Publié par Julien L., le Samedi 03 Mars 2012

Twitter vend les tweets de ces deux dernières années

La monétisation de Twitter se poursuit. Le réseau social a conclu un accord avec une start-up britannique, DataSift, qui permet à cette dernière d'exploiter les tweets envoyés ces deux dernières années. DataSift pourra ainsi vendre des services à des clients désireux de connaître l'impression du public pour un produit, les dernières tendances ou la réputation d'une marque. Les messages privés et confidentiels sont exclus de l'accord.

Avec plus de 60 milliards de messages envoyés sur Twitter pour la seule année 2011, les petits gazouillis en 140 caractères laissés par les internautes sont une ressource immense pour l'exploration de données. Conscient de la valeur potentielle de cette masse d'information, le réseau social a finalement cédé à sa monétisation en autorisant une entreprise à exploiter les tweets envoyés ces deux dernières années.

La société britannique DataSift pourra donc accéder aux messages publics remontant jusqu'au mois de janvier 2010. Ce privilège ne se limitera évidemment pas au seul texte du message. L'accord donnera aussi accès à d'autres informations évidentes (géolocalisation, heure, date) mais aussi à d'autres données qu'enregistre Twitter à chaque nouveau message.

Grâce à cet accord, dont les modalités financières n'ont pas été divulguées, DataSift pourra développer des outils qu'il pourra ensuite vendre. Par exemple, une entreprise désirant savoir comment ses produits sont perçus par le public pourra obtenir des tendances et, on l'imagine, adapter sa stratégie commerciale. Elle pourra également mieux mesurer l'impact de sa réputation auprès des millions de membres sur Twitter.

C'est justement cet aspect-là qui est mis en avant dans la vidéo explicative de DataSift. Identifier les évolutions du marché, mesurer le succès d'un produit, observer l'appréciation d'une marque... autant d'analyses qui peuvent s'avérer très pratique pour l'orientation d'une entreprise. Et selon Reuters, nombreuses sont celles intéressées par les solutions qui seront proposées par DataSift. Plus de 700 se seraient déjà manifestées.

DataSift ne pourra toutefois pas accéder à tous les tweets. Les échanges privés entre deux utilisateurs ne seront pas concernés par l'exploration de données. Même chose pour les messages supprimés. Ces derniers seront bel et bien inaccessibles, assure le patron de DataSift, Rob Bailey. De plus, les comptes protégés ne sont pas non plus concernés par l'accord conclu entre la start-up britannique et Twitter.

Dans une foire aux questions, DataSift explique que si les messages sont privés ou confidentiels, ils seront exclus, afin de respecter la vie privée des utilisateurs. Seuls les contenus publics sont analysés De fait, cela ne devrait toutefois pas affecter les nouvelles activités de la société puisque les profils sont réglés, en grande majorité, de façon à ce que les messages soient accessibles à tous.

C'est par ailleurs le mode par défaut lorsqu'un internaute s'enregistre pour la première fois sur le réseau social.

Publié par Julien L., le 3 Mars 2012 à 15h35
 
17
Commentaires à propos de «Twitter vend les tweets de ces deux dernières années»
Inscrit le 08/02/2005
920 messages publiés
Bah oui, c'est sur, Twitter comme Facebook ne sont pas des associations à but non lucratif.

Mais ce qui est un peu pervers, c'est qu'ils font croire que leur service est gratuit pour les utilisateurs, alors que chacun paye par l'exploitation des données personnelles qu'il y dépose.

Et vu la popularité des réseaux sociaux, un service avec un abonnement de 10 ou 20 euros par mois avec la garantie d'une confidentialité et d'une propriété de tous les contenus qu'un utilisateur y dépose serait surement un meilleur investissement pour les utilisateurs.
Inscrit le 28/02/2012
10 messages publiés
@Sheellon c'est quoi ta drogue ? c'est à chacun de faire attention à ce qu'il dépose sur les plateformes, les abonnements ne résoudraient rien du tout (personne n'est à l'abris d'une fuite d'information, surtout sur des plateformes maintenus par des patrons directement lié à des grandes entreprises).

"Même chose pour les messages supprimés. Ces derniers seront bel et bien inaccessibles"
Rien que cela, en vérité quand on supprime une information, elle est toujours accessible, certes pas directement mais accessible...
Inscrit le 26/11/2003
1840 messages publiés
d'ou l'absolu nécessité de l'anonymat
Inscrit le 29/12/2010
77 messages publiés
Oddant, le 03/03/2012 - 16:52
@Sheellon c'est quoi ta drogue ? c'est à chacun de faire attention à ce qu'il dépose sur les plateformes, les abonnements ne résoudraient rien du tout (personne n'est à l'abris d'une fuite d'information, surtout sur des plateformes maintenus par des patrons directement lié à des grandes entreprises).

"Même chose pour les messages supprimés. Ces derniers seront bel et bien inaccessibles"
Rien que cela, en vérité quand on supprime une information, elle est toujours accessible, certes pas directement mais accessible...

Elle ne sera pas incluse dans la base de donnee vendu a DataSift.
Et puis avec Twitter la problematique n'est pas la meme qu'avec Facebook, puisque sur Twitter tout le monde se rend bien compte que les messages sont parfaitement publics.
Inscrit le 20/03/2009
1173 messages publiés
exploiter du contenu créé gratuitement par les utilisateurs, et ce dans le but de faire du profit.... c'est y pas formidable ça!
Inscrit le 10/07/2008
3480 messages publiés
Je vais leur envoyer mes vieux slips, ces fouille-merde trouveront certainement quelquechose à gratter.
Inscrit le 16/03/2009
1608 messages publiés
"Les échanges privés entre deux utilisateurs ne seront pas concernés par l'exploration de données. Même chose pour les messages supprimés. Ces derniers seront bel et bien inaccessibles, assure le patron de DataSift, Rob Bailey. De plus, les comptes protégés ne sont pas non plus concernés par l'accord conclu entre la start-up britannique et Twitter."
Ben voyons ! Puisqu'ils nous le disent !

Les promesses n'engagent que les neuneus qui les croient.
Inscrit le 14/06/2007
571 messages publiés
Je n'ai pas compris jusqu'à quel point c'était privé.

Un message commençant par @username par exemple n'est pas visible "normalement" par tout le monde, même s'il reste très facile d'accès. Seraient ils inclus dans cet échange ? Ou l'aspect privé se résume t'il uniquement aux DM et comptes "protected" ?
Inscrit le 25/09/2011
171 messages publiés
@username est définitivement pas privé.

Sérieux, vous préférez qu'ils baissent leur froc et qu'ils filent les ips à la Syrie ou à l'Iran? C'est rassurant qu'ils se fassent de l'argent ça renforce leur indépendance.
Inscrit le 29/08/2008
1184 messages publiés
sakabaro, le 04/03/2012 - 04:50
@username est définitivement pas privé.

Sérieux, vous préférez qu'ils baissent leur froc et qu'ils filent les ips à la Syrie ou à l'Iran? C'est rassurant qu'ils se fassent de l'argent ça renforce leur indépendance.


Qui te dit qu'ils ne l'ont pas fait ?
Comment vérifier que les données vendues ne contiennent vraiment que ce qu'ils annoncent?
Inscrit le 03/10/2011
6958 messages publiés
Je me demande ce qu'en pensent nos CNIL ?
Inscrit le 30/06/2005
252 messages publiés
Je ne vois pas ce qu'il y a de choquant. Sur twitter, on balance un message public, sans limite de durée.
Que twitter vende ces messages ou qu'une entreprise développe un crawler qui les archivera, il n'y a pas de différence. Sauf que là, twitter y gagne de l'argent.

Comme toujours, si vous ne voulez pas que quelque chose de personnel soit exploité, ne le mettez pas sur la toile, et puis c'est tout. Arrêtez de vous offusquer que l'on exploite ce que VOUS diffusez sans que l'on vous y force.
Inscrit le 24/12/2011
2327 messages publiés
Il faut être clair, sur Twitter, vous n'êtes pas le client, vous êtes le produit. Le client c'est l'entreprise qui veut tirer parti des données.
A mon avis tant qu'ils n'utilisent les données que pour améliorer le marketing de sociétés privées, ça va encore. Je le mets en-dessous de la barre "acceptable" dans l'échelle du bien au mal. Ca paye l'infrastructure, en attendant qu'on fasse plus libre et plus décentralisé.
Inscrit le 16/10/2011
2002 messages publiés
Les messages sont publics, oui.
Mais qu'en est-il de la géolocalisation et des "autres données enregistrées par twitter" ?
Inscrit le 19/05/2009
190 messages publiés
Et le mail ? Vous savez que ça existe encore ?
Inscrit le 09/07/2008
1123 messages publiés
Tu vis dans une caverne toi ! Le mail ? Non mais à quoi ça pourrait servir les mails alors qu'on peut s'envoyer des messages moyennement privés sur facebook et des tweets complètement publics ?
Le mail ? Roh l'autre !
Inscrit le 18/05/2007
238 messages publiés
"Quand vous ne payez pas vous n'êtes pas le client, vous êtes le produit !"
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Mars 2012
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
27 28 29 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8