Sony ne pouvait pas rester immobile face au succès du Kinect de Microsoft. Pour concurrencer ce périphérique permettant de jouer sans manette, la firme japonaise vient de breveter un concept similaire basé sur une caméra 3D. Le périphérique calculerait lui-même les mouvements pour pouvoir être utilisé sur des consoles moins puissantes comme la PlayStation Vita.

Microsoft a vendu 18 millions de son accessoire Kinect permettant de contrôler les jeux de la Xbox sans manette. 5 mois après sa sortie en novembre 2010, le périphérique rentrait même dans le livre Guinness des records comme « l’accessoire high-tech le plus vendu dans un court laps de temps« .

Ce succès attire évidemment les convoitises de Sony, qui n’a pas réussi à imposer le PlayStation Move face au Kinect ou à la Wii. Plus proche de cette dernière, le Move utilise des manettes lumineuses dont les mouvements sont détectés par une petite webcam branchée à la console.

Pour essayer de rattraper son retard, la firme japonaise vient de déposer un brevet portant sur « un périphérique utilisant la profondeur pour créer un environnement 3D interactif et en temps réel« . Ce périphérique « proposera des expériences de jeu interactives pour ses utilisateurs« , ce qui fait évidemment penser au Kinect.

Ce brevet, signé par l’inventeur de la webcam PS Eye et du PlayStation Move, diffère cependant de la solution de Microsoft. En effet, l’accessoire de la Xbox utilise des capteurs détectant la couleur, la profondeur et les déplacements. Ils projettent des points infrarouges et mesurent leur temps d’apparition pour évaluer la distance.

Sony, de son côté, protège ici la possibilité d’utiliser directement une caméra 3D pour mesurer et suivre les mouvements. Cet accessoire embarquera donc plusieurs caméras en une et utilisera les différents capteurs pour fournir une image en trois dimensions, comme pour le cinéma. « Les solutions actuelles (comme le PS Eye, ndlr) enregistrent les mouvements et la position grâce à des captures vidéos. Ces mouvement sont ensuite transformés en signaux pour contrôler le jeu » explique le document. Mais, « avec des capacités de calculs qui augmentent, de nouvelles méthodes créatives sont disponibles« . « Il a y donc besoin d’un système amélioré permettant l’interaction dans un environnement en 3 dimensions sans équipement supplémentaire comme des gants.« 

Enfin, Sony ajoute que ce nouvel accessoire pourrait lui-même effectuer les calculs. Cela permettrait à la firme de permettre l’utilisation de ce périphérique sur d’anciennes consoles, pour d’anciens jeux, ou sur des consoles moins puissantes comme la nouvelle PlayStation Vita.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés