L'Arcep va organiser le mois prochain une conférence de presse sur l'état de couverture mobile en France. Un premier bilan sur Free Mobile sera dressé à cette occasion, dans la mesure où l'opérateur aura alors deux mois d'ancienneté. Auparavant, l'Arcep va auditionner conjointement ce mois-ci Orange et Free Mobile pour aborder, entre autres, la question de l'itinérance.

Cela fait maintenant plus d’un mois que Free Mobile est arrivé sur le marché de la téléphonie mobile. Il est désormais temps de faire un premier bilan de ce lancement. L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) s’en chargera début mars, une conférence de presse ayant été organisée pour le mois prochain.

Selon le communiqué publié ce vendredi par l’instance administrative, ce premier bilan sera l’occasion de faire le point sur la couverture des différents opérateurs, dont le quatrième entrant. Cela s’inscrit dans la procédure de vérification sur le terrain annoncée à la fin du mois de janvier par l’Arcep, suite aux nombreuses altercations par voie de presse entre les différents acteurs français.

Le régulateur avait tempéré les critiques des trois principaux rivaux de Free Mobile en rappelant que « le lancement d’un nouveau réseau de téléphonie mobile représente une opération complexe qui peut nécessiter des réglages et des mises au point. Ceux-ci sont légitimes dès lors que les engagements de couverture de l’opérateur sont respectés et dans la mesure où le service aux consommateurs n’est pas altéré« 

Avant cette conférence, le collège de l’Arcep se penchera plus spécifiquement sur l’accord d’itinérance qui a été passé entre Orange et Free Mobile. Une audition conjointe sera programmée dans les jours à venir afin de faire le point sur la mise en œuvre de ce partenariat. Ce dernier poserait des soucis au réseau hôte, celui d’Orange, au regard du succès rapide de Free Mobile et de son inclinaison à ne guère se servir de ses infrastructures propres.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés