besoins sur la voie publique, il est de bon aloi de saluer les gens avant d'entamer pour la première fois une conversation dans la journée, il est préférable de se vêtir décemment car la nudité indispose nombre de personnes, fût-ce par conditionnement sociologique, et il est aussi souhaitable de ne pas insulter des gens qu'on ne connaît pas, encore moins de les juger sur leur apparence physique, quoique quelques fois elles le cherchent le bien. Je n'appelle pas ça de la "bien-pensance", pour moi c'est de la bienséance.

Et si vous ne pensez pas du bien de quelqu'un, vous attendrez de le rencontrer en face à face ou du moins dans un moyen de communication équitable, comme on le fait (quoique je juge rarement les gens sur des posts) maintenant, pour lui exprimer tout le mépris que vous avez pour lui.

Il est puéril de chercher la libération de la parole raciste sous couvert de menace de liberté d'expression, et de sauvegarde du sarcasme et de l'ironie propre à l'art de la critique français, car le racisme parce qu'il présuppose l'inaccessibilité de raisonnements complexes à une catégorie d'êtres humains juge qu'il n'est pas nécessaire de leur accorder les même droits qu'aux autres êtres humains. A commencer par celui de la liberté d'expression et de conscience, car de toute manière il n'en n'ont pas affirme l'idéologie raciste, ou alors si peu que cela est négligeable et ne mène à rien.

Il est donc véritablement incongru de voir les défenseurs de la parole raciste crier à la liberté d'expression, ou inversement, des défenseurs de la liberté d'expression crier à la liberté de la parole raciste.

C'était de la responsabilité de cet homme que de ne pas s'enivrer. Et il n'est pas moins responsable de ses propos pour autant. Il aurait été inquiétant de voir que cela avait été déclaré cela dans un échange de mails privés ou sur une conversation privée Facebook. Mais en l'occurrence, il s'agit d'un réseau maintenu par une entité privée mais dont l'accès est public. En conséquence, le législateur considère que l'homme a agit sur la voie publique.


Et tu crois vraiment que la seule action possible était de le jeter sur le champ en prison? o_O
Tu te poses (avec beaucoup d'emphase) en porte-drapeaux des idéaux démocratiques, mais les conclusions auxquelles tu arrives me semblent quand même un peu contradistoires...

Non, le jeter en prison était exagéré, mais je cède pas sur le principe : l'injure tout court, et l'injure raciale encore plus ne doivent pas devenir des normes. Le modèle de démocratie occidental ne limite pas la liberté d'expression. On ne peut pas dire n'importe quoi à n'importe qui impunément, et surtout pas sur la voie publique dont Twitter est ici considéré comme une extension.
Relis-bien mon texte, du point de vue de la liberté d'expression, les démocraties occidentales respectent
la DUDH (Article 10 : Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi.) car l'interprétation qu'elles en font est la suivante :
L'injure est un délit, car elle n'est pas intégrée au champ des libertés d'expressions à celui
mais des atteintes à l'intégrité morale. C'est là, que ce se trouve le coeur du débat. Et je considère qu'elles devraient y rester, avec toute la souplesse et la marge d'action qu'accorde cependant les textes de lois au législateur pour apporter une sanction juste.
[message édité par Distant Thunder le 20/03/2012 à 18:29 ]
Inscrit le 08/04/2009
543 messages publiés
Quelles conneries... Youtube est REMPLI de commentaires pareils, et bien pires. TOUS les sites du même genre, dans toutes les langues, regorgent de ce genre d'imbécilités. Je veux bien qu'on parle de racisme lorsque la personne développe, et qu'elle étaie ses propos. Mais là... C'est tout simplement ridicule. On s'acharne sur un débile qui balance les mêmes idioties que des millions de personnes chaque jour sur l'un des sites les plus fréquentés du monde.

De toute façon, même sans cet argument concernant youtube, une arrestation pour un délit aussi minuscule est totalement démesurée. Ca ressemble à cette charmante Morano qui s'était excitée sur quelqu'un qui avait mal commenté l'une de ses apparitions sur dailymotion.
Inscrit le 18/08/2009
242 messages publiés
Distant, le 20/03/2012 - 18:25
untel, le 20/03/2012 - 18:09

Distant, le 20/03/2012 - 17:52


Au nom de la bienpensance


Non, pas au nom de la "bien-pensance", ça c'est le dernier mot à la mode. Au nom de la vie en société, on ne pointe pas du doigt les handicapés, on ne fait pas ses besoins sur la voie publique, il est de bon aloi de saluer les gens avant d'entamer pour la première fois une conversation dans la journée, il est préférable de se vêtir décemment car la nudité indispose nombre de personnes, fût-ce par conditionnement sociologique, et il est aussi souhaitable de ne pas insulter des gens qu'on ne connaît pas, encore moins de les juger sur leur apparence physique, quoique quelques fois elles le cherchent le bien. Je n'appelle pas ça de la "bien-pensance", pour moi c'est de la bienséance.

Et si vous ne pensez pas du bien de quelqu'un, vous attendrez de le rencontrer en face à face ou du moins dans un moyen de communication équitable, comme on le fait (quoique je juge rarement les gens sur des posts) maintenant, pour lui exprimer tout le mépris que vous avez pour lui.

Il est puéril de chercher la libération de la parole raciste sous couvert de menace de liberté d'expression, et de sauvegarde du sarcasme et de l'ironie propre à l'art de la critique français, car le racisme parce qu'il présuppose l'inaccessibilité de raisonnements complexes à une catégorie d'êtres humains juge qu'il n'est pas nécessaire de leur accorder les même droits qu'aux autres êtres humains. A commencer par celui de la liberté d'expression et de conscience, car de toute manière il n'en n'ont pas affirme l'idéologie raciste, ou alors si peu que cela est négligeable et ne mène à rien.

Il est donc véritablement incongru de voir les défenseurs de la parole raciste crier à la liberté d'expression, ou inversement, des défenseurs de la liberté d'expression crier à la liberté de la parole raciste.

C'était de la responsabilité de cet homme que de ne pas s'enivrer. Et il n'est pas moins responsable de ses propos pour autant. Il aurait été inquiétant de voir que cela avait été déclaré cela dans un échange de mails privés ou sur une conversation privée Facebook. Mais en l'occurrence, il s'agit d'un réseau maintenu par une entité privée mais dont l'accès est public. En conséquence, le législateur considère que l'homme a agit sur la voie publique.


Et tu crois vraiment que la seule action possible était de le jeter sur le champ en prison? o_O
Tu te poses (avec beaucoup d'emphase) en porte-drapeaux des idéaux démocratiques, mais les conclusions auxquelles tu arrives me semblent quand même un peu contradistoires...

Non, le jeter en prison était exagéré, mais je cède pas sur le principe : l'injure tout court, et l'injure raciale encore plus ne doivent pas devenir des normes. Le modèle de démocratie occidental ne limite pas la liberté d'expression. On ne peut pas dire n'importe quoi à n'importe qui impunément, et surtout pas sur la voie publique dont Twitter est ici considéré comme une extension.
Relis-bien mon texte, du point de vue de la liberté d'expression, les démocraties occidentales respectent
la DUDH car l'interprétation qu'elles en font est la suivante :
Ll'injure est un délit, car elle n'est pas intégrée au champ des libertés d'expressions à celui
mais des atteintes à l'intégrité morale. C'est là, que ce se trouve le coeur du débat. Et je considère qu'elles devraient y rester, avec toute la souplesse et la marge d'action qu'accorde cependant les textes de lois au législateur pour apporter une sanction juste.

OK... tu me rassures. je suis d'accord avec toi...
Inscrit le 25/07/2011
809 messages publiés
JJ2458, le 20/03/2012 - 18:19

t'es sérieux ? Parler de champs de cotons c'est raciste ? Et ça incite à la violence ?

Je sais pas comment tu défini le racisme, mais pour moi dire à un noir de retourner dans un champ de coton est une injure raciale diminuant la condition de la personne concernée
La violence n'est pas que physique, elle peut être aussi verbale. Arretez de croire que quand on dit violence ca induit forcément émeutes, attentats, représailles, petites filles égorgées puis violées, chatons mutilés et bébés passés au mixeur !
[message édité par Jed le 20/03/2012 à 18:32 ]
Inscrit le 24/03/2009
916 messages publiés
Crepitus, le 20/03/2012 - 18:27
De toute façon, même sans cet argument concernant youtube, une arrestation pour un délit aussi minuscule est totalement démesurée.

Oh ? Se moquer publiquement de tout un peuple qui a été traité pendant des années comme de simples animaux bons à mourir en travaillant gratuitement (habituellement appelés "esclaves", je te le rappelle) c'est, en quelque sorte, cautionner cette époque et cette pratique inhumaine qui a été abolie de manière extrêmement officielle et sérieuse après des années de combat.

Et toi, tu trouves que "c'est un délit minuscule" ?

Faut croire qu'on a définitivement pas le même sens des valeurs humaines.
[message édité par Warp le 20/03/2012 à 18:32 ]
Inscrit le 24/03/2009
916 messages publiés
JJ2458, le 20/03/2012 - 18:33
Warp, le 20/03/2012 - 18:31

Crepitus, le 20/03/2012 - 18:27
De toute façon, même sans cet argument concernant youtube, une arrestation pour un délit aussi minuscule est totalement démesurée.


Oh ? Se moquer publiquement de tout un peuple qui a été traité pendant des années comme de simples animaux bons à mourir en travaillant gratuitement (habituellement appelés "esclaves", je te le rappelle) c'est, en quelque sorte, cautionner cette époque et cette pratique inhumaine qui a été abolie de manière extrêmement officielle et sérieuse après des années de combat.

Et toi, tu trouves que "c'est un délit minuscule" ?

Faut croire qu'on a définitivement pas le même sens des valeurs humaines.

Ah ouais quand même. Y'a pas du tout d'extrapolation là, oh non.
C'est quoi pour toi la référence aux champs de cotons alors ?
Inscrit le 29/08/2008
1135 messages publiés
zig, le 20/03/2012 - 18:13

dannyel, le 20/03/2012 - 17:19

Leto42, le 20/03/2012 - 17:06

Tu en as d'autres des maximes à la con comme ça.

Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789:
Article 10 : Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi.
Article 11 : La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté, dans les cas déterminés par la Loi.

La liberté d'expression a toujours eu des limites. Et c'est très bien.


T'es sur que notre droit cite cette déclaration (des exemples seraient les bienvenue) ? Je dirai plutôt la constitution pour ma part.

Alors maintenant, concernant ce cas. Inviter un mort, d'origine africaine, à "retourner dans un champ de coton".


Dommage il est pas mort...pathétique. Tu souhaites donc la mort d'une personne d'origine africaine ? (c'est fou ça hein ?)

Et là, tout d'un coup des gens dont je soupçonne qu'ils n'en savent pas vraiment plus que moi tentent de me faire comprendre que puisque des Imams haineux peuvent prêcher la destruction de l'occident -ce qui est une défaillance du système britannique (car c'est vrai, j'en ai eu des témoignages de proches y vivant)- , il faudrait aussi sous couvert de liberté d'expression laisser tous les racistes déblatérer tout le bien qu'ils pensent de tout ce qui n'est pas blanc de peau ? Tu te rends comptes de l'inversion de valeurs que tu proposes ?


J'inverse aucune valeur c'est toi qui met la liberté d'expression à ta sauce. Je pense que c'est aux personnes de se faire leur propre jugement, ça sera plus efficace sur le long terme mais ça prendra plus de temps.
Le mec peut déblatérer ce qu'il veut, s'il n'y a personne pour l'écouter ou le trouver crédible ben il parlera dans le vent.
Mais apparemment tu aimes que quelqu'un chapeaute ce que tu penses, libre à toi.

[message édité par golgo2017 le 20/03/2012 à 18:39 ]
Inscrit le 25/07/2011
809 messages publiés
JJ2458, le 20/03/2012 - 18:31

"une société multiraciale dérivera vers une société multiraciste". C'était évident et ça se vérifie de plus en plus. Sauf que remettre en question les fondements de la société te paraît invraisemblable, il vaut mieux écraser les récalcitrants et remettre en cause jusqu'au fonctionnement-même de l'Homme.
Bref, du délire complet.

Tu peux me donner ta définition d'une société multiracial ?
Car le reste de ton dépends entièrement de cette notion.
Inscrit le 24/03/2009
916 messages publiés
JJ2458, le 20/03/2012 - 18:37
Warp, le 20/03/2012 - 18:36
C'est quoi pour toi la référence aux champs de cotons alors ?

Une volonté de blesser et/ou de l'humour noir, mais pas nécessairement un encouragement à l'esclavage, non. Là tu vas trop loin.
Le fait que ce soit de l'humour reste à prouver.
D'ailleurs, il n'a pas été dans ce sens, il a simplement défendu son cas en invoquant l'alcool. Il n'a pas remit en question le premier degré de ses propos.

Donc causer d'esclavage lorsqu'un gars parle de champ de coton ça ne me semble pas être à coté de la plaque.
Inscrit le 25/07/2011
809 messages publiés
golgo2017, le 20/03/2012 - 18:37

zig, le 20/03/2012 - 18:13

dannyel, le 20/03/2012 - 17:19


Alors maintenant, concernant ce cas. Inviter un mort, d'origine africaine, à "retourner dans un champ de coton".



Dommage il est pas mort...pathétique. Tu souhaites donc la mort d'une personne d'origine africaine ? (c'est fou ça hein ?)



Ah ! My bad. J'ai du mal comprendre l'article !
Mais c'est vrai que ca change tout effectivement !
JJ2458, le 20/03/2012 - 18:41

C'est impliqué par le terme, non ? Une société incluant plusieurs races. C'est encore nouveau chez nous mais certains l'ont connu avant, avec des résultats catastrophiques. Enfin ce n'est pas le sujet, c'était juste pour ponctuer un peu le fait que le racisme soit à sens unique, et en + seulement envers les autochtones, les autres peuvent insulter/blaguer sur les races sans souci (surtout quand c'est contre les blancs).
Bref, du deux poids deux mesures comme d'habitude

**Ah c'est nouveau ! C'est pour ca !
J'étais persuadé que la nouvelle mode était de considéré que nous n'étions qu'une seule race. Ce qui rendrait la notion de racisme caduc. Et cela ferait donc disparaitre le racisme.
Pourquoi n'y avons nous pas penser plus tot ?**
Sinon, je suis d'accord avec toi sur le principe que vivre avec des personnes ayant des croyances, une histoire, une culture différente peut être difficile pour les deux partis. Et que le *racisme* est à double sens !
Mais à mon sens, les lois mettant en avant l'interdiction d'user de ses libertés contre d'autres personnes permet de garder un semblant d'ordre et de cohésion dans cette société
Inscrit le 08/12/2010
214 messages publiés

"une société multiraciale dérivera vers une société multiraciste". C'était évident et ça se vérifie de plus en plus. Sauf que remettre en question les fondements de la société te paraît invraisemblable, il vaut mieux écraser les récalcitrants et remettre en cause jusqu'au fonctionnement-même de l'Homme.
Bref, du délire complet.

Du délire non, je nivelle par le haut et toi par le bas. Si tu n'arrives pas à croire qu'une société avec des gens à la couleur de peau et aux origines différentes peut fonctionner, c'est ton problème, et effectivement tu exprimes ton opinion. D'ailleurs j'ai dit tout ça en présupposant ce qu'exprime pour toi le concept de "race" mais je dois avouer que pour moi il ne recouvre que les caractéristiques physiques.
Je suis désolé mais je vis au quotidien dans une ville moyenne de France à peu près tout l'opposé de ce que tu poses comme vérité générale, pourtant la crise n'y est pas moins sévère qu'ailleurs. Cependant pourtant je vois des gens venant de différents horizons arriver à être amis et à partager des choses, même si des préjugés et des à priori sont présents chez les uns et chez les autres, et qu'il y a souvent au début, parfois ensuite des incompréhensions, on finit toujours par les aborder et à en rire.
Il est trop facile d'accuser l'étranger d'outre-mer (au sens général) d'être la cause de la plupart des défaillances de la société et des relations ratées. Or aujourd'hui, ce n'est pas qu'on lui demande de ne pas en rajouter, on veut lui faire croire qu'il est responsable de tout...
Est-ce qu'une caméra suit le quotidien de chacune de ses personnes pour dire à quelle point ça se passe bien ? Non, aucun intérêt, ça serait au mieux"une émission pour bobo" sans doute. Tout ça pour dire que nos expériences personnelles ne peuvent pas être appliquées au monde entier...

Je suis navré que tu expérimentes des injures racistes contre des personnes à la peau blanche au quotidien, mais entend bien que la France entière n'est pas dans ton cas.
Toi, on dirait que tu rêves que tout le monde puisse librement balancer à la tête de l'autre toutes les conneries possibles d'après la couleur de peau et les origines géographiques. Je considère que ça a à peu près autant de sens que de permettre au gens de s'entre-tuer juste parce qu'ils ont des armes en mains et que de toute manière ce sera bien plus facile comme ça et "qu'on verra ce qu'on va voir". Je considère que ce n'est pas un projet de société viable.
[message édité par Distant Thunder le 20/03/2012 à 19:04 ]
Inscrit le 06/04/2011
3852 messages publiés
dannyel, le 20/03/2012 - 17:19
Leto42, le 20/03/2012 - 17:06
La liberté d'expression ne permet pas non plus de faire ou dire n'importe quoi, quand tu tiens des propos sur la place publique (et internet est une place publique) tu en es responsable, donc l'arrestation de ce pauvre type (pour rester correct) est tout à fait légitime. Il faut responsabiliser les gens, quand tu vois des gamines qui postent des photos d'elles à moitié à poil sur Facebook sans se rendre compte de ce qu'elles font, et que t'as beau leur expliquer que c'est comme si elles affichaient ces photos sur le panneau d'information de leur ville elles ne comprennent pas, y'a un vrai problème. Internet donne un faux sentiment d'impunité qui est dangereux, tout n'est pas sans conséquence.


la liberté d 'expression avec une chaîne ne s ' appelle plus la liberté d 'expression .


Tu en as d'autres des maximes à la con comme ça.

Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789:
Article 10 : Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi.
Article 11 : La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté, dans les cas déterminés par la Loi.

La liberté d'expression a toujours eu des limites. Et c'est très bien.


bah , change le nom , alors !
une liberté que tu mets en cage n 'est plus une liberté
les mots ont un sens , bon sang
Inscrit le 08/04/2009
543 messages publiés
Warp, le 20/03/2012 - 18:31
Crepitus, le 20/03/2012 - 18:27
De toute façon, même sans cet argument concernant youtube, une arrestation pour un délit aussi minuscule est totalement démesurée.

Oh ? Se moquer publiquement de tout un peuple qui a été traité pendant des années comme de simples animaux bons à mourir en travaillant gratuitement (habituellement appelés "esclaves", je te le rappelle) c'est, en quelque sorte, cautionner cette époque et cette pratique inhumaine qui a été abolie de manière extrêmement officielle et sérieuse après des années de combat.

Et toi, tu trouves que "c'est un délit minuscule" ?

Faut croire qu'on a définitivement pas le même sens des valeurs humaines.


Oulaah, je ne crois pas qu'on ait les mêmes valeurs, non.

Je trouve que tu exagères énormément, que tu es à coté de la plaque, et que tu dois être l'homme le plus déprimé de l'univers lorsque tu surfes sur le net, à lire des choses dix millions de fois pires un peu partout.

Honnetement, j'ai appris à supporter la connerie des autres, et j'essaie de ne pas refaire le monde chaque fois que quelque chose semble s'écarter de la déclaration des droits de l'homme. Si vraiment ce type avait dit quelque chose de grave, crois bien que cela me révolterait. Mais pour une phrase écrite par un analphabète pustuleux, sur un réseau social, j'ai l'impression que tu t'embrases un peu vite.

Enfin, c'est peut-etre moi qui ait tort... Je suis devenu trop laxiste? Ou c'est ce climat de répression permanente qui monte?
Inscrit le 10/07/2008
3184 messages publiés
lildadou, le 20/03/2012 - 17:23
On oblige pas à aimer, on interdit d'appeller à la haine.


Voila. On a le droit de ne pas aimer les Noirs, mais faut pas leur dire, ça leur fait de la peine.
Inscrit le 25/07/2011
809 messages publiés
Crepitus, le 20/03/2012 - 19:06


Je trouve que tu exagères énormément, que tu es à coté de la plaque

Je trouve aussi que c'est exagéré de dire que l'on cautionne l'esclavage juste parce que cette arrestation parait injustifiée. Avoir des opinions est un droit, et cela fait avancé le débat.
Le plus dangereux la, c'est que l'on déplace le problème.
Il n'est pas question de savoir si l'arrestation est mérité ou non. Oui elle l'est !
Tu es libre de tes opinions et de les afficher mais tu dois en être responsable. La décision de justice n'est peut être pas adéquate par contre.
Après, pour répondre à ta question. Je dirais que ce n'est ni l'un ni l'autre. C'est juste que plus les gens sont nombreux, plus ils pensent avoir raison plus ils sont cons !
Que tu laisse quelqu'un sortir une anerie comme celle la, et tu aura dans les semaines qui arrivent d'autre commentaire qui disent la même chose. Et la bon courage pour arrêter ca !
Les gens qui pensent que les gouvernement sont les méchants, et la population les gentils sont tout aussi aveugle et utopiste que les gens qui pensent le contraire.
Inscrit le 24/03/2009
916 messages publiés
Crepitus, le 20/03/2012 - 19:06
Warp, le 20/03/2012 - 18:31
Crepitus, le 20/03/2012 - 18:27
De toute façon, même sans cet argument concernant youtube, une arrestation pour un délit aussi minuscule est totalement démesurée.

Oh ? Se moquer publiquement de tout un peuple qui a été traité pendant des années comme de simples animaux bons à mourir en travaillant gratuitement (habituellement appelés "esclaves", je te le rappelle) c'est, en quelque sorte, cautionner cette époque et cette pratique inhumaine qui a été abolie de manière extrêmement officielle et sérieuse après des années de combat.

Et toi, tu trouves que "c'est un délit minuscule" ?

Faut croire qu'on a définitivement pas le même sens des valeurs humaines.


Oulaah, je ne crois pas qu'on ait les mêmes valeurs, non.

Je trouve que tu exagères énormément, que tu es à coté de la plaque, et que tu dois être l'homme le plus déprimé de l'univers lorsque tu surfes sur le net, à lire des choses dix millions de fois pires un peu partout.

Honnetement, j'ai appris à supporter la connerie des autres, et j'essaie de ne pas refaire le monde chaque fois que quelque chose semble s'écarter de la déclaration des droits de l'homme. Si vraiment ce type avait dit quelque chose de grave, crois bien que cela me révolterait. Mais pour une phrase écrite par un analphabète pustuleux, sur un réseau social, j'ai l'impression que tu t'embrases un peu vite.

Enfin, c'est peut-etre moi qui ait tort... Je suis devenu trop laxiste? Ou c'est ce climat de répression permanente qui monte?
Pour ma part, j'évite de lire ce genre de commentaires débiles. Que ce soit sur YouTube ou n'importe quel site peuplé de gens plus stupides les uns que les autres.
Justement car, contrairement à toi, je ne suis pas laxiste sur ce genre de choses.

Autant j'apprécie l'humour noir lorsqu'il est fin, bien pensé et qu'il n'a pas vocation à être purement insultant, autant ce mec n'a fait que ce servir d'une des périodes les plus sombres de l'histoire de l'esclavage d'une manière extrêmement stupide et simplement raciste.

Pourquoi je ne suis pas laxiste et que je ne tolère pas ce genre de propos ? Car je ne serais pas laxiste le jour où un type viendra dire la même chose avec "mon" histoire tout en me souhaitant la mort.


Alors ouais, peut-être bien que cet imbécile n'a pas volontairement pensé à l'esclavage ou à afficher en public son racisme, toujours est-il que si l'alcool a sorti cette phrase de son cerveau pour le forcer à le poster publiquement sur Twitter, c'est qu'il y a une raison.

Donc non, je n'irais pas arrondir les angles de ce qu'à dit ce type sous prétexte que c'est courant.
Je pense même que c'est d'autant plus dégueulasse de se résigner et d'accepter ça comme un "fait accompli contre lequel on ne peut rien".

Ouaip, j'ai certaines convictions, et elles sont fermes. Je n'ai aucune tolérance envers le racisme. Point barre.
Inscrit le 10/07/2008
3184 messages publiés
Warp, le 20/03/2012 - 19:25
Autant j'apprécie l'humour noir


Vous en avez beaucoup, des comme ça?
Inscrit le 29/08/2008
1135 messages publiés
Que tu laisse quelqu'un sortir une anerie comme celle la, et tu aura dans les semaines qui arrivent d'autre commentaire qui disent la même chose. Et la bon courage pour arrêter ca !


Bonjour vous êtes tous des débiles dénués de cerveau qui suivent sans se poser de questions donc on vous montre la bonne voie...

Donc non, je n'irais pas arrondir les angles de ce qu'à dit ce type sous prétexte que c'est courant.
Je pense même que c'est d'autant plus dégueulasse de se résigner et d'accepter ça comme un "fait accompli contre lequel on ne peut rien".


A la base on parle de liberté d'expression pas de savoir s'il y a une forte pénétration du racisme dans la société française ou autres. C'est pas nous qui soufflons sur les braises presque chaque jour avec une pensée électoraliste.

Alors ouais, peut-être bien que cet imbécile n'a pas volontairement pensé à l'esclavage ou à afficher en public son racisme, toujours est-il que si l'alcool a sorti cette phrase de son cerveau pour le forcer à le poster publiquement sur Twitter, c'est qu'il y a une raison.


On retourne au Moyen Age avec des raisonnements comme ça (cette idée traine dans sa tête brulons le). Brulons des livres alors aussi non ? Tout ce qui peut inciter à la haine raciale en bouquins ben au bucher...
Je ne le défends pas, mais si pour toi on doit contrôler ce que les gens ont dans leur tête pour qu'il pensent comme toi (car c'est le cas) on est mal barré...
Inscrit le 25/07/2011
809 messages publiés
golgo2017, le 20/03/2012 - 19:39

Que tu laisse quelqu'un sortir une anerie comme celle la, et tu aura dans les semaines qui arrivent d'autre commentaire qui disent la même chose. Et la bon courage pour arrêter ca !



Bonjour vous êtes tous des débiles dénués de cerveau qui suivent sans se poser de questions donc on vous montre la bonne voie...


Non plutot du genre : "Bonjour, on sait que vous êtes plusieurs a vouloir faire la même chose. Vous ne le faites pas car vous avez peur des sanctions. Donc pour que le status quo reste on va procéder de cette facon"

Les "fusillés pour l'exemple" est une méthode très sale, mais, utilisée correctement, elle a le mérite d'être efficace (pas comme certaines que je ne nommerais pas).
A la base on parle de liberté d'expression pas de savoir s'il y a une forte pénétration du racisme dans la société française ou autres. C'est pas nous qui soufflons sur les braises presque chaque jour avec une pensée électoraliste.

Il y a eu une censure sur son tweet ? Non je ne pense pas.
"La liberté des uns s'arrete la ou commence celle des autres" ! A un moment, il faut arrêter d'être un nazi de la liberté d'expression !
Il a dit ce qu'il (ou l'alcool) pensait, maintenant il assume. C'est tout. Je dis pas que la condamnation est proportionnelle et juste. Mais que son arrestion est légitime
[message édité par Jed le 20/03/2012 à 19:50 ]
Inscrit le 29/08/2008
1135 messages publiés
Il y a eu une censure sur son tweet ? Non je ne pense pas.
"La liberté des uns s'arrete la ou commence celle des autres" ! A un moment, il faut arrêter d'être un nazi de la liberté d'expression !


Non t'as raison, y a juste une censure pénale c'est pas pareil. Ta citation sort d'un code quelconque ? d'une loi ? Quand à qualifier comme tu le fais ceux qui défendent avec ardeur LA (et non pas MA ou NOTRE) liberté d'expression, je te laisse juge et partie. Mais arrêter de parler de LA liberté d'expression alors et parler de VOTRE liberté d'expression ça sera plus juste.

Je dis pas que la condamnation est proportionnelle et juste. Mais que son arrestion est légitime


Encore heureux qu'elle soit légitime (du moins en GB) ça deviendrait inquiétant si ils arrêtent les gens au pif sur du vent.
Inscrit le 05/03/2008
922 messages publiés
untel, le 20/03/2012 - 17:40

lildadou, le 20/03/2012 - 17:23

untel, le 20/03/2012 - 17:18
Bon... évidemment, je ne cautionnne pas les propos déplorables de ce type. On est tous bien d'accord: le racisme c'est mal. OK...
... mais arrêter quelqu'un et le menacer d'emprisonnement pour avoir dit ça... on n'est quand même pas loin de la police de la pensée.
"Etrangerinaimer est penséecrime".



On oblige pas à aimer, on interdit d'appeller à la haine.



Ouh là! Tu ouvres la porte à un grand débat philosophique dans lequel je ne compte pas me lançer sur ce site (en tout cas pas aujourd'hui... mal dormi).
Personnellement, je n'ai pas de réponse définitive à la question de savoir quelles doivent être les limites à la liberté d'expression. Je trouve qu'il y a du pour est du contre dans les deux interprétations (la continentale et celle des USA).
Je comprends que l'on veuille sanctionner les appels à la haine, mais jusqu'à présent on se contentait de coller une amende.
Mais avoue quand même que foutre quelqu'un en état d'arrestation de manière aussi expéditive pour de simple propos (fussent-ils aussi déplorables que ceux-ci), c'est quand même des pratiques qui ressemblent vachement à celles d'un état totalitaire...

Je répondais tout
particulièrement
à
"Etrangerinaimer est penséecrime"
C'est donc pas "ne pas aimer l'étranger" ou "penser mal"
c'est "dire" de "haïr l'étranger".
Tu peux avoir une haine contre les noirs, personne ne t'empêche de penser. Par contre, tu n'as pas le droit de demander aux autres les mêmes sentiments que toi.
Un exemple de propos racial légal (j'espère ' ) : les négroïdes gagnent, à effort équivalent, 26% de masses musculaires de plus que les autres races.
Inscrit le 07/05/2004
891 messages publiés
Twitter Fesse book des puta*ns de mouchards

a éviter comme la peste

xD
Inscrit le 03/10/2011
6422 messages publiés
Comme quoi, il vaut mieux passer à l'acte que de tweeter "j'vais t'marave fils de ta mère".
Inscrit le 11/03/2009
1666 messages publiés
J'ose espérer qu'il n'y a pas que moi que ça gène... Il s'est fait arrêter pour ses idées (certes je les réprouves et elles sont abjectes) mais cela reste des paroles.
Il risque la prison !!!
Et on s'arrête où ensuite ?
Inscrit le 05/10/2011
2885 messages publiés
Melpheos, le 20/03/2012 - 22:09
J'ose espérer qu'il n'y a pas que moi que ça gène... Il s'est fait arrêter pour ses idées (certes je les réprouves et elles sont abjectes) mais cela reste des paroles.
Il risque la prison !!!
Et on s'arrête où ensuite ?

Qu'il risque la prison, ouais ça paraît disproportionné*, mais qu'il se fasse arrêter pour des propos qu'il y a tenus, ça n'a rien de choquant.
* Il faut quand même prendre en compte qu'il y a souvent une énorme différence entre ce qu'on risque et la peine qu'on se prend vraiment.
Inscrit le 04/06/2010
2721 messages publiés
golgo2017, le 20/03/2012 - 17:17

On aimerait voir la même célérité pour les affaires de pédophilie


ça n'a rien à voir, la justice est rapide quand la justice est facile, c'est aussi simple que ça. Le mec qui tweette des actes pédophiles ça va aller aussi vite à mon avis...
Inscrit le 04/06/2010
2721 messages publiés
JJ2458, le 20/03/2012 - 18:18
Distant, le 20/03/2012 - 18:15


il faudrait aussi sous couvert de liberté d'expression laisser tous les racistes déblatérer tout le bien qu'ils pensent de tout ce qui n'est pas blanc de peau ? Tu te rends comptes de l'inversion de valeurs que tu proposes ?

Tu viens de prouver que tu ne savais pas de quoi tu parlais. C'est le cas, n'importe qui peut insulter quelqu'un de blanc sans problème, en France. Le racisme est à sens unique. Et pour le coup, tellement que le mec se retrouve enfermé en une journée. J'aurais aimé que la police soit aussi efficace quand des groupes de barbares crâmaient leur capitale Londres.


qui se trouvaient être pour beaucoup des petits blancs fils de bourges...

c'est comme plus de 50% des voitures brulées en France qui le sont pas leur propriétaire (source assureur)...

le bronzé a toujours bon dos...
Inscrit le 01/02/2012
58 messages publiés
milord, le 20/03/2012 - 22:17
Melpheos, le 20/03/2012 - 22:09
J'ose espérer qu'il n'y a pas que moi que ça gène... Il s'est fait arrêter pour ses idées (certes je les réprouves et elles sont abjectes) mais cela reste des paroles.
Il risque la prison !!!
Et on s'arrête où ensuite ?

Qu'il risque la prison, ouais ça paraît disproportionné*, mais qu'il se fasse arrêter pour des propos qu'il y a tenus, ça n'a rien de choquant.
* Il faut quand même prendre en compte qu'il y a souvent une énorme différence entre ce qu'on risque et la peine qu'on se prend vraiment.


Tout cela va devenir n'importe quoi, imagine qu'on usurpe ton nom pour écrire de la m***** et que ça te retombe dessus.
On va devoir faire gaf à ce que personne ne connaisse notre nom et que personne l'utilise à notre place et on va devoir nous obliger à nous référer sur le réseau social pour leur expliquer... Mais oui..
Somme nous obligé de faire gaf à ce qui se passe sur le net? Si quelqu'un m'usurpe alors que je n'ai jamais mis les pieds sur la toile, tout à coup les flics débarque chez moi.. Elle est ou la logique. Anonyme serait la solution, mais dans ce cas il faut aussi que je sois anonyme IRL pour pas que ça se répercute sur le net.. N'importe qui pourra envoyer n'importe qui en taule..
C'est déplorable, Internet n'est pas une place publique, on ne peut y exposer que des "images" ce n'est pas le monde avec de vrais phrases qui sorte de vrais corps.
Inscrit le 24/12/2011
2276 messages publiés
J'ai deux ancêtres qui ont été déportés pendant la seconde guerre mondiale. Si quelqu'un tweet "Dupont est mort, bien fait, qu'il retourne dans les camps de la mort", par pitié ne l'arrêtez pas ! Par quel miracle pensez-vous que le problème de la bêtise puisse être réglé par des arrestations ??
J'adore le "pouvant inciter à la violence". Tout "peut inciter à la violence". Il aurait fallu écrire dans la loi "incitant manifestement à la violence", et c'eut été une précaution minimale. Si vous allez dans la rue et préchez la mort de tous les arabes toute la journée, oui il faut vous arrêter : vous allez vraiment répandre la haine et créer du danger. C'est cela, un trouble de l'ordre public, pas moins. Si vous lancez un malheureux tweet à chaud, qui fait allusion à une injure raciale... Vous êtes un cuistre, et on ne devrait jamais faire un délit de si peu de choses.

Que pensez-vous de ces propos publics de Brice Hortefeux, homme d'état :
"Il est catholique, il mange du cochon et il boit de la bière. C'est notre petit arabe [...] Il en faut toujours un. Quand il y en a un ça va. C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes".
Prison ?

Que pensez-vous de ce tweet de Frédéric Lefebvre, homme d'état, suite à l'expulsion de 9 afghans hors de France :
"Les exilés Afghans feraient mieux d'aller faire la guerre chez eux".
Prison ? Le parallèle avec le tweet sur les champs de coton me semble pourtant très, très clair.

Les personnes que je viens de citer tiennent des propos que je trouve odieux. Et pourtant je suis totalement opposé à un traitement judiciaire de telles paroles.
Inscrit le 01/02/2012
58 messages publiés
thb, le 20/03/2012 - 23:19

J'adore le "pouvant inciter à la violence". Tout "peut inciter à la violence". Il aurait fallu écrire dans la loi "incitant manifestement à la violence", et c'eut été une précaution minimale.

Fabriquer des avions de guerre, c'est une incitation à la violence?
Inscrit le 24/12/2011
2276 messages publiés
Richard, le 20/03/2012 - 23:23

thb, le 20/03/2012 - 23:19

J'adore le "pouvant inciter à la violence". Tout "peut inciter à la violence". Il aurait fallu écrire dans la loi "incitant manifestement à la violence", et c'eut été une précaution minimale.


Fabriquer des avions de guerre, c'est une incitation à la violence?

Non, sur la notice c'est marqué en caractères taille 8 :
- Ne convient pas aux enfants de moins de 36 mois
- Réservé à un usage exclusivement défensif
Rien à voir donc
Inscrit le 04/06/2010
2721 messages publiés
Richard, le 20/03/2012 - 23:03
milord, le 20/03/2012 - 22:17
Melpheos, le 20/03/2012 - 22:09
J'ose espérer qu'il n'y a pas que moi que ça gène... Il s'est fait arrêter pour ses idées (certes je les réprouves et elles sont abjectes) mais cela reste des paroles.
Il risque la prison !!!
Et on s'arrête où ensuite ?

Qu'il risque la prison, ouais ça paraît disproportionné*, mais qu'il se fasse arrêter pour des propos qu'il y a tenus, ça n'a rien de choquant.
* Il faut quand même prendre en compte qu'il y a souvent une énorme différence entre ce qu'on risque et la peine qu'on se prend vraiment.


Tout cela va devenir n'importe quoi, imagine qu'on usurpe ton nom pour écrire de la m***** et que ça te retombe dessus.
On va devoir faire gaf à ce que personne ne connaisse notre nom et que personne l'utilise à notre place et on va devoir nous obliger à nous référer sur le réseau social pour leur expliquer... Mais oui..
Somme nous obligé de faire gaf à ce qui se passe sur le net? Si quelqu'un m'usurpe alors que je n'ai jamais mis les pieds sur la toile, tout à coup les flics débarque chez moi.. Elle est ou la logique. Anonyme serait la solution, mais dans ce cas il faut aussi que je sois anonyme IRL pour pas que ça se répercute sur le net.. N'importe qui pourra envoyer n'importe qui en taule..
C'est déplorable, Internet n'est pas une place publique, on ne peut y exposer que des "images" ce n'est pas le monde avec de vrais phrases qui sorte de vrais corps.


déja on ne peut pas débarquer chez toi rien qu'avec ton nom, imagine la quantité d'homonyme que tu as. Ensuite tu as un ton ip... là on peut venir te voir, il faudrait que quelqu'un usurpe ton nom et ton IP, ça commence à être balaise. On t'interroge, tu expliques que c'est pas toi, ça se vérifie rapidement.

ton histoire du vrai monde avec des vraies phrases, c'est n'importe quoi. Tu peux troller IRL aussi, ya aucun souci. C'est vraiment toi ? ton image ?
Inscrit le 21/05/2008
1567 messages publiés
Faut quand même dire que certains osent tout

[message édité par achab le 21/03/2012 à 01:14 ]
Inscrit le 16/10/2010
1115 messages publiés
j'avoue achab, c'est du lourd...
Inscrit le 29/08/2008
1135 messages publiés
marinebis, le 20/03/2012 - 22:22
golgo2017, le 20/03/2012 - 17:17

On aimerait voir la même célérité pour les affaires de pédophilie


ça n'a rien à voir, la justice est rapide quand la justice est facile, c'est aussi simple que ça. Le mec qui tweette des actes pédophiles ça va aller aussi vite à mon avis...


Evidemment c'est différent, le classico; revenons au prédicateurs publics alors en GB, ils prechent en public devant les flics et pourtant niveau justice facile là t'as pas mieux ils sont en face de toi mais c'est surement différent une fois de plus... Mais je concède que la police britannique n'a pas du faire grand chose dans l'histoire (à part l'interpeller), seul Twitter pourra donner la réponse (on peut se brosser bien sur).
Inscrit le 18/02/2012
53 messages publiés
La vie en société impose des tabous, et parmi ces tabous figurent selon les lois en vigueur au Royaume-Uni et en France l'interdiction de présumer des capacités humaines de quelqu'un selon sa couleur de peau, ses origines ethniques et/ou géographiques.
N'en déplaise aux défenseurs de la liberté d'expression, les injures et les assertions arbitraires, encore moins si elles sont racistes ne tomberont jamais sous le coup de la liberté d'expression telle qu'elle a été interprétée par les Lumières, ardemment combattues d'abord et dont tout le monde ou presque se réclame aujourd'hui.
L'interprétation qu'en font les USA les concernent.
La liberté d'expression ne permet pas non plus de faire ou dire n'importe quoi, quand tu tiens des propos sur la place publique (et internet est une place publique) tu en es responsable, donc l'arrestation de ce pauvre type (pour rester correct) est tout à fait légitime. Il faut responsabiliser les gens, quand tu vois des gamines qui postent des photos d'elles à moitié à poil sur Facebook sans se rendre compte de ce qu'elles font, et que t'as beau leur expliquer que c'est comme si elles affichaient ces photos sur le panneau d'information de leur ville elles ne comprennent pas, y'a un vrai problème. Internet donne un faux sentiment d'impunité qui est dangereux, tout n'est pas sans conséquence.


Non mais t'est con ou quoi?

Rien ne t'oblige à regarder "des gamines à moitié à poil" comme tu dis sur Facebook espèce de PD!

Quant au reste tu déconnes sérieusement. Tu ne comprends donc pas comment le gouvernement rosbif s'en prend à la liberté d'expression.

D'abord on commence par le racisme. A oui c'est pas bien le racisme hein? Rendons illégaux les propos racistes bien sur! Crois tu que le gouvernement rosbif en a quelque chose à foutre du racisme? Il n'y a pas plus raciste que le gouvernement britannique en particulier contre les noirs, les Irlandais, les arabes et les indiens.

Le but est d'en arriver au stade suivant: rendre illégal de dire du mal du gouvernement ou de ses membres. Le gouvernement Rosbif est un gouvernement fasciste et Cameron est un sacré fumier. Le peuple Anglais? Il n'en a rien à branler!
Inscrit le 18/05/2010
283 messages publiés
Je pense que c'est disproportionné comme réaction.
OK je trouve ça bien que cela ne reste pas impuni mais il aurait pu se contenter de le bannir de twitter pour commencer puis s'il récidive allez de plus en plus loin.

Imaginer que vous voulez foutre quelqu'un en prison. Avec un système comme cela ca va devenir simple, piquez le mdp du twitter de quelqu'un poster des injures racistes et puis voilà en tôle...
Inscrit le 05/04/2011
1593 messages publiés
Orf ! Il n'y a rien de raciste... juste un avis personnel de supporter de foot ayant trop bu de bière... Il vaut mieux ne pas faire attention.
Inscrit le 05/10/2011
2885 messages publiés
Richard, le 20/03/2012 - 23:03

milord, le 20/03/2012 - 22:17

Melpheos, le 20/03/2012 - 22:09
J'ose espérer qu'il n'y a pas que moi que ça gène... Il s'est fait arrêter pour ses idées (certes je les réprouves et elles sont abjectes) mais cela reste des paroles.
Il risque la prison !!!
Et on s'arrête où ensuite ?


Qu'il risque la prison, ouais ça paraît disproportionné*, mais qu'il se fasse arrêter pour des propos qu'il y a tenus, ça n'a rien de choquant.
* Il faut quand même prendre en compte qu'il y a souvent une énorme différence entre ce qu'on risque et la peine qu'on se prend vraiment.



Tout cela va devenir n'importe quoi, imagine qu'on usurpe ton nom pour écrire de la m***** et que ça te retombe dessus.
On va devoir faire gaf à ce que personne ne connaisse notre nom et que personne l'utilise à notre place et on va devoir nous obliger à nous référer sur le réseau social pour leur expliquer... Mais oui..
Somme nous obligé de faire gaf à ce qui se passe sur le net?

Ca n'a rien de nouveau. On peut aussi te piquer des cheveux ou une capote usagée pour les mettre sur la scène d'un crime. On peut piquer des informations personnelles dans ta poubelle pour faire de fausses pièces d'identité à ton nom.
Bref, rien à voir avec le net.
Inscrit le 18/02/2012
53 messages publiés
Aussi ça oui quant un mec exprime des opinions qui ne plaisent pas là oui la justice est rapide mais quant c'est un financier rosbif véreux ça prend pour toujours. Cherchez l'erreur.
Inscrit le 21/03/2012
3 messages publiés
C'est curieux comme la police a le courage et le temps de courir après les gens désagréables sur Twitter... évidemment ils pourraient utiliser ces mêmes moyens pour intervenir contre des ratonnades, mais on est tellement plus confortable dans son bureau, n'est-ce pas?
[message édité par Christian.W le 21/03/2012 à 09:58 ]
Inscrit le 16/03/2009
863 messages publiés
Ce qui me gène énormément dans cette histoire, c'est le fait que l'on ai plus le droit de dire ce que l'on veut, et ce quelle que soit l'intention (que ce soit réellement "raciste" ou juste pour rire).

J'aime beaucoup faire des blagues à l'humour très noir, c'est mon type d'humour, ça me fait rire. Pour autant, je n'ai absolument rien contre les cibles de mes blagues, je peux rire des foetus, des juifs, des noirs, des français, des belges, de n'importe qui pour n'importe quoi. Mes blagues choquent souvent, et j'avoue que je peine à comprendre pourquoi.

Pour moi, ce ne sont que des mots, qui n'ont que la portée qu'on leur prête. En aucun cas, lorsque je fais une blague sur les juifs, cela voudrait dire que je déteste les juifs ou que j'ai quelque chose contre eux. Pareil pour tout les autres sujets que je pourrais aborder. Mais non, le gouvernement ne veut pas que je dise du mal des juifs, même pour rigoler. D'accord, alors oublions les juifs, prenons les arabes. Ah non, pas le droit non plus.
Okay, alors prenons les japonais. Ah, non, interdit également. Bon, les musulmans alors? Totalement proscris aussi. Et si je prenais juste les français? Ah, je n'ai également pas le droit.

Pourtant, j'ai des ami(e)s d'un peu toutes les catégories sociales/religieuses/ethniques, je rigole de ces blagues avec eux, et ça ne les choque pas, ça ne les offense pas, ils ne me traitent pas de raciste, au contraire ça les fait rire aussi. Parce qu'ils ont de l'humour, parce qu'ils ont de l'auto-dérision, et parce que rire d'un malheur ne veut pas forcément dire que l'on y est insensible ou que l'on déteste la personne (pour quelque raison que ce soit) qui subit ce malheur.

Ici il n'est question que des mots. Et de ce que l'on nous impose de dire, de ne pas dire, ou tout du moins d'être autorisé à dire et à ne pas dire. En soi, c'est déjà une forme de conditionnement totalitaire.
Demian, le 21/03/2012 - 10:32
Ce qui me gène énormément dans cette histoire, c'est le fait que l'on ai plus le droit de dire ce que l'on veut, et ce quelle que soit l'intention (que ce soit réellement "raciste" ou juste pour rire).

Ca fait très longtemps qu'il y a des limites. Probablement depuis avant ta naissance.
J'aime beaucoup faire des blagues à l'humour très noir, c'est mon type d'humour, ça me fait rire. Pour autant, je n'ai absolument rien contre les cibles de mes blagues, je peux rire des foetus, des juifs, des noirs, des français, des belges, de n'importe qui pour n'importe quoi. Mes blagues choquent souvent, et j'avoue que je peine à comprendre pourquoi.

L'humour n'est pas interdit, même choquant.
Les propos en question n'ont rien à voir avec de l'humour.

Ici il n'est question que des mots. Et de ce que l'on nous impose de dire, de ne pas dire, ou tout du moins d'être autorisé à dire et à ne pas dire. En soi, c'est déjà une forme de conditionnement totalitaire.

Ta position n'est pas forcément mauvaise, mais il faut que tu en comprennes les conséquences.
Si je dis à un homme "j'aimerais que tu tues ma femme et je te paierai 10.000 euros"
Est-ce que mes propos doivent être sanctionnés ou pas ?
Inscrit le 16/03/2009
863 messages publiés
Ca fait très longtemps qu'il y a des limites. Probablement depuis avant ta naissance.


Certes, seulement c'est de pire en pire. Aujourd'hui, tu n'as plus du tout le droit d'être raciste ou homophobe. Je ne dis pas que c'est bien ou mal, mais on a le droit de ne pas aimer une chose et d'en aimer une autre, tant qu'on ne va pas à l'encontre de ce que l'on aime pas. Mais on vit dans un monde ou l'on voudrait nous forcer à tous s'aimer les uns les autres. Il y aura forcément un moment ou cela fera oppression sur les gens qui ne veulent pas être des "bien-pensants aimant tout le monde".


Les propos en question n'ont rien à voir avec de l'humour.


Qu'en savons-nous? Sommes-nous dans la tête de la personne qui a écrit cela?


Ta position n'est pas forcément mauvaise, mais il faut que tu en comprennes les conséquences.
Si je dis à un homme "j'aimerais que tu tues ma femme et je te paierai 10.000 euros"
Est-ce que mes propos doivent être sanctionnés ou pas ?


Ton exemple est complexe et peu en rapport avec le sujet. Dans ton exemple, tu invites clairement au meurtre, tu proposes même de payer pour ça (ce qui pourrait motiver le passage à l'acte, l'appât du gain). A ce niveau-là, ce ne sont plus des propos, mais des actes.
Inscrit le 19/05/2011
1257 messages publiés
Il a du Tweeter avec son Blackberry...
Inscrit le 28/08/2004
6862 messages publiés
Il est quand même incroyable de voir des personnes prêcher en public la haine en GB et qu'on se rabatte sur un mec qui a balancé un tweet tu trouves pas ?
Curieuse conception de la liberté d'expression.

+1

Il y a deux poids deux mesures: des prédicateurs appellent à la haine de l'occident, et on les laisse faire. Tolérance, disent certains avec une bêtise sidérante. Ce type fait une blague certes de très mauvais gout sur Twitter, et il se fait choper de suite. A se demander qui est le plus dangereux.

Donc oui, la lutte contre la haine, louable en soi, tourne à la bien-pensance: il ne faut rien dire contre certaines minorités bien précises, y compris des faits avérés. Sinon, on est forcément un vilain raciste. On peut détester quelqu'un pour tout autre chose, mais non, on est catalogué d'office. sauf si on en vient soi-même, là on a l'autorisation tacite de critiquer.

Par contre, attaquer un français, un britannique, silence radio. Et personne ne crie au racisme, même quand il est criant.
Ta position n'est pas forcément mauvaise, mais il faut que tu en comprennes les conséquences.
Si je dis à un homme "j'aimerais que tu tues ma femme et je te paierai 10.000 euros"
Est-ce que mes propos doivent être sanctionnés ou pas ?

Heu, la différence est flagrante entre demander quelque chose d'inacceptable (attaque, exclusion, etc) et exprimer simplement qu'on n'aime pas tel groupe. On a le droit de tout penser, et même ce qui est très c**.

Pour la simple raison que personne ne peut se poser en référence, puisque chacun pense que SA vision des choses est la bonne. Jusqu'à être convaincu du contraire.

Car comme le rappelait un posteur plus haut, si on interdit aux idées de s'exprimer, ceux qui les pensent n'auront aucun contradicteur pour expliquer, éduquer, et prouver qu'ils se trompent. Alors, à quoi bon censurer le débat?
Et à quoi bon donner un amende? On pénalise une opinion??? Mais c'est une aberration sans nom: si quelqu'un se trompe (ou si on le pense), il faut en parler, éduquer, mais certainement pas criminaliser la pensée.

Bref, il faut bien sûr empêcher le harcèlement, l'appel à la violence, les insultes...mais s'il s'agit de dire qu'on n'aime pas un groupe, alors il faut choisir: soit on l'interdit pour TOUS (en arrêtant au passage la présomption immédiate de racisme dès qu'on dit un mot), soit on l'autorise en recadrant tout dérapage vers la violence. Mais pas de demi-mesure.
[message édité par Elisheva le 21/03/2012 à 11:06 ]
Inscrit le 19/05/2011
1257 messages publiés
achab, le 21/03/2012 - 01:11
Faut quand même dire que certains osent tout



Purée.... je reste sans voix ! Et celui là personne n'est encore allé le chercher ??
Demian, le 21/03/2012 - 10:51
Ton exemple est complexe et peu en rapport avec le sujet. Dans ton exemple, tu invites clairement au meurtre, tu proposes même de payer pour ça (ce qui pourrait motiver le passage à l'acte, l'appât du gain). A ce niveau-là, ce ne sont plus des propos, mais des actes.

Non, désolé, ce sont des propos (tant que je n'ai pas effectivement payé la personne).
Ca peut même être de l'humour...
Elisheva, le 21/03/2012 - 10:58
Heu, la différence est flagrante entre demander quelque chose d'inacceptable (attaque, exclusion, etc) et exprimer simplement qu'on n'aime pas tel groupe.

La différence est flagrante parce que j'ai fait en sorte qu'elle le soit.
En tout cas, je remarque que tu justifies ici que tout ne peut pas être dit. Le reste est une histoire de curseur.
En l'occurrence, "retourne dans ton champ de coton" n'est pas "exprimer simplement qu'on n'aime pas tel groupe".
On a le droit de tout penser, et même ce qui est très c**.

Et il se trouve qu'on a le droit de penser tout ce qu'on veut.
La loi interdit d'exprimer publiquement certaines pensées.
Inscrit le 05/10/2011
2885 messages publiés
Elisheva, le 21/03/2012 - 10:58

Par contre, attaquer un français, un britannique, silence radio.

Un blanc, tu voulais dire. Non ?
Inscrit le 23/06/2008
1633 messages publiés
Ce qui est drôle c'est que notre "Marseillaise" n'est rien d'autre qu'un appel a la haine et a la violence !
Inscrit le 19/02/2011
49 messages publiés
En tout cas, quand il s'est réveillé, il était dans le coton.

(Ah tiens ça frappe à la porte, je reviens...)
Inscrit le 23/06/2008
1633 messages publiés
Pourquoi les anglais n'arrêtent ils pas les prédicateurs qui appellent a la haine sur la place publique, et leurs citoyens qui vont faire des "stages" en Afghanistan ?
Sûr, un petit con qui dit des conneries sur twitter, c'est facile !
Inscrit le 10/10/2010
1867 messages publiés
achab, le 21/03/2012 - 01:11
Faut quand même dire que certains osent tout



Effectivement la parole anti-sémite et raciste est bien libérée. Voici ce que l'on trouve sur votre lien (entre autre) :

"butter des gosses juifs c'est vous faire prendre conscience que ça va mal en france".

"la tuerie de toulouse c'est notre avenir à tous, alors arrêtez la bien-pensence car la guerre civile approche à grand pas".

Cela rappel certains post du forum ou on nous annonce que "Nous sommes en guerre" ou de parler de " halte à la pensée unique". Bref, ce n'est pas exactement la même chose, c'est dit différemment, mais révélateur du climat ambiant qui est bien là.

- Le Pire, c'est que la langue Française permet aux racistes/xéno/antisémite/islamophobe de tout bord de trouver les tournures qui "passent" sans tomber sous le coup de la loi, et si cette hypocrisie ne trompe personne, cela à le mérite au moins de leur éviter ces déboires et d'exprimer leurs idées, Et même si c'est gerbant, personne ne peut dire qu'en France, on ne peut pas s'exprimer librement.

Du reste, ce genre de tweet va encore donner du grain à moudre à ceux qui diabolise internet. Mais cela en donnera encore plus si rien n'est fait (modération ou même judiciarisation selon les cas ... ). En tout cas, en France, sur youtube, et sur nos résx sociaux, la parole est plutôt libre. 50 commentaires, 50 insultes ... et pas de condamnation ou modération. Pas de sanctions automatisés.

Pour l'affaire en GB, il faut faire la différence entre Risquer la prison, et aller en prison. Entre les peines maximales encourus et celles prononcés, il y a une sacrée différence. En fonction des circonstances, et/ou du trouble estimé, de la personnalité de l'individu. En GB non plus, pas de sanctions automatisés. Ici, il aura affaire à un juge. Alors pourquoi ce Tweet plus qu'un autre, rappel à la loi ? (il faudra regarder dans le détail).
[message édité par lot le 21/03/2012 à 13:19 ]
Inscrit le 28/08/2004
6862 messages publiés

Heu, la différence est flagrante entre demander quelque chose d'inacceptable (attaque, exclusion, etc) et exprimer simplement qu'on n'aime pas tel groupe.

La différence est flagrante parce que j'ai fait en sorte qu'elle le soit.
En tout cas, je remarque que tu justifies ici que tout ne peut pas être dit. Le reste est une histoire de curseur.
En l'occurrence, "retourne dans ton champ de coton" n'est pas "exprimer simplement qu'on n'aime pas tel groupe".

Disons que ton exemple soulignais bien la différence notable entre une simple opinion, aussi répugnante soit-elle, et une propagande incitant les autres à avoir un comportement précis ou une attaque pure.

Je n'ai pas dit que le curseur est facile à mettre, seulement que pour les opinions personnelles, il ne devrait pas y avoir de limites. Dans la mesure où l'on reste posé et qu'on ne dit ni "sale con" ni "tuez-les tous", il est difficile de refuser à quelqu'un le droit de donner un simple avis.

Car je le redis, cela pose deux problème: celui des critères (QUI a la bonne opinion sur certains sujets controversés?) et celui du débat censuré (avec le risque non pas d'effacer certaines tendances extrêmistes mais d'empêcher qu'on les combatte en les mettant à jour).

Tu peux interdire à ton voisin de dire tout haut qu'il te méprise pour ton origine, tes opinions politiques, ta pratique du deltaplane, etc., cela ne l'empêchera pas de le penser. Et un silence hypocrite ne résout rien à mon sens.
La loi interdit d'exprimer publiquement certaines pensées.

En effet. Et c'est bien ce que je lui reproche: QUI peut décréter que telle opinion est meilleure? Et quel est le but, puisque cela n'empêche pas certains gugusses de penser comme ils veulent?
Un blanc, tu voulais dire. Non ?

J'ai cité ces deux-là car, dans ces deux pays (le mien et un voisin), ce genre de dérive est hélas répandue. Mais passée sous silence dans les médias pour ne pas choquer l'opinion, et par peur de la montée des haines. Avec au final ne résultat contraire.

Après, je ne prétends pas avoir la réponse absolue, mais je trouve un peu déplacé que dans un pays où l'on s'est battu pour avoir le droit de tout dire, y compris ce qui dérange, on en arrive à donner des amende à des gens pour ne pas "penser correctement".

Efficacité zéro, et en plus, légitimité douteuse sur des sujets polémiques où personne n'a la réponse.
[message édité par Elisheva le 21/03/2012 à 13:30 ]
Elisheva, le 21/03/2012 - 13:25
Tu peux interdire à ton voisin de dire tout haut qu'il te méprise pour ton origine, tes opinions politiques, ta pratique du deltaplane, etc., cela ne l'empêchera pas de le penser. Et un silence hypocrite ne résout rien à mon sens.

Cette loi n'est pas là pour les cas particulier mais pour la société en général.
En "cachant", elle permet de limiter notablement la propagation des clichés merdiques qui braquent les communautés les unes contre les autres.
C'est une loi de société, un axe majeur pour montrer à la société qu'il n'est pas normal de haïr quelqu'un.
De la même manière, il existe une loi interdisant d'insulter quelqu'un. Pourquoi ? Parce que la loi aide à cadrer la société, ce qui est normal de faire et ce qui ne doit pas l'être.
En effet. Et c'est bien ce que je lui reproche: QUI peut décréter que telle opinion est meilleure?

Il n'est pas question d'opinion meilleure qu'une autre. Il est question de haine à l'intérieur d'une société.
Formuler publiquement ce genre de propos ne peut avoir que des conséquences négatives.
Est-il normal de laisser se faire des choses qui ne peuvent qu'être néfastes ? Je ne le pense pas.
Inscrit le 28/08/2004
6862 messages publiés
cette loi n'est pas là pour les cas particulier mais pour la société en général.
En "cachant", elle permet de limiter notablement la propagation des clichés merdiques qui braquent les communautés les unes contre les autres.
C'est une loi de société, un axe majeur pour montrer à la société qu'il n'est pas normal de haïr quelqu'un.
De la même manière, il existe une loi interdisant d'insulter quelqu'un. Pourquoi ? Parce que la loi aide à cadrer la société, ce qui est normal de faire et ce qui ne doit pas l'être.

Je ne nie pas le bien-fondé de l'intention, mais cela pose quand même quelques questions.

Par exemple, on interdit les propos racistes, mais où commencent-ils? Quid de l'humour? Et que dire des vérités que l'on tait par peur justement d'être taxés de racistes?

Sans compter que certains estiment avoir de bonnes raisons de haïr: ceux qui par exemple condamnent une religion pour sa violence, ils peuvent dégainer le livre correspondant et dire que le texte est une incitation à telle dérive qui pour eux est inacceptable...mais non, la loi leur interdit. Par principe. Au final, on se retrouve avec un interminable débat où tout est question d'interprétation du texte sacré, avec différents sons de cloches, etc.. Bref, on interdit de facto la critique, ce qui est à mon avis plutôt malsain.

De plus, il y a de nombreuses haines fondées sur des critères autres que raciaux ou religieux, pourquoi seraient-ils eux non punis?

Avec une idée louable au départ, je crois que l'on dérape un peu. Surtout que forcer au silence n'a jamais changé les idées. C'est même à force de les contraindre au silence que parfois, certains explosent. Ou se radicalisent d'un côté ou de l'autre...

Il n'est pas question d'opinion meilleure qu'une autre. Il est question de haine à l'intérieur d'une société.
Formuler publiquement ce genre de propos ne peut avoir que des conséquences négatives.

Si on veut: ne pas apprécier quelque chose n'implique pas forcément la haine, ni le passage à l'acte.

Et perso, si je vois les conséquences négatives, je vois aussi et surtout une formatage des opinions, où l'on dit implicitement comment penser.

Evidemment, ceux qui vont dans le sens de la loi sont persuadés que c'est normal, que c'est le bon sens...mais par définition, celui qui pense autrement trouvera cela anormal car son opinion lui semblera aussi la meilleure.

Alors qui a raison? Si on dit que l'un peut parler, l'autre doit se taire: on instaure bien des opinions, tendances, positions (ou peu importe le nom) plus valables que d'autres. Et on le décrète en tuant le débat, pas très démocratique à mes yeux...
[message édité par Elisheva le 21/03/2012 à 14:03 ]
Inscrit le 23/06/2008
1633 messages publiés
JJ2458, le 21/03/2012 - 12:41
sparci95, le 21/03/2012 - 11:53
Ce qui est drôle c'est que notre "Marseillaise" n'est rien d'autre qu'un appel a la haine et a la violence !

A la haine contre l'envahisseur et les pourris pleins de privilèges. Je vote pour à 200%. Si elle te gêne naturalise-toi briton, là tu auras de l'amour "God save the Queen", love love bobos bisounours, tout le monde y s'aime la vie est toute rose, la la la la la.


"L'envahisseur" c'est pas un propos raciste ça ?
Inscrit le 23/06/2008
1633 messages publiés
JJ2458, le 21/03/2012 - 12:41
sparci95, le 21/03/2012 - 11:53
Ce qui est drôle c'est que notre "Marseillaise" n'est rien d'autre qu'un appel a la haine et a la violence !

A la haine contre l'envahisseur et les pourris pleins de privilèges. Je vote pour à 200%. Si elle te gêne naturalise-toi briton, là tu auras de l'amour "God save the Queen", love love bobos bisounours, tout le monde y s'aime la vie est toute rose, la la la la la.
sparci95, le 21/03/2012 - 14:15
JJ2458, le 21/03/2012 - 12:41
sparci95, le 21/03/2012 - 11:53
Ce qui est drôle c'est que notre "Marseillaise" n'est rien d'autre qu'un appel a la haine et a la violence !

A la haine contre l'envahisseur et les pourris pleins de privilèges. Je vote pour à 200%. Si elle te gêne naturalise-toi briton, là tu auras de l'amour "God save the Queen", love love bobos bisounours, tout le monde y s'aime la vie est toute rose, la la la la la.


"L'envahisseur" "briton" c'est pas un propos raciste ça ?


Je t'en recolle une couche: la révolution Française qui nous a ensuite amenée 2 rois et 2 empereurs pour finir par le pouvoir de la bourgeoisie qui nous gouverne encore ce jour et qui sont des bisounours, bien sûr !

N.B;Je ne crois a aucun Dieu, alors God save.... rien a cirer !
Elisheva, le 21/03/2012 - 13:58
Par exemple, on interdit les propos racistes, mais où commencent-ils?

Ce qui est génial, c'est qu'en plus des lois, il y a en plus des juges qui évaluent la situation pour prendre des décisions.
Le système judiciaire est un tout: n'en regarder que la moitié amène forcément à des incompréhensions.
Si on veut: ne pas apprécier quelque chose n'implique pas forcément la haine, ni le passage à l'acte.

Faudrait peut-être éviter de tomber dans la minimisation: il n'est pas question de sanctionner une personne qui aurait dit "pardonnez moi monsieur, mais je ne vous apprécie pas", il est question de sanctionner un mec agressif qui utilise des mots choisis pour faire mal
Inscrit le 21/03/2012
3 messages publiés
Si on était aux USA, on aurait au moins l'ACLU pour défendre nos droits civiques, pour s'écrier: "je n'aime pas ce que vous dites, mais je défendrai votre droit de le dire."

Et je suis bien d'accord avec eux: je voue aux mêmes gémonies les députés UMP qui pontifient sur la
"fameuse légende de la déportation des homosexuels" et les borgnes qui déblatèrent sur les "détails de l'Histoire". Mais je ne vois pas de quel droit (moral) la société viendrait leur préscrire ce qu'ils ont à penser, et quelle parties de leur pensée ils sont en droit d'exprimer.

Ca y est: depuis que le politiquement correct est imposé par la loi pénale, la novlangue est arrivée. Que dis-je, 'arrivée': l'ennemi n'est plus à nos portes; il est déjà dans nos charentaises...
[message édité par Christian.W le 21/03/2012 à 17:11 ]
Christian.W, le 21/03/2012 - 17:06
Si on était aux USA, on aurait au moins l'ACLU pour défendre nos droits civiques, pour s'écrier: "je n'aime pas ce que vous dites, mais je défendrai votre droit de le dire."

Même question qu'à l'autre personne qui ne voulait aucune limite à la liberté d'expression (et qui n'a pas répondu):

Si je dis publiquement "je paye 10.000 euros pour la tête de ma femme"
Est-ce que mes propos doivent être sanctionnés ou pas ?
Inscrit le 24/04/2007
3021 messages publiés
Warp, le 20/03/2012 - 18:31
Oh ? Se moquer publiquement de tout un peuple qui a été traité pendant des années comme de simples animaux bons à mourir en travaillant gratuitement (habituellement appelés "esclaves", je te le rappelle)

Des peuples. Pas un peuple.
Inscrit le 18/03/2008
787 messages publiés
WickedFaith, le 21/03/2012 - 17:54

Christian.W, le 21/03/2012 - 17:06
Si on était aux USA, on aurait au moins l'ACLU pour défendre nos droits civiques, pour s'écrier: "je n'aime pas ce que vous dites, mais je défendrai votre droit de le dire."

Même question qu'à l'autre personne qui ne voulait aucune limite à la liberté d'expression (et qui n'a pas répondu):

Si je dis publiquement "je paye 10.000 euros pour la tête de ma femme"
Est-ce que mes propos doivent être sanctionnés ou pas ?

Non.
Tu n'as rien fait de mal tant que ce ne sont que des mots. Sinon on part dans des dérives sécuritaires façon Minority Report ou tu seras condamné pour des actes qui "pourraient" avoir lieu.

Comme dit plus haut "Je n'aime pas ce que vous dites mais je me batterais pour que vous puissiez l'exprimer."

La liberté d'expression se doit d'être absolue , si on commence à la limiter, où s'arrête t'on? C'est le classique "coin de bois dans la porte" Il faut toujours une foutu exception partout histoire de pouvoir modifier le truc après.

Vous faites confiance aux salauds qui nous gouvernent pour qu'ils s'arrêtent de légiférer? Moi pas.
[message édité par dieangel le 21/03/2012 à 19:35 ]
Inscrit le 06/04/2011
3852 messages publiés
Elisheva, le 21/03/2012 - 13:58
cette loi n'est pas là pour les cas particulier mais pour la société en général.
En "cachant", elle permet de limiter notablement la propagation des clichés merdiques qui braquent les communautés les unes contre les autres.
C'est une loi de société, un axe majeur pour montrer à la société qu'il n'est pas normal de haïr quelqu'un.
De la même manière, il existe une loi interdisant d'insulter quelqu'un. Pourquoi ? Parce que la loi aide à cadrer la société, ce qui est normal de faire et ce qui ne doit pas l'être.

Je ne nie pas le bien-fondé de l'intention, mais cela pose quand même quelques questions.

Par exemple, on interdit les propos racistes, mais où commencent-ils? Quid de l'humour? Et que dire des vérités que l'on tait par peur justement d'être taxés de racistes?

Sans compter que certains estiment avoir de bonnes raisons de haïr: ceux qui par exemple condamnent une religion pour sa violence, ils peuvent dégainer le livre correspondant et dire que le texte est une incitation à telle dérive qui pour eux est inacceptable...mais non, la loi leur interdit. Par principe. Au final, on se retrouve avec un interminable débat où tout est question d'interprétation du texte sacré, avec différents sons de cloches, etc.. Bref, on interdit de facto la critique, ce qui est à mon avis plutôt malsain.

De plus, il y a de nombreuses haines fondées sur des critères autres que raciaux ou religieux, pourquoi seraient-ils eux non punis?

Avec une idée louable au départ, je crois que l'on dérape un peu. Surtout que forcer au silence n'a jamais changé les idées. C'est même à force de les contraindre au silence que parfois, certains explosent. Ou se radicalisent d'un côté ou de l'autre...

Il n'est pas question d'opinion meilleure qu'une autre. Il est question de haine à l'intérieur d'une société.
Formuler publiquement ce genre de propos ne peut avoir que des conséquences négatives.

Si on veut: ne pas apprécier quelque chose n'implique pas forcément la haine, ni le passage à l'acte.

Et perso, si je vois les conséquences négatives, je vois aussi et surtout une formatage des opinions, où l'on dit implicitement comment penser.

Evidemment, ceux qui vont dans le sens de la loi sont persuadés que c'est normal, que c'est le bon sens...mais par définition, celui qui pense autrement trouvera cela anormal car son opinion lui semblera aussi la meilleure.

Alors qui a raison? Si on dit que l'un peut parler, l'autre doit se taire: on instaure bien des opinions, tendances, positions (ou peu importe le nom) plus valables que d'autres. Et on le décrète en tuant le débat, pas très démocratique à mes yeux...

merci
Inscrit le 14/07/2004
7736 messages publiés
flob (Modérateur(rice)) le 21/03/2012 à 21:12
dannyel, le 21/03/2012 - 21:02

Elisheva, le 21/03/2012 - 13:58

cette loi n'est pas là pour les cas particulier mais pour la société en général.
En "cachant", elle permet de limiter notablement la propagation des clichés merdiques qui braquent les communautés les unes contre les autres.
C'est une loi de société, un axe majeur pour montrer à la société qu'il n'est pas normal de haïr quelqu'un.
De la même manière, il existe une loi interdisant d'insulter quelqu'un. Pourquoi ? Parce que la loi aide à cadrer la société, ce qui est normal de faire et ce qui ne doit pas l'être.


Je ne nie pas le bien-fondé de l'intention, mais cela pose quand même quelques questions.

Par exemple, on interdit les propos racistes, mais où commencent-ils? Quid de l'humour? Et que dire des vérités que l'on tait par peur justement d'être taxés de racistes?

Sans compter que certains estiment avoir de bonnes raisons de haïr: ceux qui par exemple condamnent une religion pour sa violence, ils peuvent dégainer le livre correspondant et dire que le texte est une incitation à telle dérive qui pour eux est inacceptable...mais non, la loi leur interdit. Par principe. Au final, on se retrouve avec un interminable débat où tout est question d'interprétation du texte sacré, avec différents sons de cloches, etc.. Bref, on interdit de facto la critique, ce qui est à mon avis plutôt malsain.

De plus, il y a de nombreuses haines fondées sur des critères autres que raciaux ou religieux, pourquoi seraient-ils eux non punis?

Avec une idée louable au départ, je crois que l'on dérape un peu. Surtout que forcer au silence n'a jamais changé les idées. C'est même à force de les contraindre au silence que parfois, certains explosent. Ou se radicalisent d'un côté ou de l'autre...

Il n'est pas question d'opinion meilleure qu'une autre. Il est question de haine à l'intérieur d'une société.
Formuler publiquement ce genre de propos ne peut avoir que des conséquences négatives.


Si on veut: ne pas apprécier quelque chose n'implique pas forcément la haine, ni le passage à l'acte.

Et perso, si je vois les conséquences négatives, je vois aussi et surtout une formatage des opinions, où l'on dit implicitement comment penser.

Evidemment, ceux qui vont dans le sens de la loi sont persuadés que c'est normal, que c'est le bon sens...mais par définition, celui qui pense autrement trouvera cela anormal car son opinion lui semblera aussi la meilleure.

Alors qui a raison? Si on dit que l'un peut parler, l'autre doit se taire: on instaure bien des opinions, tendances, positions (ou peu importe le nom) plus valables que d'autres. Et on le décrète en tuant le débat, pas très démocratique à mes yeux...


merci

+1
Inscrit le 21/03/2012
3 messages publiés

Christian.W, le 21/03/2012 - 17:06
Si on était aux USA, on aurait au moins l'ACLU pour défendre nos droits civiques, pour s'écrier: "je n'aime pas ce que vous dites, mais je défendrai votre droit de le dire."

Même question qu'à l'autre personne qui ne voulait aucune limite à la liberté d'expression (et qui n'a pas répondu):

Si je dis publiquement "je paye 10.000 euros pour la tête de ma femme"
Est-ce que mes propos doivent être sanctionnés ou pas ?

Non, ce n'est pas une opinion: c'est une incitation au meurtre. De même, "file-moi ton lare-feuille ou je te crève un oeil" n'est pas non plus l'expression d'une opinion ou d'un sentiment: c'est une menace. Dans ces deux cas, le verbe sert à concrétiser un délit/crime *physique*. Ce n'est pas tant le contenu du propos qui pose problème: "je souhaite le décès de mon épouse" / "j'aimerais que vous me donniez votre porte-feuille", qui ne sont que des souhaits. En revanche, c'est bien la contrainte exercée ("[sinon] je te crève un oeil"), respectivement l'incitation au crime ("je paye 10.000 euros"), qui sont condamnables, et elles l'auraient été peu importe comment elles avaient été communiquées: que ce soit par la parole ou plus subtilement (ce qui est facilement imaginable dans tous les cas de contrainte/menace cachée).

Dans le cas britannique, c'est bien la parole elle-même, en tant qu'expression d'une opinion ou d'un sentiment, qui est censurée: vous n'êtes plus libre d'exprimer votre pensée. On en est arrivé au point où le dialogue suivant ne relève plus de la fiction orwellienne, mais bien de la réalité de 2012:
**QUESTION: " Monsieur le Député, que pensez-vous de (un sujet pas politiquement correct: au hasard, l'existence des chambres à gaz) ? "
**RÉPONSE : " Je suis désolé mais il m'est légalement interdit, sous peine de prison, d'exprimer mon opinion à ce sujet."
[message édité par Christian.W le 22/03/2012 à 07:00 ]
Christian.W, le 22/03/2012 - 06:20
Non, ce n'est pas une opinion: c'est une incitation au meurtre.

dieangel, le 21/03/2012 - 19:32
Non.
Tu n'as rien fait de mal tant que ce ne sont que des mots.

J'en étais sur: les chantres de la liberté absolue ne sont même pas d'accord entre eux.
Au moins, Dieangel a le mérite de la cohérence. (je trouve cette position particulièrement dangereuse, mais elle est cohérente)
Christian, tu imposes donc certaines limites. Tu trouves l'incitation au meurtre inadmissible, d'autres trouvent l'incitation à la ségrégation inadmissible. Dans le cas présent, "retourne dans ton champ de coton" EST de la ségrégation.
Inscrit le 19/11/2009
367 messages publiés
Bon, j'ai pas lu tout ce qui a été posté depuis mon seul post (un des 1ers), j'ai juste vu que comme je m'y attendais il y en a certains qui sont venus défendre ce raciste alcoolique au nom de la liberté d'expression, quitte à le faire passer pour une victime d'une répression judiciaire digne d'un régime totalitaire. Ce que je n'ai pas lu pour l'instant c'est le point de vue des vrais victimes : le sportif qui est mort avait une famille je suppose, d'après vous est-ce que les commentaires racistes et haineux de votre "victime" ne sont pas blessants pour eux ? N'ont-ils pas le droit d'exiger réparation pour le préjudice subit qui lui est bien réel, non seulement ils ont perdu un être cher mais en plus ils doivent supporter les propos injurieux de racistes sur internet ? Voilà, c'est à ça que sert la loi contre les propos racistes, à défendre ces gens qui eux n'ont pas forcément le droit de paroles que vous défendez avec autant de zèle.
Inscrit le 19/11/2009
367 messages publiés
Et je vais même préciser ma pensée : mettez-vous à la place de la famille du sportif, vous venez de perdre brutalement un fils-frère-père, et là un inconnu vient cracher sur son cadavre en insultant sa mémoire, comment vous réagissez ? Perso la seule réaction que je peux envisager face autant de haine et de stupidité c'est le démolissage de sa gueule de con avec un séjour à l'hosto en bonus pour lui et probablement un séjour en taule pour moi. Mais nous sommes dans une démocratie civilisée, le citoyen ne doit pas se faire justice lui-même, et heureusement il existe une loi qui s'applique à ce cas et qui va punir le délit et réparer autant que faire se peut le préjudice. Remettre en cause les limites fixées par la loi à la liberté d'expression pour défendre une liberté d'expression qui serait toute puissante, c'est renier les fondements même de notre société et toutes ces règles qui nous permmettent de vivre ensemble sans nous entretuer, et en voulant défendre vos libertés de citoyens de démocraties civilisées de manière aussi aveugle que vous le faites, vous en arrivez finalement à les affaiblir.
Inscrit le 28/08/2004
6862 messages publiés
Leto42, le 22/03/2012 - 11:09
mettez-vous à la place de la famille du sportif, vous venez de perdre brutalement un fils-frère-père, et là un inconnu vient cracher sur son cadavre en insultant sa mémoire, comment vous réagissez ? Perso la seule réaction que je peux envisager face autant de haine et de stupidité c'est le démolissage de sa gueule de con avec un séjour à l'hosto en bonus pour lui et probablement un séjour en taule pour moi. Mais nous sommes dans une démocratie civilisée, le citoyen ne doit pas se faire justice lui-même, et heureusement il existe une loi qui s'applique à ce cas et qui va punir le délit et réparer autant que faire se peut le préjudice. Remettre en cause les limites fixées par la loi à la liberté d'expression pour défendre une liberté d'expression qui serait toute puissante, c'est renier les fondements même de notre société et toutes ces règles qui nous permmettent de vivre ensemble sans nous entretuer, et en voulant défendre vos libertés de citoyens de démocraties civilisées de manière aussi aveugle que vous le faites, vous en arrivez finalement à les affaiblir.

Disons qu'il y a deux niveaux que tu sembles confondre: les opinions et les attaques. On voit tout de suite la différence entre crier "à mort les XXX" et dire "le mouvement XXX est dangereux parce que ceci-cela".
L'opinion doit être respectée, les attaques condamnées.

Le problème est la zone floue où certains jouent l'ambiguité, comme cette blague à la c*** sur Twitter. Et tu le soulignes, sur un homme blessé qui plus est (il n'est pas mort, il est sorti du coma, il me semble).

Mais la question ne se pose pas ici.

Pourquoi? Parce que, dans ce twit méprisant, il n'y a aucune opinion, juste un mépris affiché, basé sur un cliché historique. Donc autant je défends la liberté des opinions, autant je trouve que ses propos méprisables n'entrent pas dans ce cadre.

Ce n'est donc pas au nom de la liberté d'expression que je trouverais une condamnation en justice déplacée. Non, ici, c'est plus du "très mauvais goût", donc une question de savoir-vivre. Est-ce à la justice d'intervenir? Je ne crois pas. L'opprobe générale est à mes yeux la meilleure réponse, car il va recevoir une avalanche de critiques, qui le feront peut-être réfléchir plus qu'une amende mécanique.

Cela va lancer un débat, faire bouger l'opinion, et si cet homme doit changer d'avis, ce doit être pour de vrai, et pas juste se taire par peur d'une amende. On sait bien que l'homme fonctionne au "pas vu, pas pris". Les petites blagues racistes continueront, si on les cache au lieu de les combattre.
[message édité par Elisheva le 22/03/2012 à 13:50 ]
Inscrit le 19/11/2009
367 messages publiés
Elisheva, le 22/03/2012 - 13:37
Leto42, le 22/03/2012 - 11:09
mettez-vous à la place de la famille du sportif, vous venez de perdre brutalement un fils-frère-père, et là un inconnu vient cracher sur son cadavre en insultant sa mémoire, comment vous réagissez ? Perso la seule réaction que je peux envisager face autant de haine et de stupidité c'est le démolissage de sa gueule de con avec un séjour à l'hosto en bonus pour lui et probablement un séjour en taule pour moi. Mais nous sommes dans une démocratie civilisée, le citoyen ne doit pas se faire justice lui-même, et heureusement il existe une loi qui s'applique à ce cas et qui va punir le délit et réparer autant que faire se peut le préjudice. Remettre en cause les limites fixées par la loi à la liberté d'expression pour défendre une liberté d'expression qui serait toute puissante, c'est renier les fondements même de notre société et toutes ces règles qui nous permmettent de vivre ensemble sans nous entretuer, et en voulant défendre vos libertés de citoyens de démocraties civilisées de manière aussi aveugle que vous le faites, vous en arrivez finalement à les affaiblir.

Disons qu'il y a deux niveaux que tu sembles confondre: les opinions et les attaques. On voit tout de suite la différence entre crier "à mort les XXX" et dire "le mouvement XXX est dangereux parce que ceci-cela".
L'opinion doit être respectée, les attaques condamnées.

Le problème est la zone floue où certains jouent l'ambiguité, comme cette blague à la c*** sur Twitter. Et tu le soulignes, sur un homme blessé qui plus est (il n'est pas mort, il est sorti du coma, il me semble).

Mais la question ne se pose pas ici.

Pourquoi? Parce que, dans ce twit méprisant, il n'y a aucune opinion, juste un mépris affiché, basé sur un cliché historique. Donc autant je défends la liberté des opinions, autant je trouve que ses propos méprisables n'entrent pas dans ce cadre.

Ce n'est donc pas au nom de la liberté d'expression que je trouverais une condamnation en justice déplacée. Non, ici, c'est plus du "très mauvais goût", donc une question de savoir-vivre. Est-ce à la justice d'intervenir? Je ne crois pas. L'opprobe générale est à mes yeux la meilleure réponse, car il va recevoir une avalanche de critiques, qui le feront peut-être réfléchir plus qu'une amende mécanique.

Cela va lancer un débat, faire bouger l'opinion, et si cet homme doit changer d'avis, ce soit être pour de vrai, et pas juste se taire par peur d'une amende. On sait bien que l'homme fonctionne au "pas vu, pas pris". Les petites blagues racistes continueront, si on les cache au lieu de les combattre.

Non non je ne confond rien, c'est vous qui confondez la liberté de pensée et la liberté d'expression. Tu as le droit de penser ce que tu veux, mais tu n'as pas le droit d'exprimer n'importe quoi car ta liberté s'arrête là où celles des autres commencent (1ère chose que j'ai appris au cours d'éducation civique, mais je crois que l'éducation civique a été supprimé des programmes depuis, dommage).
Inscrit le 28/08/2004
6862 messages publiés
Leto42, le 22/03/2012 - 13:45
Non non je ne confond rien, c'est vous qui confondez la liberté de pensée et la liberté d'expression. Tu as le droit de penser ce que tu veux, mais tu n'as pas le droit d'exprimer n'importe quoi car ta liberté s'arrête là où celles des autres commencent (1ère chose que j'ai appris au cours d'éducation civique, mais je crois que l'éducation civique a été supprimé des programmes depuis, dommage).

Heu, il faudrait déjà réfléchir à ce que cela implique, la "liberté des autres".

Parce que bon, ça se contredit un peu: pourquoi la liberté de donner TON opinion passerait avant celle du voisin qui ne pense pas comme toi? On dit que le tienne ets juste, et pas celle du voisin.

Mais QUI décide? Qui te dis que toi tu as raison et lui tort, puisque justement on l'oblige à se taire et on interdit le débat?
Ne vaut-il pas mieux que l'on en discute plutôt que de se voiler la face sur un problème de société?

Tu cites les cours d'éducation civique: imagine le cours, où l'élève qui a des préjugés se voit opposer un "tais-toi" au lieu de débattre. A ton avis, qu'est-ce qui sera le plus efficace pour son éducation?

EDIT: marre de ces posts qui suppriment des passages à la ligne...un admin peut se pencher sur la question svp?
[message édité par Elisheva le 22/03/2012 à 14:13 ]
Inscrit le 19/11/2009
367 messages publiés
Elisheva, le 22/03/2012 - 14:10
Leto42, le 22/03/2012 - 13:45
Non non je ne confond rien, c'est vous qui confondez la liberté de pensée et la liberté d'expression. Tu as le droit de penser ce que tu veux, mais tu n'as pas le droit d'exprimer n'importe quoi car ta liberté s'arrête là où celles des autres commencent (1ère chose que j'ai appris au cours d'éducation civique, mais je crois que l'éducation civique a été supprimé des programmes depuis, dommage).

Heu, il faudrait déjà réfléchir à ce que cela implique, la "liberté des autres".

Parce que bon, ça se contredit un peu: pourquoi la liberté de donner TON opinion passerait avant celle du voisin qui ne pense pas comme toi? On dit que le tienne ets juste, et pas celle du voisin.

Mais QUI décide? Qui te dis que toi tu as raison et lui tort, puisque justement on l'oblige à se taire et on interdit le débat?
Ne vaut-il pas mieux que l'on en discute plutôt que de se voiler la face sur un problème de société?

Tu cites les cours d'éducation civique: imagine le cours, où l'élève qui a des préjugés se voit opposer un "tais-toi" au lieu de débattre. A ton avis, qu'est-ce qui sera le plus efficace pour son éducation?

EDIT: marre de ces posts qui suppriment des passages à la ligne...un admin peut se pencher sur la question svp?

Bon, tu ne m'as toujours pas compris, donc je développe : pour toi la liberté de vivre sereinement ta vie de citoyen dans une démocratie sans être aggressé que ce soit verbalement ou physiquement par un pauvre con tout ça parce que t'as pas la même couleur de peau que lui, tu la places avant ou après la liberté d'expression ? Enfin faut être clair là, ce que vous défendez ce n'est pas la liberté d'expression mais la liberté d'insulter gratuitement autrui en toute impunité. Et bien faite attention à ce que vous demandez, si demain ce que vous défendez est appliquée, je ne te connais pas mais je me ferai un plaisir de créer un site entièrement dédié à te pourrir d'insultes toi et ta famille au nom de la liberté d'expression. Quel beau monde vous nous préparez.
Inscrit le 28/08/2004
6862 messages publiés
Bon, tu ne m'as toujours pas compris, donc je développe : pour toi la liberté de vivre sereinement ta vie de citoyen dans une démocratie sans être aggressé que ce soit verbalement ou physiquement par un pauvre con tout ça parce que t'as pas la même couleur de peau que lui, tu la places avant ou après la liberté d'expression ?

La réponse est dans ta question: tu parles d'AGRESSION. Et j'ai bien dit qu'agresser, appeler à tuer, etc, ce n'est pas une OPINION, c'est interférer dans la vie d'autrui en s'en prenant à lui.
Ce serait bien de lire mes posts, ça aiderait à y voir clair...
Au passage, je vois que tu ne me réponds pas sur le cours d'éducation civique, et la façon dont toi, tu le mènerais. Dommage, car cela montrerait bien la limite de ta théorie.
Enfin faut être clair là, ce que vous défendez ce n'est pas la liberté d'expression mais la liberté d'insulter gratuitement autrui en toute impunité. Et bien faite attention à ce que vous demandez, si demain ce que vous défendez est appliquée, je ne te connais pas mais je me ferai un plaisir de créer un site entièrement dédié à te pourrir d'insultes toi et ta famille au nom de la liberté d'expression.

Et là, tu tomberas sous le coup ET de la loi ET de l'illégitimité. Traiter de c** n'est pas exprimer une idée, mais du mépris gratuit. Dire que l'autre se trompe sur tel ou tel point, ça c'est une prise de position,

Tu comprends la différence entre OPINION et INSULTE?

Parce qu'avant de débattre, il te faudra ouvrir un dictionnaire...
[message édité par Elisheva le 23/03/2012 à 10:52 ]
Inscrit le 19/11/2009
367 messages publiés
Elisheva, le 23/03/2012 - 10:50
Bon, tu ne m'as toujours pas compris, donc je développe : pour toi la liberté de vivre sereinement ta vie de citoyen dans une démocratie sans être aggressé que ce soit verbalement ou physiquement par un pauvre con tout ça parce que t'as pas la même couleur de peau que lui, tu la places avant ou après la liberté d'expression ?

La réponse est dans ta question: tu parles d'AGRESSION. Et j'ai bien dit qu'agresser, appeler à tuer, etc, ce n'est pas une OPINION, c'est interférer dans la vie d'autrui en s'en prenant à lui.
Ce serait bien de lire mes posts, ça aiderait à y voir clair...
Au passage, je vois que tu ne me réponds pas sur le cours d'éducation civique, et la façon dont toi, tu le mènerais. Dommage, car cela montrerait bien la limite de ta théorie.
Enfin faut être clair là, ce que vous défendez ce n'est pas la liberté d'expression mais la liberté d'insulter gratuitement autrui en toute impunité. Et bien faite attention à ce que vous demandez, si demain ce que vous défendez est appliquée, je ne te connais pas mais je me ferai un plaisir de créer un site entièrement dédié à te pourrir d'insultes toi et ta famille au nom de la liberté d'expression.

Et là, tu tomberas sous le coup ET de la loi ET de l'illégitimité. Traiter de c** n'est pas exprimer une idée, mais du mépris gratuit. Dire que l'autre se trompe sur tel ou tel point, ça c'est une prise de position,

Tu comprends la différence entre OPINION et INSULTE?

Parce qu'avant de débattre, il te faudra ouvrir un dictionnaire...


Du coup, "LOL, F--- Muamba. Il est mort ! Retourne dans ton champ de coton", tu penses que c'est quoi si ce n'est pas une insulte ? Une opinion ? Une vérité peut-être ?
Inscrit le 28/08/2004
6862 messages publiés
Leto42, le 23/03/2012 - 11:12
Du coup, "LOL, F--- Muamba. Il est mort ! Retourne dans ton champ de coton", tu penses que c'est quoi si ce n'est pas une insulte ? Une opinion ? Une vérité peut-être ?

Merci de me confirmer que tu me réponds sans lire mes posts.

Regarde ce que j'ai mis hier, à 13:37. c'est juste là, un peu plus haut, page 6. Ca devrait répondre à ta question....

Après, si tu veux discuter, pas de souci.
[message édité par Elisheva le 23/03/2012 à 13:04 ]
Inscrit le 19/11/2009
367 messages publiés
Elisheva, le 23/03/2012 - 13:03
Leto42, le 23/03/2012 - 11:12
Du coup, "LOL, F--- Muamba. Il est mort ! Retourne dans ton champ de coton", tu penses que c'est quoi si ce n'est pas une insulte ? Une opinion ? Une vérité peut-être ?

Merci de me confirmer que tu me réponds sans lire mes posts.

Regarde ce que j'ai mis hier, à 13:37. c'est juste là, un peu plus haut, page 6. Ca devrait répondre à ta question....

Après, si tu veux discuter, pas de souci.

Désolé mais moi je parle du sujet de l'article, et j'ai bien précisé que je n'ai pas lu les 6 pages de discussion philosophique sur la différence entre "insulte" et "opinion", parce que dans le cas qui nous intéresse là y'a aucune ambiguité il s'agit bien d'une insulte et c'est indéfendable. Maintenant je me demande bien à quoi elle vous sert la "liberté d'expression" si vous ne retenez des propos des autres que ce qui vous arrange.
Inscrit le 28/08/2004
6862 messages publiés
Désolé mais moi je parle du sujet de l'article, et j'ai bien précisé que je n'ai pas lu les 6 pages de discussion philosophique sur la différence entre "insulte" et "opinion",

C'est bien dommage, car tu arrives, tu accuses les autres d'avoir des positions qu'ils n'ont pas, de dire quelque chose qui te choque, mais qu'ils n'ont pas dit,...avoue que ce n'est pas facile de parler avec quelqu'un dans ces conditions.

Pour te répondre, je trouve que ce twit est avant tout une "blague" de très très mauvais goût. Pas une opinion, c'est certain. Il joue sur un vieux cliché méprisant. insulte? Je ne sais pas, il joue clairement sur l'ambigüité...

Et je disais aussi qu'il vaut mieux qu'il le dise: cela va lui attirer une volée de bois vert bien méritée, et amener le débat.

Tu préfères qu'il se taise? Cela ne l'empêchera pas de penser de la sorte. Autant qu'il le dise pour que la société, par le débat et la réprobation générale, lui démontre qu'il ne devrait pas dire de telle âneries.
[message édité par Elisheva le 23/03/2012 à 13:49 ]
Inscrit le 19/11/2009
367 messages publiés
Elisheva, le 23/03/2012 - 13:48
Désolé mais moi je parle du sujet de l'article, et j'ai bien précisé que je n'ai pas lu les 6 pages de discussion philosophique sur la différence entre "insulte" et "opinion",

C'est bien dommage, car tu arrives, tu accuses les autres d'avoir des positions qu'ils n'ont pas, de dire quelque chose qui te choque, mais qu'ils n'ont pas dit,...avoue que ce n'est pas facile de parler avec quelqu'un dans ces conditions.

Pour te répondre, je trouve que ce twit est avant tout une "blague" de très très mauvais goût. Pas une opinion, c'est certain. Il joue sur un vieux cliché méprisant. insulte? Je ne sais pas, il joue clairement sur l'ambigüité...

Et je disais aussi qu'il vaut mieux qu'il le dise: cela va lui attirer une volée de bois vert bien méritée, et amener le débat.

Tu préfères qu'il se taise? Cela ne l'empêchera pas de penser de la sorte. Autant qu'il le dise pour que la société, par le débat et la réprobation générale, lui démontre qu'il ne devrait pas dire de telle âneries.

Je te laisse expliquer à la famille du mort qu'il s'agit d'une mauvaise blaguounette qui joue sur l'ambiguité. Bonne chance.
Inscrit le 19/11/2009
367 messages publiés
Elisheva, le 23/03/2012 - 13:48

Désolé mais moi je parle du sujet de l'article, et j'ai bien précisé que je n'ai pas lu les 6 pages de discussion philosophique sur la différence entre "insulte" et "opinion",


Et je disais aussi qu'il vaut mieux qu'il le dise: cela va lui attirer une volée de bois vert bien méritée, et amener le débat.

Tu préfères qu'il se taise? Cela ne l'empêchera pas de penser de la sorte. Autant qu'il le dise pour que la société, par le débat et la réprobation générale, lui démontre qu'il ne devrait pas dire de telle âneries.

Et je vais aussi répondre à ça, car il y a une véritable contradiction dans ton discours. Donc si j'ai bien compris tu défends les libertés de cet individu, surtout sa liberté d'expression, mais d'un autre coté tu protèges son droit à la parole pour mieux détecter ce qu'il pense pour ensuite corriger sa manière de pensée par la discussion et quelque part une forme d'éducation (concept qui poussé à l'extrème s'appelle de l'endoctrinement). Donc tu défends sa liberté d'expression mais tu le fais uniquement pour mieux le priver de sa liberté de penser, tu ne trouves pas qu'un truc cloche ? Enfin, qui es-tu pour décider que ta manière de pensée est meilleure que la sienne et chercher à lui imposer ta vision des choses, la bonne vision ? Ce qui est condamnable ce n'est pas ce qu'il pense dans son fort intérieur et qui ne sort pas de son crâne car ces pensées là n'appartiennent qu'à lui, ce qu'il faut condamner c'est bien ce qu'il exprime. Ce n'est qu'à partir du moment où il laisse sortir sa haine et que ses pensées intéragissent avec la société qui l'entoure qu'elles ne lui appartiennent plus et deviennent répréhensibles, car elles peuvent causer des dommages. Donc toi tu le laisses parler mais pour mieux changer ses pensées, tu ne te rends pas compte que c'est encore plus liberticide que limiter son droit à s'exprimer ? Ce n'est plus qu'il n'a plus le droit de dire des propos racistes, tu lui refuses le droit de simplement y penser, et au nom de quoi ? De la défense de la liberté ? Bref.
[message édité par Leto42 le 23/03/2012 à 16:45 ]
Inscrit le 24/04/2007
3021 messages publiés
Elisheva, le 23/03/2012 - 13:03
Regarde ce que j'ai mis hier, à 13:37.

Au passage, c'est vraiment classe, comme heure pour poster un message !
Inscrit le 24/03/2009
916 messages publiés
Merci pour la mise à jour.

Je maintiens ce tout ce que j'ai dit et je trouve que ses deux mois au frais devraient lui permettre d'éponger en partie son crétinisme.

Et j'applaudis le coup du "Non mais j'étais bourré ! - En fait non, c'est mon compte qui a été hacké !", c'est du joli.
Non seulement on a à faire à un crétin fini, mais qui en plus ment et n'assume pas.

Bon séjour à lui (espérons pour lui et son intégrité physique qu'il ne rencontre pas trop de personnes ayant une couleur de peau un peu foncée).
[message édité par Warp le 27/03/2012 à 17:21 ]
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
Leto42, le 23/03/2012 - 14:52

Je te laisse expliquer à la famille du mort qu'il s'agit d'une mauvaise blaguounette qui joue sur l'ambiguité. Bonne chance.

Dans ce cas là, je ne peux pas me moquer d'une religion parce que ça va choquer ses fidèles ? Je ne peux pas critiquer un homme politique mort parce que sa famille va être choquée ?

Avec ton discours, on se place du côté des islamistes voulant condamner les caricatures de Mahomet.

Donc si j'ai bien compris, on peut se moquer de la religion mais pas de l'origine ethnique ?

Où est la liste des aspects d'une personne dont on peut se moquer ?

Warp, le 27/03/2012 - 17:20
Merci pour la mise à jour.

Je maintiens ce tout ce que j'ai dit et je trouve que ses deux mois au frais devraient lui permettre d'éponger en partie son crétinisme.

Et j'applaudis le coup du "Non mais j'étais bourré ! - En fait non, c'est mon compte qui a été hacké !", c'est du joli.
Non seulement on a à faire à un crétin fini, mais qui en plus ment et n'assume pas.

Bon séjour à lui (espérons pour lui et son intégrité physique qu'il ne rencontre pas trop de personnes ayant une couleur de peau un peu foncée).

Ben oui, pour une phrase sur Tweeter le mec a un casier : pas de bon boulot (à vie), réinsertion difficile et probablement un futur délinquant (le taux de récidive une fois arrivé en prison est immense), je te parle même pas du risque d'être pris sous l'aile d'une bande organisée du crime.

Trop classe, en effet quel soulagement pour la société : on transforme un supporter raciste en bandit raciste !
[message édité par tass_ le 27/03/2012 à 17:33 ]
Inscrit le 26/02/2008
799 messages publiés
JJ2458, le 20/03/2012 - 17:07
Hahaha. Voilà donc la nouvelle police, elle sert de police de la pensée et ne protège plus ses citoyens (niveau sécurité c'est pas top au RU, malgré les milliers de caméras installées partout). Le "racisme" est devenu un étendard justifiant tout et n'importe quoi. Et les abrutis de bobos vont encore acclâmer cette nouvelle, à n'en point douter.

ah c'est clair les fachos sont tellement plus subtils, plus intelligents...
Inscrit le 18/03/2008
787 messages publiés
Leto42, le 23/03/2012 - 16:37

Elisheva, le 23/03/2012 - 13:48

Désolé mais moi je parle du sujet de l'article, et j'ai bien précisé que je n'ai pas lu les 6 pages de discussion philosophique sur la différence entre "insulte" et "opinion",



Et je disais aussi qu'il vaut mieux qu'il le dise: cela va lui attirer une volée de bois vert bien méritée, et amener le débat.

Tu préfères qu'il se taise? Cela ne l'empêchera pas de penser de la sorte. Autant qu'il le dise pour que la société, par le débat et la réprobation générale, lui démontre qu'il ne devrait pas dire de telle âneries.


Et je vais aussi répondre à ça, car il y a une véritable contradiction dans ton discours. Donc si j'ai bien compris tu défends les libertés de cet individu, surtout sa liberté d'expression, mais d'un autre coté tu protèges son droit à la parole pour mieux détecter ce qu'il pense pour ensuite corriger sa manière de pensée par la discussion et quelque part une forme d'éducation (concept qui poussé à l'extrème s'appelle de l'endoctrinement). Donc tu défends sa liberté d'expression mais tu le fais uniquement pour mieux le priver de sa liberté de penser, tu ne trouves pas qu'un truc cloche ? Enfin, qui es-tu pour décider que ta manière de pensée est meilleure que la sienne et chercher à lui imposer ta vision des choses, la bonne vision ? Ce qui est condamnable ce n'est pas ce qu'il pense dans son fort intérieur et qui ne sort pas de son crâne car ces pensées là n'appartiennent qu'à lui, ce qu'il faut condamner c'est bien ce qu'il exprime. Ce n'est qu'à partir du moment où il laisse sortir sa haine et que ses pensées intéragissent avec la société qui l'entoure qu'elles ne lui appartiennent plus et deviennent répréhensibles, car elles peuvent causer des dommages. Donc toi tu le laisses parler mais pour mieux changer ses pensées, tu ne te rends pas compte que c'est encore plus liberticide que limiter son droit à s'exprimer ? Ce n'est plus qu'il n'a plus le droit de dire des propos racistes, tu lui refuses le droit de simplement y penser, et au nom de quoi ? De la défense de la liberté ? Bref.

Les idées quelles qu'elles soient, doivent être dévoilées au grand jour pour juger de leur validité, on ne combat, (ou ne valide) une opinion que par le débat, décider ce qui est une idée qu'il faut louer ou réprimer par un jugement arbitraire et une inscription dans la loi ce n'est pas démocratique.
Ce n'est pas toi ou moi qui avons le droit de décider de ce qui est une idée "mauvaise" c'est la société tout entière.
Si demain la majorité des Français désire de la viande halal, la boucherie classique sera une exception.
Placer des interdictions d'expression arbitraire c'est figer par la loi les moeurs et coutumes d'une société en accord avec les convictions d'une seule ou d'une poignée de personnes qui ne reflètent pas la population entière.
Et comme d'habitude, si on commence à émettre des restrictions, où s'arrête t-on ?
Ce genre de restrictions à la liberté d'expression n'ont pas leur place dans une démocratie, elles ont leur place dans un régime totalitaire ou ultra religieux où la voix d'un leader fait figure de loi. L'intention peut être aussi pure qu'il soit, cela ne change rien à l'affaire.
Ne dit on pas que l'enfer est pavé de bonnes intentions?
Inscrit le 02/04/2010
1055 messages publiés
dieangel, le 27/03/2012 - 22:05
Les idées quelles qu'elles soient, doivent être dévoilées au grand jour pour juger de leur validité, on ne combat, (ou ne valide) une opinion que par le débat, décider ce qui est une idée qu'il faut louer ou réprimer par un jugement arbitraire et une inscription dans la loi ce n'est pas démocratique.
Ce n'est pas toi ou moi qui avons le droit de décider de ce qui est une idée "mauvaise" c'est la société tout entière.
Si demain la majorité des Français désire de la viande halal, la boucherie classique sera une exception.
Placer des interdictions d'expression arbitraire c'est figer par la loi les moeurs et coutumes d'une société en accord avec les convictions d'une seule ou d'une poignée de personnes qui ne reflètent pas la population entière.
Et comme d'habitude, si on commence à émettre des restrictions, où s'arrête t-on ?
Ce genre de restrictions à la liberté d'expression n'ont pas leur place dans une démocratie, elles ont leur place dans un régime totalitaire ou ultra religieux où la voix d'un leader fait figure de loi. L'intention peut être aussi pure qu'il soit, cela ne change rien à l'affaire.
Ne dit on pas que l'enfer est pavé de bonnes intentions?

Il y a quelques petites choses a prendre en compte.

- La liberte de penser est totale, ne serait-ce que parce qu'il est impossible de savoir ce que quelqu'un pense. Dans notre societe on juge des actes. Et les restrictions a la liberte, comme cela a ete dit des la page 1 des commentaires, sont normales pour que se maintienne une societe un peu stable.

- Ne poussons pas: la liberte d'expression est assez large dans notre societe (meme si, parfois, elle manque de poids). Mais des limites existent comme pour toute autre liberte (excepte la liberte d'opinion, voir mon point precedent). Ce n'est pas cense etre arbitraire: des lois sont debattues (en theorie, quand ce n'est pas du "favorable/anefe/accepte") et votees lors de processus definis par des textes. Une liberte d'expression totale n'ouvre pas la voie au debat, mais au conflit. Dans le cas qui nous occupe, l'injure raciste est un delit donc, selon la loi, elle n'est pas couverte par la liberte d'expression. Et c'est un juge qui a decide si le propos etait effectivement une injure raciste. La loi ne definit pas la liste exhaustive des propos interdits, ce n'est donc pas fige dans le temps. De meme, la loi elle-meme peut changer avec le temps. Si on trouve que se traiter de tous les noms devient "normal", on pourra abroger la loi, ou simplement ne plus se trainer en justice pour ca.

- Pour faire un parallele, l'article 13 de la DUDH definit la liberte fondamentale de circulation. Mettre quelqu'un en prison est une atteinte radicale a cette liberte. Est-ce arbitraire et totalitaire? Peut-etre selon certains. Mais la societe "en general" juge cette pratique acceptable, tant que cela se fait au terme d'un processus juridique legitime evidemment. L'interdiction de l'injure raciste est du meme ordre: une restriction definie par une loi avec l'objectif de reduire les tensions internes a la societe. Est-ce injuste a tes yeux? Bats-toi pour le faire reconnaitre par une majorite (non silencieuse de preference) et fait changer la loi. Est-ce que cette loi atteint son but? Autre bonne question, tout aussi sujet a debat. (J'aurais tendance a penser que oui: personnellement, je me sens moins stresse quand on ne m'insulte pas gratuitement. Mais ce n'est que mon avis personnel.)

- Apres, je suis d'accord sur le fait que, dans ce cas precis, l'envoyer en prison etait un peu excessif.
Inscrit le 29/08/2008
1135 messages publiés
Apres, je suis d'accord sur le fait que, dans ce cas precis, l'envoyer en prison etait un peu excessif.


C'est ça quand on entrouve des portes, certains s'y engouffrent pleinement mais c'est pour le "bien" de la société (alors qu'à 800m des predicateurs publics prechent tranquille la haine contre l'occident); une bonne société de débiles...
Inscrit le 28/03/2012
1 messages publiés
Je trouve la sentence largement exagérée. Des commentaires comme ça il y en a plein sur les réseaux sociaux, et pas que sur les noirs. Faire de la prison pour ça, c'est digne de la pire des dictatures.
Inscrit le 19/11/2009
367 messages publiés
golgo2017, le 28/03/2012 - 01:51

Apres, je suis d'accord sur le fait que, dans ce cas precis, l'envoyer en prison etait un peu excessif.



C'est ça quand on entrouve des portes, certains s'y engouffrent pleinement mais c'est pour le "bien" de la société (alors qu'à 800m des predicateurs publics prechent tranquille la haine contre l'occident); une bonne société de débiles...

Du coup le problème n'est pas la condamnation du pauvre crétin raciste et menteur de l'article, mais la non-condamnation des prédicateurs que tu mentionnes.
Et un gros +1 à wormlore qui a très bien reformulé ma pensée, si la loi contre les propos raciste existe c'est qu'elle répond à un besoin de la societe, ça fait longtemps qu'elle existe et elle n'a jamais été remise en question, ça devrait vous interpeler.
Inscrit le 28/04/2009
627 messages publiés
Je rejoins @Tass personnellement, je trouve que c'est du grand n'importe quoi ... On ne met pas quelqu'un en prison pour un tweet ... c'est juste ridicule.

Bientôt on va risquer moins à commettre de vrai délit ...
[message édité par Djaibi le 28/03/2012 à 09:04 ]
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
Leto42, le 28/03/2012 - 08:23

Du coup le problème n'est pas la condamnation du pauvre crétin raciste et menteur de l'article, mais la non-condamnation des prédicateurs que tu mentionnes.
Et un gros +1 à wormlore qui a très bien reformulé ma pensée, si la loi contre les propos raciste existe c'est qu'elle répond à un besoin de la societe, ça fait longtemps qu'elle existe et elle n'a jamais été remise en question, ça devrait vous interpeler.

Bien sûr, les prisons sont vides, c'est bien connu. Y foutre tous les gens qui disent un autre discours que l'officiel est une bonne chose !
Puis comme le taux de récidive des anciens taulards est faible ils vont rentrer dans le bon chemin ensuite...
Ho wait, c'est le contraire, ça ne servira qu'à les radicaliser encore plus.

Clap clap, bonne idée !
Inscrit le 14/07/2004
7736 messages publiés
flob (Modérateur(rice)) le 28/03/2012 à 09:41
Djaibi, le 28/03/2012 - 09:03
Je rejoins @Tass personnellement, je trouve que c'est du grand n'importe quoi ... On ne met pas quelqu'un en prison pour un tweet ... c'est juste ridicule.

Bientôt on va risquer moins à commettre de vrai délit ...

De toute facon, maintenant dès qu'on pense pas comme la majorité, on est un fou, un dangereux criminel.
Inscrit le 19/11/2009
367 messages publiés
tass_, le 28/03/2012 - 09:16
Leto42, le 28/03/2012 - 08:23

Du coup le problème n'est pas la condamnation du pauvre crétin raciste et menteur de l'article, mais la non-condamnation des prédicateurs que tu mentionnes.
Et un gros +1 à wormlore qui a très bien reformulé ma pensée, si la loi contre les propos raciste existe c'est qu'elle répond à un besoin de la societe, ça fait longtemps qu'elle existe et elle n'a jamais été remise en question, ça devrait vous interpeler.

Bien sûr, les prisons sont vides, c'est bien connu. Y foutre tous les gens qui disent un autre discours que l'officiel est une bonne chose !
Puis comme le taux de récidive des anciens taulards est faible ils vont rentrer dans le bon chemin ensuite...
Ho wait, c'est le contraire, ça ne servira qu'à les radicaliser encore plus.

Clap clap, bonne idée !

Non mais t'as rien compris toi, s'agit pas de défendre une pensée unique (pourtant je crois avoir été assez clair là-dessus), mais de punir ceux qui tiennent un discours qui appelle à la haine et à la violence. Encore une fois, qu'elle serait ta réaction si un gars que tu ne connais pas venait insulter et se réjouir de la mort d'une personne qui t'es proche, tout ça parce qu'il n'a pas la même couleur de peau ? Donc oui le tweet de ce crétin est un message de haine et un appel à la violence, car la seule réponse possible d'un être humain normalement constitué à autant de stupidité et de haine est la violence. Heureusement que la société est là pour s'interposer par le biais de la justice et des juges. Mais d'après ton raisonnement faudrait laisser ces gens-là impunis parce que les prisons sont pleines ? Et bah, ça nous promet une belle paix sociale ça.
Inscrit le 11/03/2009
1666 messages publiés
2 mois de prison parce qu'un type est raciste ?
Excusez-moi mais WTF ?
Au pire une amende et un peu de TIG dans une zone à majorité étrangère.
2 mois bordel !!! On est en plein délire du politiquement correct !
C'est quoi l'étape suivante ? On ne peut plus faire de blague raciste aussi ? Plus de blague sur les écossais (je parle des anglais, pour nous ça serait les belges ou les suisses) parce que ça choque ?
Inscrit le 14/07/2004
7736 messages publiés
flob (Modérateur(rice)) le 28/03/2012 à 10:18
Melpheos, le 28/03/2012 - 10:15
2 mois de prison parce qu'un type est raciste ?
Excusez-moi mais WTF ?
Au pire une amende et un peu de TIG dans une zone à majorité étrangère.
2 mois bordel !!! On est en plein délire du politiquement correct !
C'est quoi l'étape suivante ? On ne peut plus faire de blague raciste aussi ? Plus de blague sur les écossais (je parle des anglais, pour nous ça serait les belges ou les suisses) parce que ça choque ?

Non, on aura 2 semaines de prison pour ne pas avoir donner son siege dans les transports quand une vieille personne montrera dans le bus ou le metro.
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
Leto42, le 28/03/2012 - 10:13

Non mais t'as rien compris toi, s'agit pas de défendre une pensée unique (pourtant je crois avoir été assez clair là-dessus), mais de punir ceux qui tiennent un discours qui appelle à la haine et à la violence. Encore une fois, qu'elle serait ta réaction si un gars que tu ne connais pas venait insulter et se réjouir de la mort d'une personne qui t'es proche, tout ça parce qu'il n'a pas la même couleur de peau ?

Le mépris et l'ignorance, je l'entendrais même pas je pense, j'aurais autre chose à foutre.
Et non désolé je n'accepte pas qu'on mette des gens en prison pour des mots. Point. Des TIG c'étaient largement suffisant.

Leto42, le 28/03/2012 - 10:13

Donc oui le tweet de ce crétin est un message de haine et un appel à la violence, car la seule réponse possible d'un être humain normalement constitué à autant de stupidité et de haine est la violence. Heureusement que la société est là pour s'interposer par le biais de la justice et des juges. Mais d'après ton raisonnement faudrait laisser ces gens-là impunis parce que les prisons sont pleines ? Et bah, ça nous promet une belle paix sociale ça.

Donc par exemple il aurait fallu mettre les gens qui ont fait de l'humour sur la mort de Michael Jackson ("cool un pédophile de moins") en prison ?
Fallait il mettre en prison les gens qui se sont réjouit de la mort de Franco ?
Faut il mettre en prison tous les gens qui se réjouissent de la mort de Merah en prison ("cool un arabe intégriste de moins") ?
Inscrit le 11/03/2009
1666 messages publiés
flob, le 28/03/2012 - 10:18

Melpheos, le 28/03/2012 - 10:15
2 mois de prison parce qu'un type est raciste ?
Excusez-moi mais WTF ?
Au pire une amende et un peu de TIG dans une zone à majorité étrangère.
2 mois bordel !!! On est en plein délire du politiquement correct !
C'est quoi l'étape suivante ? On ne peut plus faire de blague raciste aussi ? Plus de blague sur les écossais (je parle des anglais, pour nous ça serait les belges ou les suisses) parce que ça choque ?

Non, on aura 2 semaines de prison pour ne pas avoir donner son siege dans les transports quand une vieille personne montrera dans le bus ou le metro.

Salauds de vieux, qu'ils crèvent... Ha merde... Bon ben on se revoit dans 2 mois les gars, pensez à m'apporter des oranges, ça serait sympa.
At that moment, not just the footballer's family, not just the footballing world but the whole world were literally praying for his life. Your comments aggravated this situation.

Là encore WTF ? Personnellement, avant d'entendre parler de cette histoire Muamba, j'en avais jamais entendu parler. Je me fous de savoir si il est vivant ou mort et il est hors de question que je prie pour qui que ce soit (même mes parents) ! Je suis athée bordel ! C'est quoi ce juge de pacotille qui visiblement doit adorer le football et se permet de mettre un commentaire qui n'est absolument pas juridique ? The whole world ? Je t'en donnerais du whole world moi !
Des centaines de personnes meurent tout les jours et c'est parce que des abrutis se sont sentis choqués par le message d'un crétin que sa vie est foutue.
Je suis certain que la famille du Muamba n'aurait jamais entendu parler de ces tweets si il n'y avait pas eu l'intervention de ces biens pensants !
[message édité par Melpheos le 28/03/2012 à 10:39 ]
Inscrit le 14/07/2004
7736 messages publiés
flob (Modérateur(rice)) le 28/03/2012 à 10:34
Melpheos, le 28/03/2012 - 10:30

Salauds de vieux, qu'ils crèvent... Ha merde... Bon ben on se revoit dans 2 mois les gars, pensez à m'apporter des oranges, ça serait sympa.

Tu vas encore te taper 2 mois : Tu préjuges que seuls les oranges sont bonnes pour les prisonniers.
Inscrit le 28/08/2004
6862 messages publiés
Et je vais aussi répondre à ça, car il y a une véritable contradiction dans ton discours. Donc si j'ai bien compris tu défends les libertés de cet individu, surtout sa liberté d'expression, mais d'un autre coté tu protèges son droit à la parole pour mieux détecter ce qu'il pense pour ensuite corriger sa manière de pensée par la discussion et quelque part une forme d'éducation (concept qui poussé à l'extrème s'appelle de l'endoctrinement). Donc tu défends sa liberté d'expression mais tu le fais uniquement pour mieux le priver de sa liberté de penser, tu ne trouves pas qu'un truc cloche ?

En quoi je le prive de quoi que ce soit?

Je place chacun sur un plan d'égalité: il dit son idée, je dis la mienne, et si on se contredit, il y auraé débat. Rien ne dit que ce sera moi qui aura le dernier mot!
Au passage, contredire quelqu'un n'est pas l'empêcher de penser. C'est l'exact ivnerse: le pousser dans ses retranchements, l'amener à dire POURQUOI il pense de la sorte, afin soit de justifier sa position, soit au contraire à admettre qu'il se trompe où qu'il se base sur des éléments erronés.



Enfin, qui es-tu pour décider que ta manière de pensée est meilleure que la sienne et chercher à lui imposer ta vision des choses, la bonne vision ?

Tiens, tiens, tiens! Je constate avec plaisir que tu es d'accord avec moi, au final: tu rappelles que personne ne peut décider que ses idées sont meilleures que celles du voisin...ce qui revient à dire qu'une loi limitant la liberté d'expression est une aberration.

Merci!

donc toi tu le laisses parler mais pour mieux changer ses pensées, tu ne te rends pas compte que c'est encore plus liberticide que limiter son droit à s'exprimer ?

Ce point est à développer: je ne vois pas en quoi on est plus liberticide en laissant quelqu'un parler et approfondir ses théories, qu'en le forçant à se taire.

Et si tu le penses vraiment, va donc partager ta noble pensée avec les dissidents de certains pays: ils seront ravis d'apprendre que c'est pour leur bien qu'on les censure...

Non mais t'as rien compris toi, s'agit pas de défendre une pensée unique (pourtant je crois avoir été assez clair là-dessus), mais de punir ceux qui tiennent un discours qui appelle à la haine et à la violence.

On est pourtant plusieurs à avoir rappelé qu'exprimer une idée et appeler au meurtre n'est pas la même chose...
[message édité par Elisheva le 28/03/2012 à 10:40 ]
Inscrit le 19/11/2009
367 messages publiés
Melpheos, le 28/03/2012 - 10:15
2 mois de prison parce qu'un type est raciste ?
Excusez-moi mais WTF ?
Au pire une amende et un peu de TIG dans une zone à majorité étrangère.
2 mois bordel !!! On est en plein délire du politiquement correct !
C'est quoi l'étape suivante ? On ne peut plus faire de blague raciste aussi ? Plus de blague sur les écossais (je parle des anglais, pour nous ça serait les belges ou les suisses) parce que ça choque ?

Tu te rend compte que tu mets au même niveau un gars qui se réjouit de la mort d'un autre homme et une blague ? Y'a rien qui te choque là ?
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
Leto42, le 28/03/2012 - 10:36

Tu te rend compte que tu mets au même niveau un gars qui se réjouit de la mort d'un autre homme et une blague ? Y'a rien qui te choque là ?

"Cool depuis que Merah est mort je n'ai plus peur de mettre ma moto en vente sur leboncoin".
Je devrais risquer la prison si je dis ça ?
[message édité par tass_ le 28/03/2012 à 10:40 ]
Inscrit le 14/07/2004
7736 messages publiés
flob (Modérateur(rice)) le 28/03/2012 à 10:40
Leto42, le 28/03/2012 - 10:36

Tu te rend compte que tu mets au même niveau un gars qui se réjouit de la mort d'un autre homme et une blague ? Y'a rien qui te choque là ?

Tu etais content que le terroriste de la semaine est mort ?
-> Oui : C'est choquant que tu soit heureux qu'une personne se fasse tuer de cette facon
-> Non : C'est que tu es pour un terroriste qui a tuer des enfants.
Inscrit le 19/11/2009
367 messages publiés
Elisheva, le 28/03/2012 - 10:35

donc toi tu le laisses parler mais pour mieux changer ses pensées, tu ne te rends pas compte que c'est encore plus liberticide que limiter son droit à s'exprimer ?

Ce point est à développer: je ne vois pas en quoi on est plus liberticide en laissant quelqu'un parler et approfondir ses théories, qu'en le forçant à se taire.

Et si tu le penses vraiment, va donc partager ta noble pensée avec les dissidents de certains pays: ils seront ravis d'apprendre que c'est pour leur bien qu'on les censure...

Excuses moi mais tu n'es pas dans le débat et le partage d'idée, si c'était bien un débat que tu cherches ça signifierait que lui aussi pourrait te convaincre. Sauf que cette éventualité là tu ne la calcule même pas, tu sais que tu as raison et tu n'as qu'un but, lui prouver qu'il a tort. Donc la seule chose que tu pourras obtenir c'est au mieux un dialogue de sourd, au pire un endoctrinement. Où est la liberté là-dedans ?
Inscrit le 28/08/2004
6862 messages publiés
tass_, le 28/03/2012 - 10:40

Leto42, le 28/03/2012 - 10:36

Tu te rend compte que tu mets au même niveau un gars qui se réjouit de la mort d'un autre homme et une blague ? Y'a rien qui te choque là ?


"Cool depuis que Merah est mort je n'ai plus peur de mettre ma moto en vente sur leboncoin".
Je devrais risquer la prison si je dis ça ?

+1
On en arrive à un politiquement correct étouffant, avec présomption d'intolérance envers une minorité, un groupe quelconque, dès qu'on dit un mot. C'est gonflant...
Excuses moi mais tu n'es pas dans le débat et le partage d'idée, si c'était bien un débat que tu cherches ça signifierait que lui aussi pourrait te convaincre.

Ben, c'est marrant: c'est EXACTEMENT ce que je dis depuis tout-à-l'heure: débattre pour faire émerger les idées, au lieu de décréter ce qui est bien ou pas d'entrée de jeu.
Sauf que cette éventualité là tu ne la calcule même pas, tu sais que tu as raison et tu n'as qu'un but, lui prouver qu'il a tort. Donc la seule chose que tu pourras obtenir c'est au mieux un dialogue de sourd, au pire un endoctrinement. Où est la liberté là-dedans ?

Si tu pars comme ça, tu interdis donc l'échange, tu supprimes la philo, les forums, et tu dis que plus personne ne doit se parler...hé, ben, fameux programme!
Bien sûr qu'il y aura des dialogues de sourds, mais que proposer d'autres? Le silence total? Dire quelles idées sont expressibles et tant pis si c'est liberticide?
Je maintiens que le débat est la meilleure réponse face aux aux intolérances. Et surtout face au politiquement correct, cette auto-censure qu'on nous impose, parce que trop de rigolos vous mettent l'étiquette de racistes/intolérant dès que vous osez émettre la moindre critique, fût-elle parfaitement justifiée.
[message édité par Elisheva le 28/03/2012 à 10:50 ]
Inscrit le 11/03/2009
1666 messages publiés
Leto42, le 28/03/2012 - 10:36

Melpheos, le 28/03/2012 - 10:15
2 mois de prison parce qu'un type est raciste ?
Excusez-moi mais WTF ?
Au pire une amende et un peu de TIG dans une zone à majorité étrangère.
2 mois bordel !!! On est en plein délire du politiquement correct !
C'est quoi l'étape suivante ? On ne peut plus faire de blague raciste aussi ? Plus de blague sur les écossais (je parle des anglais, pour nous ça serait les belges ou les suisses) parce que ça choque ?


Tu te rend compte que tu mets au même niveau un gars qui se réjouit de la mort d'un autre homme et une blague ? Y'a rien qui te choque là ?

Et ça a choqué des millions de musulmans quand ils ont vu les images de joie aux Etats Unis quand Ben Laden a été tué...
On fait quoi, on envoie la presque totalité de la population américaine en prison ?
Oui c'était un tweet débile mais ça ne reste qu'un tweet et comme je l'ai dit sur le commentaire plus haut, ce tweet ne serait jamais parvenu à la famille de Muamba si des andouilles ne l'avait pas mis en valeur.
Sérieusement, si tu avais lu ce tweet au moment de cet évènement, tu aurais fait quoi ? Moi, je l'aurais ignoré en me disant juste : quel abrutis.
Les seuls susceptibles d'être vraiment choqué sont la famille de Muamba mais ce ne sont pas eux qui ont porté plainte mais le gouvernement anglais !
Inscrit le 19/11/2009
367 messages publiés
Et donc là vous mettez aussi au même niveau un terroriste qui a tué 7 personnes innocentes de sang froid et un sportif qui n'a jamais rien fait de mal de sa vie. C'est une façon de voir les choses, particulière quand même.
Inscrit le 28/08/2004
6862 messages publiés
Melpheos, le 28/03/2012 - 10:46
Et ça a choqué des millions de musulmans quand ils ont vu les images de joie aux Etats Unis quand Ben Laden a été tué...
On fait quoi, on envoie la presque totalité de la population américaine en prison ?
Oui c'était un tweet débile mais ça ne reste qu'un tweet et comme je l'ai dit sur le commentaire plus haut, ce tweet ne serait jamais parvenu à la famille de Muamba si des andouilles ne l'avait pas mis en valeur.
Sérieusement, si tu avais lu ce tweet au moment de cet évènement, tu aurais fait quoi ? Moi, je l'aurais ignoré en me disant juste : quel abrutis.
Les seuls susceptibles d'être vraiment choqué sont la famille de Muamba mais ce ne sont pas eux qui ont porté plainte mais le gouvernement anglais !

+1000
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
Leto42, le 28/03/2012 - 10:49
Et donc là vous mettez aussi au même niveau un terroriste qui a tué 7 personnes innocentes de sang froid et un sportif qui n'a jamais rien fait de mal de sa vie. C'est une façon de voir les choses, particulière quand même.

Tous les hommes quels qu'ils soient et quoiqu'ils aient fait méritent le même respect dans la mort non ? L'égalité c'est pas une devise de la France ?
Inscrit le 14/07/2004
7736 messages publiés
flob (Modérateur(rice)) le 28/03/2012 à 10:54
Elisheva, le 28/03/2012 - 10:51

Melpheos, le 28/03/2012 - 10:46
Et ça a choqué des millions de musulmans quand ils ont vu les images de joie aux Etats Unis quand Ben Laden a été tué...
On fait quoi, on envoie la presque totalité de la population américaine en prison ?
Oui c'était un tweet débile mais ça ne reste qu'un tweet et comme je l'ai dit sur le commentaire plus haut, ce tweet ne serait jamais parvenu à la famille de Muamba si des andouilles ne l'avait pas mis en valeur.
Sérieusement, si tu avais lu ce tweet au moment de cet évènement, tu aurais fait quoi ? Moi, je l'aurais ignoré en me disant juste : quel abrutis.
Les seuls susceptibles d'être vraiment choqué sont la famille de Muamba mais ce ne sont pas eux qui ont porté plainte mais le gouvernement anglais !


+1000

Je plussois fortement.
Inscrit le 19/11/2009
367 messages publiés
tass_, le 28/03/2012 - 10:53
Leto42, le 28/03/2012 - 10:49
Et donc là vous mettez aussi au même niveau un terroriste qui a tué 7 personnes innocentes de sang froid et un sportif qui n'a jamais rien fait de mal de sa vie. C'est une façon de voir les choses, particulière quand même.

Tous les hommes quels qu'ils soient et quoiqu'ils aient fait méritent le même respect dans la mort non ? L'égalité c'est pas une devise de la France ?
Là tu vas très loin, le respect c'est la société qui le donne et je ne pense pas qu'un terroriste meurtrier mérite le même respect qu'un homme honnète.

Pour revenir sur le cas de notre crétin raciste alocoolique et menteur, 56 jours c'est effectivement sévère, mais il a proféré des insultes sur la place publique (c'est un délit, passable d'une amende), des insultes racistes (facteur aggravant, il risque des travaux d'intérêt général), et ensuite il a menti ouvertement à la cour (parjure, facteur très aggravant, c'est la taule). Alors vous pouvez partir en croisade, mais putain le gars il a cherché les emmerdes quoi, un mea-culpa et il repartait avec un PV.
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
Leto42, le 28/03/2012 - 11:04

Là tu vas très loin, le respect c'est la société qui le donne et je ne pense pas qu'un terroriste meurtrier mérite le même respect qu'un homme honnète.

Non c'est une question de principe, donc on peut enfermer illégalement, torturer, laisser la dépouille aux corbeaux d'un terroriste ? La famille n'a pas droit à des égards ?
Bref, si on ne se comporte pas correctement avec les gens qu'on réprouve, on ne vaut pas mieux qu'eux.
Inscrit le 19/11/2009
367 messages publiés
tass_, le 28/03/2012 - 11:06
Leto42, le 28/03/2012 - 11:04

Là tu vas très loin, le respect c'est la société qui le donne et je ne pense pas qu'un terroriste meurtrier mérite le même respect qu'un homme honnète.

Non c'est une question de principe, donc on peut enfermer illégalement, torturer, laisser la dépouille aux corbeaux d'un terroriste ? La famille n'a pas droit à des égards ?
Bref, si on ne se comporte pas correctement avec les gens qu'on réprouve, on ne vaut pas mieux qu'eux.

La constitution dit "les hommes naissent libres et égaux en droit", le "naissent" est très important, il implique que si tu pars des mêmes bases cela n'empêche en rien que tu seras ensuite jugé selon tes actes. Un terroriste n'a plus les mêmes droits ni ne mérite le même respect qu'un homme honnète, il a perdu ce droit de part ses actes. Mais ça reste un être humain, et il va avoir un enterrement digne parce que justement nous ne sommes pas comme lui, mais la seule chose qu'il mériterait ce serait effectivement les corbeaux.
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
Leto42, le 28/03/2012 - 11:38

La constitution dit "les hommes naissent libres et égaux en droit", le "naissent" est très important, il implique que si tu pars des mêmes bases cela n'empêche en rien que tu seras ensuite jugé selon tes actes. Un terroriste n'a plus les mêmes droits ni ne mérite le même respect qu'un homme honnète, il a perdu ce droit de part ses actes. Mais ça reste un être humain, et il va avoir un enterrement digne parce que justement nous ne sommes pas comme lui, mais la seule chose qu'il mériterait ce serait effectivement les corbeaux.

Et non il a toujours les mêmes droits que toi et moi, ne t'en déplaise.
On voit quel genre de personne t'es ('il ne mérite que les corbeaux"), et tu vaux pas mieux que lui.
Inscrit le 11/03/2009
1666 messages publiés
Leto42, le 28/03/2012 - 11:04
tass_, le 28/03/2012 - 10:53
Leto42, le 28/03/2012 - 10:49
Et donc là vous mettez aussi au même niveau un terroriste qui a tué 7 personnes innocentes de sang froid et un sportif qui n'a jamais rien fait de mal de sa vie. C'est une façon de voir les choses, particulière quand même.

Tous les hommes quels qu'ils soient et quoiqu'ils aient fait méritent le même respect dans la mort non ? L'égalité c'est pas une devise de la France ?
Là tu vas très loin, le respect c'est la société qui le donne et je ne pense pas qu'un terroriste meurtrier mérite le même respect qu'un homme honnète.

Pour revenir sur le cas de notre crétin raciste alocoolique et menteur, 56 jours c'est effectivement sévère, mais il a proféré des insultes sur la place publique (c'est un délit, passable d'une amende), des insultes racistes (facteur aggravant, il risque des travaux d'intérêt général), et ensuite il a menti ouvertement à la cour (parjure, facteur très aggravant, c'est la taule). Alors vous pouvez partir en croisade, mais putain le gars il a cherché les emmerdes quoi, un mea-culpa et il repartait avec un PV.
En fait sans le jugement complet, il est difficile de se faire une opinion.
Si il a pris les 56 jours pour le parjure et uniquement pour cela, ça devient plus compréhensible.
Si il a pris de la taule en plus des jours pour parjure alors ce jugement est tout simplement scandaleux et complètement fasciste.
Inscrit le 19/11/2009
367 messages publiés
tass_, le 28/03/2012 - 11:42
Leto42, le 28/03/2012 - 11:38

La constitution dit "les hommes naissent libres et égaux en droit", le "naissent" est très important, il implique que si tu pars des mêmes bases cela n'empêche en rien que tu seras ensuite jugé selon tes actes. Un terroriste n'a plus les mêmes droits ni ne mérite le même respect qu'un homme honnète, il a perdu ce droit de part ses actes. Mais ça reste un être humain, et il va avoir un enterrement digne parce que justement nous ne sommes pas comme lui, mais la seule chose qu'il mériterait ce serait effectivement les corbeaux.

Et non il a toujours les mêmes droits que toi et moi, ne t'en déplaise.
On voit quel genre de personne t'es ('il ne mérite que les corbeaux"), et tu vaux pas mieux que lui.

Ah bon, s'il était vivant ils auraient les mêmes droit que moi ? Donc il pourrait aller voter alors ? Voir même se présenter pour les législatives, pourquoi pas. Vous avez de sérieuses lacunes du coté juridique, va falloir me réviser votre code pénal (ou p'têt déjà le lire, vous apprendrez des choses)
Inscrit le 25/02/2012
1371 messages publiés
tass_, le 28/03/2012 - 11:06
Non c'est une question de principe, donc on peut enfermer illégalement, torturer, laisser la dépouille aux corbeaux d'un terroriste ? La famille n'a pas droit à des égards ?
Bref, si on ne se comporte pas correctement avec les gens qu'on réprouve, on ne vaut pas mieux qu'eux.


Entièrement d'accord avec toi !
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
Leto42, le 28/03/2012 - 11:47

Ah bon, s'il était vivant ils auraient les mêmes droit que moi ? Donc il pourrait aller voter alors ? Voir même se présenter pour les législatives, pourquoi pas. Vous avez de sérieuses lacunes du coté juridique, va falloir me réviser votre code pénal (ou p'têt déjà le lire, vous apprendrez des choses)

Pourquoi il ne pourrait pas voter ? Il suffit d'être condamné pour ne plus pouvoir voter ? Non il faut qu'un juge décide de retirer le droit de vote.
Quand à se présenter à des élections, quand on voit les casseroles des divers candidats on se demanderait pas plutôt si être condamné/poursuivit n'est pas une condition pour accéder au pouvoir justement
Inscrit le 19/11/2009
367 messages publiés
C'est bizarre, quand il s'agit de défendre un raciste la société et tout ce qu'elle apporte (respect de la personne, de la dignité, des droits individuels) est une bonne chose. Par contre quand il s'agit de défendre une victime (la famille de sportif), la société devient un carcan qui limite la liberté d'expression et la liberté de pensée. Etrange cette inversion des valeurs, et ce que vous ne semblez pas comprendre c'est que pour avoir les avantages d'une société civilisée, il faut aussi en accepter les limitations.
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
Leto42, le 28/03/2012 - 12:33
C'est bizarre, quand il s'agit de défendre un raciste la société et tout ce qu'elle apporte (respect de la personne, de la dignité, des droits individuels) est une bonne chose. Par contre quand il s'agit de défendre une victime (la famille de sportif), la société devient un carcan qui limite la liberté d'expression et la liberté de pensée.

Défendre la famille ? Qui a parlé de défendre la famille, ce n'est pas la famille qui a porté plainte, c'est l'Etat. La famille ça lui fait une belle jambe qu'un mec qui a proféré des insultes aille en prison, ça ne change rien pour elle.
Si encore c'était la famille qui avait porté plainte, mais non.
Inscrit le 14/07/2004
7736 messages publiés
flob (Modérateur(rice)) le 28/03/2012 à 13:02
Article intéressant sur le twacism : http://www.slate.fr/...tweets-racistes
En bonus track les tweets du gars :
Image IPB
Inscrit le 19/11/2009
367 messages publiés
tass_, le 28/03/2012 - 12:37
Leto42, le 28/03/2012 - 12:33
C'est bizarre, quand il s'agit de défendre un raciste la société et tout ce qu'elle apporte (respect de la personne, de la dignité, des droits individuels) est une bonne chose. Par contre quand il s'agit de défendre une victime (la famille de sportif), la société devient un carcan qui limite la liberté d'expression et la liberté de pensée.

Défendre la famille ? Qui a parlé de défendre la famille, ce n'est pas la famille qui a porté plainte, c'est l'Etat. La famille ça lui fait une belle jambe qu'un mec qui a proféré des insultes aille en prison, ça ne change rien pour elle.
Si encore c'était la famille qui avait porté plainte, mais non.

Tu crois qu'elle n'a pas autre chose à faire la famille que porter plainte, comme enterrer son mort ? T'as jamais entendu parler d'un procureur qui se porte la partie civile ? Et oui la famille sera je pense soulager d'apprendre qu'un raciste qui a manqué à ce point de respect à leur défunt a été punie par la loi, parce que c'est son boulot à la loi de protéger les citoyens contre ce genre d'aggression gratuite. C'est dingue les extrémités jusqu'où vous pouvez aller pour défendre votre vision de la liberté d'expression, une vision qui n'est pas compatible avec une vie dans une société civilisée.
Inscrit le 29/08/2008
1135 messages publiés
Leto42, le 28/03/2012 - 12:33
C'est bizarre, quand il s'agit de défendre un raciste la société et tout ce qu'elle apporte (respect de la personne, de la dignité, des droits individuels) est une bonne chose. Par contre quand il s'agit de défendre une victime (la famille de sportif), la société devient un carcan qui limite la liberté d'expression et la liberté de pensée. Etrange cette inversion des valeurs, et ce que vous ne semblez pas comprendre c'est que pour avoir les avantages d'une société civilisée, il faut aussi en accepter les limitations.

Je reprendrai un com précédent, ce n'est pas la famille qui a porté plainte.

Ce que tu ne sembles pas comprendre, c'est que là on ne dit pas que ce qu'il a fait c'est bien, juste que la réaction de la justice est disproportionnée (tu trouves qu'un tweet raciste mérite plus en durée de taule qu'une atteinte aux personnes ou l'inverse ?)

Mais tu me diras, ils ont voulu faire un coup d'éclat (si on doit enfermer toutes les personnes a tendance un peu trop raciste pour certains c'est plus des prisons qu'il faut) ils l'ont fait, mais le résultat escompté ne sera peut être pas le bon.
Oui tu peux le dire : "alors il fallait rien faire ?" S'il a été dénoncé la justice ne pouvait pas rester immobile, mais le juge avait une large palette de peines à sa disposition, il a choisi la plus lourde. (je passe sur l'aspect "égalitaire" de la chose, certaines classes de personnes peuvent se le permettre mais pas d'autres sinon c'est la taule).
Et oui la famille sera je pense soulager d'apprendre qu'un raciste qui a manqué à ce point de respect à leur défunt

Tu sais qu'il est pas mort ? T'es le deuxieme a faire le coup sur ce post...ca craint de souhaiter la mort des gens...
[message édité par golgo2017 le 28/03/2012 à 13:46 ]
Inscrit le 11/03/2009
1666 messages publiés
Leto42, le 28/03/2012 - 13:36

tass_, le 28/03/2012 - 12:37

Leto42, le 28/03/2012 - 12:33
C'est bizarre, quand il s'agit de défendre un raciste la société et tout ce qu'elle apporte (respect de la personne, de la dignité, des droits individuels) est une bonne chose. Par contre quand il s'agit de défendre une victime (la famille de sportif), la société devient un carcan qui limite la liberté d'expression et la liberté de pensée.

Défendre la famille ? Qui a parlé de défendre la famille, ce n'est pas la famille qui a porté plainte, c'est l'Etat. La famille ça lui fait une belle jambe qu'un mec qui a proféré des insultes aille en prison, ça ne change rien pour elle.
Si encore c'était la famille qui avait porté plainte, mais non.

Tu crois qu'elle n'a pas autre chose à faire la famille que porter plainte, comme enterrer son mort ? T'as jamais entendu parler d'un procureur qui se porte la partie civile ? Et oui la famille sera je pense soulager d'apprendre qu'un raciste qui a manqué à ce point de respect à leur défunt a été punie par la loi, parce que c'est son boulot à la loi de protéger les citoyens contre ce genre d'aggression gratuite. C'est dingue les extrémités jusqu'où vous pouvez aller pour défendre votre vision de la liberté d'expression, une vision qui n'est pas compatible avec une vie dans une société civilisée.

Là par contre c'est de la mauvaise foi. Le gars en question n'est pas allé devant chez eux pour crier avec un haut parleur et n'a pas envoyé d'email.
La famille n'aurait jamais entendu parler de ce tweet et donc n'aurait pas été choqué.
Je ne suis personne sur tweeter et je n'ai pas de compte donc si quelqu'un se réjouit de la mort d'une personne de ma famille pour une raison x ou y et bien je n'en entendrai tout simplement pas parler !
Dans le cas présent, le gouvernement s'est auto saisi d'une affaire sans même se demander si il y avait une victime et dans le cas présent il n'y a pas de victime ! (Muamba ne compte pas parce qu'aux dernières nouvelles, ce ne sont pas ces tweets qui l'ont fait s'effondrer mais une crise cardiaque)
[message édité par Melpheos le 28/03/2012 à 13:49 ]
Inscrit le 19/11/2009
367 messages publiés
golgo2017, le 28/03/2012 - 13:44
Leto42, le 28/03/2012 - 12:33
C'est bizarre, quand il s'agit de défendre un raciste la société et tout ce qu'elle apporte (respect de la personne, de la dignité, des droits individuels) est une bonne chose. Par contre quand il s'agit de défendre une victime (la famille de sportif), la société devient un carcan qui limite la liberté d'expression et la liberté de pensée. Etrange cette inversion des valeurs, et ce que vous ne semblez pas comprendre c'est que pour avoir les avantages d'une société civilisée, il faut aussi en accepter les limitations.

Je reprendrai un com précédent, ce n'est pas la famille qui a porté plainte.

Ce que tu ne sembles pas comprendre, c'est que là on ne dit pas que ce qu'il a fait c'est bien, juste que la réaction de la justice est disproportionnée (tu trouves qu'un tweet raciste mérite plus en durée de taule qu'une atteinte aux personnes ou l'inverse ?)

Mais tu me diras, ils ont voulu faire un coup d'éclat (si on doit enfermer toutes les personnes a tendance un peu trop raciste pour certains c'est plus des prisons qu'il faut) ils l'ont fait, mais le résultat escompté ne sera peut être pas le bon.
Oui tu peux le dire : "alors il fallait rien faire ?" S'il a été dénoncé la justice ne pouvait pas rester immobile, mais le juge avait une large palette de peines à sa disposition, il a choisi la plus lourde. (je passe sur l'aspect "égalitaire" de la chose, certaines classes de personnes peuvent se le permettre mais pas d'autres sinon c'est la taule).
Et oui la famille sera je pense soulager d'apprendre qu'un raciste qui a manqué à ce point de respect à leur défunt

Tu sais qu'il est pas mort ? T'es le deuxieme a faire le coup sur ce post...ca craint de souhaiter la mort des gens...


Je te répond par un de mes posts de la page précédente, post qu'apparemment tu n'as pas lu (du moins j'espère) :

Pour revenir sur le cas de notre crétin raciste alocoolique et menteur, 56 jours c'est effectivement sévère, mais il a proféré des insultes sur la place publique (c'est un délit, passable d'une amende), des insultes racistes (facteur aggravant, il risque des travaux d'intérêt général), et ensuite il a menti ouvertement à la cour (parjure, facteur très aggravant, c'est la taule). Alors vous pouvez partir en croisade, mais putain le gars il a cherché les emmerdes quoi, un mea-culpa et il repartait avec un PV.
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
Leto42, le 28/03/2012 - 13:36

Tu crois qu'elle n'a pas autre chose à faire la famille que porter plainte, comme enterrer son mort ? T'as jamais entendu parler d'un procureur qui se porte la partie civile ?

1: Il est pas mort, et quand bien même la famille aurait autre chose à faire oui, ça vaut aussi pour regarder les tweets.
2: les procureurs se portant partie civile quand les victimes le peuvent (encore en vie, encore une famille) ça me débecte, si elles ne l'ont pas fait c'est qu'elles estiment que ça n'en vaut pas la peine, il ne faut pas être plus royaliste que le roi.
Leto42, le 28/03/2012 - 13:36

Et oui la famille sera je pense soulager d'apprendre qu'un raciste qui a manqué à ce point de respect à leur défunt a été punie par la loi, parce que c'est son boulot à la loi de protéger les citoyens contre ce genre d'aggression gratuite.

T'es Mme Irma pour le savoir ? Si la famille milite contre les incarcérations pour des mots on fait quoi ? On le met en prison quand même même si la victime est contre ?
Leto42, le 28/03/2012 - 13:36

C'est dingue les extrémités jusqu'où vous pouvez aller pour défendre votre vision de la liberté d'expression, une vision qui n'est pas compatible avec une vie dans une société civilisée.

Et pourtant être civiliser et pouvoir dire ce que l'on veut n'est pas incompatible. Avec ce schéma de pensée on en vient à interdire les caricatures de Mahomet parce que ça choque des gens.
Inscrit le 19/11/2009
367 messages publiés
tass_, le 28/03/2012 - 16:22
Leto42, le 28/03/2012 - 13:36

Leto42, le 28/03/2012 - 13:36

C'est dingue les extrémités jusqu'où vous pouvez aller pour défendre votre vision de la liberté d'expression, une vision qui n'est pas compatible avec une vie dans une société civilisée.

Et pourtant être civiliser et pouvoir dire ce que l'on veut n'est pas incompatible. Avec ce schéma de pensée on en vient à interdire les caricatures de Mahomet parce que ça choque des gens.

Mais vous mélangez tout, vous comparez une caricature avec des insultes, ce n'est pas la même chose... Dialogue de sourd.
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
Leto42, le 28/03/2012 - 16:32

Mais vous mélangez tout, vous comparez une caricature avec des insultes, ce n'est pas la même chose... Dialogue de sourd.

Pourtant une insulte l'est quand elle est prise comme telle non ?
Pour pas mal de musulmans critiquer Mahomet est bien plus grave que de les traiter de "sales bougnoules".
L'injure est pire de leur point de vue.
Inscrit le 19/11/2009
367 messages publiés
tass_, le 28/03/2012 - 16:36
Leto42, le 28/03/2012 - 16:32

Mais vous mélangez tout, vous comparez une caricature avec des insultes, ce n'est pas la même chose... Dialogue de sourd.

Pourtant une insulte l'est quand elle est prise comme telle non ?
Pour pas mal de musulmans critiquer Mahomet est bien plus grave que de les traiter de "sales bougnoules".
L'injure est pire de leur point de vue.

Attend faut être clair, est-ce que les caricatures de Mahomet ont été interdites par la loi ? Non, ce sont des extrémistes religieux qui ont essayé de les faire interdire, et les lois démocratiques les ont envoyé paitre, les lois démocratiques ont protégé la liberté d'expression. Est-ce que les insultes racistes sont condamnées par la loi ? Oui, nous avons même un ministre qui a été jugé coupable, la peine n'a pas été assez sévère pour certains mais il y a eu condamnation. Si ce n'est pas la preuve que ce n'est pas du tout la même chose et que vous mélangez les choux et les carottes.
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
Leto42, le 28/03/2012 - 16:42

Attend faut être clair, est-ce que les caricatures de Mahomet ont été interdites par la loi ? Non, ce sont des extrémistes religieux qui ont essayé de les faire interdire, et les lois démocratiques les ont envoyé paitre, les lois démocratiques ont protégé la liberté d'expression. Est-ce que les insultes racistes sont condamnées par la loi ? Oui, nous avons même un ministre qui a été jugé coupable, la peine n'a pas été assez sévère pour certains mais il y a eu condamnation. Si ce n'est pas la preuve que ce n'est pas du tout la même chose et que vous mélangez les choux et les carottes.

ha ben si c'est la loi, plus de possibilité de s'interroger sur son bien fondé et allons l'appliquer bêtement, suis je bête !
Moi qui pensait avoir affaire à quelqu'un qui voulait débattre.
Inscrit le 19/11/2009
367 messages publiés
tass_, le 28/03/2012 - 17:17
Leto42, le 28/03/2012 - 16:42

Attend faut être clair, est-ce que les caricatures de Mahomet ont été interdites par la loi ? Non, ce sont des extrémistes religieux qui ont essayé de les faire interdire, et les lois démocratiques les ont envoyé paitre, les lois démocratiques ont protégé la liberté d'expression. Est-ce que les insultes racistes sont condamnées par la loi ? Oui, nous avons même un ministre qui a été jugé coupable, la peine n'a pas été assez sévère pour certains mais il y a eu condamnation. Si ce n'est pas la preuve que ce n'est pas du tout la même chose et que vous mélangez les choux et les carottes.

ha ben si c'est la loi, plus de possibilité de s'interroger sur son bien fondé et allons l'appliquer bêtement, suis je bête !
Moi qui pensait avoir affaire à quelqu'un qui voulait débattre.

Et il est où le débat quand d'un fait bien précis et parfaitement cadré par les lois existantes vous partez dans des amalgames aussi exagérées que "si on peut pu faire une insulte raciste c'est la porte ouverte à toutes les fenêtres, bientôt ils vont interdire les caricatures de Mahomet" ? Bah non ça marche pas comme ça, les lois sont appliquées correctement, le système fonctionne, il défend ce qui doit être défendu et punit ce qui mérite d'être puni, sans ces lois nous ne serions plus dans une démocratie mais dans une anarchie.
Inscrit le 28/03/2012
1 messages publiés
"LOL, x... Dupont. Il est mort !"[...] "retourner dans (son) champ de betterave"

C'est la même chose... et pourtant...

Soit c'est moi qui a rien compris, soit le monde tourne pas rond... des fois je me pose des questions.


Mais en fait, tu n'a rien compris au débat.
Tu fais une fixation sur le fond alors qu'on parle ici de la forme.

Premièrement, au vu de ton discours , tu n'as surement aucun passé esclavagiste, moi non pus d'ailleurs , mais enfin...
j'aimerai bien t'y voir , toi , tes ancêtres et tes descendants... On verrait si le débat te semblerait ici léger (pour faire référence à ton LOL)

Deuxièment, on ne remet pas en cause le fait que les propos de cet individu soient aussi peu réfléchis et déplacés, on dit simplement que les "sanctions" ne sont pas appropriés, et comme toute chose, cela pourrait entrainer des dérives.

Voilà
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
Leto42, le 28/03/2012 - 17:44

Et il est où le débat quand d'un fait bien précis et parfaitement cadré par les lois existantes vous partez dans des amalgames aussi exagérées que "si on peut pu faire une insulte raciste c'est la porte ouverte à toutes les fenêtres, bientôt ils vont interdire les caricatures de Mahomet" ?

Il est qu'on peu s'interroger en quoi les cas sont différents ? A part que dans un cas c'est puni par la loi.
Leto42, le 28/03/2012 - 17:44

Bah non ça marche pas comme ça, les lois sont appliquées correctement, le système fonctionne, il défend ce qui doit être défendu et punit ce qui mérite d'être puni, sans ces lois nous ne serions plus dans une démocratie mais dans une anarchie.

1: Ces lois sont tellement appliquées correctement que de nos jours toute personne passant en garde à vue se vois fichée génétiquement alors que c'est prévu que pour les délinquants sexuels... En effet nul besoin de me préoccuper des dérives éventuelles d'une loi, ça n'arrive jamais voyons !
2: tu confond anarchie et anomie, va te documenter sur les concepts que tu utilises et on en reparle (l'anarchie est l'utopie ultime, c'est le système qu'on aurait tous si les gens étaient moins cons).
Inscrit le 19/11/2009
367 messages publiés
tass_, le 28/03/2012 - 17:54

Leto42, le 28/03/2012 - 17:44

Et il est où le débat quand d'un fait bien précis et parfaitement cadré par les lois existantes vous partez dans des amalgames aussi exagérées que "si on peut pu faire une insulte raciste c'est la porte ouverte à toutes les fenêtres, bientôt ils vont interdire les caricatures de Mahomet" ?


Il est qu'on peu s'interroger en quoi les cas sont différents ? A part que dans un cas c'est puni par la loi.
Leto42, le 28/03/2012 - 17:44

Bah non ça marche pas comme ça, les lois sont appliquées correctement, le système fonctionne, il défend ce qui doit être défendu et punit ce qui mérite d'être puni, sans ces lois nous ne serions plus dans une démocratie mais dans une anarchie.


1: Ces lois sont tellement appliquées correctement que de nos jours toute personne passant en garde à vue se vois fichée génétiquement alors que c'est prévu que pour les délinquants sexuels... En effet nul besoin de me préoccuper des dérives éventuelles d'une loi, ça n'arrive jamais voyons !
2: tu confond anarchie et anomie, va te documenter sur les concepts que tu utilises et on en reparle (l'anarchie est l'utopie ultime, c'est le système qu'on aurait tous si les gens étaient moins cons).

1 - Mais quel est le rapport entre une condamnation suite à une insulte raciste et le fichier des gardes à vue ? Mais tu passes du coq à l'âne comme si c'était la même chose alors que ça n'a strictement rien à voir, comment tu veux avoir une discussion sensé avec ce genre de glissement de sujet qui sort de nulle part ?
2 - De toutes façons nous sommes trop cons pour que l'un comme l'autre soit viable. Tiens, rien que l'exemple du crétin qui nous fait noircir des pages depuis quelques jours devrait te convaincre que l'humanité n'est pas encore mûre.
[message édité par Leto42 le 28/03/2012 à 18:48 ]
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
Leto42, le 28/03/2012 - 18:47

1 - Mais quel est le rapport entre une condamnation suite à une insulte raciste et le fichier des gardes à vue ? Mais tu passes du coq à l'âne comme si c'était la même chose alors que ça n'a strictement rien à voir, comment tu veux avoir une discussion sensé avec ce genre de glissement de sujet qui sort de nulle part ?
Je ne passe pas du coq à l'âne, on parlait des dérives possibles d'une loi, je nuançais ton propos qui disait en substance "les lois sont correctement appliquées, circulez y a rien à voir". Non les lois ne sont pas correctement appliquées, dès qu'il le peu le pouvoir essaye d'abuser. L'y encourager en plus me semble suicidaire.
Leto42, le 28/03/2012 - 18:47

2 - De toutes façons nous sommes trop cons pour que l'un comme l'autre soit viable. Tiens, rien que l'exemple du crétin qui nous fait noircir des pages depuis quelques jours devrait te convaincre que l'humanité n'est pas encore mûre.

Ca je le sais bien, sinon je serai dehors sur un barricade en train de monter un quartier auto géré.
Inscrit le 29/08/2008
1135 messages publiés
Je te répond par un de mes posts de la page précédente, post qu'apparemment tu n'as pas lu (du moins j'espère) :


Sisi j'ai lu, mais ça apporte quoi de plus à part soutenir une justice totalement incohérente ? Combien de tweets racistes sont passés depuis ? Surement des centaines voire des milliers et bizarre c'est tombé sur un gars au hasard et manque de bol pour lui il fallait faire un exemple. La loi doit s'appliquer uniformément et pas en fonction du contexte politique ou de la pression des médias exercée.
Tu me diras on a bien laissé en liberté des mecs qui ont ruiné plusieurs pays et provoquer des suicides, on est plus à une incohérence près; en plus ça touche le coté émotionnel des gens donc forcément ça va bien passer. Du droit émotionnel nouvelle matière enseignée maintenant ?

Quand aux "lois démocratiques" tu peux enlever l'adjectif (une loi qui est votée en force ou carrément par ordonnance n'est pas démocratique je pense)
Inscrit le 11/03/2009
1666 messages publiés
golgo2017, le 28/03/2012 - 18:55
Je te répond par un de mes posts de la page précédente, post qu'apparemment tu n'as pas lu (du moins j'espère) :


Sisi j'ai lu, mais ça apporte quoi de plus à part soutenir une justice totalement incohérente ? Combien de tweets racistes sont passés depuis ? Surement des centaines voire des milliers et bizarre c'est tombé sur un gars au hasard et manque de bol pour lui il fallait faire un exemple. La loi doit s'appliquer uniformément et pas en fonction du contexte politique ou de la pression des médias exercée.
Tu me diras on a bien laissé en liberté des mecs qui ont ruiné plusieurs pays et provoquer des suicides, on est plus à une incohérence près; en plus ça touche le coté émotionnel des gens donc forcément ça va bien passer. Du droit émotionnel nouvelle matière enseignée maintenant ?

Quand aux "lois démocratiques" tu peux enlever l'adjectif (une loi qui est votée en force ou carrément par ordonnance n'est pas démocratique je pense)

En encore, on ne parle même pas des commentaires sur Youtube concernant le meurtre de Treyvon Martin...
Inscrit le 19/11/2009
367 messages publiés
golgo2017, le 28/03/2012 - 18:55
Je te répond par un de mes posts de la page précédente, post qu'apparemment tu n'as pas lu (du moins j'espère) :


Sisi j'ai lu, mais ça apporte quoi de plus à part soutenir une justice totalement incohérente ? Combien de tweets racistes sont passés depuis ? Surement des centaines voire des milliers et bizarre c'est tombé sur un gars au hasard et manque de bol pour lui il fallait faire un exemple. La loi doit s'appliquer uniformément et pas en fonction du contexte politique ou de la pression des médias exercée.
Tu me diras on a bien laissé en liberté des mecs qui ont ruiné plusieurs pays et provoquer des suicides, on est plus à une incohérence près; en plus ça touche le coté émotionnel des gens donc forcément ça va bien passer. Du droit émotionnel nouvelle matière enseignée maintenant ?

Quand aux "lois démocratiques" tu peux enlever l'adjectif (une loi qui est votée en force ou carrément par ordonnance n'est pas démocratique je pense)

Ok, donc tu as lu mon post mais tu ne l'as pas compris, c'est dommage. Il ne t'est pas venu à l'idée que ses 56 jours de taule n'était pas uniquement dû à ses tweets mais plutôt le résultat de son attitude face à la cour ? Le gars a radicalement changé de discours en passant de "j'étais bourré" à "on a hacké mon compte" en plein milieu de la procédure, il a apporté lui-même la preuve qu'il avait menti à la cour cet abruti! Je te donne la définition de parjure trouvée sur Wikipédia :

"Dans le droit anglo-saxon, le crime de parjure consiste à mentir ou à produire de faux témoignages par écrit, sous serment, devant un tribunal.

Aux États-Unis, le crime de parjure peut valoir une sentence allant jusqu'à cinq années de prison. Au Moyen âge, cela pouvait aller jusqu'à la peine de mort ou l'excommunication.

Le parjure peut toujours être puni de la peine de mort en Californie (article 128 du code pénal[1]) ; dans l'Idaho (Article 18-5411 du code pénal[2]) et à Singapour[3] lorsqu'il entraine l'exécution d'un innocent.

En France, l'article 434-13 du code pénal dispose que "Le témoignage mensonger fait sous serment devant toute juridiction ou devant un officier de police judiciaire agissant en exécution d'une commission rogatoire est puni de cinq ans d'emprisonnement et de 75000 euros d'amende."Article 434-13 du code pénal"

Avec 56 jours il s'en sort pas trop mal en fait.
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Mars 2012
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
27 28 29 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8