Publié par Guillaume Champeau, le Jeudi 09 Février 2012

Un photographe accuse Hadopi de contrefaçon

Un photographe professionnel, membre de la Société des Auteurs de l'Image Fixe , accuse la Haute Autorité d'enfreindre les règles du droit d'auteur dans sa manière d'illustrer ses supports de communication. Il reproche par ailleurs à l'Hadopi d'utiliser et de promouvoir des stocks d'images étrangers à bas coût, ce qui est le sujet de tensions très vives entre l'institution et les photographes dont elle doit protéger les droits.

Prise la main dans le sac ? L'Hadopi a pour mission, comme chacun le sait, de faire respecter le droit d'auteur sur Internet, ce qui exige de sa part la plus grande vigilence pour donner l'exemple. Or, le photographe Guillaume Leroy qui édite le site Istaota.fr accuse la Haute Autorité d'avoir enfreint les règles du code de la propriété intellectuelle pour illustrer son site internet et ses fiches pratiques publiées cette semaine.

En effet, les fiches sont illustrées de photographies qui ne sont pas créditées sur les documents publiés, comme l'exigerait pourtant le respect du droit moral de l'auteur. La pratique veut qu'au moins le nom de l'agence et du photographe soient mentionnés, ce qui n'est pas le cas. Mais il y a peut-être plus embêtant.

Comme le remarque le photographe, les mentions légales du site officiel de l'Hadopi indiquent que toutes les photographies du site sont issues de la base MasterFile France, qui propose un vaste catalogue de photos à bas coût. Or toutes les photographies exploitées ne seraient pas proposées par MasterFile. "Je retrouve la photographie d'un "costume cravate avec des gants de boxe dans un champ de blé" présentée sur l'une des fiches mises en ligne par l'Hadopi", raconte le photographe. Mais "de retour sur le site de l'Hadopi, je navigue de rubrique en rubrique et je constate encore l'absence de crédits, sur l'ensemble des images présentées". C'est alors qu'en fouillant grâce à l'extension TinEye pour Firefox, il découvre que l'une des photos du site "provient du stock Gettyimages" (voir ici), sans que l'agence ne soit jamais créditée. Une situation qu'il retrouve plusieurs fois.

Les photographes professionnels en colère contre l'Hadopi

"L'Hadopi est clairement hors la loi lorsqu'elle publie ces images sans mention du ou des auteurs. Une attitude d'autant plus impardonnable et injustifiable lorsqu'elle est commise par une institution qui prétend alerter les usagers sur "la circulation non autorisée d'œuvres protégées par un droit d'auteur", condamne le photographe. Une situation d'autant plus ironique que l'Hadopi a lancé des travaux destinés à faire respecter le droit moral des photographes.

Ca ne pourrait n'être qu'une anecdote, mais elle est représentative de la forte tension qui existe entre l'Hadopi et les organisations de photographes profesionnels, qui n'ont pas digéré la labellisation du service Fotolia. Ils estiment que la Haute Autorité devrait non seulement respecter le droit d'auteur, mais aussi promouvoir une juste rémunération des photographes professionnels qui subissent de plein fouet la concurrence des stocks de photos que l'Hadopi est la première à utiliser pour illustrer son site. "Nous ne pouvons que conseiller à l'Hadopi d'avoir recours à un photographe professionnel français plutôt que d'utiliser des images de stocks étrangers. Cela aurait pour mérite de contribuer au développement de l'activité photographique en France, de se conformer à la politique gouvernementale du "Made in France", et de ne pas aggraver, avec l'argent de nos impôts, le déficit de notre commerce extérieur", conclut Guillaume Leroy.

Il suggère à l'Union des Photographes Professionnels (UPP) et à la Société des Auteurs de l'Image Fixe (SAIF), dont il est membre, de se saisir de cette affaire.

Publié par Guillaume Champeau, le 9 Février 2012 à 09h46
 
64
Commentaires à propos de «Un photographe accuse Hadopi de contrefaçon»
Inscrit le 31/01/2011
994 messages publiés
qu'on leur coupe internet à cette bande de pirate!
Inscrit le 10/07/2009
1200 messages publiés
C'est la deuxième fois non ? Bientôt la coupure.
Inscrit le 19/10/2010
150 messages publiés
J'ai paumé le compte, on en est au Fail n° combien ?
[message édité par leZilou le 09/02/2012 à 09:56 ]
Inscrit le 14/07/2004
7699 messages publiés
flob (Modérateur(rice)) le 09/02/2012 à 10:06
Bof, de toute facon, ils vont trouver un fusible, et le faire sauter
Inscrit le 09/02/2012
1 messages publiés
The irony... it burns
Inscrit le 08/06/2004
1013 messages publiés
Faites ce que je dis pas ce que je fais en Sarkozie...
Inscrit le 09/03/2011
15 messages publiés
Toujours mieux que le site de la mairie de Paris qui utilise Flick'r pour ses illustrations...
Inscrit le 03/11/2008
559 messages publiés
faites ce que je dit mais faite spas ce que je fait,c'est le UMP style
Inscrit le 28/05/2009
1276 messages publiés
Que faireâ€
Défendre Hadopi qui se prend un retour de flammes ou défendre un type qui fait parti d'un caste qui aimerai mettre en place des autorisations de photographier ?
Dur durâ€

Hum non, qu'ils aillent tous au diable.
Inscrit le 05/10/2011
2885 messages publiés
Zergy, le 09/02/2012 - 10:23
Que faireâ

Défendre Hadopi qui se prend un retour de flammes ou défendre un type qui fait parti d'un caste qui aimerai mettre en place des autorisations de photographier ?
Dur durâ


Hum non, qu'ils aillent tous au diable.

+1 Ce gars s'en fout des libertés sur internet, tout ce qui l'intéresse, c'est faire chier la Hadopi et faire pression dessus, parce qu'elle utilise habituellement des images qui proviennent d'une source qui ne lui plaît pas.
Sur le principe, ça pourrait me faire plutôt rire, mais en fait, je trouve que c'est un moyen de pression assez minable, vu le but recherché.
Inscrit le 09/02/2012
1 messages publiés
au moins getty c'est pas du lowcost
Inscrit le 15/08/2008
2846 messages publiés
Alex.L, le 09/02/2012 - 10:12
Toujours mieux que le site de la mairie de Paris qui utilise Flick'r pour ses illustrations...


Où est le problème si les auteurs sont cités et si les photos sont en CC ?
Inscrit le 13/01/2011
37 messages publiés
vigilance* (...)
Inscrit le 21/07/2010
679 messages publiés
Y'a quelque chose qui me dérange vraiment dans l'argumentation du photographe, qui comme le dit milord, compte juste mettre la pression sur la Hadopi.

Photo "adaptée à une utilisation commerciale", version gratuite filigranée...

Où est le problème ? La licence impose-t-elle une mention de l'auteur ?

Hadopi a payé la photo, bah voilà qu'est ce qu'on peut dire...

Hadopi est hors-la-loi ? Apparemment pas.


La pratique impose-t-elle de mentionner l'auteur , même après achat de l'image (enfin d'une licence d'utilisation de l'image...) ?
Inscrit le 09/02/2012
2 messages publiés
"La pratique impose-t-elle de mentionner l'auteur , même après achat de l'image (enfin d'une licence d'utilisation de l'image...) ?"

Sérieusement les gars avant d'avancer des théories inventées de toutes pièces renseignez-vous !
Bien sûr ! même acheté la photo doit comporter le nom de l'auteur, c'est le droits d'auteur, c'est une obligation juridique...

Fotolia vend des photos en "libre de droits" ce qui n'a aucune valeur juridique. Hadopi accepte ce que la justice française n'accepte pas.

Le tout est mis à disposition d'éditeurs, graphistes et même administrations qui au lieu de faire travailler les photographes et leur permettre de vivre de leur métier ils achètent les photos souvent d'amateur en quête d'égaux, de générosité aveugle ou d'argent facile, le tout pour trente centimes la photo.

Depuis quand un particulier peut vendre du pain dans la rue ? Depuis quand un touriste répare votre voiture ? Il y a des professionnels pour ça, passer par l'amateur tue la profession.

Merci Hadopi.
Inscrit le 09/02/2012
1 messages publiés
Selon le droit français la réponse est OUI Eax13
Inscrit le 24/12/2011
2273 messages publiés
Pierre336655, le 09/02/2012 - 11:22

Depuis quand un particulier peut vendre du pain dans la rue ? Depuis quand un touriste répare votre voiture ? Il y a des professionnels pour ça, passer par l'amateur tue la profession.


Ok pour tout le volet sur le droit d'auteur et la législation, mais pour ce qui est du photographe amateur, si sa photo convient, c'est peut-être qu'on n'a pas besoin du pro...
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
C'est alors qu'en fouillant grâce à l'extension TinEye pour Firefox, il découvre que l'une des photos du site "provient du stock Gettyimages" (voir ici), sans que l'agence ne soit jamais créditée. Une situation qu'il retrouve plusieurs fois.


Donc selon ce photographe, Hadopi serait en tort parce qu'ils ont utilisé une photo de Gettyimages qui n'est pas cité dans les mentions légales du site qui ne parlent que de Masterfile ?

Je n'ai pas vérifié toutes les images du site Hadopi, mais juste celle qui illustre cet article : la femme à plat ventre qui écoute de la musique. Il faudra juste apprendre à ce type à utiliser les bons mots clés dans sa recherche. Il m'a fallu exactement 3 minutes pour trouver la photo dans Masterfile.

Il s'agit de la photo 600-01764691 .

Donc, on dit comment ??? Epic Fail ???

PS : Guillaume, tu peux rajouter ceci à ton illustration de l'article ?
Image IPB
[message édité par zig et puce le 09/02/2012 à 12:06 ]
Inscrit le 21/07/2010
679 messages publiés
Pierre336655, le 09/02/2012 - 11:22
"La pratique impose-t-elle de mentionner l'auteur , même après achat de l'image (enfin d'une licence d'utilisation de l'image...) ?"

Sérieusement les gars avant d'avancer des théories inventées de toutes pièces renseignez-vous !
Bien sûr ! même acheté la photo doit comporter le nom de l'auteur, c'est le droits d'auteur, c'est une obligation juridique...

Fotolia vend des photos en "libre de droits" ce qui n'a aucune valeur juridique. Hadopi accepte ce que la justice française n'accepte pas.

Le tout est mis à disposition d'éditeurs, graphistes et même administrations qui au lieu de faire travailler les photographes et leur permettre de vivre de leur métier ils achètent les photos souvent d'amateur en quête d'égaux, de générosité aveugle ou d'argent facile, le tout pour trente centimes la photo.

Depuis quand un particulier peut vendre du pain dans la rue ? Depuis quand un touriste répare votre voiture ? Il y a des professionnels pour ça, passer par l'amateur tue la profession.

Merci Hadopi.


En effet j'ai largement tort.
Bon par contre, je me dispense de répondre à ton paragraphe sur "l'amateur tue le professionnel et les chatons".

Merci pour ton premier et dernier message sur le site.
Inscrit le 18/03/2008
772 messages publiés
L'industrie du porno se plaignait déjà des amateurs
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
Grosse rigolade : notre ami le photographe lit manifestement les commentaires de Numerama.

Il vient de rajouter sur son blog le lien que j'ai indiqué qui montre que contrairement à ce qu'il prétendait son image sur Gettyimages se trouvait également sur Masterfiles.

Mais il a juste "oublié" de citer la source de cette information
C'est comment déjà ? Faites ce que je dis mais ne dites pas ce que je fais ???

Allez, mon gars, à toi maintenant de chercher : ta photo "A business man doing a jigsaw", elle est également sur Masterfile. Mais je ne te dis pas où, je te laisse chercher.

Image IPB

Donc en résumé : tu expliques que c'est un scandale qu'Hadopi dise que toutes les photos viennent de Masterfile alors que tu as la preuve qu'il y en a certaines qui viennent de GettyImages. Et déjà, moi qui ne suis pas photographe, ni publicitaire, ni éditeur, ... je viens de te montrer que tu as tort sur les deux images que tu cites : elles viennent bien de chez Masterfile !!!

Tu crois vraiment que ta phrase "Pourtant, il me semble que les mentions légales du site de l'Hadopi indiquent que toutes les images proviennent de Masterfile France ? Rien n'indique la participation de Gettyimages. " a encore du sens ?

Heureusement que tu as appelé ton paragraphe "tel est pris qui croyait prendre"


[message édité par zig et puce le 09/02/2012 à 12:32 ]
Inscrit le 09/02/2012
3 messages publiés
Ben oui, la mention du nom, est obligatoire,et la photo libre de droit, est assimilée à du travail au noir.
mais tant il est vrai que tout le monde fait des photos, et les balance à tout va, sans considération aucune du travail des photographes qui ont de plus en plus de mal à vivre de leur métier.
quand tu sais que tu payes une taxe sur la copie en achetant des CD vierges...pour copier tes propres photos,y'a quand même un truc qui tourne pas rond !
quand je lis des posts comme çà:"Ok pour tout le volet sur le droit d'auteur et la législation, mais pour ce qui est du photographe amateur, si sa photo convient, c'est peut-être qu'on n'a pas besoin du pro..."
ben voyons....c'est juste une histoire de fric, comme çà on paye rien ou des miettes !
à ce titre si tu as vendu une photo même en tant qu'amateur, tu dois le déclarer dans tes ressources, entre autre.
Mais je trouve affligeant autant de mauvaise foi et de mésestime de la profession de photographe et de leur travail, c'est déplorable, et quand je vois la gueule de millions de photos et les commentaires des gens sur certains sites (je pense à géo entre autre, oui !)....le premier blaireau venu, s'autocongratule photographe, c'est affligeant et n'en déplaise à beaucoup, oui photographe, c'est un métier !!!
Inscrit le 09/02/2012
3 messages publiés
milord, le 09/02/2012 - 10:33
Zergy, le 09/02/2012 - 10:23
Que faireâ


Défendre Hadopi qui se prend un retour de flammes ou défendre un type qui fait parti d'un caste qui aimerai mettre en place des autorisations de photographier ?
Dur durâ



Hum non, qu'ils aillent tous au diable.

+1 Ce gars s'en fout des libertés sur internet, tout ce qui l'intéresse, c'est faire chier la Hadopi et faire pression dessus, parce qu'elle utilise habituellement des images qui proviennent d'une source qui ne lui plaît pas.
Sur le principe, ça pourrait me faire plutôt rire, mais en fait, je trouve que c'est un moyen de pression assez minable, vu le but recherché.


t'as rien compris l'ami, ce ne sont pas des autorisation de photographier, çà tout le monde en a le droit, encore que si tu connaissait un tant soi peu les textes du droit à l'image, tu saurais qu'il y a des choses que l'on ne peut pas photographier sans le consentement des personnes concernées, mais il s'agit en l'occurrence du droit de publication ! ce qui n'est pas du tout la même chose !
Inscrit le 09/02/2012
2 messages publiés
"mais pour ce qui est du photographe amateur, si sa photo convient, c'est peut-être qu'on n'a pas besoin du pro..."
"l'amateur tue le professionnel et les chatons"

C'est vrai je me suis mal exprimé, je ne veux pas dire que le travail d'amateur ne mérite pas d'être acheté ou utilisé.

Le problème c'est que trop souvent, pour son égaux ou son plaisir, une personne amateur va donner son travail sans regarder les conditions, le prix qu'il pourrait avoir ou savoir comment sa photo dernier sera utilisé. Alors oui on est tous gentil, généreux et donner une photo à un ami ou à son voisin pour son blog c'est très bien. Mais de là à télécharger les 2000 photos de son répertoire sur un site internet qui va exploiter l'auteur jusqu'à l'os. Vous multipliez ça par des milliers et vous avez un stock d'image avec une concurrence hallucinante pour la profession ...

Le problème il est là, d'abord l'amateur donne son travail à des grands groupes qui se font les couilles en or sur son dos, cette personne touchera rien ou presque mais aura un égaux et des chevilles bien grosses. C'est plus de la générosité à ce niveau là c'est de la concurrence déloyale.
Et en suite cette même personne ne faisant même pas attention à ces droits et laissant ces groupes abuser des ses droits d'auteurs qu'ils soient moraux ou patrimoniaux, comment voulez-vous qu'un pro puisse rivaliser avec quelqu'un qui se prostitue en quelque sorte... D'un coté vous avez des milliers d'amateurs qui donnent sans conditions et de l'autre des pro avec conditions (normal il faut bien en vivre) !

Alors oui on n'a peut-etre pas besoin d'un pro mais entre une photo pourrit qui coute 0 et qu'on peut utiliser à vie sans la moindre pensé pour l'auteur et une superbe photo avec un service pro mais cher et à conditions le calcul est vite fait.

A partir de là comment voulez-vous que la profession de photographe vive avec des mécanismes juridiques bafoués ou contournés ? C'est impossible mais Hadopi pense que oui.

Merci Hadopi.
Inscrit le 09/02/2012
1 messages publiés
C'est alors qu'en fouillant grâce à l'extension TinEye pour Firefox, il découvre que l'une des photos du site "provient du stock Gettyimages" (voir ici), sans que l'agence ne soit jamais créditée. Une situation qu'il retrouve plusieurs fois.


Donc selon ce photographe, Hadopi serait en tort parce qu'ils ont utilisé une photo de Gettyimages qui n'est pas cité dans les mentions légales du site qui ne parlent que de Masterfile ?

Je n'ai pas vérifié toutes les images du site Hadopi, mais juste celle qui illustre cet article : la femme à plat ventre qui écoute de la musique. Il faudra juste apprendre à ce type à utiliser les bons mots clés dans sa recherche. Il m'a fallu exactement 3 minutes pour trouver la photo dans Masterfile.

Il s'agit de la photo 600-01764691 .

Donc, on dit comment ??? Epic Fail ???

PS : Guillaume, tu peux rajouter ceci à ton illustration de l'article ?
Image IPB


"Le site officiel de l'Hadopi indiquent que toutes les photographies du site sont issues de la base MasterFile France"
Partant de ce postulat, on ne devrait pas retrouver des images également chez Getty.
Qui nous dit que Masterfile n'a pas racheté cette image à Getty pour ensuite la revendre sur cette plate forme ?
Ca, c'est un problème.

"La licence impose-t-elle une mention de l'auteur ? "
Le droit français L'IMPOSE... Merci de vous renseigner et de prendre votre Dalloz entre les pattes et de le lire.

Quant aux reactions sur le photographe qui défend son petit bout de terrain, c'est lamentable.
Aujourd'hui le site internet d'un truc qui dit défendre les indépendants fait l'exacte démarche inverse ! Elle va prendre sur des stock à bas coût...
Et la commande ? On a oublié la commande ?
Quand je veux un gâteau pour un évènementiel, je vais chez mon pâtissier, pas à Leclerc.
Ca devrait être pareil pour la photographie.
En défendant ces sotck de photo, on tue peu à peu le professionnel qui ne demande qu'une chose : faire des images. Vous vendre un produit !

Mais bien sûr, toutes les corporations ne sont remplies que de râleurs professionnel qui font rien qu'à venir nous embêter, nous, les pionniers de l'internet libre nom de dieu !

J'en viens à me demander si la capacité de réflexion de certains est encore en vie..

Bonne journée.
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
Partant de ce postulat, on ne devrait pas retrouver des images également chez Getty.
Qui nous dit que Masterfile n'a pas racheté cette image à Getty pour ensuite la revendre sur cette plate forme ?
Ca, c'est un problème.


Mais ça, ce n'est pas le problème d'Hadopi (ou plutôt de son agence de communication). Ils achètent les images à Masterfile, donc dans les crédits ils mettent Masterfile. Il s'agit d'ailleurs probablement de photos qui ont été vendues par le photographe à plusieurs banques d'images.

Le problème, c'est que notre ami le photographe indigné part du principe que comme il a vu la photo dans GettyImages et qu'il ne l'a pas vue dans Masterfile, alors elle n'est pas dans Masterfile. Et donc il monte tout un argumentaire sur ces salauds d'Hadopi qui ne citent pas leur crédits photos. Il ne lui vient pas à l'esprit que s'il ne voit pas la photo dans Masterfile, c'est peut-être parce qu'il a mal cherché.

Ensuite, il y a ses réflexions sur l'utilisation de banques d'images versus l'appel à des photographes professionnels. Et là, il faut arrêter les délires : dans mes archives, j'ai des CD de 1989 avec des banques d'images, ce n'est pas un problème qui date d'hier. Quand tu as besoin de trois mecs en réunions pour illustrer une plaquette commerciale ou quand tu as besoin d'un jeune cadre dynamique, tu vas piocher dans une banque d'images. Tu ne vas pas t'amuser à payer un photographe professionnel plus trois figurants plus une journée de prise de vues.

Par contre, pour la réalisation d'un site Internet pour l'entreprise "La porte Magique", alors oui, je ferais appel à un photographe professionnel pour prendre des photos des ateliers, pour prendre des photos des produits, ... A condition que le client mette le budget. Sinon, il aura droit à la banque d'images.

Et je vais en rajouter une couche : quand tu travailles pour un organisme d'état, payé avec nos impôts, cela ne me choque absolument pas que l'on achète 10 photos pour 500 euros plutôt que de payer 5000 euros pour les faire réaliser sur mesure (sans garantie du résultat en plus).
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
Quand je veux un gâteau pour un évènementiel, je vais chez mon pâtissier, pas à Leclerc.
Ca devrait être pareil pour la photographie.

Ben ça dépend du budget.

Si tu invites 50 personnes et que tu n'as qu'une seule tarte aux pommes, même si elle vient de chez Fauchon, les gens feront la gueule.
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
Messieurs de Numerama : merci de faire vos tests le vendredi soir ou le samedi matin très tôt.
[message édité par zig et puce le 09/02/2012 à 13:42 ]
Inscrit le 24/12/2011
2273 messages publiés
diaph12, le 09/02/2012 - 12:20

quand je lis des posts comme çà:"Ok pour tout le volet sur le droit d'auteur et la législation, mais pour ce qui est du photographe amateur, si sa photo convient, c'est peut-être qu'on n'a pas besoin du pro..."
ben voyons....c'est juste une histoire de fric, comme çà on paye rien ou des miettes !
à ce titre si tu as vendu une photo même en tant qu'amateur, tu dois le déclarer dans tes ressources, entre autre.
Mais je trouve affligeant autant de mauvaise foi et de mésestime de la profession de photographe et de leur travail, c'est déplorable, et quand je vois la gueule de millions de photos et les commentaires des gens sur certains sites (je pense à géo entre autre, oui !)....le premier blaireau venu, s'autocongratule photographe, c'est affligeant et n'en déplaise à beaucoup, oui photographe, c'est un métier !!!


Ce qui est marrant c'est que vous et au moins un autre auteur de commentaire semblez considérer que c'est au photographe de juger si on a besoin de lui ou pas... Mais ce n'est pas le cas ! Un photographe peut se trouver meilleur qu'un amateur, il l'est peut-être à de nombreux points de vue, mais si moi j'ai besoin d'une photo un jour, c'est moi qui vais décide ce qu'il me faut ! Et si la photo de l'amateur me convient (à tous points de vue, y compris juridique), je vais pas payer une photo pro... Vous trouvez qu'une telle attitude est immorale ?
Cessez de dire qu'il faut défendre les photographes face aux amateurs, ils n'ont qu'à prouver leur utilité, et ainsi se défendre eux-même. Peut-être que la partie "banque d'images" de la profession doit évoluer, pour les mêmes raisons que la partie "enregistrement" de la musique doit évoluer. Et comme le dit bien ZigEtPuce, il reste la partie "commande" du métier, pour laquelle le professionnel est irremplaçable.
Inscrit le 14/01/2012
3 messages publiés
Alors correction, le droit de la propriété intellectuelle, n'impose pas que l'auteur soit cité MAIS (attention subtilité) si l'auteur veut être cité, le diffuseur ne peut pas s'y opposé et doit s'y soustraire.
Inscrit le 28/12/2010
3690 messages publiés
zig, le 09/02/2012 - 13:00
Partant de ce postulat, on ne devrait pas retrouver des images également chez Getty.
Qui nous dit que Masterfile n'a pas racheté cette image à Getty pour ensuite la revendre sur cette plate forme ?
Ca, c'est un problème.


Mais ça, ce n'est pas le problème d'Hadopi (ou plutôt de son agence de communication). Ils achètent les images à Masterfile, donc dans les crédits ils mettent Masterfile. Il s'agit d'ailleurs probablement de photos qui ont été vendues par le photographe à plusieurs banques d'images.

Le problème, c'est que notre ami le photographe indigné part du principe que comme il a vu la photo dans GettyImages et qu'il ne l'a pas vue dans Masterfile, alors elle n'est pas dans Masterfile. Et donc il monte tout un argumentaire sur ces salauds d'Hadopi qui ne citent pas leur crédits photos. Il ne lui vient pas à l'esprit que s'il ne voit pas la photo dans Masterfile, c'est peut-être parce qu'il a mal cherché.

Ensuite, il y a ses réflexions sur l'utilisation de banques d'images versus l'appel à des photographes professionnels. Et là, il faut arrêter les délires : dans mes archives, j'ai des CD de 1989 avec des banques d'images, ce n'est pas un problème qui date d'hier. Quand tu as besoin de trois mecs en réunions pour illustrer une plaquette commerciale ou quand tu as besoin d'un jeune cadre dynamique, tu vas piocher dans une banque d'images. Tu ne vas pas t'amuser à payer un photographe professionnel plus trois figurants plus une journée de prise de vues.

Par contre, pour la réalisation d'un site Internet pour l'entreprise "La porte Magique", alors oui, je ferais appel à un photographe professionnel pour prendre des photos des ateliers, pour prendre des photos des produits, ... A condition que le client mette le budget. Sinon, il aura droit à la banque d'images.

Et je vais en rajouter une couche : quand tu travailles pour un organisme d'état, payé avec nos impôts, cela ne me choque absolument pas que l'on achète 10 photos pour 500 euros plutôt que de payer 5000 euros pour les faire réaliser sur mesure (sans garantie du résultat en plus).


Rien à redire, perso.

Je trouve pas que le comportement d'Hadopi sopit "choquant", sur ce coup. Je note quand même les débilités que certains ont proféré à propos de l'expression "libre de droits". D'abord, ça a une valeur juridique parfaitement reconnue, même si elle n'est pas littérale. Ensuite, ça veut pas forcément dire gratuit, ça veut dire qu'on peut faire beaucoup de choses librement, mais parfois certaines contraintes s'imposent. Comme citer l'auteur et la source, le plus souvent.

Enfin sur les photographes professionnels, je vous invite à lire ceci : http://scinfolex.wor...rre-au-partage/

Où l'on constate que les photographes professionnels sont parfaitement légitimes à défendre leur gagne-pain... jusqu'au moment où ils prétendent réduire la liberté des utilisateurs. Et là, ils basculent plus ou moins sciemment dans le camps liberticide.

Calimaq exprime parfaitement les enjeux en cause.
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
Gutenberg a tué les moins copistes, l'éducation a tué les écrivains publics, si le numérique tue les photographes pros (enfin les mauvais, y aura toujours du marché pour les bons) c'est peut être dommage, mais tant pis.
On ne vit pas dans le passé.
Inscrit le 28/12/2010
3690 messages publiés
hugues12, le 09/02/2012 - 12:40
Et la commande ? On a oublié la commande ?
Quand je veux un gâteau pour un évènementiel, je vais chez mon pâtissier, pas à Leclerc.
Ca devrait être pareil pour la photographie.
En défendant ces sotck de photo, on tue peu à peu le professionnel qui ne demande qu'une chose : faire des images. Vous vendre un produit !

Mais bien sûr, toutes les corporations ne sont remplies que de râleurs professionnel qui font rien qu'à venir nous embêter, nous, les pionniers de l'internet libre nom de dieu !


Oh hé, faut se sortir la tête du cul, mec.

Quand je veux manger des gâteaux, le plus souvent j'en achète en rayon au supermarché, ou j'en fais moi-même, parce que le prix d'un gâteau ne doit pas obérer mon budget du mois... et pour des occasions exceptionnelles, je vais chez un pâtissier.

Tu saisis la différence ? Alors enregistre ce qui suit : pour illustrer un site de type institutionnel par exemple, je vais piocher dans des banques d'images, et si possible des banques d'images libres de droit.

Si par contre je veux consacrer un site à des photos artistiques, avec un souci esthétique particulier, j'irai acheter des photos de professionnel, ou lui en commander spécifiquement, parce que ma démarche est différente.

Le truc que tu ne sembles pas comprendre, c'est que c'est l'utilisateur qui décide, pas le professionnel. Tu viendras chialer le jour où on pique ton travail et qu'on l'exploite commercialement sans te citer, parce que là ça sera de la contrefaçon. Par contre, pleurer parce que certains, personnes physiques ou morales, utilisent des banques d'images ou des images libres de droit, ça fait pitié.

Et au-delà, mais là je souligne que c'est mon point de vue perso, on devrait pouvoir réutiliser toutes les photos qu'on trouve sur le web sans avoirà payer de droits à quiconque, dès lors que l'utilisation est non marchande et qu'on crédite l'auteur.

hugues12, le 09/02/2012 - 12:40

J'en viens à me demander si la capacité de réflexion de certains est encore en vie..


En te lisant, moi aussi.

T'as beau jeu de te foutre des "pionniers de l'internet libre", mais si c'est pour t'asseoir sur un fauteuil et réclamer que l'Etat te construise un petit monopole corporatiste blindé bien à toi en rognant sur la liberté de choix des utilisateurs, tu ne vaux pas mieux que ceux qui ont voulu et construit Hadopi.
Inscrit le 24/12/2011
2273 messages publiés
U., le 09/02/2012 - 14:01

Enfin sur les photographes professionnels, je vous invite à lire ceci : http://scinfolex.wor...rre-au-partage/

Où l'on constate que les photographes professionnels sont parfaitement légitimes à défendre leur gagne-pain... jusqu'au moment où ils prétendent réduire la liberté des utilisateurs. Et là, ils basculent plus ou moins sciemment dans le camps liberticide.

Calimaq exprime parfaitement les enjeux en cause.


Effectivement c'est très juste, merci pour le lien !
La fausse diatribe des fabricants de bougie est bien vue (écrite en 1845...), et le principe qui se cache derrière, c'est qu'il ne faut pas oublier qu'un métier se crée pour répondre à un besoin ; que c'est la satisfaction du besoin qui importe ; que si le besoin disparait ou est satisfait autrement, il faut abandonner le métier, et non pas recréer le besoin.
Inscrit le 04/05/2009
804 messages publiés


En effet j'ai largement tort.
Bon par contre, je me dispense de répondre à ton paragraphe sur "l'amateur tue le professionnel et les chatons".

Merci pour ton premier et dernier message sur le site.


ça n'est pas trop de la culture/de l'art de réparer une voiture, non?

Les conflits qui ont fait émerger les ignominies comme Hadopi tournent autour de l'accès à la culture.
il est évident que ça coutera au garagiste autant de temps qu'il aura de voitures à réparer.

Leonard de Vinci, ça lui coute autant qu'il y ait 1 ou 1000 touristes qui viennent admirer la Joconde, ça coute au musé qui garde l'oeuvre.

En virtuel, un compositeur qui diffuse une de ses musique, ça lui coute autant qu'il n'y ai personne ou 2 000 000 personne qui l'ai copié ou acheté, et il n'as pas besoin de producteur ou autre pour diffuser son ?uvre (contrairement à la diffusion sur support physiques)
Inscrit le 30/04/2005
12571 messages publiés
Inscrit le 09/02/2012
3 messages publiés
ben non, tu ne vas pas mobiliser trois personnes, ni un photographe, c'est évident ! et c'est aussi une question de budget, sachant que suivant ce que tu veux faire tu trouves des images à prix raisonnables, mais c'est sûr que si c'est pour faire de grosses publications ou du 4x3, c'est quand même normal que tu payes, vu que c'est pour de la pub et que ça va te rapporter, non ?
mais tu vas quand même payer le travail de celui qui a fait la photo, non ?
normalement, c'est à çà que servent les banques d'images,faut pas tout mélanger,
c'est juste une question de bon sens !
combien j'en vois qui veulent des photos gratos pour illustrer leur book d'artisanat d'art qu'ils vendent la peau des couilles, mais qui ne veulent pas te filer un copec pour ton boulot, alors faut peut être arrêter un peu de déconner, non ?
mais ce qui fout la merde, c'est tous ces abrutis qui te balancent des cd d'images à 10€ avec 1500 images, ou qui te les offrent carrément sur le net, du coup plus personne n'y pige quedalle tellement c'est rentré dans les moeurs.
dans mon bled,la mairie et toutes les administrations se font pas chier, ils vont caresser l'égo du club phot,et voilà,même eux sont dans l'illégalité, ben ouais, les textes de loi sont clairs, c'est du black, et toi on vient te prendre la tête, parce que tu cherches juste çà gagner ta vie avec ton "métier"....monde de tarés......
Inscrit le 11/05/2010
118 messages publiés
Les photographes sont surtout furieux que lorsque tout le monde s'échange ou télécharge des photos, tout le monde s'en fout, mais lorsque les gens s'échangent ou téléchargent de la musique, tout d'un coup ils sont de grands méchant pirates et le prési se saisit de l'affaire "je ne laisserai pas mourir la création".

Mais k'es-ce tu va faire pour luter contre le piratage de photos? Et ne me dis pas que tu vas couper internet aux photo-pirates, c'est à dire aux internautes qui téléchargent des photos sur des sites qui publient des photos sans autorisation des ayant-droits... En fait, ça s'appelle "surfer sur internet", et les gros logiciels criminels qui permettent ça, c'est Firefox, Mosaïc, lynx, wget.... Les développeurs vont avoir chaud aux fesses. Et la technologie à diaboliser, c'est le GET, le "
Inscrit le 05/10/2011
2885 messages publiés
Les photographes, les maisons de disques, les studios de cinéma et les éditeurs de livres, ça a l'air d'être complètement le même combat : la technologie fait qu'ils n'ont plus le petit monopole qu'ils avaient à une époque, mais ils font tout pour garder ce petit monopole (déjà perdu), quitte à casser les couilles de toute le monde.
Si la Hadopi crée des vidéos en y incorporant des musiques libres, faites par des amateurs, des musiciens professionnels vont venir lui demander des comptes, en arguant que si elle veut de la musique, elle n'a qu'à payer des professionnels ?
Vous nous les brisez les gars...
Inscrit le 24/12/2011
2273 messages publiés
milord, le 09/02/2012 - 15:11

Si la Hadopi crée des vidéos en y incorporant des musiques libres, faites par des amateurs, des musiciens professionnels vont venir lui demander des comptes, en arguant que si elle veut de la musique, elle n'a qu'à payer des professionnels ?


Si on poursuit le même argument, oui, les musiciens diront que c'est de la concurrence déloyale (expression que j'ai entendue dans la bouche de nombreux photographes)
Inscrit le 05/05/2010
579 messages publiés
Bizarrement, il y a plein de photographes qui me demandaient des versions craquées de photoshop. Mais là, apparemment, cela ne leur posent pas de problèmes...
Inscrit le 19/08/2009
76 messages publiés
hugues12, le 09/02/2012 - 12:40

Quant aux reactions sur le photographe qui défend son petit bout de terrain, c'est lamentable.
Aujourd'hui le site internet d'un truc qui dit défendre les indépendants fait l'exacte démarche inverse ! Elle va prendre sur des stock à bas coût...


MDR... Perso je suis developpeur, c'est un metier ou il y a plein de pseudo-professionnels qui font de la merde a bas prix. Il y a aussi tout un mouvement qui ose faire de la publication de leurs travaux sous license libre un philosophie (les salauds !).

Bah je passe pas mon temps a pleurer, a mettre mes echecs sur le dos des autres, ni a demander a un quelconque organisme de "defendre mes droits". J'ai developpe mon expertise afin de creer un fosse entre les amateurs et moi, et mon business tourne bien grace a cela: la qualite de mon travail.

Les soi-disant professionnels qui souffrent du travail des amateurs sont des mauvais professionnels: bienvenue dans l'economie de marche et le monde de la libre concurrence !

(Et je ne parle meme pas de ceux qui ne comprennent pas l'interet des licenses libres, de peur de ne pouvoir rester poli).
Inscrit le 14/01/2012
3 messages publiés
skalpa, le 09/02/2012 - 15:44
hugues12, le 09/02/2012 - 12:40

Quant aux reactions sur le photographe qui défend son petit bout de terrain, c'est lamentable.
Aujourd'hui le site internet d'un truc qui dit défendre les indépendants fait l'exacte démarche inverse ! Elle va prendre sur des stock à bas coût...


MDR... Perso je suis developpeur, c'est un metier ou il y a plein de pseudo-professionnels qui font de la merde a bas prix. Il y a aussi tout un mouvement qui ose faire de la publication de leurs travaux sous license libre un philosophie (les salauds !).

Bah je passe pas mon temps a pleurer, a mettre mes echecs sur le dos des autres, ni a demander a un quelconque organisme de "defendre mes droits". J'ai developpe mon expertise afin de creer un fosse entre les amateurs et moi, et mon business tourne bien grace a cela: la qualite de mon travail.

Les soi-disant professionnels qui souffrent du travail des amateurs sont des mauvais professionnels: bienvenue dans l'economie de marche et le monde de la libre concurrence !

(Et je ne parle meme pas de ceux qui ne comprennent pas l'interet des licenses libres, de peur de ne pouvoir rester poli).


Le problème ne vient pas du mond eamateur mais de la mondialisation, le jour où tes clients vont se rendre compte que de commander du code en Inde leur revient beaucoup moins cher pour une qualité égale, on va bien voir qui fait la tronche
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
HDready, le 09/02/2012 - 15:56

Le problème ne vient pas du mond eamateur mais de la mondialisation, le jour où tes clients vont se rendre compte que de commander du code en Inde leur revient beaucoup moins cher pour une qualité égale, on va bien voir qui fait la tronche


Ca fait 10 ans qu'ils essaient mais ils se cassent toujours la gueule
Et oui être un bon développeur c'est pas que bien connaître un langage de prog.

Moi c'est pire je développe qu'avec des logiciels libres et je fais payer l'annexe (gestion de projet, conception, devs spécifiques...).

Je pense pas que quelqu'un ai un jour envie de faire de la gestion de projet gratis, même les plus masochistes n'osent pas.

Alors oui on le répète : si un professionnel a peur d'un amateur, c'est un mauvais professionnel.
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
* Félicitations au lecteur de Numerama perspicace qui l'avait aussi découverte sur Masterfile (ben, oui je vais lire les commentaires à défaut d'y répondre surtout lorsque cela semble parfaitement inutile et vain). Reste à savoir pourquoi sur ce stock l'image n'est pas créditée alors que Gettyimages indique "Crédit : Radius Images". Et pourquoi Hadopi n'indique...rien.


Notre ami le photographe indigné juge inutile et vain de venir débattre sur le forum. Il préfère se donner le beau rôle en ajoutant des commentaires ironiques sur son blog non-interactif.

Quelques petites réponses :
- Pourquoi l'image n'est pas créditée alors que GettyImage indique "Radius Images" ? Mais parce que tout simplement, lorsqu'on achète l'image sur Masterfile il n'y a pas ces indications !!! Selon toi, lorsqu'on achète une image, il faut faire le tour de tous les sites de banques d'images dans le monde pour aller vérifier si par hasard, sur une des banques, il n'y a pas une mention qui ne serait pas sur le site où l'on a acheté l'image ?

- Tu n'as toujours pas trouvé l'image "A business man doing a jigsaw" sur Masterfile ? Décidément, tu n'es pas très fort...

- Tu essayes de rajouter des liens vers images piquées sur des banques d'images qu'Hadopi n'aurait pas crédité. Mais tu sais que si tu ne les as pas trouvé, cela ne prouve pas qu'elles n'y sont pas ? Tu as déjà démontré ton incompétence à trouver deux images sur Masterfile.

Bref, mon petit gars : je vais continuer à te laisser faire le kador sur ton blog. Il a été prouvé par A+B que tu racontais des conneries.
Inscrit le 21/07/2010
679 messages publiés
C'est quand même dingue, c'est la première fois que je suis d'accord avec Zig
Inscrit le 05/05/2010
579 messages publiés
zig, le 09/02/2012 - 16:28


Notre ami le photographe indigné juge inutile et vain de venir débattre sur le forum. Il préfère se donner le beau rôle en ajoutant des commentaires ironiques sur son blog non-interactif.


Bah pour le coup, je le comprend, débattre avec toi, autant essayer de causer avec un mur. Contrairement à toi, le mec il a peut-être du travail qui n'est pas rémunérer par l'UMP...
Inscrit le 05/10/2011
2885 messages publiés
ceddec, le 09/02/2012 - 16:41

zig, le 09/02/2012 - 16:28


Notre ami le photographe indigné juge inutile et vain de venir débattre sur le forum. Il préfère se donner le beau rôle en ajoutant des commentaires ironiques sur son blog non-interactif.



Bah pour le coup, je le comprend, débattre avec toi, autant essayer de causer avec un mur. Contrairement à toi, le mec il a peut-être du travail qui n'est pas rémunérer par l'UMP...

Ben c'est surtout qu'il n'y a pas matière à débattre : le mec s'est gourré, il l'a reconnu, c'est tout.
Inscrit le 05/05/2010
579 messages publiés
milord, le 09/02/2012 - 16:58
ceddec, le 09/02/2012 - 16:41

zig, le 09/02/2012 - 16:28


Notre ami le photographe indigné juge inutile et vain de venir débattre sur le forum. Il préfère se donner le beau rôle en ajoutant des commentaires ironiques sur son blog non-interactif.



Bah pour le coup, je le comprend, débattre avec toi, autant essayer de causer avec un mur. Contrairement à toi, le mec il a peut-être du travail qui n'est pas rémunérer par l'UMP...

Ben c'est surtout qu'il n'y a pas matière à débattre : le mec s'est gourré, il l'a reconnu, c'est tout.


Oui, mais dans sa grande névrose, Enter va continuer à harceler ce type. Or il vaut mieux prévenir Guillaume Leroy qu'il a affaire un sérieux cas d'égo centrisme qu'est Zig.
Donc je comprend qu'il n'ai pas envie de venir débattre ici.
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
ceddec, le 09/02/2012 - 17:17
milord, le 09/02/2012 - 16:58
ceddec, le 09/02/2012 - 16:41

zig, le 09/02/2012 - 16:28


Notre ami le photographe indigné juge inutile et vain de venir débattre sur le forum. Il préfère se donner le beau rôle en ajoutant des commentaires ironiques sur son blog non-interactif.



Bah pour le coup, je le comprend, débattre avec toi, autant essayer de causer avec un mur. Contrairement à toi, le mec il a peut-être du travail qui n'est pas rémunérer par l'UMP...

Ben c'est surtout qu'il n'y a pas matière à débattre : le mec s'est gourré, il l'a reconnu, c'est tout.


Oui, mais dans sa grande névrose, Enter va continuer à harceler ce type. Or il vaut mieux prévenir Guillaume Leroy qu'il a affaire un sérieux cas d'égo centrisme qu'est Zig.
Donc je comprend qu'il n'ai pas envie de venir débattre ici.

Oui, moi aussi je comprends qu'il envoie ses lobyyistes de service qui viennent expliquer que s'il n'est pas foutu de faire une recherche sur Internet, c'est la faute à Hadopi...
Inscrit le 24/09/2010
6 messages publiés
Bon dieu , mais que fait le FBI ?
Inscrit le 05/05/2010
579 messages publiés
zig, le 09/02/2012 - 17:21
ceddec, le 09/02/2012 - 17:17
milord, le 09/02/2012 - 16:58
ceddec, le 09/02/2012 - 16:41

zig, le 09/02/2012 - 16:28


Notre ami le photographe indigné juge inutile et vain de venir débattre sur le forum. Il préfère se donner le beau rôle en ajoutant des commentaires ironiques sur son blog non-interactif.



Bah pour le coup, je le comprend, débattre avec toi, autant essayer de causer avec un mur. Contrairement à toi, le mec il a peut-être du travail qui n'est pas rémunérer par l'UMP...

Ben c'est surtout qu'il n'y a pas matière à débattre : le mec s'est gourré, il l'a reconnu, c'est tout.


Oui, mais dans sa grande névrose, Enter va continuer à harceler ce type. Or il vaut mieux prévenir Guillaume Leroy qu'il a affaire un sérieux cas d'égo centrisme qu'est Zig.
Donc je comprend qu'il n'ai pas envie de venir débattre ici.

Oui, moi aussi je comprends qu'il envoie ses lobyyistes de service qui viennent expliquer que s'il n'est pas foutu de faire une recherche sur Internet, c'est la faute à Hadopi...


Qu'est ce qu'on disait... ça sert à quoi de débattre avec toi. Guillaume Leroy explique bien qu'il s'est trompé, mais sur le fond il demande juste pourquoi les photos ne sont pas créditées sur le site d'Hadopi. C'est dur à comprendre? T'as trouvé la faille, très bien bravo et???

Surtout qu'en plus, Guillaume Leroy a mis à jour son blog * en donnant un lien ou il explique qu'il n'est pas un ayatollah des droits d'auteurs contrairement à certains comme l'UPP http://www.istaota.f...tographes-.html
C'est quand même pas à lui à aller crédité les photos sur le site d'Hadopi? Si?

Il s'est trompé, il l'a reconnu, mais bien sur tu préfère aller sur un détail débile pour alimenter ta névrose hystérique. Encore une fois tu as gagné, bravo, j'arrête le débat. Mais saches le encore une fois, la névrose hystérique, ça se soigne.





*(pas interactif, certes, mais je peux le comprendre, a mon avis il a du en avoir marre de trolls hystériques dans ton genre)

Tiens, petit piqure de rappel :
Cette névrose se développe sur des personnalités de type hystérique, qui présentent en général les caractères suivants :

Un égocentrisme important ;
Un besoin d'être apprécié de l'entourage qui les conduit à adapter leurs idées et leurs opinions à leur audience afin de mieux les séduire, voire à raconter des histoires (mythomanie) ;
Une exubérance et une grande démonstrativité ;
Une théâtralisation avec dramatisation de toutes les situations : ce sont des personnes qui se "mettent en scène",
Un besoin avide d'affection et de séduction qui conduit à érotiser les rapports sociaux tout en se retirant des que la situation devient plus impliquante ;
Une tendance à nouer des liens assez factices.


source : http://www.doctissim..._hysterique.htm
Inscrit le 03/10/2011
6127 messages publiés
HDready, le 09/02/2012 - 13:53
Alors correction, le droit de la propriété intellectuelle, n'impose pas que l'auteur soit cité MAIS (attention subtilité) si l'auteur veut être cité, le diffuseur ne peut pas s'y opposé et doit s'y soustraire.
Les conditions d'utilisation de Masterfile impose la présence de © Nom de l'artiste / Masterfile

Le problème c'est que trop souvent, pour son égaux ou son plaisir, une personne amateur va donner son travail sans regarder les conditions, le prix qu'il pourrait avoir ou savoir comment sa photo dernier sera utilisé. Alors oui on est tous gentil, généreux et donner une photo à un ami ou à son voisin pour son blog c'est très bien. Mais de là à télécharger les 2000 photos de son répertoire sur un site internet qui va exploiter l'auteur jusqu'à l'os. Vous multipliez ça par des milliers et vous avez un stock d'image avec une concurrence hallucinante pour la profession ...
Le problème, c'est surtout de considérer qu'une photo vaut nécessairement quelque chose. Si tu as pris une belle photo de la tour Eiffel pendant tes vacances à Paris et que quelqu'un te l'achète 50 cts, tant mieux. Que tu sois un grand photographe et que tu vendes une photographie similaire 5000 euros, c'est de l'arnaque. Il y a des photographies qui demandent du travail et d'autres juste le fait de s'être trouvé là au bon moment avec le matériel adéquat.
Ce n'est pas parce que la photographie est considérée comme un art que toutes les photos sont "artistiques". Et ce qui vaut pour les photos vaut pour les autres arts, un mec qui fait des tableaux à 10 000 euros en faisant des giclées de peinture (ou d'autres choses) sur sa toile du haut d'un escabeau, c'est un escroc, pas un peintre (ou à la rigueur, un peintre en bâtiment).
Inscrit le 03/10/2011
6127 messages publiés
zig, le 09/02/2012 - 16:28
- Pourquoi l'image n'est pas créditée alors que GettyImage indique "Radius Images" ? Mais parce que tout simplement, lorsqu'on achète l'image sur Masterfile il n'y a pas ces indications !!! Selon toi, lorsqu'on achète une image, il faut faire le tour de tous les sites de banques d'images dans le monde pour aller vérifier si par hasard, sur une des banques, il n'y a pas une mention qui ne serait pas sur le site où l'on a acheté l'image ?
Ce n'est pas la peine :
- L'artiste certifie posséder tous les copyrights des images proposées et confirme qu'il s'agit de créations originales ;
- L'artiste donne à Masterfile l'exclusivité de distribution des visuels acceptés, dans le monde entier...
Ce sont des conditions dans le contrat Masterfile. L'artiste s'engage à ce que l'image soit exclusivement distribuées par Masterfile, elle n'a donc rien à foutre sur GettyImage. Donc, soit l'artiste ne respecte pas son contrat, soit quelqu'un gagne de l'argent sur son dos.
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
Qu'est ce qu'on disait... ça sert à quoi de débattre avec toi. Guillaume Leroy explique bien qu'il s'est trompé, mais sur le fond il demande juste pourquoi les photos ne sont pas créditées sur le site d'Hadopi. C'est dur à comprendre? T'as trouvé la faille, très bien bravo et???


Il n'explique rien du tout. Il ne reconnaît rien du tout. Il continue à expliquer qu'Hadopi (qu'il confond allègrement avec son agence de com) ne crédite pas GettyImages alors que je viens de lui montrer qu'ils ont pris les images chez Masterfile.

D'ailleurs, il n'a toujours pas trouvé l'image "A business man doing a jigsaw" qui, comme je l'ai montré, se trouve sur Masterfile.

Donc les photos sont bien créditées "Masterfile France" dans la page des mentions légales avec les mentions imposées par Masterfile. Tu veux continuer ?

Je persiste à dire que ce type n'y connaît rien en recherche sur les banques d'images et que s'il ne trouve pas, il considère que c'est absent. A aucun moment, il n'a l'humilité de croire qu'il s'est planté.

Parce que tu sais quoi ? Il vient de rajouter il y a quelques instants la photo "Portrait of Man With Blueprints" qu'il n'a trouvé que sur GettyImages. Histoire de prouver qu'il a raison et qu'Hadopi utilise sans les citer des images de GettyImages.

Tu sais quoi ? Je te le donne en mille !!! Ou plutôt je te le montre
Image IPB

Bref, cela fait trois fois que Zozo premier le roi de l'appareil photo essaye de montrer qu'Hadopi vole des images à GettyImages et cela fait trois fois que je lui montre qu'il n'est pas foutu de faire une recherche sur Masterfile. Tu veux vraiment continuer l'acharnement thérapeutique ?


Effectivement, cela ne sert à rien de débattre quand il y a quelqu'un qui t'explique que 1+1=3 alors que tu as sous les yeux 1+1=2.
[message édité par zig et puce le 09/02/2012 à 19:41 ]
Inscrit le 19/05/2005
224 messages publiés
Tiens j'avais zappé cet article.
Les photographes professionnels connaissent le même problème que les majors de la musique et du cinéma, l'arrivée d'internet à chambouler le modèle économique du monde de la photographie.
Ils essaient depuis un moment de mettre la pression sur hadopi pour ne pas accorder le label légal à fotolia. Le problème c'est que fotolia est un service sérieux installé sur le marché français depuis des années. Des milliers d'utilisateurs en France se servent de cette banque d'images.
En plus dire que fotolia vend des images à partir de 0,15 centimes est faux. Le prix minimum est à 1,30 actuellement, un peu plus si on ajoute la TVA. 0,15 centimes c'est un prix accordé uniquement aux personnes qui prennent un abonnement plutôt cher.
Inscrit le 08/09/2008
768 messages publiés
"Le site officiel de l'Hadopi indiquent que toutes les photographies du site sont issues de la base MasterFile France"
Partant de ce postulat, on ne devrait pas retrouver des images également chez Getty.
Qui nous dit que Masterfile n'a pas racheté cette image à Getty pour ensuite la revendre sur cette plate forme ?
Ca, c'est un problème.

C'est quoi cette non-logique ? Ce n'est pas parce que l'auteur de la photo la met en vente sur Masterfile qu'il ne peut pas le faire sur Getty : pour cela il faudrait une clause d'exclusivité (et qui dit exclusivité, dit paiement supérieur).
C'est comme pour les jeux, les films, les musiques, les voitures, les pâtes, etc., tu ne les trouves pas que dans un seul magasin. Il n'y a au contraire rien qui justifie que ce qui est vente sur Masterfile ne puisse pas l'être sur Getty, sauf si un de ces deux acteurs a acheté (ou négocié une part plus importante des ventes pour l'auteur en contrepartie de) l'exclusivité de l'exploitation commerciale des droits à l'auteur.

J'en viens à me demander si la capacité de réflexion de certains est encore en vie..

Quand on voit l'affirmation stupide de ta part que j'ai citée (provenant du même post), pour ton cas on se demande vraiment effectivement...
Inscrit le 05/05/2010
579 messages publiés
zig, le 09/02/2012 - 19:41
Tu veux vraiment continuer l'acharnement thérapeutique ?




Non, ca sert à rien. Je reviendrais débattre sur numérma quand on pourra de nouveau masquer tes inepties.
Inscrit le 28/12/2010
3690 messages publiés
Vous êtes gonflants à tomber sur le râble de Zig comme ça, alors que son raisonnement est rigoureux.

L'approche de notre ami photographe est drôlement superficielle, et quand on creuse deux minutes, on comprend qu'il a une approche de type "ayant-droit" plutôt qu'une approche d'artiste. Il a raconté des conneries, point barre.

Au-delà, ne pas confondre : selon moi les photographes professionnels sont des artistes, au même titre que les compositeurs ou les réalisateurs dont nous partageons les oeuvres. Ne les mettons donc pas dans le même panier que les intermédiaires économiques (les sangsues de type Major qui n'ont jamais rien créé que des modèles économiques pour se goinfrer à tous les étages).

On en revient encore et toujours au même principe : le partage et l'affichage non-marchands devraient sortir du joug mercantile des ayant-droits. Allez lire l'article de Calimaq pour comprendre de quoi il retourner pour l'UPP, qui commet l'erreur tragique d'enfermer ses adhérents dans une logique imbécile proche de celle des Majors.
Inscrit le 05/05/2010
579 messages publiés
U., le 09/02/2012 - 21:57
Vous êtes gonflants à tomber sur le râble de Zig comme ça, alors que son raisonnement est rigoureux.

L'approche de notre ami photographe est drôlement superficielle, et quand on creuse deux minutes, on comprend qu'il a une approche de type "ayant-droit" plutôt qu'une approche d'artiste. Il a raconté des conneries, point barre.

Au-delà, ne pas confondre : selon moi les photographes professionnels sont des artistes, au même titre que les compositeurs ou les réalisateurs dont nous partageons les oeuvres. Ne les mettons donc pas dans le même panier que les intermédiaires économiques (les sangsues de type Major qui n'ont jamais rien créé que des modèles économiques pour se goinfrer à tous les étages).

On en revient encore et toujours au même principe : le partage et l'affichage non-marchands devraient sortir du joug mercantile des ayant-droits. Allez lire l'article de Calimaq pour comprendre de quoi il retourner pour l'UPP, qui commet l'erreur tragique d'enfermer ses adhérents dans une logique imbécile proche de celle des Majors.



Non ce qui est gonflant c'est que Zig ne se sent plus parce qu'il a trouvé une faille, certes assez grosse dans l'article, mais que sur le fond, Guillaume Leroy remarque qu'une autorité qui se veut de défendre le droit d'auteur, n'utilise pas une des règles qu'elle veut imposer à tout le monde, c'est à dire citer les auteurs. Que ces photos viennent de Getty ou autre, qu'importe. Ce qu'il faut c'est de signer les photos. Pour ce que j'ai compris de l'article de Numérama et de Leroy, c'est justement cela le problème.
Ensuite Zig vient en donneur de leçon avec toujours cette façon arrogante alors qu'il ne connait pas le marché de la photo.
Tu peux très bien déposer tes photos dans une banque d'image en France et les retrouver sur une autres base de données en Australie.
Pourquoi? Pour deux raisons, la première c'est que le photographe pour augmenter ses ventes ira les déposer dans différents pays, ensuite c'est le rôle d'un agent de lui donner un compte rendu des ventes suivant les contrats (tt les mois, six mois, etc.)
La seconde est que les agences ou banque d'images ont aussi un réseaux de diffusion à travers le monde. Donc elle envoie les photos déposée en France partout à travers son réseau dans d'autre agence qui ne porte pas le même nom, et ce suivent les différents contrats établis entre les différentes banques d'images. Et crois moi c'est un système vraiment tentaculaire.
Tu peux partir d'une petite agence en Belgique qui va travailler avec 2-3 agences en France, qui elles même rediffusent dans 2-3 agences en Allemagne et ainsi de suite.
Donc le photographe à très bien pu déposer ses photos chez Getty comme chez Mastermachin. Et ainsi on peut penser que la photo vient de Getty, parce que c'est le premier résultat que tu as, alors qu'en fait cette image peut très bien se trouver dans d'autres banque d'image.

Alors tu vois quand Zig vient dire on trouve aussi les images sur Masterfile, très bien, en toute honnêteté j'applaudis. Mais est ce que tu crois qu'il est aller se poser la question ou qu'il remettra son exploit en question si on lui explique ce que je viens de dire? J'en doute.


Mais le problème reste le même, Hadopi se doit de signer "sous" la photo l'auteur, et non "uniquement" dans les mentions légales.
Honnêtement, même si Hadopi venait à prendre mes photos, je m'en fous royalement parce que c'est un site institutionnel, donc non marchand. Mais par contre, la seule chose qu'on demande c'est de citer le nom de l'auteur. C'est la moindre des choses.
C'est pas parce que les photos sont en CC qu'on peut tout se permettre, que ce soit un simple blogueur ou un site gouvernemental.

Maintenant, est ce que tu trouve normal que l'on ne signe pas les photos?

Tant qu'à savoir si Guillaume Leroy à plus une approche de type ayant droit que artistique. J'en sais rien, et limite ça m'est complètement égal. Le monde change et comme tu le dis très bien"l'UPP, qui commet l'erreur tragique d'enfermer ses adhérents dans une logique imbécile proche de celle des Majors." Ca, c'est son problème si il est adhérent de l'UPP.
Je le répète encore une fois, il demande à ce que les sources soient citées, or ça seul le responsable de com chez Hadopi est capable de donner la source.
Mais tu vas voir qu'encore une fois, Zig va zapper mon explication, et la bave au lèvre va revenir avec son exploit comme quoi GL n'est pas capable d'utiliser un moteur de recherche d'une banque d'image. Alors oui, c'est très con de la part de GL, mais sur le fond il ne demande pas non plus la lune à Hadopi, il demande juste une citation des sources. Question de principe.
Inscrit le 24/12/2011
2273 messages publiés
Pour le coup effectivement Zig et Puce a raison.
Sinon concernant le débat sur la législation, je n'arrive pas à me convaincre que le droit de paternité impose de mentionner le nom de l'auteur sans que celui-ci en fasse la demande. J'ai même plutôt l'impression que sans demande explicite de l'auteur, citer le nom n'est pas obligatoire.
Avez-vous des références précises pour répondre à la question (texte officiel ou jurisprudence) ? Merci
Inscrit le 03/10/2011
6127 messages publiés
Pfff, vous êtes lourd, c'est dans les conditions d'utilisation de Masterfile.
9.8. (DG/LD) Indication rédactionnelle de la source. Si l'Image sous licence est utilisée dans un contexte rédactionnel ou pour certains autres médias, comme des calendriers, dans lesquels la source est publiée systématiquement, la publication d'une source sous la forme

" © nom d'artiste/Masterfile "

fait partie des conditions de licence de Masterfile. Si vous ne respectez pas cette disposition, Masterfile est en droit de vous demander un dédommagement.
Inscrit le 20/08/2011
23 messages publiés
eax13, le 09/02/2012 - 10:46
Où est le problème ? La licence impose-t-elle une mention de l'auteur ?

Hadopi a payé la photo, bah voilà qu'est ce qu'on peut dire...

Hadopi est hors-la-loi ? Apparemment pas.


La pratique impose-t-elle de mentionner l'auteur , même après achat de l'image (enfin d'une licence d'utilisation de l'image...) ?


Il y a obligation d'indiquer le crédit photographique en mentionnant très clairement le nom du photographe et les sources. C'est toujours ainsi. Voir art. L.121-1 du CPI : " L'auteur jouit du droit au respect de son nom, de sa qualité et de son oeuvre.
Ce droit est attaché à sa personne.
Il est perpétuel, inaliénable et imprescriptible.
Il est transmissible à cause de mort aux héritiers de l'auteur.
L'exercice peut être conféré à un tiers en vertu de dispositions testamentaires."

Les textes de lois sont accessible par tous et trouvables en 5 min sur Legifrance.
Il n'y a meme pas a discuter des types de licences qui s'appliquent !
[message édité par Wraith le 11/02/2012 à 16:46 ]
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
Donc le photographe à très bien pu déposer ses photos chez Getty comme chez Mastermachin. Et ainsi on peut penser que la photo vient de Getty, parce que c'est le premier résultat que tu as, alors qu'en fait cette image peut très bien se trouver dans d'autres banque d'image.

Alors tu vois quand Zig vient dire on trouve aussi les images sur Masterfile, très bien, en toute honnêteté j'applaudis. Mais est ce que tu crois qu'il est aller se poser la question ou qu'il remettra son exploit en question si on lui explique ce que je viens de dire? J'en doute.


La majeure partie de l'indignation du photographe dans son billet sur son blog vient du fait qu'Hadopi ne mentionne que Masterfiles dans sa page de crédit alors qu'il a trouvé des images qui viennent de Gettyimages. Justement parce qu'il s'est arrêté au résultat de la première recherche et qu'il n'a pas regardé les autres résultats "Je n'ai pas trouvé donc cela n'existe pas"... cela démontre quand même une certaine tournure d'esprit, non ?

Non seulement, il commet d'entrée deux erreurs, mais à la limite pourquoi pas ? Sa méthodologie de recherche était mauvaise. Il en corrige une parce que je lui donne le lien, il ne corrige pas la seconde parce qu'il ne prend pas la peine de chercher correctement. Mais en plus, alors que le débat est bien engagé, alors que 100% de la base de son argumentation s'est écoulée, il est vexé et il tente de la raviver en rajoutant un troisième lien qui doit démontrer qu'Hadopi a pris son image chez Getty. Et patatras, encore une fois il se plante.

Qu'il écrive un billet sur le fait qu'Hadopi fait appel à des banques d'images plutôt qu'à des photographes professionnels, pourquoi pas ? Qu'il écrive un billet sur le fait que les mentions ne sont pas indiquées sous les photos ou que les mentions ne sont pas correctement écrites, pourquoi pas ?
Mais quand on écrit un billet en basant son argumentation sur une supposition que les faits démontrent comme faux, que l'on a l'imprudence d'en remettre une couche sans effectuer des vérifications élémentaires, alors là ça ne donne pas grand crédit à la valeur de son texte.
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Février 2012
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11